Richard Therrien

Archive du 8 avril 2012

Dimanche 8 avril 2012 | Mise en ligne à 23h15 | Commenter Commentaires (70)

L’étoile du match à Alain Dumas

adumas
Alain Dumas
Photo Radio-Canada

J’aime bien le gars, mais je n’attendais rien de son entrevue. Alain Dumas m’a pourtant fait rire aux larmes hier soir à Tout le monde en parle en imitant tour à tour des figures connues de Québec. De quoi regretter les bonnes années du Zoo.

Arrivé le dernier sur le plateau, l’interprète de Jean-Guy Hood a enfilé les imitations à la demande de Guy A. Lepage.

Le summum, c’est quand il a imité Marc Simoneau demandant: «Savez-vous où trouver les plus belles boules en ville?» Une vieille pub d’auto-remorques. «J’vous le jure!» criait Dumas, devant un auditoire qui pleurait de rire, incrédule.

Puis, en Marcel Aubut: «Tout mon état major, me, Marcel and I, vont ramener les Nordiques, les Jeux olympiques et, sur la Grande Allée, un immense buffet chinois, et Badaboum qui servira de grosse torche!»

Et pourtant, Dumas n’était pas venu pour faire rire, mais bien pour ploguer son livre sur son expérience avec les enfants malades à Opération Enfant Soleil. Mais là encore, rire général quand il a raconté comment il a dû faire croire qu’il était propriétaire d’un cochon pour avoir sa face dans Le Journal de Montréal, au journaliste Jean-Paul Sylvain, qui faisait une série de papiers sur les animaux des vedettes. Pissant.

Je n’ai pu m’empêcher alors de penser à Serge Grenier, ce grand de l’humour québécois décédé vendredi, qui aurait ri de bon coeur s’il avait été sur le plateau au même moment.

L’émission a commencé avec Normand Brathwaite et la journaliste Isabelle Massé, qui signe sa biographie, Comment travailler comme un nègre sans se fatiguer, que je vais lire avec empressement.

Le livre revient sur la rupture de l’animateur avec Johanne Blouin, mais pas sur sa chicane avec Jean-René Dufort, les deux parties s’étant entendu pour ne pas revenir publiquement sur cette affaire.

À propos de son arrestation sur le pont Jacques-Cartier, il dit: «Je venais de me séparer, je vivais à côté de mes souliers, je partais sur la go, je rencontrais plein de filles…»

«J’ai vu le vrai racisme aux États-Unis, on ne connaît pas ça ici au Québec», dit-il, de par son expérience dans les aéroports, notamment. Maintenant, il porte l’habit Armani le plus chic chaque fois qu’il passe aux douanes pour ne pas se faire achaler. Et ça marche.

Au journaliste André Ducharme, de L’Actualité, qui a signé un papier dévastateur à son sujet, il dit: «Mange d’la marde!», ajoutant que le journaliste entretenait une sorte de haine à son endroit, et qu’il fréquentait des gens qui ne l’aiment pas.

Oui, Jacques Martin peut sourire. Et il l’a montré plusieurs fois hier.

L’ex-entraîneur du Canadien, toujours à l’emploi de l’organisation, ne se réjouit pas des déboires de l’équipe, mais avoue qu’il ne s’attendait absolument pas à être congédié de la sorte.

Il n’a pas voulu se prononcer sur la possible arrivée de Patrick Roy chez le Canadien.

Elle-même mannequin, Rachel Blais dénonce l’exploitation dont sont victimes ses jeunes collègues dans le documentaire Girl Model. Le portrait qu’elle fait du métier n’a rien à voir avec tout le glamour qui entoure cette profession: des filles qui commencent à 13 ans, sans être payées, qui doivent subir des liposuccions ou autres chirurgies esthétiques dès l’âge de 16 ans, etc.

Rachel Blais fait circuler une pétition pour ramener à 18 ans l’âge légal pour devenir mannequin.

Le nouveau chef du NPD, Thomas Mulcair, a passé le test de l’entrevue, répondant franchement à toutes les questions.

Contrairement à la croyance populaire, Mulcair affirme qu’il est faux de dire que les conservateurs ont tenu promesse en sabrant comme ils le font. «Ils n’ont jamais dit ça!»

Selon lui, Stephen Harper a juré, «la main sur le coeur», qu’il ne couperait ni dans la santé, ni dans les pensions de vieillesse. «C’est une énorme trahison.»

Il a condamné la décision d’abolir le registre des armes à feu, et de couper dans l’inspection des aliments et de l’aéronautique.

Membre du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, Jean Ziegler portait le carré rouge, par solidarité avec les étudiants en grève. «Je suis impressionné par la mobilisation étudiante», a-t-il avoué.

Rappelant que, chaque jour, 100 000 personnes meurent de faim dans le monde, il a notamment dénoncé l’usage des biocarburants, un discours qu’on entend peu au Québec.

Ce Suisse ne s’est pas fait des amis quand il a condamné la fourberie des banques de son propre pays. Il s’est battu pour qu’on redistribue les 3 milliards $ dérobés des comptes des Juifs morts à Auschwitz, ce qui est proprement scandaleux.

Je suis très intrigué par la romancière Marie-Hélène Poitras, qui a conduit des calèches durant deux ans dans le Vieux-Montréal, et qui lance un western urbain, Griffintown, dans lequel des cochers de Montréal nous entraînent dans un monde glauque.

Elle a décrit le monde parfois dur des conducteurs de fiacres, de qui elle a pu se faire respecter en réussissant un stationnement en parallèle du premier coup, une manoeuvre excessivement difficile, on s’en doute…

Lire les commentaires (70)  |  Commenter cet article






Dimanche 8 avril 2012 | Mise en ligne à 21h07 | Commenter Commentaires (8)

Serge Grenier, un grand de l’humour

Serge Grenier figure parmi les grands de l’humour. Avec les Cyniques, il est venu brasser les Québécois avec ses blagues assassines.

Il est décédé vendredi à l’âge de 73 ans.

Je me souviens, enfant, d’avoir ri aux larmes en écoutant Serge Grenier griller ses victimes à l’émission Club Sandwich à TVA. C’était le plus incisif, le plus brillant aussi. Quand il grillait, il toastait!

On ne le voyait plus depuis très longtemps. Ses dernières expériences professionnelles régulières remontent à Piment fort, dont il était l’un des scripteurs. Il y a trois ans, il participait aux Parlementeries.

Serge Grenier a aussi été le premier animateur de Drôle de vidéo.

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité