Richard Therrien

Archive du 2 octobre 2011

Dimanche 2 octobre 2011 | Mise en ligne à 23h22 | Commenter Commentaires (45)

L’étoile du match à Gilles Renaud

grenaud
Gilles Renaud
Photo Radio-Canada

Jeune, Gilles Renaud a simulé une crise d’appendicite pour ne pas aller à l’école. Deux fois. La deuxième fois, on l’a opéré. Même s’il n’avait rien.

L’acteur était né! Hier soir, celui qui explose avec son personnage de vieux maudit qui chiale sans arrêt dans Mirador, a constitué l’un des bons moments de Tout le monde en parle, du reste somme toute banale.

On a su notamment que pour incarner l’extraordinaire personnage de Cherry Sundae dans Cover Girl, il portait d’anciennes robes de Ginette Reno qu’on avait rallongées parce qu’elles étaient trop courtes.

L’acteur fréquente Louise Turcot depuis 20 ans. Ils se sont rencontrés alors qu’ils avaient 48 ans et ont six enfants à eux deux. L’amour dure encore.

Dans une entrevue «Monsieur Mirador», Guy A. lui a demandé de se prononcer sur divers politiciens. À propos du nouvel amphithéâtre du maire Labeaume, il a dit ceci: «Je changerais le nom de la ville, j’appellerais ça Quebecor.»

Étonnant quand même que Mirador, bien meilleure cette année, n’ait pas le même succès que lors de la première saison. Gilles Renaud tourne beaucoup au cinéma, et jouera bientôt le roi Lear au Théâtre du Nouveau Monde.

Rare et admirable de voir des députés de trois partis ennemis unir leurs voix pour exiger une commission d’enquête publique. Nicolas Girard du PQ la croit nécessaire même si elle risque d’éclabousser son parti. Il rappelle que la commission Gomery comportait aussi une partie à huis clos, comme dans la suggestion de Jacques Duchesneau, et suggère que les dons aux partis soient limités à 100$ par personne.

Amir Khadir de Québec solidaire se dit persuadé que des députés libéraux veulent une commission d’enquête publique, sans le dire. «C’est un parti discipliné, ils écoutent leur chef», a-t-il dit. Sylvie Roy de l’ADQ souhaite que l’indignation de la mairesse de Rivière-des-Prairires, Chantal Rouleau, soit partagée par le premier ministre Charest et par d’autres maires. «Mais je ne compterais pas sur le maire de Montréal, qui est empêtré lui aussi. On a honte de notre ville», a ajouté M. Khadir.

Le député de Québec solidaire invite d’ailleurs Mme Rouleau à dévoiler les noms des fautifs. «Elle a peut-être juste envie de rester en vie», a rétorqué Guy A.

Il ne manquait qu’un représentant du Parti libéral, mais le ministre des Transports Pierre Moreau a refusé l’invitation.

Par ailleurs, Nicolas Girard affirme avoir reçu des menaces pour avoir dénoncé le favoritisme dans l’octroi des places en garderie. «Personne ne va m’empêcher de poser des questions à l’Assemblée nationale», a-t-il dit.

Invité en tant que coprésident de la campagne de financement de la Maison du père avec Bernard Derome, Serge Savard a du mal à comprendre qu’on réagit en une journée pour sauver des animaux alors que les itinérants attendent toujours dans la rue.

Questionné sur le monde du hockey, il dénonce la violence sur la glace et croit urgent que la Ligue agisse rapidement. «J’ai vécu l’époque où on ne portait pas de casque, jamais personne ne levait de bâtons. On est le seul sport au monde qui permet les batailles.»

À propos de Guy Lafleur, qui a affirmé qu’il ne voulait pas prendre sa retraite quand le Canadien lui a montré la porte en 1984, M. Savard affirme que Lafleur a lui-même demandé à être retiré. Les deux hommes sont encore amis néanmoins.

Son meilleur souvenir en carrière? La Série du siècle en 1972.

Bonne idée de jumeler Lise Watier avec sa meilleure imitatrice, Claudine Mercier. Mme Watier lui a déjà téléphoné parce qu’elle n’appréciait pas qu’elle se moque de sa famille dans un numéro, où elle traitait son mari de mollusque. L’humoriste a retiré ledit numéro, mais a continué à imiter la femme d’affaires qui roule ses R.

De retour sur scène après quatre ans d’absence, Claudine Mercier imite à merveille Coeur de Pirate, et se risque à traiter de politique.

«J’ai voté pour René Lévesque, y’é mort. J’ai voté pour Jack Layton, y’é mort. J’peux vous dire que j’sais en tabarouette pour qui j’vais voter aux prochaines élections!»

Lise Watier a raconté que ce sont des femmes et non des hommes qui lui ont mis des bâtons dans les roues quand elle cherchait à obtenir du financement pour son entreprise. À une époque où la Revue Commerce l’avait élue «Homme du mois», le Club Saint-Denis lui refusait l’entrée parce qu’elle était une femme.

Traqueur de dictateurs et conseiller juridique de Human Rights Watch, Reed Brody réclame un procès pour Jean-Claude Duvalier, qui aurait flambé de 400 à 900 millions de dollars avant de tenter de récupérer le reste de son argent bloqué en Suisse.

Il croit aussi que George Bush devrait être jugé pour avoir autorisé la torture à Guantanamo. Selon lui, il ne s’agissait pas d’un choix politique, mais bel et bien d’un crime. Un procès «marquerait qu’on a tourné la page».

De retour à MusiquePlus après sept ans à Espace Musique, Claude Rajotte s’est souvenu de ses débuts à CHOM. «J’ai appris mon anglais en ondes, live! J’avais mes dictionnaires», a-t-il raconté. Parfois dévastateur dans ses critiques – on a revu un de ses destroys à MusiquePlus -, il a dû appeler la police de Québec quand un groupe punk a promis de lui casser la gueule.

Invité par Guy A. à dire ce qu’il pensait de quelques succès de nos vedettes, il a comparé la musique de Marie-Mai à de «la chanson à numéro qui ressemble à ce que Heart faisait il y a 25 ans». Toujours de nous de Mario Pelchat? «Je vais attendre les remix!» Mais en général, il n’a dit que du bien des Éric Lapointe, Alfa Rococo et Vincent Vallières.

Sur son retour à MusiquePlus, «on a tous l’instinct de vouloir mourir là où on est né» disait la carte du fou du roi, particulièrement assassine…

Lire les commentaires (45)  |  Commenter cet article






Dimanche 2 octobre 2011 | Mise en ligne à 18h54 | Commenter Commentaires (4)

Et que ça saute! s’en va le jeudi

etquecasaute
Giovanni Apollo, Mahée Paiement et Martin Juneau dans Et que ça saute!
Photo V

Après Radio-Canada, au tour de V de procéder à des modifications dans sa grille horaire d’automne.

L’émission de téléréalité Et que ça saute! passe du mardi au jeudi à 19h, tout de suite après Un souper presque parfait. C’est dire que Boutique MC Gilles, qui occupait cette case, s’en va le mardi à 19h30, suivie de Journal d’un vampire à 20h.

Il faut dire que Boutique MC Gilles rencontre quelques difficultés: ses quatre premières émissions ont attiré respectivement 338 000, 248 000, 266 000 et 123 000 adeptes. V espère rajuster le tir en la logeant le mardi tout de suite après Les détestables, qui obtient beaucoup de succès. Quant au jeu Remise à neuf avec Pierre Hébert, on l’a déplacé le dimanche à 18h.

À sa première diffusion le mardi 20 septembre, Et que ça saute! a intéressé 394 000 téléspectateurs, un nombre qui a baissé à 327 000 le mardi suivant. V a décidé de rediffuser le plus récent épisode de cette compétition culinaire dimanche de 18h30 à 19h30.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2011
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité