Richard Therrien

Archive, février 2011

Lundi 28 février 2011 | Mise en ligne à 16h11 | Commenter Commentaires (55)

Le banquier cartonne, mais pas Le défi

defi
Normand Brathwaite entouré de l’équipe du Défi des champions
Photo TVA

Le retour du Banquier était attendu: 1 822 000 amateurs ont assisté à la seconde chance de Super Fred à TVA. La nouvelle émission lol :-) a aussi cartonné, suscitant la curiosité de 1 567 000 téléspectateurs.

Le défi des champions, la nouveauté de Normand Brathwaite, n’a pas connu le même succès, retenant 936 000 téléspectateurs, à peine plus que le TVA Nouvelles de 18h, qui en a attiré 934 000.

Soirée très ordinaire pour Radio-Canada, où Tout le monde en parle a tout juste franchi la barre du million avec 1 084 000 téléspectateurs.

La soirée des Oscars en a profité, attirant 635 000 téléspectateurs à CTV et à ABC, un score anormalement élevé au Québec. L’effet Incendies et la présence de Céline Dion n’ont pas dû nuire.

Lire les commentaires (55)  |  Commenter cet article






Dimanche 27 février 2011 | Mise en ligne à 23h22 | Commenter Commentaires (82)

L’étoile du match à Me Sonia Lebel

sonialebel
Me Sonia Lebel à Tout le monde en parle
Photo Radio-Canada

La soirée s’annonçait relevée, avec les Oscars, Tout le monde en parle et la première du Défi des champions à TVA. J’ai peu vu les Oscars, mais les deux autres émissions m’ont passablement ennuyé.

Normand Brathwaite est capable d’être beaucoup plus fou. Hier, il paraissait éteint au Défi des champions, cette émission de cirque impliquant des athlètes de haut niveau. On aurait tort de le confiner à un rôle de présentateur coincé.

Comme on l’avait fait à La série Montréal-Québec, on a passé une heure à présenter les candidats, qu’on connaissait déjà pour la plupart, au lieu d’entreprendre tout de suite la compétition. Pourquoi tant d’entrée en matière? Il me semble que ces gens savent faire de la télévision?

Alors qu’on est habitués aux plateaux gigantesques du Banquier et de Star Académie, celui du Défi paraît misérable. Et ça joue sur l’effet spectaculaire des numéros qu’on nous présente.

Dommage, parce que les athlètes avaient préparé des acrobaties très impressionnantes pour ouvrir l’émission. Voir le patineur de vitesse Marc Gagnon sauter à pieds joints sur le rolla-bolla, qui demande énormément d’équilibre, m’a épaté.

Chose certaine, ne vous attendez pas à des réflexions très sévères de la part des juges Denise Filiatrault, Alain Goldberg et Carmen Ruest. «Je vais les juger avec beaucoup d’amour», a lancé Mme Filiatrault. Un peu de mordant ne ferait pas de tort à leurs discours.

On repart à zéro dimanche prochain?

Du côté de Tout le monde en parle, la discussion n’a tout simplement pas levé. François Legault s’amenait avec un projet aussi étoffé qu’une feuille de papier, indigne de sa cote de popularité. Céline Bonnier s’est colletaillée avec lui au sujet de la culture, mais encore là, pas de révélation concrète.

Par contre, le discours de Me Sonia Lebel était très convaincant, au point que je lui accorde mon étoile du match. Procureure de la Couronne, elle a illustré à quel point il faut du dévouement pour choisir ce métier.

Elle a notamment expliqué que les procureurs affectés au crime organisé à Gouin ne font pas le tiers du salaire des avocats de la défense.

Aussi, les 500 procureurs disposent des services de sept recherchistes, alors qu’ailleurs au pays, on parle de 500 recherchistes pour 900 procureurs!

Passionnée pour son métier, Me Lebel songe pour la première fois de sa carrière à l’éventualité de passer du côté de la défense. «Ça fait longtemps qu’on n’attire plus de procureurs de la Couronne au Québec», dit-elle. Un problème qu’il faudra prendre de front.

«Ce n’est pas normal qu’une victime me raconte le drame de sa vie pendant que je lui mange une sandwich au visage», a déploré Me Lebel pour exprimer le manque de ressources actuel.

La carte du fou du roi était bonne: «En tant que fou du roi, je sais c’est quoi, tout donner à la Couronne.» Et gros plan sur Guy A.

Bien que je l’aie entendu tenir les mêmes propos à la radio plus tôt cette semaine, j’ai bien aimé l’entrevue avec Henry Quinson, conseiller monastique pour le film Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois. Frustré de sa vie, l’homme a abandonné son travail de courtier à Wall Street pour devenir moine à 28 ans. Et ce, alors qu’on lui offrait un job en or à Londres, bonus inclus.

Contrairement à la rumeur, il n’aurait ni femme ni enfant, mais vit tout de même avec une veuve qui a des enfants.

On a vu Mario Pelchat dans un fabuleux extrait du Train de cinq heures en 1986 où il arborait coupe Longueuil et veston à épaulettes, couleur or. «J’avais oublié que t’avais été transsexuel», lui a lancé Guy A.

Le chanteur qui fête 30 ans de carrière a admis que l’infidélité était à l’origine de son divorce. «Je n’ai pas à en avoir honte», a-t-il ajouté.

«Il faut sortir du déni», a lancé François Legault pour expliquer son abandon de l’idée de souveraineté. «Il n’y a pas de volonté de la part des Québécois.»

M. Legault affirme que sa coalition n’est ni de gauche, ni de droite. Il souhaite mieux rémunérer les enseignants, mais mieux les encadrer aussi. Et il espère des réductions de dépenses dans les commissions scolaires, les agences de santé et croit qu’«il y a des gains de plusieurs millions de dollars à faire chez Hydro-Québec.»

À propos du sérieux de sa démarche, François Legault affirme ceci: «On ne veut pas jeter un pavé dans la mare et s’en aller chez nous.»

«Vous parlez de Lucien Bouchard?» a demandé par deux fois Guy A. Lepage, sans réponse…

Bernard Adamus apparaissait beaucoup plus sympathique qu’au plus récent Gala de l’ADISQ, où il a lancé le fameux «Devil câlisse!»

Il a vendu au noir des sapins dans l’État de New York. Il n’a pas voulu élaborer sur les raisons pour lesquelles il est interdit de séjour pour les cinq prochaines années aux États-Unis.

J’ai beaucoup ri quand Guy A. a posé ces deux questions à Anthony Kavanagh:

- Que penses-tu de la télé québécoise?

- Je m’ennuie de la télé québécoise.

- De la télé française?

- Je m’ennuie!

Lire les commentaires (82)  |  Commenter cet article






Jeudi 24 février 2011 | Mise en ligne à 21h14 | Commenter Commentaires (36)

Réal Giguère accordera une grande entrevue à Éric Salvail

Non seulement Éric Salvail a-t-il réussi à obtenir la présence de Réal Giguère à sa spéciale de deux heures de Fidèles au poste, mais voici qu’il nous annonce qu’il a aussi réalisé une grande entrevue avec l’ex-animateur vedette du canal 10. L’émission d’une heure sera présentée en avril à TVA.

Salvail a dû se faire convaincant, puisque M. Giguère ne répondait à aucun de ses appels téléphoniques. Après six mois de tentatives ratées, il a poussé l’audace jusqu’à aller porter un enregistrement de son émission dans la boîte aux lettres de Réal Giguère!

«J’avais fait la même chose en allant porter une cassette chez Danielle Ouimet pour avoir une chronique à Bla bla bla, et ça a marché!», raconte-t-il, très fier de son coup.

Éric Salvail réalise en quelque sorte un rêve puisque Réal Giguère est une de ses grandes idoles. Mais celui-ci ne répond plus depuis plusieurs années à aucune demande d’entrevue.

«Je pensais qu’il était amer, mais pas du tout. Je l’ai trouvé en pleine forme!»

L’entrevue qu’a réalisée Éric Salvail a duré 3h30, mais il n’en conservera qu’une heure. Âgé de 77 ans, M. Giguère y explique entre autres pourquoi il s’est tenu loin de la scène publique dans les 10 dernières années.

Lire les commentaires (36)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2014
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité