Richard Therrien

Archive, octobre 2010

Dimanche 31 octobre 2010 | Mise en ligne à 23h13 | Commenter Commentaires (171)

L’étoile du match à Joël Legendre

joellegendre
Joël Legendre
Photo Radio-Canada

En demeurant sobre et en limitant ses attaques, Joël Legendre aura certainement réussi à rallier un large public à ses arguments, hier soir, à Tout le monde en parle. Il remporte notre étoile du match.

Semblant extrêmement ébranlé à la suite de son coming out forcé dans Le Journal de Montréal la semaine dernière, l’animateur pleurait de rage qu’on ait cité le prénom de son fils «dans ce torchon!», a-t-il dit, le feu dans les yeux. «T’as pas le droit de faire ça à un enfant.»

«C’est vraiment dégueulasse de voir sa vie exposée dans un journal.» Ses proches, qui ne savaient rien de la poursuite judiciaire, l’ont appris dans le quotidien montréalais. La requête de l’animateur datait d’il y a un mois.

L’ancien animateur de TVA dit avoir «été paralysé, probablement ce qu’on vit quand on est violé» en lisant l’article ce matin-là, tout juste avant d’entrer en ondes à la radio. Rock Détente n’a d’ailleurs jamais reçu autant de courrier d’encouragement pour un de ses animateurs, et Astral a choisi de ne plus nommer Le Journal de Montréal en ondes depuis l’incident.

«On veut pas le savoir avec qui tu couches», lui ont dit plusieurs de ses admirateurs.

Il n’a pas été tendre envers le cadre Marc Pigeon, qui ne l’a jamais contacté avant de rédiger son article. «Ce gars-là, je suis incapable de l’appeler un journaliste.»

Dany Turcotte était là heureusement pour alléger l’atmosphère avec des blagues bien placées sur l’homosexualité de Joël Legendre. «Ah parce que c’est vrai?», a-t-il demandé. Et: «Fac que là, on le dit-tu qu’on est ensemble?»

Le cadre Pigeon n’avait pas été invité pour se défendre. Il sort assurément perdant de toute cette histoire, lui qui a répété avoir eu raison, malgré la tourmente créée par son papier.

À la blague et visiblement solidaire, Guy A. Lepage a demandé à Joël Legendre s’il avait prévu une recette de «pigeon» dans son nouveau livre de recettes végétariennes.

«Gaucher, végétarien, gai, tiens-toé!», a lancé l’animateur «outé» contre son gré.

En se dissociant de la droite morale américaine, les cofondateurs de Réseau Liberté-Québec, Joanne Marcotte et Éric Duhaime, ont certainement fait de nouveaux adeptes, hier soir. Tout le monde a écouté leurs points de vue, clairement expliqués. Mme Marcotte s’est montrée particulièrement énergique.

Le duo a rappelé que son Réseau n’a rien d’un parti, même si on a senti chez Duhaime une ferveur tout à fait comparable à celle d’un politicien.

Il fallait s’y attendre: ils se sont prononcés nettement contre les syndicats. «Ils ont pris trop de place. Les valeurs syndicales ont souillé la culture québécoise», a lancé Joanne Marcotte.

Les deux ont dû reconnaître que l’ADQ, dont ils étaients partisans, a échoué lamentablement. «Ils n’ont pas passé le test de la compétence et ils ont déçu leur clientèle», a poursuivi Mme Marcotte. En face d’eux, le journaliste André Cédilot s’est montré plus sévère. «Je regardais la game, pis c’était zéro», leur a-t-il dit, sans qu’ils répliquent.

Autre invité marquant de la soirée: Daniel Lanois, d’une grande modestie malgré le bagage artistique monumental. Il a d’ailleurs été le seul à avoir droit à une ovation. Ce Québécois a produit les albums de U2, Neil Young, Bob Dylan, Peter Gabriel, et j’en passe.

J’avais chaud pour l’artiste, qui portait une tuque sous les gros projecteurs. On a appris que la chanson Jolie Louise avait été composée pour ses parents, pour sa mère en particulier, qui s’appelait en réalité Gilberte!

Alors qu’il produisait un album de Neil Young, Lanois s’est cassé 10 os et eu des dommages à un poumon dans un accident de moto. Young lui a demandé: «Qu’est-ce que va devenir l’album?» Manque de compassion ou façon de l’encourager à guérir plus vite? Un mélange des deux, croit Lanois.

Venus promouvoir leur livre Mafia Inc., les journalistes André Cédilot et André Noël s’entendent pour réclamer une enquête publique sur la corruption dans le domaine de la construction au Québec.

Si le gouvernement s’y refuse, selon André Cédilot, c’est qu’«ils ont des squelettes dans leur placard et ça va arroser beaucoup de monde supposé être au-dessus de tout soupçon.»

Vedette de Rythme FM, Julie Bélanger introduit désormais ses propres chansons à la radio. Puisqu’il est chez la compétition, Joël Legendre n’a pas le droit de la faire jouer. «Ça fait partie de la business», comprend Julie Bélanger.

Finaliste aux Séries mondiales de poker, Jonathan Duhamel pourrait repartir avec la somme de 9 millions $. Ce qui a fait dire à Dany Turcotte, à ses parents dans la salle: «Maintenant, c’est vous qui attendez après l’héritage!»

Duhamel a expliqué qu’on empêchait désormais les joueurs de rester à la table… s’ils puaient! Les parties sont longues, et il semble que certains négligent leur hygiène corporelle…

Venu ploguer son nouveau spectacle, Soulever des Corneliu, Jean-Thomas Jobin a remis à Jonathan Duhaime des jetons à l’effigie du téléroman Providence, entre autres. N’essayez pas de comprendre.

Symbole de quelqu’un «qui n’a pas de vie» et fan incontesté de Survivor, il a obtenu toutes des bonnes réponses à un quiz ultra pointu sur l’émission de télé-réalité américaine, flanqué de sa «fausse fille», Marie-Miel.

Lire les commentaires (171)  |  Commenter cet article






Vendredi 29 octobre 2010 | Mise en ligne à 19h53 | Commenter Commentaires (124)

Joël Legendre n’accepte pas son coming out forcé

legendrecout
Joël Legendre à l’enregistrement de Tout le monde en parle jeudi soir
Photo Radio-Canada

Joël Legendre ne semble pas du tout avoir apprécié que Le Journal de Montréal dévoile son homosexualité sans son consentement plus tôt cette semaine. «Ayant toujours été discret sur sa vie privée, il n’accepte pas ce coming out forcé. Sentant la vague de sympathie qui se mobilise autour de lui, il se demande si toute nouvelle est réellement d’intérêt public», dit le compte-rendu de Tout le monde en parle, que nous envoie chaque semaine la production. Rappelons que Joël Legendre répondra aux questions de Guy A. Lepage dimanche soir.

Ce qui est déplorable dans toute cette histoire, c’est que le quotidien et le cadre Marc Pigeon, auteur de l’article, ne se soient pas excusés du tort qu’ils aient pu causer au comédien et animateur, s’obstinant plutôt à justifier leur décision. Qu’on soit d’accord ou non avec cette décision — mon collègue Patrick Lagacé a défendu son ancien collègue —, elle a quand même été mal reçue, et c’est ce que devraient retenir le journal en lock-out et son cadre.

Tous les journalistes peuvent commettre des erreurs de jugement. Quand on se trompe, on s’excuse avec sincérité, on se crache dans les mains, et on reprend son travail.

Lire les commentaires (124)  |  Commenter cet article






Vendredi 29 octobre 2010 | Mise en ligne à 19h36 | Commenter Commentaires (16)

2 millions pour Céline!

celinejulie
Céline Dion et Julie Snyder
Photo Gerard Schachmes

Des nouvelles de Céline, l’émission spéciale animée par Julie Snyder à TVA jeudi soir, a attiré un auditoire impressionnant de 2 038 000 téléspectateurs!

À Radio-Canada, Marc Labrèche, qui imitait René Angélil en même temps qu’on voyait le vrai à TVA, n’a pu retenir plus de 287 000 fans à 3600 secondes d’extase.

De ces 2 millions, 998 000 sont restés pour voir le TVA Nouvelles de 22h, une audience inhabituelle pour le bulletin de fin de soirée.

Plus tôt, Fidèles au poste! a intéressé 1 371 000 téléspectateurs à TVA, contre 544 000 pour Enquête, qui portait sur la sordide histoire du colonel Williams. À voir absolument si vous l’avez raté.

Lire les commentaires (16)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2011
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité