Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 29 septembre 2010 | Mise en ligne à 21h21 | Commenter Commentaires (84)

    Le silence honteux des Ste-Croix

    cnd
    Wilson Kennedy, qui a quitté la congrégation, regarde la photo d’une victime d’abus sexuels, aujourd’hui décédée
    Photo Radio-Canada

    L’émission d’Enquête présentée ce soir (jeudi), 20h, à Radio-Canada vous choquera autant qu’elle vous bouleversera. À vous donner des haut-le-coeur.

    La congrégation de Sainte-Croix a étouffé plusieurs histoires de pédophilie impliquant des frères du collège Notre-Dame.

    Quelques-unes des victimes de ces abuseurs d’enfants ont décidé de briser le silence, de même qu’un ancien membre de la congrégation, outré par ce qu’avaient fait ses collègues.

    Je préfère vous le dire: le dossier n’a rien de glorieux et entache sérieusement la réputation des Sainte-Croix et du collège Notre-Dame.

    Le frère Charles-Édouard Smith, qui a été directeur de l’institution, paraît particulièrement mal dans le reportage. Tout en reconnaissant les actes qui avaient été commis, il a découragé une victime de porter plainte. La somme de 250 000$, en partie provenant de fonds publics, a été remise à la famille d’une victime, dans une entente hors Cour.

    Même si le personnel actuel du collège n’a plus rien à voir avec les frères de Sainte-Croix ou à peu près, j’espère que la direction aura la décence de clarifier la situation avec les parents, et de ne pas considérer cette enquête comme du vulgaire salissage. Au contraire, le travail du journaliste Normand Grondin et de la réalisatrice Johanne Bonneau est excessivement rigoureux et sérieux. Le collège devrait mettre tout en oeuvre pour soutenir les victimes. Et ce, même si certains actes ont eu lieu sous une ancienne administration.

    J’ai fréquenté le collège Notre-Dame durant cinq ans, et j’y étais pensionnaire. Je n’ai été témoin d’aucun abus, mais plusieurs des frères visés par les accusations m’ont enseigné. C’est dire à quel point j’ai été ébranlé en visionnant ce reportage.

    J’espère que cette enquête ouvrira une grande porte à la dénonciation, et permettra à de nombreuses victimes de se libérer de lourds secrets et de demander réparation pour leur enfance brisée.

    Si réparation est possible…

    Voici l’émission si vous l’avez ratée.


    • Je vais m’abstenir de tout commentaire car encore une fois la tab…….. de religion de m….e qui fait des siennes. Toute religion est une secte qui marche, rien d’autre à dire.

      Mes sympathies à toute les victimes,

    • J’ai hate de regarder le reportage et surtout de lire nos Jesus freaks nationals qui vont faire des courbettes afin de défendre leurs hommes de religion !

      Respect aux victimes de cette bande de pervers sans scrupule !

    • Choquant, désolant, triste, mais surprenant? Pas tellement.

    • Je pense que toutes les congrégations de frères enseignants ont des silences aussi coupables, et bien avant 1960. Avez-vous noté que les communautés religieuses de femmes ne sont pas ou peu dénoncées? Et je sais par expérience que des filles ont subi des avances de leurs enseignantes. Pudeur des victimes ou problème moins aigü que chez les hommes?

    • Je me souviens que, dans les années ‘60, certaines rumeurs de pédophilie concernant deux enseignants, un Père et un laïc, ont circulé du temps que fréquentais un collège dirigé par des Jésuites. Ces rumeurs étaient-elles fondées ? Je n’en sais strictement rien ! Quelques compagnons de classe répandaient ces rumeurs … mais je n’ai jamais connu la fin fond de ces histoires. Les deux enseignants concernés avaient tout mon respect… mais les rumeurs avaient entaché l’admiration que je leur portais ! C’était quasiment aussi pire que s’ils avaient posé les gestes répréhensibles !

      J’espère donc que l’émission Enquête a TRÈS BIEN vérifié ses sources et qu’elle n’accusera pas à tort des innocents !

      Par ailleurs, je crois sincèrement que de tels cas de pédophilie dans nos ‘vieux’ collèges classiques sont TRÈS RARES et, malheureusement, par conséquent, elles ternissent aussi la réputation de certaines congrégations religieuses qui ont voué leur existence à l’enseignement de plusieurs générations de jeunes étudiants.

      Je trouve tout ça VRAIMENT très triste !

      André Félix Delisle, Montréal

    • Voir egalement le bouleversant documentaire DELIVER US FROM EVIL (en nomination aux Oscars )

    • J’ai aussi été étudiant au College Notre Dame, vers la fin des années 60. Je n’ai jamais été victime d’abus (j’y suis arrivé à 16 ans, sans doute déjà trop vieux….. ) mais, par exemple, le frère infirmier de l’époque était surnommé “matamain”. Tout le monde savait qu’ils valait mieux l’éviter; même une grippe devenait prétexte à baisser son pantalon. Si les étudiants le savaient, difficile à croire que les préfets etc. l’ignoraient. Les plus vieux ne s’y faisait pas prendre. Malheureusement les plus jeunes étaient souvent des victimes faciles ( dont le jeune frère d’un collègue de classe). On m’a viré du Collège pcq, entres autres…, en boutade, j’ai dit, dans le cours de religion (que j’ai coulé, évidemment), vouloir écrire un papier sur “l’homosexualité chez les membres du clergé”

      ND Montréal.

    • Histoire révoltante, mais malheureusement devenue banale. La congrégation de Sainte-Croix n’a fait qu’agir comme le reste de l’Église.

      Chaque fois qu’un scandale pareil sort, on se demande comment l’Église a pu si mal s’occuper des enfants. Au lieu de « laissez venir à Moi les petits enfants », certains ont compris : Laissez-moi venir avec les enfants…

    • @ Hermy

      Très rares ? Vraiment ? Écoutez vous aussi très rarement les nouvelles ?

    • Il n’y a presque plus de moines au Québec. Presque plus de curés ni de frères.
      Même les chefs scouts sont presqu’en voie de disparition.

      Pourtant il y a toujours des enfants qui sont agressés, maltraités, abusés.

    • Un collège a eu ses pédophiles et, à une époque où ces questions n’étaient pas jetées en pâture sur la place publique, certaines interventions ont été malhabiles.

      Juge-t-on les chauffeurs par quelques chauffards et les automobiles par les accidents. Si notre bloggeur a été dans cette circulation pendant cinq ans sans apercevoir d’accidents et se laisse ébranler par la vidéo d’un accident ou l’autre, il devrait remettre son permis de conduire. Les êtres humains ont des tares, mais les tares ne sont pas la mesure des êtres humains. Ce n’est pas une raison de délaisser les accidentés. Mais ce n’est pas une raison de décrier l’humanité. Nous y perdrions tous.

      Certes des documentaristes peuvent se régaler des malheurs d’autrui et jouer les commères du village. Mais ils ne sont heureusement pas les maires de villages. Quant aux victimes qui doivent être entourées et soignées, elles ne gagnent pas à être étalées sur la place publique pour aider les sacreurs de sacrer contre le sacré.

      La guérison des blessures passées ne vient pas de les entretenir mais de dégeler des coeurs gelés par un défi de générosité retrouvée. À ce titre, le sacré joue son plus beau rôle.

      - Georges Allaire.

    • À ce que je sache – et même si toute comparaison demeure boiteuse – un militaire accusé de délit sexuel avec un ou une mineure – est seul tenu responsable de l’acte. Il y a un certain anachronisme de faire porter sur une communauté religieuse un tel délit. Évidemment je ne connais pas le mécanisme d’une telle affiliation qui fait qu’un membre est à la fois seul et en même responsable de tous`
      Évidemment l’émission du 30 – ce soir – va choquer. Il y avait eu il y a plusieurs années un évènement semblable dans une autre province mais dont je ne me souviens pas de tous les aléas.

    • C’est la même chose dans toutes les religions ou sectes. C’est épouvantable, mais ce qui l’est davantage, c’est le silence et le fait qu’on a été élevés à se prosterner devant eux alors que ce sont des enfants de chienne. Ils ont tous eu le culot de nous quêter durant des années alors qu’il vivaient dans le luxe. Ils ont falsifié des documents, font du blanchissage d’argent et, sous le couvert de la religion, nous ont fait croire que sans eux, point de salut.

      Et on se demande pourquoi tout le monde a débarqué des églises. Pourtant pas dur à comprendre. Chaque individu doit avoir son propre code de moral, le reste, l’Eglise n’a pas à se fourrer le nez dans tout ca.

      C’est tellement dégueulasse. C’est évident que je vais regarder Enquete ce soir. Les bonnes soeurs étaient moins pires, mais c’était aussi des vieilles frustrées malheureuses.

      Regardez le Parrain 3, c’est exactement tout ca.

    • Ce qui est désolant avec les religions (pas seulement avec la catholique), c’est l’endoctrinement dont sont victimes les enfants. Si un adulte veut se faire endoctriner, libre à lui. Mais endoctriner les enfants devrait être interdit, et ce pour toutes les religions (catholique, environnementaliste, socialiste, capitaliste, musulmane, judaique, etc.).Et s’ajoute à l’endoctrinement des jeunes, les abus sexuels sur les jeunes (qui touche aussi toutes les religions mentionnées plus haut). Les Sainte-Croix ne sont-ils pas responsables de l’Oratoire Saint-Joseph ???

    • Je seconde heinzblut57.
      Prions pour les victimes.

    • J’ai été pensionnaire pendant 6 ans chez les Frères du Sacré-Cœur. J’en suis sorti à 18 ans, ayant définitivement perdu la foi. Ils étaient pour la plupart de très bonnes personnes et jamais je n’ai été témoin, ni de près, ni de loin, d’une forme quelconque d’abus sexuel.

      Léopold Tremblay

    • @hermy

      Très rare les aggressions ?

      Réveillez-vous mister !

    • Honte à ceux qui s’en prennent constamment aux religions!!
      Ça fait vraiment pitié….
      Ces gens-là cherchent un coupable pour expliquer leur vie de misère, sans valeurs, sans entraide communautaire, sans sentiment de partage et d’amour familiale….et c’est facile d’accuser l’église…
      anyway, c’est triste….

    • Il y a des médecins qui sont là pour soigner les malades, d’autres, pour faire beacoup d’argent.
      Il y a des religieux qui étaient là pour enseigner, d’autres pour se rapprocher des enfants et en abuser.
      Notre société est ainsi faite.

      J’ai reçu un enseignement publique primaire et secondaire de qualité des frères du sacré-coeur. Il n’en demeure pas moins que ce qui m’a marqué reste le souvenir du directeur voyeur qui faisait sa ronde en prenant plaisir, mains dans les poches de sa soutane, à se promener régulièrement dans la salle de déshabillage du gym et le prof de gym qui lui, prenait plaisir à zyeuter les parties basses des élèves à la sortie de la douche.

    • L’émission sera retransmise en direct à Rome, tout spécialement dans la chambre de l’ancien “prélart” de l’Église canadienne, Mgr. Marc Ouellet. Elle sera également retransmise privément dans la chambre d’un autre “prélart” de l’Église, Mgr Jean Claude Turcotte. Bref, une émission qui saura intéresser tous les membres de la “fifure ecclésiastique” du Québec. Et dire que j’ai déjà marché avec une croix dans les rues de ma paroisse, lors de la procession de la Fête Dieu ! Et à 8 ans, je voulais être un prêtre quand je serai grand. Bien content de ne pas avoir eu ce genre de dysfonction érectile à mon âge respectable.

    • @leopoldz

      Pensez vous sérieusement qu’un enfant victime de viol va crier sur tout les toits qu’il a été victime? Croyez vous sérieusement que l’abuseur va se venter de à tous de ses actes?

      Sachez monsieur que ma mère qui est décédé à l’age de 90 ans l’an dernier, a ouvert son coeur sur les actes d’un curé, une journée avant sa mort. Elle a été victime, et a gardé sa peine en elle pendant 75 ans. Et je ne vous parle pas de ma soeur qui elle aussi a été victime du même curé. Encore aujourd’hui elle refuse d’en parler.

      @gall
      Vous n’avez pas encore vu le reportage mais vous portez déjà un jugement!!!

    • @ caracallas ~ Il est vrai que ce que les frères en particulier et d’autres prêtres ont fait subir à des enfants n’est pas représentatif de la religion en général. Il y a, malheureusement, des pédophiles partout.

      Ce qui est représentatif de la religion en général est la façon par laquelle les autorités religieuses ont réagi au problème de la pédophilie dans leurs rangs.

      Elles ont, de manière systématique et dans tous les cas, protégé les agresseurs et intimidé les victimes. Les prêtres pédophiles qui étaient dénoncés ont été déplacés d’un collège à un autre ou d’une paroisse à une autre où ils pouvaient recommencer à agresser des enfants en toute impunité. Les victimes, pour leur part, étaient menacées d’excommunication s’ils parlaient et plus tard, on a acheté leur silence.

      Pendant des décennies et dans au moins une vingtaine de pays, l’Église catholique a su ce qui se passait et n’a rien fait pour protéger les enfants qu’elle avait sous sa responsabilité et, supposément, sous le regard de Dieu…

      On peut pardonner aux agresseurs mais il est absolument impossible de défendre les agissements des autorités religieuses de l’Église catholique dans ce dossier!!

    • Gall qui lève son boulcier pour défendre sa secte !!!

      MDR

    • @judge
      30 septembre 2010
      11h27
      Honte à ceux qui s’en prennent constamment aux religions!!
      Ça fait vraiment pitié….
      Ces gens-là cherchent un coupable pour expliquer leur vie de misère, sans valeurs, sans entraide communautaire, sans sentiment de partage et d’amour familiale….et c’est facile d’accuser l’église…
      anyway, c’est triste….

      Youhou, c’est sur que c’est facile d’accuser l’église car les preuves ne manquent pas!!! Wake-up, les orphelins de duplessis ca vous dit quelque chose?? L’arrogance de Mr Turcotte?? Ben non faut pas attaquer la sainte église avec ses tordus cachés dans leurs soutanes. Faut avoir un fromage à place du cerveau pour encore se faire avoir par les religions et ce sans distinction, nommer m’en une qui peut se vanter d’être vierge dans toute son ensemble….. Bonne chance!!

      Now, where is your god?
      Does he hear your prayers?
      Does he even care for you?
      His silence speaks loud and clean….

      Tiré de la chanson “where is your god” de Amon Amarth, ca dit tout.

    • “Honte à ceux qui s’en prennent constamment aux religions!!
      Ça fait vraiment pitié….”

      La véritable honte revient à ceux qui tentent de protéger une institution au détriment des victimes qui, faut-il le rappeler, étaient des enfants innocents. Dans ce cas précis, il est impossible de défendre l’indéfendable!!

    • @mouche,

      Vous avez écrit : ”@ Hermy, Très rares ? Vraiment ? Écoutez vous aussi très rarement les nouvelles ?”

      J’ai effectivement fait une erreur ! J’ai étudié au Collège Mont-Saint-Louis, gérer par les frères des Écoles Chrétiennes , et au Collège St-Ignace, dirigé par les Jésuites. Vous, vous avez souvent entendu parler d’accusations d’abus sexuels dans ces deux collèges qui ont été fréquentés par plus de 500,000 adolescents. Moi, JAMAIS !!!! Donc, j’aurais dû CLAIREMENT affirmé que des cas d’abus sexuels dans certains collèges classiques sont INEXISTANTS. plutôt que ‘très rares’.
      Je m’excuse de mon insinuation malveillante envers mes ex-enseignants !!!!

    • Les communautés catholiques ont permis à plusieurs millions de jeunes étudiants de bénéficier d’une éducation supérieure. De temps en temps, les média sortent, par ci par là, des exemples de jeunes qui auraient été abusés par quelques religieux sur des milliers. Cela n’est pas plus fréquent que dans la population, en général ! Ces cas restent HEUREUSEMENT extrêmement rares !

    • @felicio_de_parma,
      C’est vraiment idiot de dire qu’un blogueur qui défend les religieux qui ont contribué à l’éducation de millions de jeunes fait partie de ‘la même secte’ ! Ça veut rien dire un tel commentaire !
      Moins nuancé que ça dans ton commentaire c’est de la déficience intellectuelle !

    • @americanophile

      Je comprend ce que vous dites. Je suis daccord jusqu’à un certain point. L’enjeux ici est d’inculquer des vérités scientifiques et vérifiables à un enfant. Il faut avoir une base.

      Les croyances ésotériques qui relèvent du fantasme ou de l’imaginaire devraient être traité comme tel (père noel, lapin de paques, la sainte trinité, resurrection de jesus, esprit saint, etc..)

    • @hermy .. Mon père et plusieurs de ses frères sont allés au collège classique dans les années 50 et 60 et ont TOUS été abusés .. alors ok on repassera pour TRES RARE ?

      Merci

    • “Elles ont, de manière systématique et dans tous les cas, protégé les agresseurs et intimidé les victimes. ” rogiroux

      ===

      Et dans les familles c’était l’époque où le “mon’oncle cochon” était réinvité dans les party de familles années après années. Lui aussi on le “protégait” et personne n’osait le dénoncer.

      Bref, sans minimiser le crime, il faut se replacer à l’époque si on veut porter un jugement.

    • “Bref, sans minimiser le crime, il faut se replacer à l’époque si on veut porter un jugement.”

      Ah bon! Si vous le dites…

    • Le milieu religieux est comme n’importe quel milieu, il est à jugé à hauteur d’homme. Les gestes qui sont dénoncés (celui de cacher des gestes de pédophilie) n’a rien à voir avec la foi ou la religion; il s’agit de gens qui ont manqué de crans et de jugement face à une situation qui demandait un leadership capable d’intervenir de façon adéquate. Que les membres soient religieux n’aggrave, ni n’explique la situation…

      J’ai déjà vécu une période où une collègue (majeure) se faisait harceler constamment et franchement ça l’a pris beaucoup de temps avant que la direction intervienne et pourtant mes boss ne sont pas religieux, loin de là!

      Il ne faut donc pas mélanger le tout selon moi.

    • Celà ne me surprends pas…? J’ai fréquenté le Collège St-Césaire dans les années 74-78 Et qui était directeur de l’établissement: François Héroux….Lorque s’était la fête d’un pensionnaire, il, (Héroux), s’empressait de donner un baiser sur les deux joues de l’étudiant. Mais le petit manège durait et était fait qu’au plus faibles et plus vulnérables. Idem lorsque nous étions malades et devions aller à l’infirmerie, nous étions extrêmement inquièts de la tournure des évênements.

    • ““Bref, sans minimiser le crime, il faut se replacer à l’époque si on veut porter un jugement.”

      Ah bon! Si vous le dites…” rogiroux

      ===

      Merci pour ce commentaire songé. :)

      Bref. à cette époque, on se taisait sur le sujet de la pédophilie dans toutes les sphères de la société. Qu’aujourd’hui on en fasse une exclusivité de l’Église catholique est malhonnête.

    • Bishop’s College School. Upper Canada College. Selwyn House… des écoles anglophones prestigieuses. On peut en nommer d’autres. Tous ont eu leur scandale d’abus, et les deux cas, des “cover-ups” pour éviter d’endommager la réputation des écoles. Et dans ces cas, les scandales n’avaient rien à avoir avec la religion. Peut-être le problème ce n’est pas la religion, c’est que les pédophiles gravitent vers les écoles, et dans le cas des francophones, beaucoup plus de nos écoles étaient dirigés par des religieux. Je suis prêt à gager que le nombre de cas est proportionnellement similaire dans le cas des écoles publiques versus celles dirigées par des religieux.

      Il ne s’agit qu’un autre cas des médias qui s’en prennent à la religion catholique. Pourtant il y a en masse de cas impliquant des écoles non-religieuses, ou encore certaines églises protestantes, comme l’église anglicane, et l’église unie, qui dirigeaient avec les catholiques, des écoles résidentielles pour les autochtones.

      Il me semble qu’il manque une certaine rigueur journalistique, que pourtant un simple “Google” pourrait rectifier, afin de donner un sens de perspective au problème de pédophilie, qui est un problème de l’homme en général, et non pas un problème propre à la religion catholique.

    • @judge
      ‘Honte à ceux qui s’en prennent constamment aux religions!!
      Ça fait vraiment pitié….
      Ces gens-là cherchent un coupable pour expliquer leur vie de misère, sans valeurs, sans entraide communautaire, sans sentiment de partage et d’amour familiale….et c’est facile d’accuser l’église…
      anyway, c’est triste….’
      Tu parle de ma vie heureuse,morale,familliale et benevole en tant que personnne athée,ou bien tu crois que la seule façon de bien vivre sa vie doit etre basée sur un livre écrit il y a plus de 2000 ans et re-interprété depuis par des hommes faillibles,tel que démontré par ces faits troublants?
      Oui,il faut s’en prendre aux religions,elle ont bien eu leur utilité en des temps pas si reculés,mais par leur endoctrinement sauvage a travers les temps ainsi que leur immobilisme,elles se doivent de faire un très serieux examen de conscience,qui ne viendra bien sur jamais.

    • Bon ,moi je dirais que dans la region de Mourial les moeurs de la plupart des gens laisse a desirer, et la religion ne fait que refleter ce qu’est l’ensemble de la population.

    • @baps,

      C’est ce que je disais ! Ce n’est arrivé qu’à votre père et avec vos oncles sur des centaines de milliers d’élèves ! Ont-ils dénoncé les gestes subis ? S’ils ne l’ont pas fait, c’est que ce n’est pas arrivé ! Dans quel collège s’est arrivé, déjà ?

    • Plusieurs ici témoignent de leur expérience ou de ce qui leur a été rapporté de source directe.

      Pour ma part, j’ai étudié 7 ans dans des écoles privées tenues par des prêtres dans les années 70; et je n’ai subi ni eu connaissance d’aucun abus sexuel. Quant à l’usage des corrections physiques violentes, elles étaient déjà passées de mode dans ce milieu (rural mais prospère) à l’époque, ou du moins très rares et celles dont j’ai été témoin n’étaient pas le fait de membres du clergé.

      Il est vrai qu’on se moquait beaucoup d’un vieux prof curé assez pétulant et de langage plutôt cru, qui m’a enseigné et passait pour avoir la main baladeuse. Je mettais l’origine de ces rumeurs sur le compte du gâtisme, mais près sa mort j’ai entendu des histoires. Pourtant, un gars que je connais m’a raconté plus tard qu’il était de ceux que ledit prof invitait à passer des fins de semaine avec lui à son chalet, et qu’il n’avait jamais été témoin d’aucun écart.

      En revanche, le même gars m’a raconté aussi que les jeunes de son voisinage, quand il était petit, avaient été bien avertis de ne jamais se trouver seul à seul avec un homme marié qui habitait dans le quartier, qui avait des enfants et qui était un homme d’affaires influent dans la communauté. Apparemment, personne n’a jamais dit pourquoi mais c’était entendu une fois pour toutes. Cet homme est mort octogénaire, juste avant que la chambre de commerce locale l’invite à une grande soirée lui pour rendre hommage.

    • @ jef08

      Non, le milieu religieux n’est pas comme n’importe quel milieu, ils ont un pouvoir réel (autorité professorale, voire représentant de l’autorité parentale déléguée dans le cas des pensionnats) et un pouvoir symbolique (autorité morale). Ils étaient la “caution morale” du système éducatif.

    • @hermy
      Peutêtre vous étiez trop laid?
      Blague à part, les prédateurs s’en prennent généralement aux plus vulnérable. Remarquez aussi que le reproche que l’on fait à l’église sont ses tentatives de dissimulations et de négations des cas d’abus. Ca c’est grave et l’église est assez grande pour prendre ses responsabilités. Alors qu’elle asume les conséquences.

    • @judge
      Je n’ai pas honte de moi et garde intact ma capacité de juger. N’en déplaise à vos principle du genre: “tu ne jugeras point”. Dans votre cas ce concept vous à perdre le peu de jugement qui vous était inée…

    • Les programmeurs de R.-C. ont manqué de tact en diffusant l’émission le 30 septembre alors que l’Oratoire se prépare à souligner un évènement majeur concernant le frère André. Cela n’enlève pas la gravité des actes commis par d’autres membres de la même communauté
      p.s. J’ai apprécié les commentaires de rogiroux d’une observation antérieure faite.
      Je me prépare à visionner l’émission qui sera diffusée dans une demi-heure près.

    • J’ai été élève pensionnaire au Collège de St-Césaire pendant 5 ans de 1976 à 1981. Mon directeur des études était François Héroux et le directeur général, Roland Brunelle. Le frère Héroux (surnommé à l’époque frère moumoune) n’hésitait pas à faire venir des élèves dans son bureau à côté duquel se trouvait…sa chambre!!! Pour ma part, il m’a déjà “invité” à venir lui jouer un pièce de piano en privé…Maudit que je suis content d’avoir refusé à plusieurs reprises…
      Je sympathise vraiment avec les victimes…qui ont gardé le silence durant leurs études secondaire et qui étaient peut-être assis à côté de moi en classe sans que je le sache!!!

    • J’ai vu l’émission. Des pervers il y en a partout. Mais qu’une organisation accepte et camoufle ces gestes est impardonnable.

      p.s. Selon la loi québecoise aucun enfant ne peut porter plainte après les trois ans suivant la faute

    • Méchant choc ce soir ! Je suis allé moi aussi à Notre-Dame.
      Lafortune, Hurtubise, Smith, des noms que j’ai connu dans les années 80….
      Je suis secoué !!!

    • Je viens de voir le reportage. Ce que je pressentait et ce qui choque, c’est que ces gens religieux nous font la morale. Ils se prennent pour des êtres supérieurs. Et c’est eux qui font ça. Ce n’est pas comme n’importe quelle institution, c’est pire. On les prenait pour des modèle, des guides, on leur faisait confiance.

      Ils se croient supérieur aux autres et l’organisation religieuse les a couvert. Un organisme qui défend la vertu. C’est être complice, à la limite de ne pas avoir de conséquence, c’est les encourager. Carte blanche aux abuseurs. Comme c’est mentionné dans le reportage, Rome était au courant. Comme j’aimerais voir une perquisition au Vatican. Tout ce qu’on pourrait y trouver. Toutes les fois ou les catholiques se sont substitué au pouvoir publique. Ils se croient pur et au dessus des lois.

      Einstein avait dit: Qui se croit détenteur de la vérité et du jugement périra sous le rire des dieux.

    • @judge

      “Honte à ceux qui s’en prennent constamment aux religions!!
      Ça fait vraiment pitié….
      Ces gens-là cherchent un coupable pour expliquer leur vie de misère, sans valeurs, sans entraide communautaire, sans sentiment de partage et d’amour familiale….et c’est facile d’accuser l’église”

      Voici un extrait vidéo pour vous:
      http://www.ted.com/talks/lang/eng/richard_dawkins_on_militant_atheism.html

      Les athées et agnostiques représentent 35% de la population. Parmi les gens les plus éduqués et qui ont le mieux réussi: 90% sont non-croyant!!!! L’élite de la société est majoritairement non-croyante. Ça s’applique même aux états-unis.

      Bien sur il y a des abus sexuel partout, mais là c’est l’institution religieuse qui les a couvert. C’est l’institution que vous avez le culot de défendre sur ce blogue. Et c’est nous qui somme de mauvaises personnes?

      Même avec des preuves évidentes vous persistez tel un “Perroquet à niaiserie” car le dogme ça ne pratique pas à réfléchir.

    • @tendrement,

      Sachez que j’étais plutôt ‘cute’… mais qu’aucun religieux ne m’a jamais approché !

      Par ailleurs, je suis convaincu que des agressions sexuelles d’enfants il n’y en avait pas dans tous les collèges du Québec mais seulement dans quelques communautés religieuses. Même si l’émission Enquête saute vite aux conclusions, il n’y a certainement pas de 5 à 7 % des religieux qui sont des abuseurs comme on semble vouloir l’insinuer. Je ne vois d’ailleurs pas sur quoi ils appuient ce chiffre lancé en l’air. Il y en a eu beaucoup moins que ça, à mon avis ! En plus, c’est facile d’accuser des gens décédés comme cela est fait dans l’émission ! Puis, pour le religieux filmé à son insu, il n’admet rien et il n’a même pas été déclaré coupable par la Cour ! Finalement, tout le reportage ne repose que sur des écrits d’une personne… dont on tait l’identité… et sur quelques religieux anglophones qui ne vivent probablement même pas au Québec.

      Un reportage sans preuves concrètes : Facile, facile ! Trop facile !

    • @matelot2 – Coudonc, êtes-vous de Québec ou de région rurale? Et vous ne vous rendez pas compte que la pédophilie et l’inceste, ça se passe PARTOUT? Et nombreuses sont les victimes qui sont mortes avec leur secret. Nombreuses ont été les vies détruites pour les victimes “poquées”.

    • Je vais vous donner un bon lead…publiquement ou non (je ne sais pas si vous aurez la sagesse ou non de publier ici!): allez donc voir du côté des collèges privés dirigés par des ordred religieux…par exemple par les sulpiciens dans les années 40-50-60-70-80…..

    • @M. Allaire,

      Oui il y a des méchants dans toutes les sphères de l’existence, pour résumer votre hermétique message.

      ce que vous ne semblez, ou ne voulez pas comprendre, c’est que l’Église n’est pas accusée de receler en son sein des pédophiles, même en nombre impressionnant, comme tendent à le montrer de nouvelles révélations quotidiennes qui en disent long sur l’ampleur du carnage.

      Le problème, c’est la protection accordée à ces voleurs d’enfance, un protection institutionnalisée, qui partait d’en haut, du Vatican, et s’étendait aux ramifications intermédiaires du pouvoir catholique.

      Cette protection, cette ignorance volontaire, ces manoeuvres de dissimulation ont non seulement fait en sorte que des coupables n’ont pas été punis, mais, bien plus grave, ont directement contribué à accroître de façon considérable le nombre de victimes (exemple : un prêtre pédophile déplacé de paroisses en paroisses quand certains doutes commençaient à surgir à propos de ses comportements recommençait en toute impunité ses crimes dans son nouvel environnement, multipliant carrément le nombre de victimes et de vies brisées).

      C’est ça, M. Allaire, le crime contre l’humanité commis par l’église catholique.

    • @Hermy, très rares? Avez-vous des preuves?
      Combien de cas dévoilés versus les cas cachés?
      Mon frère a été abusé par un Frère de l’instruction chrétienne alors qu’il n’avait que 10 ans (fin des années 70) dans un village de la Mauricie… Il l’a dit à mes parents qui l’ont sorti du Collège et ça s’est arreté là. Aucune plainte, ce n’était pas dans les moeurs de l’époque. Combien d’autres dans le même cas? Ça prend pas mal de courage pour dénoncer: les procédures sont longues et brassent de mauvais souvenirs. Souvent, c’était la parole de l’un contre l’autre. Un prêtre contre un enfant! À l’époque, on voyait les prêtres comme des Saints. On préférait croire que c’est l’enfant qui avait des pensées impures…
      Plusieurs abusés ont préféré alors tourner la page.
      Le fond du problème est simple: le prétendûment voeu de chasteté a toujours été un non sens. Il y a beaucoup de jeunes hommes qui n’ont pas eu d’autre choix que la “vocation” religieuse” car incapables de vivre leur homosexualité au grand jour, un péché mortel à une époque pas si lointaine. Malheureusement, pour certains, cotoyer de beaux enfants leur ont fait oublier leur voeu. Forts de leur autorité et manipulateurs, ils n’ont jamais cru qu’ils se feraient prendre. De toutes façons, ils ne croyaient pas mal agir. Pour eux, initier des jeunes à la sexualité étaient un devoir… tout en se faisant du bien!

    • Pourquoi pas une enquëte publique sur ce grand problème social?

    • @ caracallas

      “Les programmeurs de R.-C. ont manqué de tact en diffusant l’émission le 30 septembre alors que l’Oratoire se prépare à souligner un évènement majeur concernant le frère André”

      Ben oui. On devrait se taire pour ne pas gâcher la belle petite fête, n’est-ce-pas? Après tout, ces victimes n’avaient qu’à pas se faire attaquer ou alors se taire… S’ils se taisent depuis si longtemps, pourquoi pas quelques semaines de plus…

      Tu vois, mon caracallas, ce sont des commentaires comme les tiens qui choquent le plus… Que des salauds existent, on le sait… La planète en est pleine… Mais que des gens tentent de minimiser ou de passer sous silence un crime grave pour “ne pas gâcher la fête” dépasse l’entendement… Sans le vouloir, vous venez d’expliquer comment ces crimes se produisent et se reproduisent…

    • J’ai étudié au Collège Notre-Dame de 1972 à 1977. Étant externe, je ne dormais pas au Collège et j’en suis aujourd’hui très content car j’étais un élève timide et réservé et aurait certainement été une proie facile. J’ai toujours été fier de mon statut d’ancien, et j’ai reçu une éducation que je qualifierais d’exceptionnelle, qui a certainement été un point tournant dans ma vie. Mais de voir ce reportage m’a profondément attristé. Tout d’abord bien sûr pour mes collègues qui vivaient un drame dont j’ignorais tout jusqu’à récemment. J’ai aussi ressenti une profonde trahison, un peu comme si je découvrais que la fierté que j’éprouvais pour mon alma mater depuis 30 ans s’avérait tout d’un coup complètement injustifiée, comme si je découvrais qu’elle n’existait carrément pas pour les frères qui ne voyaient dans le Collège qu’un terrain de jeu où faire épanouir leurs déviances, et pour leurs complices qui ont tout fait pour les protéger. Tous sont coupables. Et de découvrir le côté noir de tous ces frères qui m’ont enseigné ou dirigé, que j’ai croisés dans les corridors et côtoyés pendant pendant 5 ans, me lève carrément le coeur.

      Quant aux grenouilles de bénitiers qui viennent ici s’offusquer de pseudo “attaques contre la religion”, demandez-vous donc ce que Jésus aurait pensé de ces faux religieux qui ont fait semblant d’appliquer ses préceptes tout en violant des enfants, et qui coulent aujourd’hui des jours paisibles à prier et chanter des cantiques totalement vides de sens dans leur bouche car ils n’ont rien fait dans leur vie que d’enfreindre les règles d’amour de leur religion et de bafouer bafouer leurs voeux et leurs engagements.

    • @hermy .. ha bon, parce qu’on en parle pas, ca n’arrive pas .. hé ben.

    • J’ai fréquenté le Collège Saint Césaire de 1981 à 1984, tout le monde savait que le Frère Héroux était pervers. Mainte fois il s’enfermait avec le même étudiant de 15 ans qui semblait en admiration devant lui,. Notre frère surveillant du dortoir, nous regardait par la fente lorsque nous prenions nos douches et lors du brossage des dents se frôlait et tapait notre postérieur pour nous dire de se dépêcher. Le frère infirmier avait comme surnom Frère suppositoire car, si nous étions le moindrement malade, il voulait nous insérer gratuitement un suppositoire, si nous lui disions que nous étions capables seul, s’était 25 sous. En secondaire 3, j’ai été témoin du fameux départ précipité de notre directeur Héroux, s’était le sujet le plus tabou à discuter. Le pire, à la place d’une condamnation, il s’est coulé une belle retraite à la résidence des frères Sainte-Croix près de Notre-Dame. Pour le Frère Brunelle, la publicité de l’émission Enquête, nous montrait sa pierre tombale, mais pas un mot durant l’émission. Il semblait gai, mais jamais déplacé avec nous, sûrement plus rusé. Notre blague à l’époque s’était de dire que le plus gros bordel de la région, était la résidence des Frères à St-Césaire. Malgré tout, je ne regrette aucunement ma fréquentation à ce collège, j‘ai de très bon souvenir. Disons que mon tempérament turbulent éloignait les frères de la tentation .

    • Je viens de voir que la congrégation des Ste-Croix s’excuse ce matin. Le lendemain de la diffusion du reportage. Quelle christe de gang de chiens.
      Le problème avec l’Église catholique c’est qu’elle ne s’excuse jamais qu’en dernier recours, ayant épuisé toutes les façons possible d’éviter le scandale. Pis ça voudrait nous donner des leçons de morale.
      L’église catholique, c’est une association de criminels. Cacher un bandit c’est être soi-même un bandit.

    • Ce qui fait encore plus “horreur” dans ces cas de pédophilie c’est que ce soit des frères, des prêtres qui représentaient l’autorité et la supposée crédibilité et SAINTETÉ de l’Église catholique. C’est ça le problème! Qu’il y ait des pédophiles parmi les laïcs, c’est certain. Mais ils ne sont pas placés en autorité…

      Pour ma part je trouve ça très triste pour les victimes marquées à jamais par ces pervers…Je suis en faveur d’un Recours collectif pour mettre un baume sur la blessure des jeunes…il faut sortir du placard ces hypocrites, ces sépulcres-blanchis…

      et si je me réfère à l’évangile, Jésus était très SÉVÈRE à l’égard des prédateurs…il n’était pas “laxiste” compatissant pour les pédophiles…
      Les victimes passaient avant les prédateurs…
      il n’avait aucune pitié pour eux…
      je conseille à tous d’aller lire MATTHIEU chapître 18, versets5 à 7 inclus.

    • J’ai été pensionnaire chez les Frères de l’Instruction Chrétienne un an et 6 au Petit Séminaire de Chicoutimi, maintenant le cégep. J’ai bien connu les centaines de lits dans de grands dortoirs avec un surveillant de nuit qui circule. Je n’ai jamais été témoin d’actes répréhensibles de leur part. J’y ai eu d’excellents professeurs et connu de vrais amis. Nous formions une grande famille. Suis-je un privilégié épargné de la catastrophe ?

      Je trouve tristes et révoltantes les dénonciations qui pleuvent sur le clergé en poste à l’époque. Certains, bien sûr, ont joué le rôle d’abuseurs comme il y en a plein aujourd’hui dans nos petits quartiers supposés modernes. D’autres ont terrorisé leurs paroissiens et principalement les femmes avec leurs discours d’intégristes aveugles. Ces actes me révoltent et moi aussi j’ai envie de sortir le bâton de baseball. Mais je fesserais sur quoi ? Sur un passé révolu, qui n’était pas aussi parfait qu’il le prétendait ?

      Quand je vois un vieux pédophile de curé dénoncé, je pense à mon bâton de baseball, mais j’ai ma petite histoire qui remonte à la surface de ma mémoire, celle qui me rappelle dans quel état de dénuement nous a laissés la conquête, alors que toute l’élite dirigeante de l’époque avait dû retourner en France. Je me rappelle que les communautés religieuses ont alors joué un rôle capital qui nous a sauvés de l’extinction. Elles ont pris en charge l’éducation, les hôpitaux, la vie paroissiale, bref elles nous ont redonné une cohésion, un espoir.

      Faut-il donc vraiment faire le procès du passé ? Oui, si ça permet de panser les blessures et de porter un regard moins angélique sur lui. Mais il faut le faire de façon lucide. Il y a eu des pédophiles dans ces institutions en vase clos où les amitiés particulières – et parfois très particulières – pouvaient se développer en tout impunité (et normalement ?).Ces amitiés particulières aujourd’hui sont portées au cinéma, l’homosexualité est acceptée (glorifiée ?). La pédophilie condamnée et dénoncée – et c’est tant mieux ?

      Alors pour remettre les choses en contexte, donnons-nous des statistiques, je ne sais pas lesquels. Pour un sacr… de curé pédophile dans la colonne de gauche, j’ai droit, dans la colonne de droite, à combien d’hommes et de femmes exemplaires qui ont sacrifié leur vie, leurs amours, leurs passions, certaines carrières peut-être, pour AIDER ? Je vois souvent de ces personnes en Amérique centrale : elles viennent au secours des petites filles enceintes, des orphelins, des enfants battus ou abandonnés, elles enseignent, elles soignent, elles nourrissent.

      Peut-être qu’il y en aura quelques-unes à basculer dans la colonne de gauche. Je me console à l’idée que le bilan global ne pourra être que positif.

      Chance donc au coureur…

    • Bravo nbfrankin. Permettez-moi d’en ajouter un peu.

      C’est exactement ça le scandale. Ils détiennent la vérité divine, prêchent la morale du bien, enseignent la parole de Dieu et se croient au dessus des pauvres pécheurs ignorants et naifs. Les brebis n’ont qu’à suivre leurs bergers et se laisser traire une dîme. Quelle hypocrysie crasse. Quelle bande de parasites qui ont asservis des peuples entiers pour assouvir leur soif de pouvoir. Ils ont bafoués sans cesse et sans honte leur propres commandements pour pouvoir imposer ces mêmes commandements aux autres.

      Je respecte la religion ou la croyance de chacun mais Je n’ai absolument aucun respect pour toutes ces sangsues, qu’elles soient monseigneur, imam, rabbin ou ou rael lui-même, qui s’approprient de la conscience des autres et en font leur gagne-pain. Éliminez cette vermine et 85% des problèmes de la planète viennent de disparaître avec elle.

    • Je suis frappée de constater que dans ce genre de discussions, les gens confondent toujours allègrement le concept de l’Église et celui de la religion (spiritualité), comme quoi au Québec les deux ont longtemps été inséparables. Partant de l’idée que l’Église est complètement corrompue (ce que je ne crois pas, d’ailleurs), on ne peut pas en déduire automatiquement que la religion, c’est-à-dire le fait de croire, soit nécessairement stupide et mauvais. L’Église est une institution menée par des hommes; le fait de croire ou de ne pas croire, ça relève d’une démarche spirituelle personnelle qui peut prendre place totalement en dehors de l’Église. Donc, d’utiliser les scandales de l’Église comme argument contre la religion ou comme preuve de la non-existence de Dieu, c’est de ne pas comprendre le débat.
      Si on retourne maintenant à notre sujet principal, l’Église comme institution: comme tout le monde, ce qui a été dit dans le reportage, de même que tous les scandales de pédophilie touchant l’Église, me consternent. Mais je trouve aussi dommage qu’ils fassent oublier que l’Église, c’est aussi des millions de personnes à travers le temps qui se sont sincèrement mises au service de leur communauté. C’est l’Église qui a fondé le Québec: le système d’éducation, le système de santé, etc. Je sais qu’on vit dans un monde cynique où on a beaucoup de mal à croire à la sincérité des gens… Pour ma part, je préfère éviter de condamner toute l’institution des crimes commis par certains criminels parmi eux et me rappeler que l’Église a aussi produit des Mère Thérésa…

    • “Bref, sans minimiser le crime, il faut se replacer à l’époque si on veut porter un jugement.”
      Ah c’ est vrai on n’ en parlait pas mais tout le monde le savait, quelle hypocrisie !!!
      Dieu n’ existe pas mais cette racaille religieuse est comme la mauvaise herbe pas moyen de s’ en débarasser …

    • Sans jamais avoir vécue ce genre de chose, sans jamais avoir connue de victime a ce genre de chose, sans même y avoir pensé dans ma jeunesse. je suis profondèment touchée , assommée pour savoir maintenant ! Complêtement insensé. J’ai beaucoup de peine pour ces hommes, je comprends maintenant pourquoi y,a tant d,hommes dit ‘fuckés’ dans notre génération. Et si c’était permis et non dit il y a 30, 40 ans,combien d’enfants ont subi le même sort il y a 80, 70,60 et 50 ans. Combien de prêtres ont-ils eux-mêmes été abusés? J’arrête pas de me répéter depuis ce reportage…dont ben laid l’humain. Donnez le pouvoir à quelqu’un…il va en abuser un jour.!!!!

    • Que je suis content de n’avoir jamais eu un “frère” ou “religieux” comme prof !!

      j’en avais peur… ils ne m’inspiraient aucune confiance !

      Je trouve incroyable que même à cette époque, Personne ne disait rien ! ne me faite pas croire que JAMAIS personne n’a vu ni entendu quoi que ce soit !

      ça dépasse l’entendement que tant de pédophiles ont été carrément protégés par l’Eglise et la société en général… incroyable…

      Nos grand-parents étaient-ils si arriérés que ça ?

    • “Je vais vous donner un bon lead…publiquement ou non (je ne sais pas si vous aurez la sagesse ou non de publier ici!): allez donc voir du côté des collèges privés dirigés par des ordred religieux…par exemple par les sulpiciens dans les années 40-50-60-70-80…..” tague

      ===

      Si vous avez connaissance de crimes commis, c’est la police qu’il faut informer pas les blogueurs.

    • “Pour ma part, je préfère éviter de condamner toute l’institution des crimes commis par certains criminels parmi eux et me rappeler que l’Église a aussi produit des Mère Thérésa…” – chouche

      ===

      Il faut aussi se rappeler que la religion est, à sa base, une vaste opération de lavage de cerveau.

    • @baps,

      Vous avez écrit : ”@hermy .. ha bon, parce qu’on en parle pas, ca n’arrive pas .. hé ben.”

      Contrairement à ce que vous dites, si vous lisez TOUS mes commentaires, je ne nie absolument pas qu’il y a eu, au cours des 50 dernières années, des cas d’abus sexuels (et même d’abus physiques, même si on en parle peu) dans certains collèges privés. Au contraire, je le déplore et je suis très triste pour toutes les victimes. Je dis seulement que c’était un phénomène rare et marginal. Je trouve extrêmement DOMMAGE que les comportements de quelques religieux viennent ternir la réputation des toutes ces congrégations qui ont voué leur existence à l’éducation de DIZAINES DE MILLIERS de jeunes.

      Je suis aussi en parfait accord avec le commentaire de ‘chouche’. Il ne faut SURTOUT pas confondre les comportements répréhensibles de quelques religieux avec la spiritualité et la morale enseignées dans les collèges dirigés par des religieux. La plupart des religieux SUIVAIENT les préceptes moraux qu’ils prêchaient… sauf quelques-uns !

      MOI, je remercie sincèrement les jésuites et les frères des écoles chrétiennes pour l’instruction qu’ils m’ont donnée !

    • Force est d’admettre que les scandales de pédophilie sont nettement plus présents au sein de l’église catholique que dans n’importe quelle autre religion. Le dogme du célibat des prêtres y est très certainement pour quelque chose – d’ailleurs, cet enseignement n’est pas biblique, mais de tradition catholique. Blâmer toutes les religions du monde parce que la sienne est corrompue relève tant du chauvinisme que du raccourci intellectuel.

    • @hermy
      Votre mauvaise foie est évidente, Enquête, ce n’est pas Allô Police. Il s’agit d’une des meilleures émission d’information ici. Le scandale dans le milieu de la construction c’est eux qui l’ont mit à jour. Alors remettre en cause leur professionnalisme ne vous donne aucune mais aucune crédibilité. Mes oncles, tous décédés aujourd’hui, ont été abusés dans un collège de la région de Québec, Bosco, à ne pas confondre avec Boscoville de la région de Montréal. Ma mère et ma tante dans un pensionnat de Roberval, ont été maltraitée, battue, humiliées par des religieuses. Ma grand-mère, grande croyante, les appelait les pisseux et les pisseuses. Elle avait foie en Dieu mais pas en ses représentants ici bas. Elle a toujours soutenue que, pour la plupart, ils avaient fuient la vie laïc par lâcheté, se réfugiant dans les ordres pour ne pas affronté la vie. Je la crois!
      Vous dites, en plus, s’ils n’ont pas porté plainte ça n’a pas exister…non mais vous êtes complètement déconnecté ma parole. En 1945, dénoncer des religieux, c’était facile vous croyez. Un de mes oncles, artiste, a revécu tout ça en voyant “Les garçons de St-Vincent”, je me rappellerai toujours sa dénonciation, un soir de fête familiale. Il a eu le courage, de dire à table devant toute la famille, ce qui lui était arrivé. J’avais 16 ou 17 ans. Tous ses frères et soeurs( 8 en tout), se sont mit à pleurer et à raconter. Jamais eu de plus beau moments avec eux. Ils étaient déjà ¸âgés et, si la télé commençait à en parler, ce n’était pas commun de dénoncer 40-50 ans plus tard. Je vous trouve méprisant monsieur et bien, bien petit…allez donc prier pour le salut de votre âme car seul un miracle peux vous sauver. Et si le paradis existe, j’pense ben que vous allez faire quelques années de purgatoire pour votre manque de compassion!

    • @judge
      Si le chapeau vous fait…

    • Pour ma part je fais une distinction entre Église-Institution et spiritualité. J’ai la foi au CHRIST et je pratique toujours: l’Eucharistie est le centre de ma vie.

      S’il y a eu des prêtres indignes dans l’institution, cela indique bien qu’elle est constituée “d’êtres humains” et non de SAINTS hommes. Ce que l’Église aurait dû admettre depuis fort longtemps.

      Si on regarde la vie du CHRIST, il a été abandonné par les DOUZE et Judas l’a trahi, l’a vendu pour quelques pièces d’argent. Donc dès les débuts du christianisme il y a eu des “pommes pourries” dans le groupe. Pourtant ils côtoyaient le Christ “en chair et en os” tous les jours. Cela ne les a pas empêchés d’être des lâches, des pleutres, des peureux.

      Et pourtant…le Christ les a choisis pour fonder son ÉGLISE, une gagn de timides, de fragiles, d’insécure…

      Après la Résurrection ils sont devenus forts, invincibles, courageux, fidèles jusqu’à la mort…

      Cependant je le répète le Christ n’a jamais été tendre, laxiste pour les pédophiles, les abuseurs d’enfants…ça ne se pardonne pas…
      c’est dégueulasse…les pédophiles sont des TUEURS d’enfants….

    • jaypee2
      Je me suis mal exprimé, je voulais simplement mentionner que la programmation aurait pu être déplacée de quelques semaines en raison de la canonisation du frère André

    • des cas RARES?

      ah bon, c’est sûrement pour ça que selon une étude commandée par l’Église catholique américaine elle-même, entre 5% et 7% des prêtres seraient pédophiles. Enverriez-vous vivre votre enfant dans un pensionnat où 5% des profs et surveillants sont pédophiles? Même 1%?

      C’est sûrement parce que c’est rare que le taux d’abus sexuels et d’inceste dans les familles amérindiennes dont les parents ont été envoyés dans des pensionnats catholiques est de loin supérieur à celles qui n’ont pas passé par ces donjons pervers.

      Et de plus, ceux qui cachent ces faits et protègent les abuseurs sont en un sens quasiment pires que les abuseurs eux-mêmes, qui ont au moins l’excuse d’être détraqués mentaux…

    • Je ne croit pas que de débattre de la pertinence de la religion sur le dos des prêtres pédophiles soit hors sujet.

      Ici on défend l’église car ça arrive tout autant pour d’autres institutions. Justement si la conviction religieuse ne prévient pas ce genre de chose quelle est sont utilité?

      Je ne contredit pas l’importance des éveilleurs de conscience qu’ils soient religieux, philosophes ou autre. Je croit que Mère Thérésa était une bonne personne, avec ou sans religion. Et d’autres mauvaises avec ou sans religion. Benjamin Franklin en défendant son athéisme avait écrit qu’un homme doué de raison pouvait en arrivé aux même conclusions sur les valeurs morales qu’un homme religieux. L’empathie et la générosité existe chez tout les peuples de la terre, toutes les cultures. On le retrouve même chez les singe. C’est en se réclamant de cette nature que la religion s’étend.

      La créativité humaine est infini pour justifier ses actes et motivations, avec ou sans religion elle arrive toujours à ses fins. Lorsque dieu se tait on peut lui faire dire n’importe quoi.

      Simplement je trouve que la religion est un prisme de chimères auto suffisantes, imbriqué de façon hasardeuse par l’histoire. Un autre discourt non religieux travaillé deux mille ans aurait pu remplir les mêmes fonctions. (Confucius)

      Pouvons nous aujourd’hui aller au delà du dogme? Nous doter d’une morale et philosophie neutre mais éclairé?

      Quand à ces pédophiles et protecteurs de pédophiles, se croyant supérieurs ils ont tout fait pour cacher ces faits tel une mafia en soutane. Ne nous laissons plus abuser par l’auréole religieuse!!!!

    • Il est bon de savoir que pendant son agonie ou il a sué du sang, Jésus avait des visions de l`avenir et voyait tout le mal fait par les gens qui se sert de son nom. Jésus dans une de ses paraboles les condamnes très sévèrement. Ne confondez pas le vrai message de Jésus et l`agissement de ceux qui utilisent son nom. Les autorités religieuses de son époque étaient aussi très corrompus et Jésus les as traité de sépulcres blanchis ce qui en mot dàujourdhui pourrait se traduire par : espèces de trou de c… (traduction de mon crû…) Pour terminer petite citation de Anthony de Mello qui raconte ceci: 2 ex prisonniers de camp nazi se revoient et un demande à l autre: et puis as tu pardonné as tes bourreaux?Non je ne suis pas capable. Et bien alors tu es encore leur prisonnier… Pour terminer juste mentionner que les autorités religieuses étaient très corrompus à cette époque mais pas tous exemple Nicodème et Joseph dArimathie…

    • J’ai été dans les orphelinats, genre St-Arsène, puis Académie Notre-Dame, puis l’ancien Patro-Prévost sur St-Dominique, et oui, il y en avait, et oui, il fallait être vigilant, il fallait aussi être vigilant vis à vis certain autre pensionnaire, beaucoup d’autre pensionnaire.

      Certain, dans la court qui essayait avec les autres enfants, étaient copain avec certain frères et par choix, par peur, par pression se voyait offrir certaines faveurs.

      Ceux qui dans la court se faisait respecté, ou battre tout en maintenant un non ferme, ceux-là d’habitude n’était pas achalé. Surtout les plus jeunes, ceux de 5 à 10 ans étaient les plus vulnérable. C’était courant, c’était l’époque, et c’était le pouvoir de la religion contre les voix qui protestaient. J’ai perdu complètement la foi pour tous les religions à l’âge de 13 ans.

      Pas par abus, je ne l’ai jamais été. Mais par l’abus des sévices et dire après qu’il représentait l’amour de Dieu, par leur facon d’aimer un Dieu qui a son tour nous faisait souffrir pour des conneries, pour des retards, des difficultés à faire des devoirs et se voir battu et battu soir après soir pendant des ans.

      Mettons que tout ca en fin de compte me laisse totalement indifférent quand les congrégations et par ricochets l’église se fait varlopper, ils ont abusé de leur pouvoir, ils ont oublié le pourquoi ils sont entré en religion.

      En fin de compte, j’ai acquis une discipline, une rigueur, des principes, des diplômes et un certain sens de l’honneur en contre parti de leur folli à démolir. J’ai été adopté tardivement, à 11 ans, mais sorti des orphelinats à 18 ans, et je me souviendrai toujours de certains frères qui sans être pédophiles étaient des bourreaux, des pourritures sur deux pattes

      Aujourd’hui, vous avez les entraineurs sportifs, les familles reconstitués, les gardiennages à domiciles, et tous les occasions fournies pour les enfants sans surveillances ce qui devient de la haute négligence des parents, et vous avez encore plus d’enfants violés, tâtés. Les vieux mononcles sont toujours là, et les nouveaux conjoints qui aiment soudainement les familles avec beaucoup de jeunes enfants, les voyages organisés qui laissent les parents avec de belles grand fin de semaines seul.

      Mais seulement une petite quantité des frères ou curés ou nouveaux conjoints ont abusé ou abuseront. Le monde est comme ca depuis la fin des temps et vous voyez présentement que les abus sont de tous les religions où les hommes sont laissé seul avec les enfants. De tous les religions et même sans religions.

      En partant, confié des enfants à des sectes, à dominance unisexe, est un contre nature de la vrai vie, ca prend un couple pour mettre le plein potentiel de toutes les émotions, de toutes les teintes d’homme viril ou moins viril et de femmes organisatrice et leur côté féminin dans un enfant.

    • @kurtz

      Vous dites que ‘’selon une étude commandée par l’Église catholique américaine elle-même, entre 5% et 7% des prêtres seraient pédophiles”… cela parce que vous voudriez nous démontrer que la pédophilie serait plus fréquente chez les prêtres que dans la population normale.

      Or, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous… car c’est aussi à peu près la même fréquence dans la population normale.

      La DPJ reçoit chaque année, bon an mal an, entre 1000 et 1500 signalements d’enfants (0 – 18 ans) qui sont abusés sexuellement par des adultes. Or, si vous faites le calcul, sur une période de 25 ans, ça fait autour de 30,000 à 45,000 enfants abusés par autant d’adultes… Si on fait vite le calcul, 2,3 % 4 % de la population masculine serait ainsi des abuseurs CONNUS d’enfants au Québec. Cependant, vous pouvez DOUBLER le chiffre si vous incluez les cas qui ne sont pas connus, non dénoncés, et qui ne le seront jamais… Le pourcentage que vous énoncez, de 5 à 7 %, est probablement même dépassé dans la population normale. En outre, selon une statistique reconnue de tous, 7 cas d’abus sexuels sur 10 sont commis par un membre de la famille de l’enfant victime plutôt que par un étranger.

      D’ailleurs, une femme sur trois dit avoir subi au moins une agression sexuelle au cours de sa vie… Comme vous pouvez l’imaginer, il y a donc des milliers d’agresseurs sexuels dans n’importe quelle société ! Il y en a chez les prêtres, oui, comme partout ailleurs dans la société.

      Un proverbe populaire dit : ‘Là où il y a l’homme , il y a l’hommerie !’

    • J’ai écouté dimanche 19H à RDI, l’émission “Enquête” sur les prêtres pédophiles…! Je trouve totalement scandaleux de lire certains commentaires qui banalisent ce que “ces” montres ont fait! L’hypocrisie du Vatican et de ses représentants en ce qui concerne le sujet de la pédophilie est inexcusable!

    • @ hermy

      euh, je vous signale que l’étude parle du % de pédophiles et non du % d’agressions. Un agresseur peut faire plusieurs victimes alors vos chiffres sont farfelus.

      De plus, les prêtres ont la tare de se présenter comme les champions de la pureté et du bien.

      C’est cette hypocrisie calculée qui m’écoeure au plus haut point.

    • @kurtz
      2 octobre 2010, 19h44

      Pourrions-nous avoir la référence de l’étude SVP?

      @scories
      2 octobre 2010, 09h22

      Le célibat des prêtres n’est pas un dogme.

    • moi aussi j’étais pensionnaire au collège st césaire a la fin des années 70. Oui je suis d’accord avec ucbib concernant le frère Héroux et oui on s’arrangeais pour ne pas se retrouver a l’infirmerie pour la nuit au lieu du dortoir. A cette époque on parlait de sa mais sa demeurait caché, bizarre , pourtant mes parents m’avaient prévenu au début du secondaire concernant les adultes trop gentils… Mais a ma connaissance les victimes que nous soupconnions étaient pour la plupart parmi les plus vulnérables , ceux qui étaient seules et avaient moin d,amis , mais qu’en savions nous vraiment. TOUTEFOIS il est vraiment dommage que quelques individus malveillant entache l’excellent travail par la GRANDE majorité des religieux qui s’occupaient des élèves. Je trouve aussi dommage que les dirigeants en pouvoir au sein des Ste Croix a l’époque et qui ont protégé les pédophiles et même conservé leur postes ou privilèges ne soient pas poursuivi, Ils sont autant coupable de ne pas avoir protéger les enfants

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2014
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité