Richard Therrien

Vendredi 21 novembre 2014 | Mise en ligne à 14h50 | Commenter Commentaires (9)

Souvenir Télé Presse: R.S.V.P.

rsimard

Lorsqu’il apparaît en couverture de Télé Presse dans la semaine du 16 au 23 mars 1985, René Simard anime l’une des émissions les plus regardées à la télévision, R.S.V.P., à Télé-Métropole, qui surpasse Dallas à Radio-Canada, le mardi à 21h.

«Pour le chanteur, mué en animateur de télévision, c’est un véritable accomplissement, le moyen de montrer tout ce qu’il a appris en plusieurs années de formation dans cette capitale du monde des spectacles qu’est Los Angeles», écrit le journaliste Denis Lavoie.

R.S.V.P., pour «René Simard vous présente», est une grande émission de variétés où les artistes de l’heure, mais aussi de nouveaux visages, viennent chanter ou présenter un numéro autour d’un thème. Chaque semaine, René Simard ouvre et ferme l’émission dans un grand numéro de danse, un genre qui le suit encore aux Gémeaux.

Le paragraphe suivant m’a bien fait sourire: «Et l’on s’applique à bien traiter les artistes, en leur procurant les meilleures conditions de travail possible. Ce souci va jusqu’à leur réserver un coin pour se désaltérer. Et on ose nous présenter des vedettes dans d’autres rôles que celui qu’on leur connaît, comme l’animatrice Marguerite Blais [devenue ministre libérale] dans une danse à claquettes.»

L’émission est tournée en morceaux séparés, recollés au montage, et on préenregistre même la trame musicale en studio, que l’orchestre fait semblant de jouer sur le plateau.

Cette semaine-là, R.S.V.P. a comme thème «Jeunesse 85» et reçoit Véronique Béliveau, Rock et Belles Oreilles, Jano Bergeron, Mario Pelchat, Cordolaise, Sylvie Boucher et Robert Pilon. L’émission prendra fin deux ans plus tard.

René Simard n’en était pas à ses premières armes à l’animation, lui qui avait eu sa propre émission en anglais, The René Simard Show, à CBC de 1977 à 1979. Il animera plus tard les émissions Laser 33-45 et Laser, à Radio-Canada.

    Je publie chaque vendredi une première page du défunt guide horaire de La Presse. L’idée est de revenir sur des moments marquants de l’histoire de notre télévision, des succès et des flops, ou alors de ressortir des boules à mites un nom ou un titre qui avaient disparu de notre mémoire et de constater à quel point notre télé a changé. Ces couvertures souvenirs sont pigées dans les années 60, 70, 80 ou 90, à des époques où l’horaire des différentes chaînes n’apparaissait pas encore sur nos téléviseurs, et que le télé-horaire sur papier faisait figure de bible dans nos salons.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article

 

Mercredi 19 novembre 2014 | Mise en ligne à 14h01 | Commenter Commentaires (94)

Cri du coeur de Charles Tisseyre

Beaucoup d’émotion au cours de l’Assemblée publique annuelle de CBC/Radio-Canada ce midi au studio 47 à Montréal. Une rencontre chaotique et houleuse, que le public pouvait suivre sur le Web.

En réponse à une question de l’animatrice de l’événement, Rebecca Makonnen, Charles Tisseyre s’est emporté et lancé ce cri du coeur. À son avis, comment procéder au virage numérique, la marotte du pdg Hubert T. Lacroix, sans réinvestir dans l’entreprise?

«Ceux qui seraient le fer de lance, le moteur de ce lancement-là, les jeunes, on les fout à la porte!»

M. Tisseyre affirme que les compressions l’ont obligé à commencer sa saison de Découverte trois semaines plus tard. Une émission sur quatre est une rediffusion. «Il faut que ça cesse, et que le gouvernement comprenne que Radio-Canada/CBC est une institution capitale dans ce pays, et il faut nous soutenir!» a-t-il dit, sous les applaudissements.

L’ambiance était pour le moins tendue lors de cette assemblée annuelle, qui réunissait Hubert Lacroix, le président du conseil d’administration, Rémi Racine, de même que six panélistes. À un moment, Fabienne Larouche a admis être «très mal à l’aise», pensant ne pas être à sa place sur la scène.

Un intervenant de la salle a réclamé la démission d’Hubert Lacroix, et lui avait même rédigé sa lettre, qu’il lui a remise en mains propres.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (94)  |  Commenter cet article

 

Mardi 18 novembre 2014 | Mise en ligne à 15h52 | Commenter Commentaires (26)

Ce soir tout est permis commence en lion

cesoir

Départ canon pour Ce soir tout est permis, la nouvelle émission d’Éric Salvail sur V, vue lundi soir par 1 057 000 curieux. La chaîne affirme avoir plus que doublé sa moyenne d’écoute de l’automne le lundi à 20h.

Ce n’est pas un record mais presque: Price is Right: À vous de jouer! avait touché 1,1 million à l’automne 2011, en excluant les Jeux Olympiques de Vancouver. Mais le jeu de Philippe Bond avait rapidement perdu des plumes.

Étonnamment, le succès de Ce soir tout est permis n’a pas vraiment nui à la concurrence, Yamaska récoltant tout de même 1 107 000 téléspectateurs à TVA, et L’auberge du chien noir, 748 000, sur ICI Radio-Canada Télé.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (26)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « oct    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité