Richard Therrien

Mercredi 24 mai 2017 | Mise en ligne à 11h40 | Commenter Commentaires (33)

Décès de Nicole Leblanc

nicoleleblanc

Rose-Anna est allée rejoindre ses deux Joseph-Arthur. Nicole Leblanc, une de nos grandes actrices, est décédée à l’âge de 75 ans, des suites d’une longue maladie.

Les plus vieux se souviennent d’elle dans le téléroman Rue des Pignons, qui l’a révélée au grand public, dans le rôle de Fifine. Mais son rôle le plus marquant reste sa Rose-Anna du Temps d’une paix, où elle a d’abord partagé l’écran avec Pierre Dufresne, remplacé à son décès par Jean Besré, lui-même disparu plusieurs années plus tard. Un titre culte de la télévision québécoise, diffusé de 1980 à 1986 à Radio-Canada, et un rôle de femme déterminée, attachante et drôle.

Du même auteur, Pierre Gauvreau, Cormoran nous la montrera dans un rôle bien différent, celui de l’intransigeante Bella. Toujours associée à Radio-Canada, Nicole Leblanc a aussi joué la colorée Paméla de la clinique vétérinaire du téléroman 4 et demi…, avant de joindre la distribution de Virginie, dans le rôle de la mère de Pierre Lacaille (JiCi Lauzon).

Hélas plus rare dans les dernières années, elle a tenu ses derniers rôles dans la série de Serge Boucher, Apparences, où elle était bouleversante, et dans Série noire.

Originaire de Maria en Gaspésie, Nicole Leblanc a fait énormément de théâtre. Les spectateurs ont pu apprécier ses grands talents dans plusieurs pièces de Michel Tremblay, notamment dans la création des Belles-soeurs en 1968. Quelques années plus tard, elle a fondé le Théâtre d’Aujourd’hui avec son époux Jean-Claude Germain, qui lui écrira le «one woman show» Les hauts et les bas d’la vie d’une diva, un grand succès repris à travers le pays et même à Washington.

Le Québec vient de perdre une actrice incomparable, aimée du public, qui lui a remis la Rose d’or du Salon de la femme en 1985 et le MetroStar de la comédienne de l’année en 1986. Adieu Madame Leblanc, et merci pour tout.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (33)  |  Commenter cet article

 

Mardi 23 mai 2017 | Mise en ligne à 16h12 | Commenter Commentaires (21)

1,2 million pour la dernière du Banquier

finalebanquier

Pour son chant du cygne, Le banquier a attiré 1 199 000 téléspectateurs, dimanche soir à TVA. Le plus faible score de la saison, mais c’est compréhensible; l’émission a été placée la veille d’un congé férié, puis déplacée à 20h à la dernière minute, après avoir été annoncée à 19h30, une décision aussi inusitée que discutable.

Julie Snyder n’a même pas pu y faire de vrais adieux, puisque l’émission avait été enregistrée l’été dernier, avant que l’animatrice apprenne qu’elle n’était pas renouvelée. Celle-ci s’est tout de même dite satisfaite de la performance de l’émission, qui a obtenu une part de marché de 42%, ce qui équivaut au pourcentage habituel.

Du côté d’ICI Radio-Canada Télé, Le beau dimanche a attiré 542 000 téléspectateurs pour sa première à 21h. En comparaison, Déjà dimanche!, que coanimaient Marie-Soleil Michon et Jean-Luc Mongrain l’été dernier, avait démarré la saison avec 490 000 téléspectateurs. Une bonne première pour Jean-Philippe Wauthier, même si j’avais préféré l’émission pilote présentée aux journalistes, où Rebecca Makonnen était moins effacée. Le concept inspire confiance, et le duo ne devrait que s’améliorer.

Vue par 162 000 téléspectateurs, la deuxième émission de Y’a du monde à messe a fait mieux que la première (144 000) vendredi à Télé-Québec.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (21)  |  Commenter cet article

 

Mardi 23 mai 2017 | Mise en ligne à 8h13 | Commenter Commentaires (17)

C’est juste de la TV sans Denoncourt

826803-serge-denoncourt-pas-peur-travail

Encore du roulement de personnel sur le plateau de C’est juste de la TV: après une seule saison, Serge Denoncourt a choisi de passer la télécommande à un nouveau collaborateur l’automne prochain. Le metteur en scène ne part pas fâché, il devra à nouveau s’absenter du pays durant plusieurs semaines pour se consacrer aux jeunes Roms du projet GRUBB, un projet humanitaire et artistique qui lui est cher depuis plusieurs années et le tiendra loin de son écran de télé.

Souvent cinglant, Denoncourt apportait du mordant à l’émission, au risque de faire frémir le milieu de la télévision. Il a entre autres dit tout le mal qu’il pensait des émissions Barmaids, Célibataires et nus Québec et Espace découvertes, tout en se montrant au contraire emballé par plusieurs autres émissions.

Le juge «méchant» des Dieux de la danse avait joint l’équipe de C’est juste de la TV l’automne dernier, moment où Anne-Marie Withenshaw a pris les commandes de l’émission. ICI ARTV confirme d’ailleurs le retour de l’animatrice et de ses deux complices, Thérèse Parisien et Dave Ouellet. La maison de production Urbania s’affaire déjà à combler le siège laissé vacant par Serge Denoncourt. Le diffuseur précise que la séparation s’est faite dans la plus grande cordialité.

Le spectacle GRUBB, qu’avait créé Denoncourt avec de jeunes Roms de Serbie, a notamment été présenté en tournée québécoise, faisant un arrêt au Capitole en 2014.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2017
    L Ma Me J V S D
    « avr    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives