Richard Therrien

Vendredi 31 octobre 2014 | Mise en ligne à 8h41 | Commenter Commentaires (52)

Radio-Canada sacrifie ses trésors

hubert

Une autre page d’histoire se tourne brusquement à Radio-Canada : après avoir sabré son atelier de décors l’année dernière, le diffuseur public fermera son entrepôt de costumes à Montréal au printemps prochain, ai-je appris. Un autre symbole important de l’institution, à la valeur historique et patrimoniale inestimable, tombe sous le couperet des compressions.

L’entrepôt de costumes de Radio-Canada, le costumier comme on l’appelle, est le plus imposant en Amérique du Nord. Il contient pas moins de 90 000 pièces de vêtements et chapeaux, certaines datant du XIXe siècle, de même que des accessoires et des antiquités. On y trouve autant les tenues qui ont servi aux grands téléthéâtres qu’à Fanfreluche, Sol et Gobelet et Les belles histoires des pays d’en haut. Il cessera ses activités le 7 décembre avant sa fermeture définitive le 31 mars 2015. Les trois postes y étant rattachés seront abolis.

Cette nouvelle s’ajoute à la suppression de 392 postes annoncée jeudi matin par la direction. Qu’advientra-t-il des nombreux trésors de ce costumier? Seront-ils tous réchappés? «Radio-Canada entamera sous peu des démarches auprès des institutions culturelles et des musées pour préserver cet inventaire et le rendre accessible au public», répond Marc Pichette, aux communications.

Depuis la diminution de la production interne, le costumier de Radio-Canada est devenu un fournisseur auquel font appel de nombreuses compagnies de production indépendantes pour des événements spéciaux, des films, des pièces de théâtre et des productions Web, ici comme à l’étranger. Celles-ci devront désormais s’approvisionner ailleurs. «Ils ne peuvent tout de même pas magasiner au Village des Valeurs pour trouver des vêtements d’époque», ironise Sylvie Guertin, l’une des deux costumières à perdre leur poste.

Retraité après avoir passé plus de 30 ans au costumier, Jean-Marc Diorio doute fort qu’une grande quantité de vêtements puisse trouver preneur. Il se dit persuadé que cette fermeture aura énormément de répercussions sur toute l’industrie de la télévision au Québec. Il cite quelques exemples d’émissions d’autres diffuseurs, comme Les Appendices et SNL Québec, qui s’approvisionnent encore au costumier de Radio-Canada. «Toutes ces productions devront monter leur propre collection de costumes, trouver des locaux pour les entreposer. Je ne suis pas sûr qu’elles en ont les moyens.»

Le Syndicat des techniciens et artisans du réseau français de Radio-Canada, le STARF, se dit outré par cette fermeture. «Tout le monde a grandi avec ces costumes, ce sont des milliers de souvenirs qui disparaissent. Cette direction n’a aucun respect pour le passé, pour l’expertise acquise à travers les années et elle n’a surtout aucune vision de l’avenir», affirme Johanne Hémond, présidente de la section locale de Montréal du STARF, qui trouve ironique que la nouvelle soit tombée la veille de l’Halloween.

«C’est une mort annoncée de tout le secteur design», poursuit-elle, se demandant comment une production interne comme L’auberge du chien noir, entre autres, pourra continuer sans accès aux costumes. «Les vêtements sont déjà là. Ils offrent des possibilités immenses, sans dépenser un sou. Que vont-ils faire, payer pour louer des costumes à l’extérieur?» demande-t-elle.

Par ailleurs, une mauvaise nouvelle n’attend pas l’autre à Radio-Canada; la station de Québec est aussi touchée par les compressions annoncées jeudi, notamment par le retrait de la technologie micro-ondes et l’abolition d’un poste de technicien. Le poste de maquilleuse disparaît également.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (52)  |  Commenter cet article

 

Mercredi 29 octobre 2014 | Mise en ligne à 19h20 | Commenter Commentaires (51)

Jean-François Lisée chez Guy A.

lisee

Le député péquiste Jean-François Lisée répondra aux questions de Guy A. Lepage dimanche à Tout le monde en parle, à l’occasion de la sortie de son livre intitulé Le journal de Lisée.

Étonnant de voir aussi sur la liste le nom d’Alain Saulnier, ancien patron de l’information qui vient de publier un essai intitulé Ici ÉTAIT Radio-Canada, très critique face aux décisions du diffuseur public.

Aussi sur le plateau: Mike Ward pour son spectacle Chien, Macha Grenon, Macha Limonchik et Monia Chokri pour la série Nouvelle adresse, et la championne mondiale de Crossfit, Camille Leblanc-Bazinet.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (51)  |  Commenter cet article

 

Mardi 28 octobre 2014 | Mise en ligne à 17h24 | Commenter Commentaires (13)

Pas de «dating show» pour Mélanie Maynard

mmaynard

« TVA est à la recherche d’hommes et de femmes CÉLIBATAIRES, dans la TRENTAINE qui ne sont pas membre UDA, pour participer à un pilote d’une nouvelle émission de télé avec Mélanie Maynard. Le tournage aura lieu à Montréal le mercredi 26 novembre. Si vous êtes intéressés, faites parvenir un courriel incluant une photo de vous et les renseignements suivants : âge, ville, une phrase vous décrivant à l’adresse castingtvaprod@gmail.com. »

Ce message, apparu sur la page Facebook de Public Cible en début de semaine, a fait croire à plusieurs que TVA préparait un nouveau dating show animé par Mélanie Maynard, mais il n’en est rien. On cherchait plutôt des célibataires pour un simple reportage qui sera diffusé au printemps dans l’émission Testé sur des humains, animée par Jean-Michel Anctil. Fausse joie pour les amateurs d’Occupation double qui n’embarquent pas dans Vol 920.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (13)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2013
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité