Richard Therrien

Mercredi 28 janvier 2015 | Mise en ligne à 15h04 | Commenter Aucun commentaire

SUN News en déroute

ezralevant

Lancée avec fracas en avril 2011, la chaîne SUN News n’en aurait plus longtemps. À moins que Québecor trouve un acheteur, et l’entreprise se donne deux mois, selon ce qu’affirmait le site CANADALAND plus tôt cette semaine.

Le parcours de SUN News, chaîne d’information calquée sur le modèle de FOX News, a été ponctué d’une série d’embûches. À commencer par l’embauche de Kory Teneycke, ex-directeur des communications du premier ministre Stephen Harper, qui a dû démissionner de son poste avant même l’entrée en ondes de la station. Il y reviendra plus tard, mais ce n’était que le début d’un long fiasco télévisuel.

Avec SUN News, on souhaitait combler un créneau inexistant au pays, celui d’une chaîne d’information de droite, au ton provocateur. Les tenants de la droite ont beau parler de la trop grande présence de médias biaisés de gauche, SUN News n’a jamais trouvé son public. Ses animateurs criaient fort, portaient des jugements à l’emporte-pièce, qui ne rejoignaient qu’une maigre clientèle.

SUN News a toujours fait parler d’elle pour les mauvaises raisons, pensant à tort que ça ne ferait que lui apporter de nouveaux téléspectateurs. Notamment pour une entrevue grotesque de l’ex-animatrice de CBC, Krista Erickson, avec la danseuse Margie Gillis, où elle lui reprochait d’avoir bénéficié de subventions gouvernementales en ridiculisant sa façon de danser. Puis, cet autre édifiante séquence, où le commentateur Ezra Levant (sur la photo) profitait du Jour de la Terre pour couper un arbre en direct avec une tronçonneuse. La chaîne avait dû mettre fin à Ford Nation, l’émission qu’elle avait confiée aux frères Rob et Doug Ford, après une seule diffusion. L’automne dernier, SUN News avait dû s’excuser auprès de Justin Trudeau pour avoir traité son défunt père de «slut». Et la liste est encore longue.

Selon CANADALAND, SUN News a perdu 46,7 millions$ seulement au cours de ses trois premières années d’existence.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

Lundi 26 janvier 2015 | Mise en ligne à 14h36 | Commenter Commentaires (46)

Chantal Fontaine, nouvelle animatrice des Chefs!

fontaine

Nouvelle mouture, nouvelle animatrice. Les chefs! change d’image pour sa sixième saison, qui s’intitulera Les chefs! – La brigade.

D’abord, Chantal Fontaine, qui succède à Élyse Marquis, animera seule. Et Daniel Vézina? Son sort n’est pas encore scellé, pas plus que celui des trois juges, Normand Laprise, Pasquale Vari et Jean-Luc Boulay.

Chose certaine, certains vont disparaître puisqu’on ne conservera que deux juges permanents, auxquels se joindra chaque semaine un chef invité. Les détails seront annoncés sous peu.

Cette nouvelle mouture donnera une meilleure idée de l’ambiance en restauration, un domaine que Chantal Fontaine connaît bien, elle qui se définit comme une «restauractrice». La comédienne gère entre autres le restaurant Accords dans le Vieux-Montréal. C’est une des raisons qui ont motivé la décision de remercier Élyse Marquis après deux ans de services.

Les 12 aspirants-chefs travailleront cette année en équipes, pour former chaque semaine deux brigades, qui devront préparer un menu à plusieurs services. Un candidat sera éliminé chaque semaine.

La série de 10 émissions commencera le lundi 29 juin sur ICI Radio-Canada Télé.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (46)  |  Commenter cet article

 

Lundi 26 janvier 2015 | Mise en ligne à 11h57 | Commenter Commentaires (31)

Lente progression de TVA Sports

canadienlnh

Voilà plus de trois mois que le Canadien a pris d’assaut les samedis soir de TVA Sports. À qui profite le plus cette première infidélité à RDS en 11 ans dans les sondages d’écoute? Pour TVA Sports, le défi de séduire l’auditoire en dehors de sa Super soirée du samedi et des séries éliminatoires pour les 12 prochaines années reste colossal.

Sachez d’abord que ce mouvement n’a pas été catastrophique pour RDS, qui demeure la chaîne spécialisée la plus regardée des Québécois. Bien sûr, ses parts de marché globales depuis le début de la saison de hockey en ont un peu pâti, passant de 5,4 à 4,7% en un an, mais ça aurait pu être bien pire. Même sans les matchs du samedi, la chaîne a d’ailleurs franchi le million de téléspectateurs à deux reprises cet automne avec des matchs du Canadien, ce que n’a pas réussi TVA Sports, qui a cependant moins d’abonnés.

Sans être spectaculaire, l’augmentation des parts de la chaîne de Québecor est tout de même notable: si on ne tient compte que des 100 premiers jours depuis le premier match du CH en octobre, elles sont passées de 0,4 à 1,7% en un an. On est encore loin du 4,7% de RDS, mais ne soyons pas si pressés. Les séries éliminatoires feront certainement exploser ce pourcentage. Plus longues elles seront pour le Tricolore, mieux ce sera.

Pour les trois premiers matchs de 2015, TVA Sports a obtenu des résultats comparables à ceux de RDS l’an dernier: en moyenne, 721 000 téléspectateurs ont regardé La super soirée LNH du samedi soir, avec des pointes dépassant le million. RDS2 et RDS Info n’ont pas été touchées par l’arrivée du Canadien chez l’ennemi, conservant respectivement 0,5 et 0,2% de parts de marché. À peine née, TVA Sports 2 obtient une moyenne de 0,2%.

C’est en périphérie de son match du samedi que TVA Sports n’a pas encore réussi à faire sa place; ce soir-là, les téléspectateurs sont encore trop nombreux, avant et après les parties, à retourner voir RDS pour les commentaires et analyses, ce qui n’est pas le cas en sens inverse les soirs de semaine. Pas simple de changer de vieilles habitudes bien ancrées, et ce, même si TVA Sports a volé de grosses pointures à sa rivale.

Mais c’est dans le créneau du 5 à 7 en semaine – qui appartient toujours à RDS – que ça fait le plus mal. Et ce n’est pas l’arrivée de Sébastien Benoit à 17h qui a amélioré le sort de TVA Sports: Le fanatik peine à trouver son public, souvent sous la barre des 10 000 fidèles, des chiffres certainement très décevants. Mercredi soir, ce nombre a grimpé à 18 000.

Est-il prématuré d’en tirer des conclusions? Groupe TVA a investi énormément dans ses chaînes sportives, sans compter ce contrat avec la LNH obtenu à prix fort. TVA Sports coûte très cher à l’empire, et il est certain qu’on prie pour le retour des Nordiques, qui permettrait à la chaîne de mieux rivaliser avec RDS, d’augmenter son nombre d’abonnés et d’entrevoir la rentabilité.

Comme plusieurs grands médias, Groupe TVA devrait procéder prochainement à des compressions dont on ne connaît pas encore la teneur, sur tout son réseau, une information confirmée par plusieurs sources. «Tout le monde devra contribuer», m’a-t-on soufflé à l’oreille. De là à associer la lente progression de TVA Sports à ces décisions, il y a un pas que je ne me permettrai pas de franchir. En réponse à nos questions, TVA a nié catégoriquement vouloir procéder à des compressions.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (31)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2015
    L Ma Me J V S D
    « déc    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité