Le blogue techno

Le blogue techno - Auteur
  • Jean-François Codère

    Journaliste spécialisé en technologies depuis 1999, je traite ici de Web, d’appareils mobiles, de jeux et d’autres gadgets, tantôt sous un angle «affaires», tantôt sous un angle «consommateur».
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 14 mars 2017 | Mise en ligne à 10h17 | Commenter Commentaires (18)

    Des ondes qui se transforment en caméra

    « Il y avait un article cette semaine qui parlait de comment on peut surveiller quelqu’un en utilisant son téléphone, ou même son téléviseur. Il y a plusieurs façons différentes. Des micro-ondes qui se transforment en caméras, etc. »

    C’est la réponse, confuse, qu’a donnée Kellyanne Conway, l’une des porte-paroles de M. Trump, lorsqu’interrogée sur des gazouillis écrits par son patron accusant Barack Obama de l’avoir mis « sous écoute » à la Trump Tower.

    Depuis, c’est reparti pour une nouvelle ronde de moqueries envers Mme Conway. Vous avez certainement croisé depuis hier nombre de blagues impliquant Barack Obama et un four à micro-ondes, peut-être sans savoir exactement d’où elles provenaient.

    Loin de moi l’idée de défendre Mme Conway, inventrice de la célèbre expression « faits alternatifs » et grande tortionnaire de la vérité. Il y a de fortes chances que cette référence aux micro-ondes soit fausse. Mais elle n’est peut-être pas SI loin de la vérité.

    Commençons tranquillement. Mme Conway dit « micro-ondes » et tout le monde pense « four à micro-ondes ». Les plus caricaturaux illustrent un four à micro-ondes qui se transforme en caméra, style Transformers, et voilà, Mme Conway passe pour une pure folle, mûre pour un chapeau en papier d’aluminium.

    Et si elle voulait simplement dire des « micro-ondes », soit des « ondes électromagnétiques de longueur d’onde intermédiaire entre l’infrarouge et les ondes de radiodiffusion », comme les définit Wikipédia ?

    Évidemment, des ondes ne peuvent se « transformer » littéralement en caméras. Mais elles peuvent faire tout comme. Ça semble relever de la plus pure science-fiction, mais on en est là. Il y a même une jeune entreprise de Montréal, Aerial, qui fait figure de pionnière dans le domaine. J’en ai déjà parlé ici, entre autres.

    Aerial est en train de concevoir des logiciels qui permettent d’utiliser un simple routeur WiFi comme système de surveillance à domicile. En gros, quand un corps se déplace dans le champ de couverture d’un réseau WiFi, il interfère avec les ondes et les algorithmes mis au point par Aerial prétendent être capables d’analyser ces interférences pour, par exemple, suivre les déplacements d’une personne, la reconnaître, voire analyser sa respiration !

    Des chercheurs informatiques ont même déjà fait la démonstration qu’ils pouvaient enregistrer le déplacement de vos doigts sur un clavier — et ainsi recueillir vos mots de passe ou tout autre chose que vous tapez — simplement en analysant les ondes d’un routeur WiFi près duquel vous vous trouvez !

    Évidemment, on parle ici d’ondes WiFi, pas de micro-ondes, mais rendus à ce point, c’est un détail. Et on ne parle pas littéralement de caméras, mais c’est tout comme.

    Ce n’est probablement pas ce à quoi faisait référence Mme Conway. En fait, on ne le sait pas et on ne le saura probablement jamais. Mais non, sa phrase n’est pas SI loin de la réalité.


    • “Commençons tranquillement. Mme Conway dit « micro-ondes » et tout le monde pense « four à micro-ondes ».”

      C’est parce qu’elle parle des appareils ménagers, tel que ceux dévoilé dans la plus récente fuite de wikileak. Vous vous donnez beaucoup trop de peine à tenter de déformer ses propos pour simplement faire un lien avec votre sujet…

      D’autant qu’une surveillance comme vous l’indiquez peut être utile, mais complètement inefficace dans la situation actuelle.

    • Je comprends un peu mieux en voyant votre titre sur twitter. Du clickbait soft.
      “Des ondes qui se transforment en caméras, ça existe.”

      Vous n’avez qu’à publier plus souvent et il y aura plus d’achalandage. Pas besoin de vous abaisser à ce niveau, vos articles sont très intéressant en soit.

    • Hmmm, moi je trouve que le lien avec le sujet est très pertinent. C’est pas du click bait, c’est vrai. Ça me rappelle une scène du film Dark Knight où ils utilisent les ondes de téléphones cellulaire pour former des images et espionner toute une ville. Un peu comme les chauves-souris (justement) perçoivent des objets en faisant ricocher des ultra sons.

    • Toujours drôle de voir ceux qui haîssent Trump être de mauvaise fois. Cest comme la fois du débat où Trump disait que son micro était moins fort que celui de Clinton. Tout le monde avait ri de lui, mais quelques jours plus tard, surprise, on confirme que son micro était effectivement moins fort.

      Peut être que madame Conway n’est pas féru d’informatique est qu’elle a utilisé le mauvais terme. Elle comme la campagne de médisance contre Trump bat son plein, tout ce qui peut lui être reprocher va l’être.

      ON lui reproche d’embauché des anciens de Golden Sachs, mais quand Obama a fait la même chose, on ne lui a pas reproché. Mais bon, c’Est un autre débat.

    • Petite précision: les ondes WiFi sont des micro-ondes. La plupart des routeurs fonctionnent avec des longueurs d’onde de 12,5 cm alors que les fours fonctionnent à 12,25 cm ! La différence est que le four génère ces ondes de manière brute et puissante alors qu’un routeur y va en finesse avec tout ce qui faut pour faire de petits ajustements basés sur la situation environnante. De là la capacité à “espionner”.

    • Madame Conway semblait réellement parler du four à micro-ondes. Je ne crois pas qu’elle était rendue à votre niveau, du moins rien de tel ne transparaissait dans ses propos.

      À noter, en Europe il existe des drones, qui en groupe de deux peuvent faire le tour d’une enceinte bétonnée et par onde wifi et un bon logiciel ils arrivent à « cartographier/imager » parfaitement ce qu’il y a l’intérieur! Une caméra qui voit à travers le béton pour ainsi dire.
      (en Amérique, ça doit exister aussi, mais je ne suis tombé sur aucun travaux universitaire sur la question dans les dernières années)

    • On s’amuse bien aux dépends de madame Kellyanne Conway, et pourtant! L’information vient bien de quelque part et c’est du très sérieux magazine Alternative Facts Monthly, distribué dans tous les bons dépanneurs du Wyoming.

    • @M_Tremblay (12h04)

      Je dirais qu’avec Trump, une montre arrêtée donne la bonne heure 2 fois par jours!

      Conway, ce n’est pas un choix brillant de Trump… elle alimente pratiquement a elle seule la campagne de médisance!

      On a reproché à Obama les gens de la Golden Sachs qu’il a nommé. La différence est que Trump a affirmé et fait sa campagne contre Golden Sach, Wall-Street et l’Establishment. Et que fait-il une fois au pouvoir ? Il nomme un nombre record de membres de la Golden Sach et de l’Establishment… et les plus extrémistes du lot!!!!

    • C’est une porte-parole c’est pas quelqu’un en technologie… Tous les autres appareils peuvent être branchés sur internet et ont tous une caméra ?

      https://www.theguardian.com/us-news/2017/mar/13/kellyanne-conway-trump-wiretap-surveillance-obama

      Pour les micro-ondes non pas les fours mais les réseaux : https://www.devicom.com/les-reseaux-micro-ondes/

      http://fr.ubergizmo.com/2015/02/15/concept-four-micro-ondes-camera-thermique-integree.html Pour le four, une caméra thermique ok… Mais on veut le connecter au smartphone…

      Peu importe où est la caméra si tous vos appareils sont rendus en réseau et communiquent les uns avec les autres , les possibilités de piratage sont là.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Kellyanne_Conway

      Une conseillère en communication et en politique , il faut donc prendre sa réponse avec un grain de sel et surtout ne pas jouer les mères supérieures pour dénoter les moindres erreurs. Ce sont des journalistes couvrant la politique, ils ne s’y connaissent pas tellement plus qu’elle. Baisser les autres pour se remonter, voilà leur truc.

    • «Ce n’est probablement pas ce à quoi faisait référence Mme Conway.»

      Ce n’est SÛREMENT PAS ce à quoi elle faisait référence puisqu’elle disait textuellement «and microwaves that turn into cameras».

      http://blogues.lapresse.ca/hetu/2017/03/13/micro-ondes-espions/

      Ce à quoi le magazine Wired lui répond du tac au tac:

      «No, Microwave Ovens Cannot Spy on You — for Lots of Reasons».
      https://www.wired.com/2017/03/kellyanne-conway-microwave-spying/

      J’espère que vous ne croyez pas une seule seconde que cette gourde finie soit lectrice assidue de Gizmodo, Wired ou Scientific American. La connaissance scientifique et la pensée rationelle, ce n’est définitivement pas son genre.

      J’ai tendance à penser comme vous, mais justement, elle n’a textuellement pas dit “microwave oven”, juste “microwave”.

    • lecteur_curieux, you’re missing the point, buddy.

      La madame est engluée dans un paquet de niaiseries abracadabrantes, downright inexcusables pour une position en communication si élevée, dans le gouvernement de la première puissance mondiale.

      Y a pas de grain de sel à ajouter, le sac de pop-corn inclus toute la patente. Juste à peser sur start pis à faire un gros sourire ça d’l'air.

    • @ JFC 16h00
      «J’ai tendance à pensée comme vous, mais justement, elle n’a textuellement pas dit “microwave oven”, juste “microwave”.»

      La citation complète, selon l’article de Wired:

      «There was an article this week that talked about how you can surveil someone through their phones, through their—certainly through their television sets, any number of different ways,” Conway said. “And microwaves that turn into cameras, et cetera. So we know that that is just a fact of modern life.»

      Elle faisait donc clairement une liste d’appareils électroniques et non une liste de technologies. Je crois que ce concept la dépasse de toute façon…

      Quant à l’expression «microwave», c’est un raccourci pour «microwave oven» chez nos voisins anglophones. D’ailleurs, ne dit-on pas un «micro-ondes» en français québécois pour décrire le même objet?

      «Buy Microwaves Online – Walmart Canada»
      https://www.walmart.ca/en/appliances/small-appliances/microwaves/N-669

    • bin voyons donc, me semble que c’est pourtant évident que ”microwave” chez nos amis les anglophones c’est pour nommer le four, pas les ondes micros.

      Si je dis ”mon char va être pogné dans neige”, je parle bien de mon véhicule automobile à moteur à combustion et non pas d’un char de l’empire Romain!

      À vos pelles, gladiateurs!

    • “[...] puisqu’elle disait textuellement «and microwaves that turn into cameras»”

      Si c’est bien ce qu’elle a dit, je suis bien d’accord qu’elle n’a pas fait référence aux fours mais bien aux ondes elles-mêmes.

      Je suis aussi d’accord avec la remarque de zjeff @12h06, qui dit “qu’un routeur y va en finesse avec tout ce qui faut pour faire de petits ajustements basés sur la situation environnante”. Un routeur se doit (de par sa fonction) de générer ce genre de signal et comporte tout ce qu’il faut pour pouvoir y accéder à distance, alors qu’un four micro-ondes…

      Cette technologie me semble fort fascinante. Le pire étant que, étant dans le domaine, je ne peux tout simplement pas rejeter le tout du revers de la main!

    • Anyway, j’pense que l’important dans toute cette histoire c’est que les gens pensent toujours à bien nettoyer la lentille du micro-onde après avoir fait chauffer un spaghetti. Et jamais, JAMAIS, dépasser ISO 800 pour dégeler quelque chose.

    • Merci pour votre billet.

      Voici un exemple concret d’utilisation fructueuse des micro-ondes (les ondes elles-mêmes, et non pas les fours…) dans le but d’espionner.

      Cette histoire date de la seconde moitié des années 1940, alors que les technologies associées aux micro-ondes étaient relativement nouvelles (le radar ayant été développé et exploité pendant la Deuxième Guerre mondiale).

      De 1945 à 1951, les Russes (ou les Soviétiques, compte tenu de l’époque…) ont accompli un coup de maître génial dans le domaine de l’espionnage.

      Via un cadeau fait à l’ambassadeur W. Averell Harriman par des membres de l’organisation de jeunesse communiste « Jeunes Pionniers soviétiques » (!!!) en août 1945, dans le but officiel de célébrer l’amitié entre l’URSS et les États-Unis alors que l’on approchait de la fin du grand conflit mondial dans le théâtre du Pacifique, les Russes (ou Soviétiques) ont réussi à infiltrer dans l’ambassade des États-Unis à Moscou une plaque arborant le Grand sceau des États-Unis. Cette plaque contenait en fait un émetteur passif qui, lorsqu’il captait un faisceau d’ondes de 330 mégahertz (dans le bas de la bande de fréquences des micro-ondes, qui s’étale de 300 mégahertz (MHz) à 300 gigahertz (GHz)), relayait vers un récepteur situé dans un immeuble voisin de l’ambassade les conversations de l’ambassadeur et de ses collègues et invités, qui étaient « transportées » (modulées) via le faisceau de micro-ondes…

      Ce stratagème brillant, conçu par l’inventeur russe Léon Theremin (ou Lev Sergueïevitch Termen), a fonctionné pendant presque 6 ans avant d’être détecté…

      Si cette histoire vous intéresse, je vous recommande de lire la version anglaise de l’article de Wikipedia à ce sujet. Il y a aussi une version française de cet article), mais elle est beaucoup plus courte.

      Bonne journée !

    • J’ai pas compris le buzz là-dessus. Les tours de relais de communication fonctionnent aux micro-ondes. Les GPS. Moi j’habite en territoire isolé, on a pas de fibre optique ou de DSL, pour avoir internet j’utilise Xplornet, donc satellite. J’ai une coupole comme la télé (micro-ondes), quand je tape sur “enter” il y a une boîte sur ma coupole qui transforme les signaux électriques en micro-ondes, et qui fait l’inverse lorsque je reçois.

      Je crois qu’Anticosti est relié à la rive sud par 2 antennes micro-ondes parfaitement alignées.

      Donc ça prend quoi ? Un capteur, un bidule qui transforme le signal en micro-ondes, un émetteur et à l’autre bout un récepteur. Pis là ben vous avez un outil d’espionnage qui doit certainement exister.

      Ceci dit, elle dit tellement de bourdes qu’on ne s’attend pas à autre chose d’elle.

    • J’aimerais ici vous rapporter une nouvelle qui m’avait marqué à l’époque ; et que je n’ai jamais vérifié ! Il semblerait possible d’espionner une conversation en observant les vibrations d’un objet placé dans une pièce où se déroule la dite conversation. http://www.atlantico.fr/decryptage/espionnage-comment-technologie-peut-desormais-reconstituer-conversation-partir-souvenirs-paquet-chips-1693823.html

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2017
    D L Ma Me J V S
    « fév    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives