Le blogue techno

Archive, janvier 2017

Lundi 23 janvier 2017 | Mise en ligne à 12h33 | Commenter Commentaires (6)

200 Canadiens qui tiennent vraiment à leur Note 7

Un peu plus de trois mois après avoir été forcée de complètement retirer du marché tous ses téléphones Galaxy Note 7, Samsung  a tenu hier soir (heure du Québec) une conférence de presse diffusée sur le Web pour présenter son rapport d’enquête sur les causes.

Il faut d’abord savoir qu’il y avait deux manufacturiers en charge de produire des piles pour le Galaxy Note 7. Et tous les deux ont merdé.

Dans le premier cas, on n’a pas laissé suffisamment de place libre dans le coin supérieur droit de la batterie. Il en résultait qu’au moindre choc, des plaquettes constituant la pile se recourbaient et entraient en contact l’une avec l’autre, créant un court-circuit.

Le deuxième manufacturier a quant à lui commis deux erreurs. D’abord, il manquait dans certaines batteries des morceaux de ruban adhésif isolant. Puis, des soudures un peu trop épaisses créaient elles aussi un court-circuit.

À noter que Samsung n’avait à l’origine rappelé que les appareils dotés d’une batterie du manufacturier A et songeait les remplacer par celles du manufacturier B, avant de constater que celles-ci étaient aussi défectueuses.

Samsung a fait bien attention de ne pas blâmer publiquement ces fournisseurs, d’abord en ne publiant pas leur nom, puis en précisant qu’elle allait continuer de travailler avec eux. Surtout, elle en a assumé la faute, disant qu’ultimement, c’est elle qui avait fourni les spécifications.

Si j’ai bien compris le processus, après une discussion avec un représentant de l’entreprise, Samsung avait grosso modo demandé à ces fournisseurs de produire une pile qui aurait une capacité X dans un format Y, sans aller plus loin dans la façon d’y parvenir. Est-ce que les attentes de Samsung étaient irréalistes et ont poussé ces fournisseurs à la faute? Manifestement, oui.

Mais le vice-président exécutif aux solutions mobiles de Samsung Canada, Paul Brennan, a refusé de dire que l’entreprise avait été trop « agressive » dans ses demandes. « On se serait attendus à ce que ces fournisseurs, en cas de problèmes, reviennent vers nous et nous disent que c’était impossible. »

Alors, à qui la faute?

Canadiens rebelles

Toujours selon M. Brennan, 99% des appareils Note 7 ont été récupérés au Canada (contre 96% à l’échelle mondiale).

Il n’en resterait environ que 200, entre les mains de gens qui y tiennent vraiment, vraiment. Car souvenez-vous que Samsung a collaboré avec les fournisseurs de réseaux pour s’assurer que les Note 7 ne puissent même plus se connecter à ceux-ci.

Or il semble que Samsung ne pouvait pas radier d’un coup tous les Note 7 sur tous les réseaux. Il faut les barrer par réseau par réseau et certains jouent au chat et à la souris. Leur appareil a été barré chez Bell, ils l’ont emmené chez Rogers, puis ils iront sans doute chez Telus, par exemple. Ils devraient toutefois vraisemblablement arriver à court de possibilités bientôt.

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






Lundi 16 janvier 2017 | Mise en ligne à 12h13 | Commenter Commentaires (43)

T’en penses quoi, de la Switch?

Depuis le dévoilement organisé par Nintendo tard jeudi soir, heure du Québec, c’est la deuxième question que l’on me pose le plus souvent.

(La première est « Tu ne fais plus tes vidéos avec Évelyne? », à laquelle la réponse est : non, je vais continuer de tester des gadgets, mais ce sera publié sous forme de texte dorénavant.)

La Switch, donc? Sur papier, je trouve le concept très attirant. Malheureusement, j’ai trouvé qu’il manquait encore plusieurs réponses à la suite de cet événement. Ce sont des détails, mais comme on dit, le diable est dans les détails et ce sont des détails qui peuvent tuer ce concept prometteur.

Par exemple :

- On n’a toujours aucune idée de la puissance de l’appareil. C’est une question qu’on se pose chaque fois avec les appareils de Nintendo, qui aime faire comme si ce n’était pas un enjeu, même si le marché lui a déjà démontré que c’en est bel et bien un.

- Quels jeux seront disponibles au lancement exactement? On sait qu’il y aura Zelda et 1-2 Switch, sorte de « Wii Sports » pour la Switch. Au-delà de ça, ça reste nébuleux dans la plupart des cas. Activision figure parmi la liste des éditeurs qui supportent la Switch, selon le communiqué de Nintendo, mais à moins que j’aie manqué quelque chose, elle n’a annoncé aucun titre précis.

- À quel point les éditeurs devront travailler fort pour adapter leurs productions à la Switch? Dans l’état actuel du marché, on comprend que les développeurs ont tout intérêt à penser à la PlayStation 4 en tout premier lieu. Puis la conversion à la Xbox One est presque un naturel, tant les deux plateformes sont similaires. Est-ce que ce sera la même chose avec la Switch? Plus il y aura du travail à faire, moins il y aura de jeux tiers pour la Switch.

- Les prix des accessoires supplémentaires. Certains ont coulé et ils sont rébarbatifs. Un deuxième ensemble de manettes Joy-Con coûtera 110 $US (145$) si on y ajoute un accessoire Grip pour les relier et en faire une véritable « deuxième manette » pour les jeux qui nécessiteront une manette complète. Ceux convertis de la PlayStation 4, par exemple…

Il y a aussi des questions auxquelles on ne peut avoir la réponse qu’en ayant l’appareil entre les mains. Entre autres, j’ai des doutes importants quant à la taille des manettes, qui semblent très petites et, par conséquent, peu confortables, surtout lorsqu’utilisées sans l’accessoire Grip. On vient d’ailleurs d’apprendre que celui-ci ne pourra servir de chargeur pour les manettes, du moins dans la version livrée par défaut à l’achat, ce qui est une déception.

Je me demande aussi si, au-delà du simple fait que c’est techniquement possible, ce sera vraiment utile de pouvoir partir avec la Switch pour jouer en mode « tablette ». Plus précisément, quels jeux vont bien survivre à cette expérience? Sera-t-il vraiment agréable de jouer à Zelda ou FIFA sur un écran de 6,2 pouces?

Du côté des bonnes nouvelles, on a appris jeudi que la Switch aura deux bons arguments pour se faire aimer cette année. On savait déjà qu’il y aurait une nouvelle version de Zelda pour elle, mais on a aussi su que nous aurions droit à un « vrai » beau gros Mario aussi à l’automne. Ces deux franchises ont maintes fois déjà démontré leur capacité à faire vendre des consoles par elles-mêmes.

Lire les commentaires (43)  |  Commenter cet article






Mercredi 4 janvier 2017 | Mise en ligne à 23h22 | Commenter Commentaires (10)

(AJOUT) Canada — États-Unis en réalité virtuelle

AJOUT: Le lien est maintenant disponible, c’est par ici.

La finale du championnat du monde de hockey junior se tiendra au Centre Bell ce jeudi soir et avec la qualification du Canada et des États-Unis, elle promet d’être un événement très très suivi au pays!

Ce match sera aussi l’objet d’une première technologique. Il s’agira, sauf erreur, du premier match de hockey d’importance diffusé en réalité virtuelle en temps réel.

Tous les détenteurs d’un casque de réalité virtuelle Samsung Gear y auront accès gratuitement et seront ainsi plongés virtuellement dans un siège situé dans la première rangée, derrière l’un des deux buts. Le match ne sera diffusé qu’en direct, il ne devrait pas être possible de le réécouter par la suite.

C’est une très jeune entreprise montréalaise, Arnoovo, qui a obtenu le mandat de faire la captation de certains matchs de ce championnat en réalité virtuelle et la diffusion en temps réel de la finale.

Moment de transparence: Arnoovo a été fondée par un de mes amis. J’ai même participé à titre de cobaye aux essais qu’a mené l’entreprise au Centre Bell lors d’un match intraéquipe du Canadien, cet automne. En fait, c’est mon petit garçon qui a servi de cobaye, parce que des tests précédents réalisés par Arnoovo à la Coupe Memorial lui avaient permis de constater avec étonnement que les gens étaient souvent plus intéressés à observer la foule autour d’eux que le match lui-même. Et un petit gars qui regarde le hockey avec son papa, c’est attirant. On n’est pas à bout de surprises avec la réalité virtuelle.

Soyons honnêtes, il n’y a pas souvent de contenu intéressant disponible en réalité virtuelle pour le moment. Si vous détenez un Gear VR, cette finale me semble être un incontournable, ne serait-ce que pour vous donner un idée de ce à quoi pourrait ressembler le futur du sport à la télé.

Lire les commentaires (10)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2017
    D L Ma Me J V S
    « nov   fév »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives