Le blogue techno

Le blogue techno - Auteur
  • Jean-François Codère

    Journaliste spécialisé en technologies depuis 1999, je traite ici de Web, d’appareils mobiles, de jeux et d’autres gadgets, tantôt sous un angle «affaires», tantôt sous un angle «consommateur».
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 19 novembre 2016 | Mise en ligne à 10h35 | Commenter Commentaires (4)

    Superstars des jeux vidéo

    Ce matin, dans le cadre de l’édition spéciale « Listes » de La Presse+, nous avons publié la liste des cinq développeurs de jeux vidéo les plus convoités à Montréal.

    À ma connaissance, c’est la première fois qu’une telle liste est faite pour l’industrie locale, ce qui ne devrait pas manquer de faire jaser. J’ai pensé profiter de cet espace pour expliquer un peu le processus qui a mené à la création de cette liste.

    D’abord, elle a été faite aux suggestions de noms fournies par une douzaine de personnes bien placées pour avoir une vue d’ensemble de cette industrie. La contrepartie de cette vue d’ensemble, c’est que ces personnes ne sont pas toujours sur le plancher, « les mains dedans » comme on dit. Mais aucun système n’est parfait. D’autant plus que, comme plusieurs l’ont dit, l’exercice est extrêmement difficile puisqu’il faut parfois comparer des pommes et des oranges, un peu comme si on vous demandait de nommer les cinq meilleurs athlètes au monde, tous sports confondus.

    Les noms de ces « jurés » ne seront par ailleurs pas dévoilés, parce que la grande majorité d’entre eux n’aurait jamais pu se prononcer s’il avait fallu que leur nom soit attaché à leurs suggestions.

    Quelques constats à la suite de ce processus :

    • J’ai été étonné par le nombre de gens provenant de la scène « indépendante » qui ont été mentionnés. En fait, tous les membres du Top 5 travaillent présentement pour des studios indépendants!

    • S’il était encore à Montréal, plutôt que de diriger le studio de Toronto d’Ubisoft, Alexandre Parizeau aurait certainement été membre de ce top 5.

    • Jade Raymond a été mentionnée à quelques occasions, mais pas assez pour se hisser au top 5. Pourtant, son parcours parle de lui-même. Electronic Arts, qui avait pratiquement renoncé à Montréal en fermant deux de ses trois studios ici, a accepté d’en créer un nouveau uniquement pour l’accueillir. Difficile de ne pas la considérer comme parmi « les plus convoitées ». Certains m’ont confié la considérer davantage comme une gestionnaire qu’une « développeuse » présentement.

    • Si la liste s’était poursuivie jusqu’à 10, les candidats les mieux placés pour occuper les rangs 6 à 10 auraient été, sans ordre précis : Jonathan Jacques-Belletête (directeur artistique chez Eidos Montréal), Patrick Plourde (vice-président de la Funhouse d’Ubisoft), Jeff Hattem (fondateur de Tuque Games), Tanya Short (fondatrice de Kitfox Games), Raphael Lacoste (directeur artistique de franchise pour Assassin’s Creed), Yves Bordeleau (directeur général de Rogue Factor) et Ghislain de Pessemier (Outerminds).


    • Je soupçonne Patrice Désilets d’être dans cette liste ;)

    • Ce n’est pas surprenant que la plupart des noms soit dans des studio indies: Ces développeur sont le visage de leurs studio.

    • Un peu beaucoup trop pointu comme sujet, d’autant qu’on a même pas la liste.

      Si c’est juste pour faire la promo d’un autre article en plus, c’est pas très intéressant.

    • A voir le top 6-10, je gagne que personne des métiers technos ne sont représentés dans le top 5 non plus. Si il y a un gros reproche que l’on peut faire aux studios montréalais, c’est le peu de place qu’ils font a leurs programmeurs… pourtant beaucoup plus difficiles a recruter.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2016
    D L Ma Me J V S
    « oct   jan »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives