Le blogue techno

Le blogue techno - Auteur
  • Jean-François Codère

    Journaliste spécialisé en technologies depuis 1999, je traite ici de Web, d’appareils mobiles, de jeux et d’autres gadgets, tantôt sous un angle «affaires», tantôt sous un angle «consommateur».
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 28 juin 2014 | Mise en ligne à 6h34 | Commenter Commentaires (33)

    Surface Pro 3 : tablette ou ordinateur? Le test.

    La publicité de Microsoft la décrit comme étant « la tablette qui peut remplacer l’ordinateur ». Je dirais plutôt l’inverse : l’ordinateur qui peut remplacer une tablette.

    Les abonnés de La Presse+ peuvent aller consulter notre chronique vidéo qui, en ce samedi, parle de la Surface Pro 3. Pour les autres, la vidéo sera en ligne dans quelques jours. Mais il y a beaucoup à dire sur la Surface Pro 3, plus qu’on peut en dire dans une vidéo d’environ deux minutes.

    Alors : tablette, ordinateur ou parfait hybride?

    Voilà plus d’une dizaine d’années, depuis les défunts Tablet PC, que Microsoft cherche à mettre le doigt sur le parfait hybride. À mon avis, la Surface Pro 3 est le premier effort valable en ce sens. Pas parfait, mais valable.

    Pourquoi pas parfait? Précisons d’abord que j’ai peine à imaginer comment on pourra en arriver à la perfection à ce chapitre un jour. Inévitablement, le concept même d’hybride sous-entend des compromis de part et d’autre du juste milieu que l’on cible.

    Dans le cas qui nous occupe, les compromis sont à mon avis plus lourds du côté tablette. Disons-le simplement, la Surface Pro 3 est une mauvaise tablette : elle est grosse, relativement lourde et sa batterie n’est pas aussi durable que ses rivales. Son couvercle-clavier, qu’il faut trimballer si l’on veut véritablement parler d’un modèle hybride, devient un encombrement quand on veut se servir de l’appareil en tant que tablette.

    Surtout, Windows 8.1 n’est pas aussi bien adapté à cette catégorie qu’iOS ou Android. Plus versatile, certes, mais plus complexe, ce qui n’est pas une bonne chose pour une tablette. Et moins d’applis conçues spécialement pour un usage tactile. Chapeau quand même pour la possibilité d’utiliser un stylet et pour la qualité de celui-ci.

    Un bon ordinateur

    C’est beaucoup mieux du côté ordinateur et c’est d’ailleurs en bonne partie grâce aux améliorations apportées depuis la version précédente.

    D’abord l’écran, passé de 10,6 pouces à 12 pouces, est de taille raisonnable et de bonne qualité.

    Mais c’est surtout l’ergonomie qui a progressé, grâce à un support arrière qui n’est plus limité à un seul angle, mais peut maintenant être incliné à notre guise. Le couvercle-clavier vendu séparément (on y reviendra) a aussi été amélioré. Il peut se replier à la base pour tenir en angle, lui aussi, ce qui facilite son utilisation. Son pavé tactile a été agrandi et il « clique » maintenant comme un vrai.

    Avec tout cela, on peut maintenant songer à utiliser la Surface sur ses genoux ou pendant de longues périodes de façon relativement confortable. Je dis bien « relativement ».

    Microsoft elle-même compare la Surface Pro 3 à la fois à l’iPad Air et au Macbook Air d’Apple.

    Si c’est une tablette que vous cherchez, l’iPad Air (ou un produit Samsung) s’impose largement, pour les raisons citées plus haut, sans oublier le prix.

    L’appareil soutient mieux la comparaison avec le Macbook Air.

    Du côté Surface, on peut se procurer une version dotée d’un processeur i5 à 1,6 GHz, un 4 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage pour 1180$ (1050$ + 130$ pour le clavier).

    Apple peut quant à elle vous offrir un MacBook Air avec les mêmes capacités de mémoire, un processeur identique, mais un peu plus lent (1,4 GHz) et un écran un brin plus grand (13 pouces), mais d’un peu moins bonne qualité pour 1099$. Une meilleure batterie aussi.

    Comme la Surface peut aussi être employée comme tablette et que son écran est tactile, les dollars supplémentaires sont justifiés.

    Équipée de son clavier, la Surface Pro 3 est un peu plus mince que la partie la plus large du MacBook Air.

    Équipée de son clavier, la Surface Pro 3 est un peu plus mince que la partie la plus large du MacBook Air.

    Que cherchez-vous?

    La question à savoir si la Surface Pro 3 est un bon achat à recommander n’est vraiment pas simple.

    Si vous avez déjà un ordinateur portable et cherchez une tablette, la réponse est simple : non. Vous allez la payer trop cher, il y a de bien meilleures tablettes et vous allez probablement préférer de toute façon utiliser votre ancien appareil dans les moments où un ordinateur sera nécessaire.

    L’inverse est aussi vrai. Si vous avez une tablette et cherchez un ordinateur Windows, vous pouvez probablement trouver moins cher et un peu plus ergonomique que la Surface Pro 3. Et vous allez définitivement préférer continuer d’utiliser votre tablette actuelle, peu importe le modèle.

    Il reste donc les gens qui cherchent à s’équiper des deux appareils. Pour eux, les prix élevés des modèles Surface deviennent moins rébarbatifs, ce qui enlève un gros frein. Mais il restera toujours à voir si vous pouvez vivre avec les compromis, surtout du côté tablette.

    Il y a une certaine catégorie de personnes pour qui la Surface Pro 3 est un très bon choix. Mais c’est un créneau, relativement étroit à mon avis.


    • J’avoue que 12po c’est un peu grand pour une tablette, à moins que notre utilisation soit plus professionnel que personnel. Pour ma part, j’opterais encore pour une Surface Pro 2 si je voulais une tablette, à condition d’y mettre le prix. Si on veut opter plus pour une solution abordable et un peu performante, on va vers la Asus T100. C’est le parfait hybride du mini-laptop.

      Pour l’utiliser depuis son lancement, plus souvent en mode desktop qu’en mode tactile, je tiens à dire que Windows 8 (ou 8.1) est de mieux en mieux. Pas parfait, mais il s’améliore de plus en plus. Même si le choix d’applications est limité, il y a trop d’avantages pour que je m’achète un iPad.

    • Votre article confirme ce qui est logique. Personnellement je préfère un excellent portable (un Macbook Air) et une excellente tablette (iPad Air) qu’un machin qui essaie d’être tout à la fois et qui en réalité est moyen dans tout.

      Peut-être que si Apple sortirait un hybride tablette portable ça serait intéressant. Ou encore Samsung avec un modèle Windows/android. La grosse faiblesse du produit microsoft c’est vraiment sa tablette parce qu’elle ne possède pas l’écosystème de Apple ou de Android. Certes elle peut être utile à une minorité mais le Surface 3 ne fracassera aucun record de ventes c’est certain.

    • je cherche un bon remplacement pour ma galaxy tab 10.1 , je vais probablement aller ver la tab pro 10 (quoi que je pourais me laisser tempter par plus petit) ,mais elle est bien trop cher ici et vais attendre mon prochain trip a HK pour ce qui est de remplacer mon laptop , bien que vieu de presque 3 ans deja (elitebook 8560p i7 16Gb 250Gb ssd boot + 1.2Tb hdd me sert encore tres bien et ne saurais etre remplace avec les specs ci-dessus

    • «Inévitablement, le concept même d’hybride sous-entend des compromis de part et d’autre du juste milieu que l’on cible.»

      Rien n’a changé sur ce front depuis l’ère des Tablet PC. Ce machin nous prouve encore une fois que le concept d’ordinateur hybride n’est pas viable. On se retrouve invariablement face à un laptop décevant et à une tablette médiocre. Et cet exécrable Windows 8.1 qui n’arrange pas les choses…

    • On a parfois tendance a oublier certains usages plus restreints, mais importants qu’on peut avoir avec cette tablette. Dans mon domaine, on a commencé à utiliser ces tablettes, et c’est un outil beaucoup plus approprié que les tablettes Android ou Apple. La raison est simple: le logiciel. Rien n’accote la puissance et l’intégration de Office, même en mode tablette, pour prendre des notes manuscrites sur le go, et en faire un dossier rapidement dès qu’on peut s’assoir à un bureau. Sans compter le crayon, qui est précis et rapide. Les tablettes Samsung possédant aussi un crayon sont lentes, et inutilisable pour notre usage, vraiment pas au même niveau.

      Jongler avec plusieurs machines n’est tout simplement pas ergonomique quand on doit effectuer ce “changement” plusieurs fois par jour. En bout de ligne, je vois un avenir pour ces tablettes, à mesure que Intel pourra sortir des processeurs plus puissants, mais moins gourmands et dégageant moins de chaleur. Déjà vu le bon en terme d’épaisseur et de poids entre la Surface Pro 2 et la 3, ce ne sera pas long que le physique de l’appareil ne sera plus un point faible.

      Bref, faut voir l’aspect “productivité mobile” pour ce produit, et pour cela, c’est inégalé. Plusieurs critiques font comme cet article, et parle du mode “tablette” sans mentionner les outils, comme le crayon ou les logiciels. À mon avis, c’est passer à côté de l’attrait du produit et de son potentiel.

      Je ne parle pas non plus des artistes qui veulent un outil de travail mobile, la Surface Pro est la seule option.

      Pour plusieurs usages, le iPad ou une tablette Android est une tablette vraiment médiocre, car elles ne peuvent pas faire adéquatement la tâche.

      Je connais aussi plusieurs personnes qui utilisent une Surface Pro à titre personnel, simplement parce qu’ils ne veulent qu’une seule machine chez eux. Branché sur la télé, ça devient une console pour les jeux légers, dans les mains c’est une tablette (ou une tablette de jeu pouvant rouler des trucs comme CIV5 ou XCOM), et sur la table de la cuisine, c’est un ordi. C’est pas parfait dans tous les cas, c’est certain, mais c’est compact, avec tous les logiciels et les documents au même endroit, avec l’achat d’une seule machine. Et ils sont heureux comme ça, faut croire que le produit n’est pas si médiocre! Il ne faut pas oublier que le produit se vend, et une communauté enthousiaste se forme derrière le produit.

      Sur une note personnelle, je dirais aussi que l’interface Metro est une meilleure interface pour tablette que iOs ou Android sur plusieurs plans. Le lanceur est plus pertinent (une grille d’icônes à utiliser avec ses doigts, c’est un anachronisme), et il y a une véritable option multitâche, simple et efficace. À utiliser un iPad par la suite, on se sent plutôt restreint dans l’interface. Il manque de nombreuses applications, par contre. Le problème est dans ce déficit de développeur intéressé par la plateforme.

    • Je voulais acheter la surface pro 3 en raison du stylet et de sa versatilité mais finalement, j’ai trouvé une surface pro 2 en vente à la moitié du prix de la 3 et j’ai trouvé que c’était un meilleur achat. Je l’utilise sans le clavier donc la fonction tablette est plutôt agréable, mais lourde et avec peu d’applications, ce qui fait en sorte que je me promène constamment entre l’interface tablette et l’interface classique windows. Mais bon j’ai un port usb, je conserve mes accessoires windows et mes applications windows. Plutôt content mais si j’avais payé le plein prix, je crois que je râlerais…

    • Je trouve ça marrant moi, on est passé du netbook (portable abordable de faible puissance, mais aussi de taille plus petite) aux tablettes (écran tactile sans clavier physique) pour finalement faire une tablette hybride qui peut avoir un vrai clavier, qui surtout ne roule plus sous un OS allégé mais bien sur Windows.

      Bref, on a fait un grand tour pour revenir… au portable – d’autant plus que les portables modernes intègrent un écran tactile ces jours-ci. Et c’est sur le marché depuis 2-3 ans.

      Est-ce un portable ou une tablette? Ben c’est un portable, qui a essayé d’être une tablette pour être à la mode, mais qui finalement s’est rendu compte que c’était du niaisage et qu’il fallait revenir “aux vraies affaires”.

    • Un ipad 12 pouces avec prise USB et un écran 4k.
      Me fou qu’il pèse 2 livres de plus que mon iPad Air.
      J’attend encore.
      Pas plus de 999 dollars par contre.

    • Totalement ridicule.

      Il faut savoir se brancher. Un portable ou une tablette.

      Perso j’ai un MacBook Pro (15′) et un IpadAir que j’utilise rarement.

    • En anglais, il y a une expression qui s’applique parfaitement à cette patente, jack of all trades, master of none!

    • Une tablette est un ordinateur. Un telephone intelligent est un ordinateur.

      Je crois que vous devriez éditer votre blogue et remplacer ‘ordinateur’ par ‘portable’.

    • Maintenant, si Microsoft pouvait faire une Surface Air et Apple, un Macbook Surface, ce serait le monde idéal…

    • Pour que la Surface devienne pertinente, elle doit pouvoir faire fonctionner LaPresse+

    • J’ai acheté la première Surface, et ce fut une erreur.. premièrement la version RT c’est une blague, la version PRO est sortie un peu plus tard, et j’ai cru pouvoir remplacer un laptop sauf que ça a beau s’appeler surface, essayez de faire tenir ça sur une surface molle pour regarder un film et vous m’en reparlerez.

      Bref, 4 mois plus tard, je me suis racheté un laptop, et j’ai remisé la Surface.. de toute façon, jamais vraiment eu besoin d’une tablette alors que mon iPhone fait très bien cette job sans m’encombrer car il est toujours sur moi de tout façon.

    • Un hybride…ça me fait penser à un sofa-lit: mal assis, mal couché. Personnellement, j’utilise un MacBook Air 13″ dont l’écran, c’est vrai, n’a pas la qualité d’un écran Rétina mais qui me satisfait entièrement et la batterie est vraiment durable! Ma conjointe utilise un iPad Air qui est d’excellente qualité mais ni l’un ni l’autre avons le goût d’échanger nos appareils. Donc, pas besoin d’un “hybride”!

    • @ ac.essserprebyc

      Moyen dans tout? vous prenez l’exemple d’un MacBook air qui as des caractéristiques identiques à la Surface pro 3. Vous pouvez ne pas aimer, mais l’argument d’un PC moyen n’est pas valide.

    • En tous cas, apparemment, ce n’est pas avec cette mouture qu’ils feront des percées dans le secteur de l’éducation, là où Apple domine. La RT est bien agréable, mais trop limitée. La PRO est trop dispendieuse et l’autonomie de la batterie ne le fait pas, ce qui semble être encore le cas avec la version 3. Je ne suis pas spécialiste en marketing mais si tu veux faire une tablette, fais une tablette? Quelque chose située entre le RT et le PRO?

    • Il y a deux ans, pour des raisons professionnelles, j’ai troqué mon iPad pour un Surface Pro de première génération. J’écris mon commentaire à l’aide de cet appareil. Je l’adore encore.

    • Ze best c’est le combo suivant:

      - gros portable puissant 17”+ (qui remplace le desktop)
      - ipad mini ou petite tablette véritablement portable
      - cell du dernier modèle sorti

      that’s it.

      Et si un choix est à faire (comme pour ma femme) c’est le cell seulement.

    • J’ai un mini Ipad et je l’adore! Seul hic, je ne comprends pas que Apple ne l’ait pas conçu de façon à pouvoir lire dehors (comme une liseuse). En voyage, on ne veut pas s’encombrer de plusieurs appareils. Apple a manqué son coup sur cet aspect.

    • isa_huppert

      tant qu’a faire un abbaque c’est un ordi , une montre aussi

    • Quand on est vendu Apple, peu importe le produit que la compétition sortira, ça ne sera jamais assez bien. Je me permets de soumettre la petite vidéo de David Pogue, réputé blogueur sur Yahoo…elle ajoute un peu de perspective dans le débat : http://www.youtube.com/watch?v=nZD3Y1jmEh4.

    • Question fondamentale : pourquoi une tablette ? Une tablette est déjà un hybride. Alors un hybride d’un hybride ?

    • Bonjour, je suis un adepte d’Apple pour son style “easy user” ….
      Je suis à magasiner pour une tablette et j’hésite entre l’écran 9 po d’Apple à 399 $
      et la mini à 419 $. La mini a les avantages d’avoir un processeur bcp plus rapide et une meilleure qualité pour les photos puisqu’elle a le même équipement que son grand frère (Air) … Ses inconvénients: un format plus petit et un prix de 30 $ plus élevé.
      Je me demande si Apple va tjrs conservé cette plateforme Retina 9 po, qui existe dans une seule version pour des raisons budgétaire. Avoir un produit bas de gamme pour la concurrence!! Il y’ a qq mois ils ont cessé une plateforme …. J’aimerais bien conservé ma tablette au moins 3-5 ans .

      Croyez-vous que la mini soit le meilleur des achats?

      Merci.

    • D’accord avec Jon8

    • “- ipad mini ou petite tablette véritablement portable”

      Personnellement, je ne vois pas trop l’intérêt d’une machine seulement deux pouces plus grosses qu’un téléphone cellulaire. C’est contraignant, même pour lire une page web.

      Une tablette est agréable à utiliser pour consommer “sérieusement” du contenu à 9 ou 10 pouces, par mon expérience. On ne se sent pas limité par la taille du contenu à l’écran.

      Tout comme ça plusieurs années que j’évite d’utiliser un ordinateur portable de plus de 13 pouces, car trop lourd et contraignant pour l’utilisation nomade que je fais de mes ordinateurs.

      Comme quoi “ze best” est très relatif à chaque personne! Et tant mieux pour cette diversité, on se ramasse avec plus de produits intéressants à découvrir.

      En ce moment, je suis assis à la table de ma cuisine, pour écrire ce message, en écoutant de la musique. Dans quelques minutes, j’irai lire l’actualité étendu dans une chaise confortable dehors… Avec une Surface Pro 2, je vais juste décrocher le clavier et me déplacer, pour lire en mode tablette. Pas besoin de fermer une machine (et ma musique), de prendre une autre machine, de l’ouvrir, partir de la musique et continuer ma navigation… C’est pas mal le “workflow”, la fluidité qui fait que la Surface Pro fonctionne bien dans mon travail (je change d’usage 10 fois par jour), et que même chez nous, le iPad, le Samsung Series 9, et même la tour (qui voudrait être dans un bureau à l’intérieur par une belle journée?) prenne la poussière de plus en plus, sans trop d’effort de ma part…

      Bien sûr, c’est un cas très personnel, mais tout ça pour dire qu’il y a une clientèle pour la Surface, tout comme il y a une clientèle pour le iPad, ou les petites tablettes (j’ai recommandé Apple à mes parents pour une tablette, même si j’utilise maintenant autre chose), tout dépendant de son utilisation, sa routine!

    • Formateur et MCSE depuis plus de 20 ans, je crois dans le dictons “eat your own dog food”. tablette Asus sous W7, surface pro, surface pro2 et dernièrement la surface pro 3. afin de bien remplacer l’ordi de table un replicateur de port tel le Targus permet de raccorder clavier souris moniteur et autre lecteurs sous USB3, carte réseau GB et une sortie audio. un autre moniteur sur le display port donc 2 moniteur externe et le tout est un ordi de table. simplement débrancher et partir avec tout son bureau. ceux qui critique W8.1 ne l’utilise surement pas car il est facile et offre plusieurs avantages avec les MAJ. Si vous changer le mode d’énergie a économie elle font tous plusieurs heures, mais les gens oublie ce paramètre. la reconnaissance et la précision du stylet son remarquable. oui il fait s’adapter mais cette tablette offre tellement plus que ce dont vous osez la comparer que le tout semble inefficace. la compare aux petite tablette serait plus a propos vs la version RT de 300$

    • @ jon8: je suis presque d’accords avec votre liste! à une exception: pour moi je préfère nettement le iPad pleine taille, car comme j’ai déjà un iPhone, je veux une tablette qui se démarque dans sa taille d’écran.

      Mon setup: MacBook Pro 15″, iPad plein taille, iPhone 5S.

      Le trio du bonheur électronique :)

    • @ lesnomades: je ne sais pas quel models exactement vous comparez, mais le dernier model 9 pouce et le dernier model mini ont exactement le même CPU/GPU, et ont exactement la même résolution d’écran. C’est juste la taille de l’écran qui change.

      Donc à ce point là, c’est vraiment plu7s une question goût (et de prix).

      Pour mon utilisation personnel, le plus gros facteur que je considère sur un iPad, c’est la taille de storage. Comme j’utilise énormément mon iPad en voyage, il me faut au minimum un 64 GB, et idéalement un 128 GB.

      À seulement 16 GB je me sentirais vraiment claustrophobe!! :)

    • @chiwaw,

      vous voyez moi je trouve qu’un Macbook 15” c’est trop petit comme écran (même si la résolution est époustouflante) et travailler avec un laptop qui doit être branché sur un écran externe, je trouve ça lourd pour rien.

    • Je pense, pour ma part, que le problem du Surface Pro n’est pas la machine. C’est l’OS le problème. Tant que l’utilisateur reste dans Metro, c’est très bien. Mais le Surface devient schizophrène aussitot sorti de Metro pour se retrouver sur le “desktop” classic de Windows. Et passer de un à l’autre est une expérience déroutante. On s’adapte, mais se n’est pas plaisant.
      Metro est la bonne réponse de Microsoft pour compétitionner les iOS et surtout les tablettes Androïd. Mais ils ont passé trop de temps à “hybridiser” Metro avec le monolytique Windows et pas assé à optimiser tout leur portefolio de services et de logiciels pour prendre avantage des possibilitèes que la nouvelle plateforme peut leur donner.
      Tout ça, pour finalement dire que le vrai problème, c’est que Microsoft a pris trop de temps pour se débarrasser du monolytique Steve Ballmer.

    • Premièrement, avant de planter un produit il faut du moins l’avoir essayer. Pas tester sur un comptoir avec des pseudo vendeur qui ne sont pas capable de faire autre chose que des texto.

      Deuxièmement, je lance le défit de faire 1/10iem de de que je fais avec ma surface pro 3 avec un de ses rivales.
      Seulement le Widi natif pour la projection sur les télévisions dites intelligentes et cela sans besoin d’avoir une autre boite qui dois se brancher et fonctionner une fois sur deux rend la surface une merveille pour regarder des films et cela pas besoin de convertir les fichiers dans un format compatible avec ITunes.

      Certes, les versions précédentes n’étaient pas parfaites, mais Est-ce que le iPad 1 était vraiment parfait. En seulement 3 version, la surface supplante ses rivales grandement. Non seulement pour le côté personnel, mais pour le côté entreprise c’est une merveille.
      Elle s’intègre aux réseaux d’entreprises, permet de sécuriser les informations et encrypter les disques. Elle permet une pleine utilisation des logiciels entreprise et même l’intégration avec les systèmes de téléphonie IP.

      Je n’ai vraiment que du bien à dire de cette plateforme universelle qui est le meilleur compromis entre le portable et la tablette. Le seul fait de pouvoir utiliser une clef usb3 ou un câble HDMI et cela encore une fois nativement rend cette outil fonctionnel pour tous les gens au quotidien.

      Je dirais que le seul point qui laisse à revoir, c’est le petit onglet pour le stylet. Ridicule, c’est à croire qu’ils ont complètement oublié d’y penser et juste avant la sortie ils ont ajouter ce ridicule petit collant pour y mettre le crayon si toutefois vous avez le clavier.

      Mais en résumé, c’est un petit bijoux à utiliser. Je donne 99% comme appréciation.

      Ah, j’oubliais, je l’utilise présentement pour écrire ceci et je projette un film sur ma télé en WIDI en full HD. Sans compter mon clavier et souris Bluetooth pour une meilleur expérience.

      Cela impossible à faire avec un IPad ou une tablette androïde. Je le sais, j’ai aussi ces appareilles rendu complètement inutile outre me service de réveille matin.

      Je recommande à 100% la surface pro 3 sous toutes les formes.

    • Je pense que plusieurs personnes donnent un avis hatif sans meme l’avoir essayer.
      Personnellement je possède une surface pro 3 (Processeur i5 quadcore, 8GB de ram, 256GB DD) et je ne suis pas du tout decu. je suis capable d’installer et utiliser toutes mes applications de manière optimale. le SE professionel permet une utilisation multitache sans faute. je peux connecter tous mes periphériques preferés. pour un IPAD il est impossible d’utiliser plus d’une application à la fois sans compter qui est totalement fermer. impossible de connecter un periphérique ou utiliser une application autre que celle d’APPLE. on peut meme utiliser la surface pro3 comme tablette android grace à l’application BlueStacks.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    juin 2014
    D L Ma Me J V S
    « mai   juil »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité