Le blogue techno

Le blogue techno - Auteur
  • Jean-François Codère

    Journaliste spécialisé en technologies depuis 1999, je traite ici de Web, d’appareils mobiles, de jeux et d’autres gadgets, tantôt sous un angle «affaires», tantôt sous un angle «consommateur».
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 27 juin 2013 | Mise en ligne à 13h59 | Commenter Commentaires (19)

    Les internautes sont tellement naïfs…

    Capture d’écran 2013-06-27 à 13.16.04

    Confession : pour faire une blague à un ami, j’ai créé un faux compte Facebook au nom d’Alain Vigneault, nouvel entraîneur-chef des Rangers de New York. Mes excuses à M. Vigneault. Pour vous mettre en contexte, je tente de convaincre l’ami en question de s’embarquer pour un autre hiver avec moi comme entraîneur-adjoint au hockey mineur, il blaguait qu’il attendait une réponse d’Alain Vigneault avant de prendre une décision, je lui ai envoyé une réponse venant « directement » d’Alain Vigneault. On a bien ri. Fin de la confession.

    Créer ce faux compte a dû me prendre un total de 5 minutes, gros maximum. Trouver une photo de M. Vigneault et une autre de ses anciens Canucks sur Google Images (voir capture d’écran ci-haut), remplir quelques champs de façon vraiment sommaire et le tour était joué. Je croyais que la blague allait mourir de sa belle mort quelques minutes plus tard.

    L’expérience s’est plutôt révélée être tristement révélatrice de la trop grande naïveté des internautes.

    Rapidement, mon faux Alain Vigneault s’est mis à recevoir des messages de félicitations pour sa (vraie) nouvelle job. Pourtant, plusieurs indices laissaient alors croire que ce compte n’était pas authentique. « Alain » n’avait qu’un seul ami, moi en l’occurence. Sa page venait d’être créée. Elle ne comportait qu’un message, pas super crédible. Et sa photo de couverture montrait ses Canucks en train de serrer la main des Sharks, qui venaient de les éliminer. Sérieusement, aucun entraîneur de hockey ne mettrait ça comme photo de couverture!

    Peut-être que le fait que la photo de son seul ami (moi) était accompagnée du logo de La Presse a involontairement ajouté un peu de crédibilité au profil. J’ose espérer que non. Un logo de La Presse, ça s’ajoute rapidement à une photo, n’importe quelle photo.

    Puis, les demandes d’amitié se sont accumulées, provenant de gens qui, manifestement, croyaient avoir affaire au vrai. Incluant, et c’est ce qui m’a un peu incité à écrire ceci pour dissiper les doutes, des journalistes du domaine sportif que je respecte. Du coup, j’ai officiellement changé le nom du compte pour qu’il reflète clairement qu’il s’agit d’un faux.

    Comme vous, je lis régulièrement des histoires impliquant la naïveté des internautes. Le tout récent dossier de mon collègue Hugo Meunier sur les « brouteurs » ivoiriens, par exemple. Mais de la constater à la première personne fut une révélation.

    En rappel, donc, quelques précautions à prendre, particulièrement avec Facebook:

    • Méfiez-vous des demandes d’amis provenant d’inconnus. Surtout d’inconnues, ai-je le goût d’écrire. Comme tout le monde, j’aime bien croire en mon pouvoir de séduction, mais quand une jeune femme sortie de nulle part et en apparence beaucoup trop jolie pour avoir à se chercher des amis à l’aveuglette sur Facebook tente d’entamer la discussion ou de m’ajouter à ses amis, je me méfie.

    • Quelques trucs de base à vérifier sur un profil : quand a-t-il été créé? Combien d’amis compte-t-il? Ces amis semblent-ils avoir un lien entre eux? Le compte est-il actif : statuts, messages, photos, etc.? A-t-il plus qu’une ou deux photos sexy à montrer? En bref, un compte créé la veille, avec cinq amis, une seule photo et un ou deux statuts est fort probablement faux. Ce qui ne veut pas dire que le contraire le rend vrai.

    • Sans entrer dans les détails, il existe des façons de pirater votre compte Facebook qui impliquent de d’abord devenir ami avec vous. Voilà pourquoi il faut vous méfier. Sans compter la possibilité de vous voler toutes les informations personnelles que vous dévoilez sur Facebook. C’est un autre dossier en soi.

    • Ce n’est pas parce que quelqu’un que vous connaissez est ami avec la personne qui vous demande d’être votre ami qu’il faut lui faire confiance. Écrit comme cela, ce n’est peut-être pas parfaitement clair, mais tentons de faire plus simple. Supposons que la jolie « Rebecca » vous demande d’être son ami et qu’en consultant son profil, vous constatez que votre ami Steve est déjà amie avec elle. Ça ne devrait en aucun cas vous inciter à accorder plus de crédibilité à ladite Rebecca. Steve s’est peut-être simplement fait avoir avant vous.

    • C’est particulièrement vrai si l’intermédiaire en question n’est pas Steve, mais une quelconque vedette. Ces dernières acceptent souvent tout le monde sans considération, ce qui a pose l’inconvénient d’accorder ensuite une certaine crédibilité aux comptes des fraudeurs.


    • Il y en a un autre tout aussi faux en plus de pages à son nom…

      Mais allez voir le nombre de Wayne Gretzky… Dès que c’est une personnalité populaire, vrai ou faux compte, les demandes d’amitié vont arriver…

    • Quel expérience méprisante! Vous dite “les internautes sont naifs” ( d’ailleur vous n’etes pas le premier journaliste à prendre un malin plaisir à dénigrer vos propre lecteurs) Vous auriez du dire, certains internaute sont naif. En effet vous n’avez piégé que les plus cons. Mais aux nombre d’internautes qui vous ont envoyé paître en réaction a votre blog très très naif a propos de Microsoft (Regrettera-t-on d’avoir fait changer Microsoft d’idée?) on comprend qu’il ne sont pas si naif finalement. Les journalistes ont la vilaine habitude de regarder les autres de haut.

      J’aimerais préciser que l’expérience n’était pas volontaire. Et si j’ai effectivement généralisé en écrivant que « Les internautes sont naïfs », vous concluez de la même façon envers mes collègues.

    • Mais le pire, c’est que les internautes sont pour la plupart, complètement inconscients des recoupements qui sont facilement réalisables à partir de leurs écrits Facebook, Twitter et autres.

      Un exemple…

      Un gars mentionne le nom de sa blonde dans un commentaire Facebook. On saute à la page de la blonde qui mentionne ses prochaines vacances avec son chum chez des amis qu’elle nomme, à New York. On saute à la page des amis de New York qui mentionnent recevoir un couple pour une semaine, de telle date à telle date…

      Même si le gars et sa blonde, au départ, n’ont jamais donné la date de leurs vacances, on sait qu’ils seront absents pendant une semaine et on a la date de leur absence. Information utile pour des voleurs…

      De la même façon, quelqu’un de patient peut se monter le profil complet d’une personne, sans avoir à «hacker» quelque compte que ce soit, simplement en sautant d’un ami à l’autre sur les différents médias sociaux.

      On peut facilement trouver par recoupements, le lieu de résidence, les goûts musicaux, de nourriture, de breuvages, les préférences sexuelles, les bars et les lieux fréquentés, les sports et autres activités pratiqués, etc., etc., etc.

      En jouant avec le «reverse lookup» qui donne un numéro de téléphone à partir d’une adresse, en jouant avec Google Maps et StreetView, on peut facilement, vraiment facilement, se monter le portrait complet d’un individu et trouver où il/elle habite.

      Dernièrement, ma copine a trouvé une clé USB sur le plancher d’un endroit public… En 15 minutes j’avais retracé le propriétaire, j’avais son adresse, l’image StreetView de sa maison, son numéro de téléphone, et beaucoup d’autres informations que personne ne devrait avoir.

      J’ai bien sûr retourné la clé intacte à son propriétaire, mais.. si j’étais quelqu’un de malhonnête, l’isssue aurait peut-être été fort différente.

      En effet, les internautes, les propriétaires de cellulaires et les utilisateurs de toutes ces nouvelles bébelles sont trop souvent inconscients des dangers auxquels ils s’exposent.

    • J-F Codère—Et si j’ai effectivement généralisé en écrivant que « Les internautes sont naïfs », vous concluez de la même façon envers mes collègues.

      Ok..touché.

      Mais vous êtes loin d’être le premier journaliste de La Presse à qui j’ai adressé le même reproche, Demander le a Patrick Lagacé, Marie-claude Lortie, Vincent Marissal, Yves Boisvert, (particulierement méprisant pour ses lecteurs) Joel Martel et j’en passe. D’ailleur j’ai écris mon reproche a Joel Martel (toujours en attente de modération) il y a peine 30 minutes.

      Je désolé si je vous ai insulté mais J’ai souvent l’impression que beaucoup de journalistes de la presse tombe sur la tête des cons comme moi qui malgré leur peu d’éducation on quelque chose a dire.

      La dernière discrimination encore socialement acceptable est celle qu’on fait sur le niveau d’intelligence.

      André Després

    • @andre_d

      J’aimerais bien connaitre votre opinion sur le sujet du billet. Lire les états d’âmes de gens inconnus sur les blogues est totalement inintéressant.

      Comme ce message que je poste actuellement.

      Ceux qui vont le lire perdent leur temps et ont autre chose à faire.

      Je me permet tout de même de gentiment vous demander de limiter vos attaques personnelles contre des journalistes qui administrent un espace publique permettant de lire et donner son opinion sur un sujet. Vous prendre de haut, ce serait ne pas vous donner la possibilité de donner votre opinion (en autant que vous en ayez une).

      J’adore les blogues. Ils sont le miroir sans filtre d’opinions parfois surprenantes qui circulent tout autour de nous. Ils parlent très fort et très clairement de la société dans laquelle je vis tout les jours. Les opinions des gens m’intéressent énormément.

      Mais les états d’âmes, frustrations et autres de gens inconnus sont inutiles.

      (et btw personne n’a envoyé paître personne dans le dernier billet)

    • ..@J-F.C. Naïfs les internautes? En fait, je dirais naïves les bonnes gens en général.

      Par exemple, cette histoire des «brouteurs ivoiriens», ça n’a pas de sacré bon sens. Cette arnaque à la con remonte déjà au temps du «fax», tellement qu’on se demande comment il se fait qu’il y a encore des gens qui s’y font prendre.

      En fait, je dirais que ça descend probablement du truc des «chaines de lettres» avec lequel j’ai eu un premier contact alors que j’étais âgé d’une douzaine d’années. Et c’est depuis ce jeune âge que j’ai développé des anticorps à ça, aux sectes, aux groupes de croissance dite «personnelle» et autres «Ordre du Temple solaire». Mon test préféré: Ce personnage ou ce groupe s’intéresse-t-il à mon porte-monnaie? Si la réponse est oui, le gars (ou la fille) est «dans le trouble». Et j’ai d’autres tests dans ma besace.

      «Félicitations! Vous avez gagné une semaine dans le Sud». Ou encore: «Vous êtes notre millionième visiteur. Cliquez ici pour connaître votre cadeau» Oh yeah? La touche «Suppr.», vous connaissez?

      Suivez-moi sur Twitter! Tsk! Tsk! Pour ça il faut que je sois inscrit si je veux vous écrire. Non merci! Même réponse pour Face-chose, là. Vous vous passerez donc de mes judicieux conseils et de mes commentaires très éclairés et éclairants. :-)

      Bien sûr, je consulte certains blogues mais je n’en fréquente vraiment que deux dont celui de La Presse. Question d’intérêt et de temps.

      Par contre je suis un utilisateur d’internet pour la recherche, l’info, le boulot et pour le courriel.

      Certains accros à l’écran petit ou grand me traitent parfois de dinosaure parce que je n’ai pas de iChose mais mes trois ordis et mes deux cellulaires me suffisent amplement pour l’instant. Je me passe donc de LaPresse+ malgré toutes ces invitations.

      Naïf moi? Probablement à l’occasion mais je me soigne en Simonac.

      Bonne nuit,

      JFC

    • Oui les internautes sont naifs, autant ceux qui lisent que ceux qui écrivent.

      On se surprend encore que certains se fassent financierement flouer par des individus aux objectifs malhonnêtes .On est scandalisés par les agissements d`un individu qui révele des informations dites confidentielles et susceptibles de fragiliser la sécurité nationale pendant qu`on étale sa vie sur Facebook…

      Je crois toutefois qu`il est important aussi de bien jauger la portée de nos écrits. Vous tentez de banaliser l`ampleur des dommages crées par votre fausse publication mais c`est cette banalisation qui en menent d`autres vers des drames qui n`ont rien de virtuel.

      Il est dangeureux de prendre pour acquis que quelqu`un de moindrement sensé doit voir au travers de votre jeu car sur le net, il y a des millions de poissons naifs qui ne font preuve d`aucune méchanceté mais qui représentent des cibles tellement faciles.

      Que l`arnaque soit réelle ou expérimentale, elle perpétue un piege malsain.

      Ceci dit sans rancune mais quand même avec le triste constat que sur internêt certains ne savent pas dire comme quand on était petits ¨t`es pu mon ami !¨

    • ivoire: Karen Côté, qui se refuse à qualifier son père de naïf.

      eeeee scusez mais tu as beau te sentir seul.. donner 300 000$ a des inconnues sur internet.. si ce n’est pas être naif je me demande bien c’est quoi!

    • En ce domaine, il faut bien appliquer la philosophie si bien énoncée par Robert De Niro dans le film Ronin:

      Dès qu’il y a le moindre doute, il n’y a AUCUN doute….

    • J’ai la solution pour vous tous !!!!

      N’AYEZ PAS DE COMPTE FACEBOOK !!!

      Boom. Reglé.

      Vous pouvez me rejoidnre. je peux regler aussi facilement des problémes comme celui-ci.

    • La naieveté ou l’intelligence des internautes suit une courbe moyenne donc à la qté d’internaute ceux à l’extrémité des plus naifs ou des moins intelligents vont être sacrément nombreux. C’est statistique!

    • @jeffypop
      Vos explications statistiques sont vaseuses et inintelligibles.
      Voici la vérité:
      la proportion des internautes effectivement naïfs suit la loi de Poisson .
      La pognez-vous ?

    • Et j’ajouterai:
      Le seul moyen d’en sortir est de leur apprendre la loi de Fisher-Snedecor

      ;-)

    • summer99 …. Il semble que ce soit assez compliqué de fermer son compte Facebook enfin, d’éliminer toutes les photos, vidéos etc… Y a-t-il des trucs ?

    • Un seul principe, TOUJOURS appuyer sur la douche “Delete” après avoir lu les 3 premiers mots du texte. Et si vous recevez un appel d’une personne qui vous offre de vous faire gratuitement à domicile une démonstration sur une quelconque bébelle, toujours raccrocher avant que la personne ait eu le temps de se rendre à la fin de sa première phrase. Voilà, c’est tout simple.
      Gilles Goulet

    • M. Codère, j’espère (avant même vous ne fassiez le dernier exercice), que vous étiez déjà au courant que plusieurs utilisateurs du net n’avaient pas de vie et étaient totalement cons et dépendants? Tenez: publiez une photo…disons…d’un soi-disant ovni, faites accroire qu’il avait une bannière accrochée derrière, et mettez-lui deux hélices, mettons, et il y en a qui vont perdre leur temps à se creuser les méninges, afin de trouver le rapport dans la trilogie de la chose. (ovni, bannière, hélice). Il ne faut pas généraliser, mais, cibole qui en a qui sont cons sur le net ou, au risque de me répéter, qui n’ont pas de vie.

      Mario, de Ville Saguenay

    • Je comprends parfaitement le sens de votre billet et j’approuve les trucs et réflexions que vous proposez. Cependant, le problème des “internautes naïfs” pourrait aussi être pris de l’autre côté et se voir comme celui de personnes qui ont du temps à perdre, que ce soit pour réellement profiter de gens crédules, ou encore pour monter un coup pour prouver que les gens sont crédules (ce que plusieurs journalistes s’amusent à faire, pas nécessairement votre cas j’en conviens.)

      On pourrait aussi dire que les gens ne sont pas fondamentalement paranos et qu’ils croiront ce qu’ils vont trouver sur le web, ne se questionnant pas pour savoir si quelqu’un avait assez de temps à perdre pour créer une fausse page. Et d’ailleurs, dans votre cas, pourquoi la date de création aurait dû “allumer” les gens? Chaque page commence à un moment donné (aujourd’hui, il y a 3 ans, dans 1 an…) et on pourrait très bien penser que Vigneault n’avait pas embarqué dans l’aventure Facebook avant ce jour-là. Pour ce qui est de la photo, faut juste pas être un fan fini ou simplement y penser pour y voir un indice. Quand à votre photo avec le logo de la Presse, oui ça ajoute de la crédibilité.

      S’il y a encore effectivement une éducation populaire à faire sur différentes facettes du merveilleux monde des internets, faut faire attention aux conclusions hâtives et se dire que c’est peut-être pas tout le monde qui veut vivre dans une espèce de théorie du complot perpétuelle et omniprésente (comme les voleurs qui passeraient leurs journées sur FB…). Et tant qu’à moi, même si on peut travailler à relever l’esprit critique d’un cran, c’est aussi bien comme ça.

    • Après la fin de la joke à l’ami, il n’aurait pas été opportun d’ajuster les paramètres Facebook ?

      Les deux suivants, par exemple ?

      Sous la question qui peut me contacter ?

      1. On passe du filtrage de base au filtrage strict pour les messages dans la boîte de réception.

      2. Qui peut m’envoyer des demandes d’ajout à la liste d’amis, on déplace le crocher de ”Tout le monde pour le transférer à ”amis et leurs amis”.

      Ainsi, la joke se répand moins…

      Tout cela dans les ”privacy shortcuts”.

      C’est ce que je ferai à l’avenir, mais je ne m’attendais honnêtement pas à devoir le faire.

    • @rodlemeg

      La loi de Poisson, ah! ah! ah!…..Désopilant.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    juillet 2013
    D L Ma Me J V S
    « juin   août »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité