Le blogue techno

Le blogue techno - Auteur
  • Jean-François Codère

    Journaliste spécialisé en technologies depuis 1999, je traite ici de Web, d’appareils mobiles, de jeux et d’autres gadgets, tantôt sous un angle «affaires», tantôt sous un angle «consommateur».
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 30 avril 2013 | Mise en ligne à 15h30 | Commenter Commentaires (39)

    BlackBerry prédit la fin des tablettes dans cinq ans

    641217-pdg-research-in-motion-thorsten

    Pour une deuxième journée consécutive, le PDG de BlackBerry, Thorstein Heins, retient l’attention.

    Après avoir déclaré lundi qu’il allait vendre « des dizaines de millions » d’exemplaires du nouveau Q10, voilà qu’une autre de ses citations, aussi prononcée lundi, fait le tour du monde aujourd’hui.

    « D’ici cinq ans, je crois qu’il n’y aura plus de raison d’avoir une tablette », a-t-il déclaré dans une entrevue réalisée dans le contexte de la conférence de l’Institut Milken, à Los Angeles. « Peut-être un grand écran dans votre environnement de travail, mais pas une tablette proprement dite. Les tablettes ont un modèle d’affaires difficile. »

    Avant de deviser longuement à savoir s’il a raison ou non, commençons par l’évidence : ne vous attendez pas à de gros efforts de BlackBerry pour moderniser la tablette Playbook.

    Ensuite, même si elle étonne en cette époque où les tablettes se multiplient, l’affirmation de M. Heins n’est pas improbable. Il n’a pas précisé sa pensée plus loin — ou en tous cas, on ne l’a pas rapporté —, mais on sait que M. Heins avait insisté, lors du lancement du Z10, sur le « mobile computing », l’informatique mobile.

    Le Z10, avait-on alors compris, était perçu comme l’entreprise comme étant plus qu’un téléphone intelligent. C’était aussi le premier jalon d’une vision où votre appareil mobile, peu importe sa forme exacte, est véritablement la seule unité de traitement dont vous disposez. Vous pourriez toujours le relier à un plus gros écran et un plus gros clavier en arrivant au bureau, mais ce serait toujours le même « téléphone » qui serait au coeur d’à peu près toute votre activité numérique.

    Dans cette vision, donc, peut-être que oui, les tablettes deviendront moins utiles. De là à dire qu’il n’y aurait pas de raison d’en avoir, il reste quand même un gros pas.


    • Les tablettes existeront encore mais ells seront plus minces, legers et rigides. Elles seront de toutes les grandeurs. Elles serviront a pleins de métiers: serveurs, infirmiers. Sera utile dans le tourisme et comme Frisbee a faire bondir sur le lac lorsqu’en fin de carrier.

    • tant qu’à m’arracher les yeux sur un téléphone intelligent j’aime encore mieux ma tablette Asus MemoPad de 7″

    • Moi je prédis la fin de BlackBerry ;)

    • Dans un sens, je suis d’accord avec lui. Il y a une logique dans le fait de croire que l’écran est le bottleneck du *mobile* et qu’il y a des solutions dans le futur pour ça.

      Nos cellulaires (le iPhone 12 et le Galaxy S11) seront peut-être des petits Hub surpuissants qui vont connecter automatiquement avec des écrans partout où nous allons, avec du storage cloud bien sûr.

    • En matière de vision de ce qui arrivera dans 5 ans,
      BB n’a pas la crédibilité pour se prononcer puisque, à la lumière des dernières années, BB n’existera plus dans 5 ans.

    • Jamais vraiment compris l’engouement pour les tablettes. Compromis entre le téléphone portable et l’ordinateur portable, les compromis n’ont pas toujours longue vie…

    • L’humilité est dur à apprendre pour une compagnie lorsqu’on tombe de si haut. Ils devraient se partir un club (RiM/BB, HP, Yahoo, Dell, j’en oublie?)

    • après 3h d’attente, mon commentaire n’est même pas encore publié.
      Désolé, mais pour un blogue techno, ça fait dur pas à peu près…

      Comment voulez-vous avoir une discussion si nos commentaires n’apparaissent pas plus vite, ça fait vraiment pitié…

    • Je ne vois pas comment on peut prévoir la disparition de la tablette.
      Il s’agit tout simplement d’une transformation des ordinateurs portables qui sont de plus en plus… portables !
      Ce n’est pas un nouveau produit qui apparaît d’un coup. Les EEE étaient selon-moi le chaînon entre les deux.

      La tablette va se transformer. Elle le fait déjà avec la Surface de Microsoft qui, sans être un excellent produit, montre quand même la versatilité du format tablette.

    • Moi, j’imagine la tête du gars à La Presse qui a signé le chèque de $40 millions pour LaPresse+

      La tablette va être dans nos lunettes qui communiquera avec notre “assistant” dans nos poches ou autour du poignet. “Assistant” qu’on branchera sur notre écran flexible de 42 pouces au bureau. …

    • @jon8
      C’est aussi ce que je pense.

    • Tant que les tablettes resteront “fermé” (i.e. passer par un centre d’applications), ça ne m’intéressera pas. Quand j’achète un truc, il faut que ça soit versatile. Je veux un ordi pour ce prix, pas juste un bel écran où je peux appuyer sur des icônes. D’autant plus qu’il semble difficile de changer la batterie, c’est un deal-breaker dans ma tête.

    • BB n’a pas vue vue venir les téléphones intelligents de nouvelles génération et a prit presque 8 ans a réagir et est encore en retard alors comment peut elle être visionnaire sur les tablettes? bien sur les tablettes changeront, évolueront mais de la a disparaître? le marché n’est pas encore mature et en pleine croissance! allons un peu de sérieux.

    • Sa vision est intéressante. D’un côté il a raison à propos de l’utilité des tablettes mais de l’autre je ne pense pas qu’elles vont disparaitre.

      En fait il n’y a jamais vraiment eu de raison d’avoir une tablette, c’est vrai aujourd’hui et ce sera vrai dans 5 ans.

    • Disons que 5 ans ça vient plus vite qu’on pense… Ça fait plusieurs périodes de 5 ans que je passe en me disant que dans 5 ans ce sera la fin de la souris et du clavier. En fait ça a commencé avec cette scène mémorable d’un vieux Star Trek de 1984, il y a donc presque 30 ans:
      http://www.youtube.com/watch?v=hShY6xZWVGE

      D’ailleurs 5 ans plus tard en 1989, GridPad sortait ce qui ressemblait pas mal aux tablettes d’aujourd’hui, en tenant compte des performances de l’époque. Et on annonçait tous en coeur la fin du clavier et de la souris…

    • @En fait il n’y a jamais vraiment eu de raison d’avoir une tablette, c’est vrai aujourd’hui et ce sera vrai dans 5 ans.

      C’est pas vrai ça. Il y a TOUJOURS des raisons pour qu’un produit marche bien. L’affaire c’est que c’est souvent des subtilités, de l’ergonomie au quotidien, un truc qui fait que c’est vraiment attirant ”real life”.

      J’utilise mon iPad mini, malgré mon laptop, parce que c’est encore plus transportable et accessible. ça s’ouvre en une fraction de seconde, contrairement au portable. Tu peux te coucher dans le lit et écouter un film ou un vidéo ou lire plus facilement. Et, bien sûr, l’écran est plus gros que le cellulaire, donc plus viable sur ces utilisations là. Finalement: le prix. Pour plusieurs personnes, c’est un ”all-in-one” vraiment intéressant: voyages-enfants-mini ordi-mini télé-GPS, etc..

    • @jon8

      J’ai également une tablette et je l’apprécie pour les même raisons que toi.

      Par contre quand je dis qu’il n’y a pas de raison d’avoir une tablette c’est que ça ne remplace aucun produit. Ca demeure un bidule de luxe dont tu peux facilement te passer.

      Ça ne remplace pas un laptop ou un cellulaire qui eux sont rendus des produits de la vie courante comme la télé et la radio.

      Oui c’est pratique et agréable mais si tu as un laptop et un IPhone tu n’as pas besoin d’avoir une tablette.

    • Une tablette ne fait pas tout ce qu’un ordinateur fait, mais l’expérience de ce qu’elle fait bien est très agréable. Surfer le web, lire un livre, une revue, ou maintenant La Presse+, ce sont des activités très plaisantes sur une tablette. Maintenant, que deviendront-elles dans cinq ans? Difficile à dire, mais une chose est certaine: la technologie ne cesse de s’améliorer. Vaut mieux ne pas s’attacher à un gadget en particulier, car il pourrait être aussi désuet que votre vieux walkman à cassettes un jour! :)

    • @jon8
      @gl01

      Je suis d’accord avec vous.

      Je pense aussi que nous allons vers un “all in one” portable de petit formant mais très performant remplissant toujours les tâches classiques (téléphone-viewphone, messagerie, lien web, agenda, camera, gps, etc) et que ce petit “all in one” va se brancher à tous les écrans touchscreen de toutes les tailles en wireless. Au travail – Votre (vos) écran(s) avec un clavier physique (je crois que le clavier physique ne disparaitra jamais). Dans votre voiture – Un (plusieurs) écrans pour toutes les fonctions (musique, gps, film à l’arrière, etc). Une fois rentré chez vous – Vos grands écrans et votre bureau, etc.

      Les écrans ne seront que des médiums d’affichage et d’interaction avec le “all-in-one”.

      La tablette actuelle ne sera que ça dans 5 ans, un device d’affichage, qui pourra se brancher à plusieurs “all-in-one” et survivre à leurs renouvellement (du moins, je le souhaiterais).

      Les syncronisations des agendas ou les échanges de fichiers, par exemple, entre deux ou trois ou plusieurs “all-in-one” pourront se faire sur un seul et même écran. Juste déplacer les éléments avec l’index.

      On va aller vers le petit. On va aller vers le versatile.

      Un seul “all-in-one” pourra être le seul appareil dont vous vous servirez pour tout faire.

      Si les compagnies ne le font pas ($$$) ce sont les utilisateurs qui vont le faire de toute façon avec des applications 3rd party.

      Et je prédis une sérieuse débarque pour Apple.

      Pas pour RIM.

      A. Dourbel

    • Et si vous voulez investir, investissez dans des compagnies qui font (ou feront) du mass storage en cloud et en storage physique sans fil pour la maison.

      A Doubel

    • Effectivement, je crois que la tablette aura une durée de vie plus courte que celle des portables, selon moi. Si on parvient à miniaturiser les unités de traitement, puis, avec le stockage de données et, même, de logiciels «dans les nuages», on se dirige lentement vers une simplification des systèmes informatiques tels qu’on les a connus jusqu’à ce jour.

      Ceci dit, le PDG de BB prêche un peu pour sa paroisse en laissant deviner où se dirige RIM. Je possède une Playbook qui, après de longs mois d’attente pour une mise à jour efficace, rempli enfin son mandat. On sait aussi que BB va implanter son système d’opération BB10 dans la Playbook d’ici quelques mois. Ça, j’ai hâte de voir… mais il demeure que la PB est déjà une «vielle» machine, dans nos standards…

      Il reste à savoir qu’est-ce qu’on envisagera comme interfaces de contrôle et de connectivité entre les ordinateurs miniaturisés qui serviront à la fois de téléphones, d’ordinateurs de poche et de machines de productions. Il ne faut jamais douter.

      Il y a quelques années de cela, alors qu’on discutait des supports de données et qu’on venait de voir apparaître les premiers Cdroms pour remplacer les disquettes 5″¼ et 3″½ (1986), quelqu’un me demandait comment j’envisageais le «support de données du futur». J’ai aussitôt répondu que, grâce à la miniaturisation, l’on verrait de minces cartes enfichables pouvant contenir 100 fois ce que nos HD de l’époque emmagasinaient, entre autres choses. Je ne me trompais pas!

      Aujourd’hui, je vis dans un milieu où j’utilise 10 machines pour mes seuls besoins professionnels et domiciliaires. Il est clair que la prochaine décennie va nous emmener dans un territoire dont on voit poindre les prémisses aujourd’hui, en regardant bien autour de nous.

    • @ man1hack : Ce raisonnement peut s’appliquer encore et encore. Tant qu’a m’arracher les yeux à jouer sur votre tablette de 7″, j’aime mieux jouer sur un portable. Au lieu de jouer sur un portable trop lent et petit, vaut mieux jouer avec ma tour et mon écran 24″…

      En fait, le téléphone intelligent permet certaines choses que la tablette ne peut pas faire.

    • ”Et je prédis une sérieuse débarque pour Apple.”

      Ah ?

      Je ne suis ni pro-Apple ni pro quoi que ce soit, mais oeuvrant dans la R&D, design industriel et la mise en marché de produits je dois admettre que basé sur mes observations, Apple est une cie positionné en tête. C’est toujours une référence à bien des égards, et ce, malgré la mort de Steve Jobs. La qualité du design, des détails, de la conception, de la fabrication, de l’ergonomie, du packaging, du user-experience en général… Tout cela tranche nettement avec la vague du jetez après usage plastic-made-in-china qui déferle dans nos vies depuis 15 ans… Apple a réussi à remettre au goût du jour la Qualité (capital Q here) et le frein à la spirale aveugle des bas prix. Juste pour ça, ils ont mon respect.

      Non seulement certains sous-estiment grandement la masse critique que Apple a accumulé au cours des années mais en plus ils sous-estiment aussi la puissance de feu de cette machine énorme; ils ont des milliards et des milliards en liquidité et un potentiel ahurissant d’emprunt, au besoin, pour frapper un grand coup. Y compris mettre des tonnes de fric en R&D, en publicité ou carrément pour bouffer des compagnies, et des grosses…

      Si Microsoft peut continuer à faire de la grosse gestion de patrimoine sale comme elle le fait depuis des lunes, imaginez l’élan qu’a encore Apple avant de se taper ”une sérieuse débarque”. Not gonna happen soon in a theater near you…
      Même avec Patof le clown aux commandes, cette compagnie pourrait survivre au moins 5 ans. C’est un luxe que très TRÈS peu de cie peuvent se permettre. Berry ne fait pas partie de ce club sélect…

    • @_renaud
      Ça ne remplace pas un laptop ou un cellulaire qui eux sont rendus des produits de la vie courante comme la télé et la radio.”

      Pour bien des gens, ça remplace un laptop. Carrément. J’ai même des amis qui travaillent là dessus (Office knock-off, clavier, apps, etc..) et laissent le portable aux araignées.

      Le cellulaire ? One word: Phablet.

      Possiblement la grosse game des années 2013-2015. On va tester les limites dimensionnelles. Au millimètre, peut-être! Longueur, largeur, épaisseur, poids… Qui va sortir LE meilleur format ? Aucune idée. Mais il y aura des perdants et un ou deux gagnants. Qui se feront copier, fatalement. Jusqu’à la prochaine patente hot.

      À mon avis, tout va se jouer dans les détails, dans le user experience, dans l’ergonomie ”real life”. Samsung qui mise sur les gadgets c’est à mon avis une erreur qui en dit très long. Dommage parce que j’ai pas l’impression que Apple est stimulée comme elle le devrait, niveau création/innovation, par un gros compétiteur.

    • @jon8, gl000001, snooze et jppineau,

      je partage aussi votre opinion. La tablette était une solution intérimaire entre le cellulaire et le laptop en attendant de trouver mieux. Avec l’arrivée des SoC de plus en plus performants, la mutation du cellulaire vers un système assez puissant pour satisfaire une majorité de besoins, du moins ceux couverts par les actuelles tablettes, le reste n’étant question que d’interfaces utilisateurs. Il n’est pas trop sorcier de s’imaginer que les possesseurs de tablettes s’ils pouvaient transporter un objet moins enombrant que la tablette et statisfaisant les mêmes besoins ou plus, ils le feraient. C’est ce qui s’en vient.

      Contrairement à ce que certains pensent, la digestion de QNX aura été laborieuse et lente pour BB, toutefois, ceci étant fait, ils ont en leur possession un petit bijou de technologie logicielle autour duquel construire la suite. Et c’est maintenant à ça qu’ils peuvent s’attaquer avec les années QNX qui sont derrière.

    • @jon8

      Je vais préciser ce que j’entends par “débarque” pour Apple.

      Pour moi, ce qui s’en vient comme va être plus que “user friendly”. Ca va être “user made” ou “user customised”. Ca va être aussi “cross platform”, de gré ou de force. Les gens ne tolèrent déjà plus que les applications ne soient pas disponibles sur tous les systèmes. Les gens installaient des apps Android sur la Playbook trèsn peu de temps après sa sortie.

      Pour moi, la débarque Apple est alors inexorable.

      Je concède volontiers toutes les qualités dont vous avez fait mention. Mais Apple est l’étendard de l’incompattibilité. Cette culture d’entreprise est très très profonde et ils ne changeront pas. Au début des iphones même leurs écouteurs étaient incompatibles (!!!!)

      Apple a brillé dans le “user friendly” mais ils vont lamentablement se planter dans le “user customised” qui s’en vient. Ce danger guette BlackBerry aussi mais il semble qu’ils ont levé le pied sur “l’exclusivité” depuis 1 ou 2 ans.

    • @jon8

      A la limite c’est vrai que quelqu’un peut utiliser seulement une tablette mais mon point c’est surtout de dire que si tu as un laptop et un IPhone tu n’as pas besoin d’une tablette.

      C’est un peu ça le problème, elles n’ont pas encore leur créneau qui ferait d’elles des indispensables.

      En fait c’est simple, présentement les tablettes sont ne sont que des versions améliorées de lecteur MP 3. Exemple, le IPad mini c’est un gros IPod. Ce n’est pas un mini laptop.

      C’est d’ailleurs pour ça que j’ai acheté ma tablette. Je voulais m’acheter un IPod mais en fouillant sur internet j’ai trouvé une tablette qui était pratiquement au même prix.

      C’est certains que ça va évoluer en quelque chose d’autre mais pour l’instant ca demeure un truc de luxe.

      D’ailleurs c’est déja commencé, exemple, la tablette de Microsoft a vraiment été concue pour être un mini-laptop.

    • Peut-être Heins parlait-il plutôt d’une disparition de la tablette et d’une reprise de ses caractéristiques les plus attirantes par de nouvelles générations de laptop.

      La versatilité, la puissance et les capacités de stockage d’un laptop.
      La convivialité et la plus grande portabilité de la tablette.

      En fait, je ne suis pas certain concernant l’idée que le téléphone puisse deveni le principal hub pour la “vie informatique” de la majorité de la population.

      Les capacités de stockage et de traitement de donnés restent beaucoup plus limités qu’un ordinateur.
      Le stockage en nuage ne sera probablement jamais pour tout le monde. Je n’arrive même pas à mettre toutes mes archives word sur Dropbox. Imaginez s’il fallait que toute ma “vie informatique” (musique, films, jeux vidéos, banques personnelles de données etc.) soit sur un petit téléphone (et dans le nuage) que l’on ne fait que brancher que sur des écrans.

      Il y a beaucoup trop d’inconvénients pour que ça devienne la pratique la plus répandu (à moins d’une sérieuse révolution- très improbable – dans la capacité de stockage des téléphones et une baisse drastique des prix pour le stockage en nuage).

      Le modèle en nuage a ses utilités bien sûr, mais si l’industrie tente de pousser les gens dans cette direction, c’est aussi parce qu’il y a de l’argent à faire en vendant de la bande passante.

      Stocker la majorité de ses données sur le nuage revient à payer à l’utilisation. Même chose pour l’obligation de se connecter à Internet pour jouer à des jeux qui n’en ont pas besoin (SimCity). Le consommateurs se retrouve perdant si les industries techno continuent de prendre cette voie.

      Bref, je pense (et j’espère) que les gens continueront de vouloir “posséder”et contrôler leur accès leurs données, leurs films, leur musique et leurs jeux. Bref, vive les disques dur externe et les NAS.

    • @unspoken

      Le stockage physique en wireless à la maison. Un mini-serveur qui ne fait que ça : feeder et stocker l’info de/vers votre “all-in-one”.

      Pour le cloud, je suis parfaitement d’accord. Le cloud, ça va être pour certaines données seulement, les données plus “nomades”, tout dépendamment de votre boulot, comme des présentations power point ou whatever en partage seulement et possiblement certains programmes ou OS qui seront partiellement en cloud.

      Les micro SD font maintenant 64 Gb. Ca fait déjà pas mal de place et au pire, vous trainez 2 ou 3 SD pour les swaper sur votre “all-in-one”.

    • @jon8

      mettre…« le frein à la spirale aveugle des bas prix».

      On devine que pour vous la meilleure spirale est celle qui pointe vers des prix de plus en plus hauts. Pour ma part, je préfère payer de moins en moins pour en avoir de plus en plus.

    • @snooze

      ”Pour moi, ce qui s’en vient comme va être plus que “user friendly”. Ca va être “user made” ou “user customised”. Ca va être aussi “cross platform”, de gré ou de force. Les gens ne tolèrent déjà plus que les applications ne soient pas disponibles sur tous les systèmes.”

      Je le dit sans méchanceté aucune, mais ceci est une vision biaisée de geek. Très loin de la réalité du mass market.

      La très grande majorité des gens roulent la vie de leurs appareils durant sur les settings d’usine ou presque. Ils n’ont ni le temps, ni le goût, ni les aptitudes pour tweaker des bidules. D’ailleurs, le test de marché pre-launch d’un ordi/tablette devrait se faire dans une maison de retraite: Voyez comment les personnes âgées vont, intuitivement, se retrouver dans un bidule qui n’est pas de leurs temps. S’ils adoptent = c’est gagnant.

      Simplicité, ergonomie, efficacité. Les sites web suivent la même tendance qui est très lourde.

    • La courbe technologique est de 6 mois présentement sur les téléphones intelligents. Il va s’en vendre près de 1 milliard en 2013 ! Donc, c’est un marché hautement compétitif et innovateur.

      Se prononcer sur 5 ans c’est hasardeux. Par contre, il est vrai qu’il va se créer des niches pour les portables, les tablettes et les téléphones intelligents. Je donne mon exemple pour usage professionnel.

      À mon bureau je préfère un écran plus grand et du stockage personnel en plus de celui sur le serveur et le Cloud. Donc, PC et upload ou download sur ma tablette et mon IPhone, synchro oblige.

      En meeting, je préfère le Iphone ou le Ipad; je peux décoller une présentation que j’ai faite à partir de mon PC et stockée sur le serveur ou le Cloud. Je peux aussi accéder les fichiers dont je pourrais avoir besoin. Donc, je n’ai pas à trainer un portable qui pèse lourd avec mes documents papiers.

      Si je rencontre un client pour diner ou autre, j’amène mon Ipad et encore là, je peux accéder à tout ce que je veux sur le Cloud. Le téléphone intelligent serait trop petit pour çà. Le PC trop encombrant et lourd.

      À partir de chez moi, je peux faire mes feuilles de temps, mes dépenses, accéder mes mails, etc.. sur le IPad. Pas de PC à trainer. Idéal.

      Pour mes billets électroniques, le stationnement, le suivi de la Bourse, les nouvelles (clip), les mini apps, la musique et autres, le Iphone est idéal.

      Bref, je suis encore à trois appareils que j’essaie d’optimiser constamment.

    • Si on voit l’écran tactile comme un périphérique à interaction bidirectionnelle (qui affiche de la vidéo tout en relayant la saisie de données: tactile, orientation, mouvement, etc.) alors c’est tout à fait vrai. Rien n’interdit l’utilisation d’un écran tactile sans fil, sans “ordinateur” intégré, avec un autre appareil qui fait le gros du travail (par exemple un petit téléphone intelligent).

    • @calpomag

      Spirale *aveugle* des bas prix, c-a-d d’un pattern d’objectif d’achat basé essentiellement sur le prix, au détriment de tout le reste. Du squizzage de citron à l’extrême, dont je parle ici.

      Ça tue dans l’oeuf tout élan d’innovation, de quête de durabilité des produits, d’amélioration de design fonctionnel (pour du tape à l’oeil), d’utilisation de matériau plus cher mais meilleurs, etc.. etc..

      Acheter c’est voter. Si tu achètes des cossins en plastique qui ont une durée de vie 1/4 d’une version en métal au double du prix, tu encourages les manufacturiers à pousser dans le sens du cheapo et tu décourages l’autre.

      Même chose pour la bouffe industrielle.

    • @jon8

      Je ne suis pas d’accord. Le custom est très facile à faire maintenant. Le “side-load” d’applications sur les différents appareils est aussi facile que la méthode officielle et de très nombreux videos sur Youtube expliquent comment faire.

      Prenez par exemple le logiciel Calibre pour les liseuses et les tablettes. Ma mère s’en sert. Or, c’est un override du système de protection prévu.

      Ou le site Goodereader qui offre tous les outils pour tous faire sur toutes les plateformes “pour les nuls” aussi facilement qu’en suivant les instructions du dépliant officiel.

    • @snooze
      Merci, mais si vous aviez lu mon courriel jusqu’à la fin vous auriez remarqué que je mentionne moi-même ce type de solution (les networked assisted storage (NAS)).
      C’est une partie de la solution, mais ça ne règle pas le problème de la transition travail-maison. Ça coûte tout de même de la bande passante si on souhaite accéder à son nuage personelle de l’extérieur de chez soi.

      Pour les micro-SD, 64 gb reste insuffisant. Juste en musique, j’ai au-dessus de 200gb…
      Ça m’en prendrait des micro SD pour être totalement mobile… Je me croirais revenu à l’ère des disquettes…

    • @unspoken_request

      Faudrait qu’il existe des drivers externes de 2 ou 3 TB sans-fils qui se connectent directement à votre “all-in-one” sans passer par un routeur. Ca aussi, ça s’en vient. On pourrait alors en laisser un en permanence dans la voiture, par exemple. Ou un plus modeste qu’on pourrait trainer sur soi.

    • Les téléphones intelligents ont atteints leur limite de puissance je crois. Les processeurs ont peu augmenter en puissance depuis un peu moins de 10 ans. On ne fait qu’en empiler plusieurs pour faire des 8 cores. Le développement des processeurs ne suivent plus la même courbe qu’il y a quelques années, dont la célèbre loi qui veut que leur capacité double à tous les 2 ans. La chaleur et la consommation électrique risqueront de freiner le développement des cellulaire propice à remplacer les processeurs beaucoup plus performant des tours.

    • Avez-vous une limitation technique qui vous empêche de placer 300 mots sur une seule page?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    avril 2013
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité