Le blogue techno

Mercredi 2 septembre 2015 | Mise en ligne à 16h25 | Commenter Un commentaire

Un exercice fascinant

Si vous avez quelques minutes, voire quelques heures, à tuer, un passage par cette compilation de Business Insider des 10 meilleurs moments des présentations d’Apple est une bonne option.

Je viens de réécouter certains passages marquants, dont l’introduction du premier iMac, du premier iPod et du premier iPhone. C’est vraiment intéressant, encore plus avec le recul que ce ne l’était à l’époque.

Pourquoi? Parce qu’à l’époque, on écoutait Steve Jobs parler et on voyait essentiellement un gros « pitch de vente ». Un excellent « pitch de vente », mais un « pitch de vente ». Mais des années plus tard, on constate à quel point plusieurs de ses affirmations sont géniales parce qu’elles apparaissent comme des évidences aujourd’hui même si personne ne réagit dans la salle quand il les prononce, comme si on ne comprenait pas vraiment où il voulait en venir.

Il n’y a pas de doute, le type était quelques années devant la masse et ça paraît encore plus avec le recul.

Un commentaire  |  Commenter cet article

 

Lundi 31 août 2015 | Mise en ligne à 15h23 | Commenter Commentaires (9)

Une Apple TV comme console de jeux?

C’est un peu difficile de faire le décompte précis, mais ça doit bien faire 3 ans, à trois événements médiatiques par année, qu’on entend la rumeur qu’Apple s’apprête à rafraîchir son Apple TV. Chaque fois, c’est faux.

Mais si l’on se fie à la forte augmentation du nombre de rumeurs à ce sujet aujourd’hui, et surtout à la présence de certains détails, il semble que cette fois sera bel et bien la bonne. La semaine prochaine, le 9 septembre, il n’y aurait donc pas que de nouveaux iPhone au menu, mais aussi une nouvelle Apple TV.

Et toujours si l’on se fie aux rumeurs, celle-ci pourrait bousculer un autre marché, celui des consoles de jeux vidéo. L’Apple TV 2015 serait en effet équipé de Siri, d’un App Store, d’une nouvelle télécommande sensible au toucher et aux mouvements ainsi que d’un kit permettant aux développeurs de créer des applications spécialement pour elles. Elle serait aussi compatible avec des manettes de jeux Bluetooth. Bref, tout ce qu’il faut pour la transformer en console, à condition bien sûr de disposer d’une certaine puissance.

Évidemment, ce ne serait pas sans conséquence sur le prix. Le modèle actuel coûte 89$ au Canada. Or la rumeur parle d’un prix de 150$ à 200$ américains pour le nouveau modèle, ce qui se traduirait probablement par 200$ à 260$ ici. On ne parle plus du tout de la même catégorie d’achat.

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article

 

Jeudi 27 août 2015 | Mise en ligne à 14h11 | Commenter Commentaires (9)

Lara Croft Go : réjouissant

3-6_all_mechanics

J’ai reçu un code pour télécharger Lara Croft Go, le troisième jeu de Square Enix Montréal, il y a une dizaine de jours et à ma grande tristesse, je l’ai terminé ce matin, dans l’autobus en venant au boulot.

J’adore ce jeu mobile, que j’ai essayé sur iOS mais qui est aussi disponible sur Android et les téléphones Windows, pour plusieurs raisons. D’abord, comme son prédécesseur Hitman Go, son respect des bases de la franchise est impeccable, au point de relever du génie.

Lara Croft Go prend lui aussi la forme d’une sorte de jeu de table en tour par tour. L’action, donc, n’a rien à voir avec ce que l’on est habitués de voir dans les jeux « réguliers » de la série Tomb Raider. Pas plus que Hitman Go n’avait à voir avec la série Hitman régulière. Et pourtant, tout y est.

Les principaux changements apportés entre les deux jeux Go reflètent d’ailleurs principalement les bases différentes des deux franchises. Lara, par exemple, n’est pas un simple pion comme l’agent 47. Elle ne glisse pas d’une case à l’autre, elle court, s’accroche aux rebords lorsqu’il y en a, se sert de ses pistolets et de lances. On pourrait le voir comme une simple évolution graphique, mais c’est aussi le reflet de l’agilité légendaire de l’héroïne.

Il y a aussi des différences dans les missions secondaires, si on peut les appeler ainsi, ou plutôt dans l’élément de rejouabilité.

Dans Hitman Go, il tenait, comme dans les jeux réguliers, dans l’attrait de refaire les missions encore et encore jusqu’à ce qu’on atteigne un certain degré de perfection, exprimé par exemple par des objectifs comme un nombre coup maximal ou l’impossibilité de tuer le moindre ennemi.

Dans Lara Croft Go, c’est plutôt l’exploration qui est mise en valeur. Vous allez vouloir refaire certains niveaux pour y découvrir les vases cachés ici et là, façon « Où est Charlie? ».

D’autres bases de la série recyclées dans cette version mobile : on ne s’attaque pas à des ennemis humains, mais à des créatures un peu surnaturelles et à l’environnement. Et il y a des « boss fights ».

Si j’ai un petit reproche à faire à Lara Croft Go, c’est qu’il est trop facile trop longtemps. Sans revenir en arrière pour faire le décompte exact, j’ai l’impression qu’il y a environ 50% des missions, les premières, qui ne servent à peu près que de tutoriel. Le défi y est bien mince.

Heureusement, ça se complique par après et ça devient assez ingénieux. L’avantage d’essayer un jeu de casse-tête comme celui-là avant son lancement, c’est qu’on ne peut céder à la tentation d’aller chercher les réponses sur les Internets. Il faut se creuser les méninges et c’est d’autant plus réjouissant lorsque l’on réussit.

Le jeu est vendu 5,79$ sur les différentes boutiques d’applis canadiennes, ce qui peut paraître dispendieux quand on est habitués de jouer gratuitement, mais c’est un 6$ que j’aurais volontiers dépensé.

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    septembre 2015
    D L Ma Me J V S
    « août    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité