Le blogue techno

Lundi 16 janvier 2017 | Mise en ligne à 12h13 | Commenter Commentaires (37)

T’en penses quoi, de la Switch?

Depuis le dévoilement organisé par Nintendo tard jeudi soir, heure du Québec, c’est la deuxième question que l’on me pose le plus souvent.

(La première est « Tu ne fais plus tes vidéos avec Évelyne? », à laquelle la réponse est : non, je vais continuer de tester des gadgets, mais ce sera publié sous forme de texte dorénavant.)

La Switch, donc? Sur papier, je trouve le concept très attirant. Malheureusement, j’ai trouvé qu’il manquait encore plusieurs réponses à la suite de cet événement. Ce sont des détails, mais comme on dit, le diable est dans les détails et ce sont des détails qui peuvent tuer ce concept prometteur.

Par exemple :

- On n’a toujours aucune idée de la puissance de l’appareil. C’est une question qu’on se pose chaque fois avec les appareils de Nintendo, qui aime faire comme si ce n’était pas un enjeu, même si le marché lui a déjà démontré que c’en est bel et bien un.

- Quels jeux seront disponibles au lancement exactement? On sait qu’il y aura Zelda et 1-2 Switch, sorte de « Wii Sports » pour la Switch. Au-delà de ça, ça reste nébuleux dans la plupart des cas. Activision figure parmi la liste des éditeurs qui supportent la Switch, selon le communiqué de Nintendo, mais à moins que j’aie manqué quelque chose, elle n’a annoncé aucun titre précis.

- À quel point les éditeurs devront travailler fort pour adapter leurs productions à la Switch? Dans l’état actuel du marché, on comprend que les développeurs ont tout intérêt à penser à la PlayStation 4 en tout premier lieu. Puis la conversion à la Xbox One est presque un naturel, tant les deux plateformes sont similaires. Est-ce que ce sera la même chose avec la Switch? Plus il y aura du travail à faire, moins il y aura de jeux tiers pour la Switch.

- Les prix des accessoires supplémentaires. Certains ont coulé et ils sont rébarbatifs. Un deuxième ensemble de manettes Joy-Con coûtera 110 $US (145$) si on y ajoute un accessoire Grip pour les relier et en faire une véritable « deuxième manette » pour les jeux qui nécessiteront une manette complète. Ceux convertis de la PlayStation 4, par exemple…

Il y a aussi des questions auxquelles on ne peut avoir la réponse qu’en ayant l’appareil entre les mains. Entre autres, j’ai des doutes importants quant à la taille des manettes, qui semblent très petites et, par conséquent, peu confortables, surtout lorsqu’utilisées sans l’accessoire Grip. On vient d’ailleurs d’apprendre que celui-ci ne pourra servir de chargeur pour les manettes, du moins dans la version livrée par défaut à l’achat, ce qui est une déception.

Je me demande aussi si, au-delà du simple fait que c’est techniquement possible, ce sera vraiment utile de pouvoir partir avec la Switch pour jouer en mode « tablette ». Plus précisément, quels jeux vont bien survivre à cette expérience? Sera-t-il vraiment agréable de jouer à Zelda ou FIFA sur un écran de 6,2 pouces?

Du côté des bonnes nouvelles, on a appris jeudi que la Switch aura deux bons arguments pour se faire aimer cette année. On savait déjà qu’il y aurait une nouvelle version de Zelda pour elle, mais on a aussi su que nous aurions droit à un « vrai » beau gros Mario aussi à l’automne. Ces deux franchises ont maintes fois déjà démontré leur capacité à faire vendre des consoles par elles-mêmes.

Lire les commentaires (37)  |  Commenter cet article

 

Mercredi 4 janvier 2017 | Mise en ligne à 23h22 | Commenter Commentaires (10)

(AJOUT) Canada — États-Unis en réalité virtuelle

AJOUT: Le lien est maintenant disponible, c’est par ici.

La finale du championnat du monde de hockey junior se tiendra au Centre Bell ce jeudi soir et avec la qualification du Canada et des États-Unis, elle promet d’être un événement très très suivi au pays!

Ce match sera aussi l’objet d’une première technologique. Il s’agira, sauf erreur, du premier match de hockey d’importance diffusé en réalité virtuelle en temps réel.

Tous les détenteurs d’un casque de réalité virtuelle Samsung Gear y auront accès gratuitement et seront ainsi plongés virtuellement dans un siège situé dans la première rangée, derrière l’un des deux buts. Le match ne sera diffusé qu’en direct, il ne devrait pas être possible de le réécouter par la suite.

C’est une très jeune entreprise montréalaise, Arnoovo, qui a obtenu le mandat de faire la captation de certains matchs de ce championnat en réalité virtuelle et la diffusion en temps réel de la finale.

Moment de transparence: Arnoovo a été fondée par un de mes amis. J’ai même participé à titre de cobaye aux essais qu’a mené l’entreprise au Centre Bell lors d’un match intraéquipe du Canadien, cet automne. En fait, c’est mon petit garçon qui a servi de cobaye, parce que des tests précédents réalisés par Arnoovo à la Coupe Memorial lui avaient permis de constater avec étonnement que les gens étaient souvent plus intéressés à observer la foule autour d’eux que le match lui-même. Et un petit gars qui regarde le hockey avec son papa, c’est attirant. On n’est pas à bout de surprises avec la réalité virtuelle.

Soyons honnêtes, il n’y a pas souvent de contenu intéressant disponible en réalité virtuelle pour le moment. Si vous détenez un Gear VR, cette finale me semble être un incontournable, ne serait-ce que pour vous donner un idée de ce à quoi pourrait ressembler le futur du sport à la télé.

Lire les commentaires (10)  |  Commenter cet article

 

Lundi 28 novembre 2016 | Mise en ligne à 12h15 | Commenter Un commentaire

Une occasion de se mettre beau (ou pas)

Commençons par une confession : l’un des tout premiers fichiers .MP3 que j’ai téléchargés, fort probablement via Hotline sur un modem téléphonique, littéralement dans un autre siècle, est une interprétation de la trame sonore de Mario Bros par le London Symphony Orchestra. Et c’est encore aujourd’hui vraiment bon.

Non, je ne suis pas un connaisseur de musique classique. Loin de là. Mais depuis son ouverture, je tenais à trouver une occasion d’aller voir en personne la Maison symphonique de la Place des Arts. Alors tout récemment, je suis allé y voir le concert conjoint de l’OSM et Roch Voisine. Jugez-moi.

Tout ce détour et ces aveux pour vous dire que si, comme moi, vous aimez la musique de jeux vidéo quand elle est sortie de son contexte et que vous cherchez une raison d’aller voir cette magnifique salle montréalaise, la voici : l’Odyssée musicale du jeu vidéo, un concert qui sera donné à Montréal le 9 décembre et à Québec le 11.

La particularité de ce concert est qu’il mettra en vedette des pièces créées pour des jeux conçus au Québec, en tout ou en partie. Ça inclut des superproductions comme Assassin’s Creed, Batman et même Mass Effect Andromeda (pour la toute première fois), mais aussi des jeux indépendants comme Ultimate Chicken Horse, Stories : The Path of Destinies ou Jotun. La trame sonore qui le plus fait jaser au Québec ces dernières années, celle conçue par Coeur de Pirate pour Child of Light, est aussi au menu.

Un commentaire  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • publicité

  • Calendrier

    janvier 2017
    D L Ma Me J V S
    « nov    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives