Nelson Dumais

Nelson Dumais - Auteur
  • La chronique de Nelson, collaboration spéciale

    Voué à un avenir brillant dès sa naissance, Nelson s'est néanmoins pris les pieds dans un ordinateur répandu partout dans un motel désaffecté et ne s'en est pas vraiment remis...
  • Lire la suite »

    Partage

    10 derniers commentaires

    Jeudi 12 juillet 2007 | Mise en ligne à 14h26 | Commenter Commentaires (8)

    Qui a inventé la roue ?

    illustration2007071201.jpgHier, je suis tombé sur des photos de l’Université Standford, lieu mythique où se tient annuellement (je pense) un salon appelé Cool Gadgets Expo. J’ai ainsi découvert toutes sortes de merveilles de 2007 lesquelles, pour la plupart, ne vivront jamais l’insigne bonheur d’être prises en mains par des pros du marketing. Celle qui m’a fait sourire le plus représente un jeune homme aux commandes de son skateboard motorisé (voir photos ci-après). J’ignore si sa manette est Bluetooth ou RF, mais je sais que Hergé, ce grand dessinateur belge dont on rappelait récemment le centième anniversaire de naissance, a dû se retourner dans sa tombe.

    illustration20070712021.jpg illustration2007071203.jpg

    Si vous avez lu Coke en stock, vous vous rappelez sûrement les fameux patins du Professeur Tournesol. Or cet album a été publié pour la première fois en 1958. Autrement dit, Hergé a imaginé son gadget 50 ans avant celui de Standford. Et que dire de la télé couleur dans Les bijoux de la Castafiore, du turboréacteur dans Vol 714 pour Sydney, du sous-marin de poche dans Le Trésor de Rackham le Rouge et j’en passe ?

    illustration2007071204.jpg
    illustration20070712051.jpg illustration2007071206.jpg

    Ce qui m’a fait pensé au fameux superordinateur parallèle Blue Gene/L, une machine IBM articulée autour de 65,536 processeurs doubles et capable de fournir jusqu’à 360 téraflops. Ouf ! Mais encore là, est-ce bien nouveau ? Les chercheurs d’IBM ont-ils vraiment inventé la poudre à canon ? Si la quantité de brevets dans Blue Gene est énorme, l’idée première remonte à plus d’un demi-siècle avec des machines comme l’Eniac, le Csirac, le Colossus et la Z3. Admirez les photos qui suivent.

    illustration2007071212.jpg
    Le CSIRAC australien de 1949 : 0,001MHz, 768 Ko de RAM, 2 Mo de stockage sur disque et poids de 7 000 kilos !!!
    illustration2007071213.jpg
    Inauguré en février 1946, l’ENIAC a une capacité de 20 nombres à dix chiffres signés permettant chacun de réaliser 5 000 additions simples chaque seconde (pour un total de 100 000 additions par seconde).
    illustration2007071214.jpg
    Machine de guerre, le Colossus a été mis en service en 1943 pour décrypter les communications allemandes.
    illustration2007071216.jpg
    Le Mark I d’IBM (Automatic Sequence Controlled Calculator) a été construit entre 1940 et 44 et a été mis en service à Harvard. Il mesurait 51 pieds de long et pesait 5 tonnes. On l’a débranché dix ans plus tard.
    illustration20070712151.jpg
    Autre machine de guerre, le Z3 a été construit par l’allemand Konrad Zuse à Berlin-Kreuzberg entre 1939 et 1941.

    Mais là encore, l’homme avait déjà fait mieux. Je vous rappelle qu’en mai 1902 l’archéologue Valerios Stais découvrait dans une masse d’artefacs remontés deux ans plus tôt par des plongeurs ayant visité l’épave d’un navire romain, une machine à calculer stupéfiante qui fut alors appelée Mécanisme d’Anticythère du nom de l’île grecque à proximité.

    illustration2007071211.jpg

    Bien que fragmenté en 80 quelques morceaux, dont 37 roues d’engrenage, le dispositif put être reconstitué récemment et, au grand émerveillement des scientifiques, s’avérer être un dispositif construit entre 100 et 180 ans av. J.-C. (un dispositif possiblement lié aux mathématiciens et astronomes grecs Hipparque et Posidonios) qui permettait d’effectuer de savants calculs astronomiques (mouvements planétaires, cycles solaires et lunaires, précision des orbites elliptiques ou non, prévisions des éclipses, etc.). On se doute bien que cet outil ne fut pas le seul, que d’autres l’ont précédé et suivi. On ne peut que spéculer sur le génie humain avant que la science ne régresse et mette 2000 ans à récupérer.

    illustration20070712091.jpg
    illustration2007071208.jpg illustration2007071207.jpg

    180 ans av. J.-C., c’est quand même vieux, surtout pour une machine contenant 37 roues d’engrenage. Mais, encore là, les premières roues (en bois ou en pierre) seraient apparues en Mésopotamie (Iraq) 2000 ans plus tôt, au moins. Hélas, le nom de l’inventeur ne nous est pas parvenu. Mais je parie qu’il ne s’agit pas d’un inventeur unique et, qu’en fait, ils sont très nombreux.

    Je parie même que ces gens n’ont pas su qu’ils changeaient le monde et, surtout, qu’ils n’ont pas eu l’idée d’empêcher les autres d’utiliser leur trouvaille ou de les faire payer pour avoir le droit de l’utiliser…


    • Fascinant!

      La descente de pitounes en rivières = ancêtre du téléchargement de la version beta du boulier chinois.

    • quand je pense aux fleuves d’encre qui ont coulé pour expliquer que les égyptiens auraient été trop stupides pour construire les pyramides par eux-mêmes,

      Comprenons que le génie humain existe depuis que l’humain existe et que notre prétentieuse avance en sciences relègue aux cavernes tout ce qui nous a précédé, il y a quand même une petite marge.

      Et de là à dire que tout ce que fait l’homme aujourd’hui est transcendant, aplatissons-nous devant son génie “moderne”,

      en ce jour de presque vacances, prenons le temps de respirer juste un peu par le nez,

      merci bien

    • PS je devrais demander un part des revenus du brevet sur la roue, puisque je suis sur que mon ancêtre a participé à sa création il y a quelques milliers d’années.

      et l’invention de la langue parlée après des millénaires de grognements etc etc etc

    • Moi, ce que je remarque, c’est que ce sont des femmes qui “pitonnent” sur l’ENIAC et le Colossus… Et a ce sujet, il faut lire la biographie de Grace Murray Hopper, une femme remarquable a qui on doit, entre autre (et en partie), le COBOL et le terme “bug”… Une histoire interessante que celle de cette pionniere de l’informatique!!!

    • Une biographie d’une autre grande dame de la programmation: la comtesse Augusta Ada King

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Ada_Lovelace

    • Il serait injuste d’oublier que le père de l’informatique de l’époque du Eniac, Alan Turing, s’est suicidé. Il était homosexuel et l’Angleterre de cette époque ne lui a pas pardonné cette orientation.

      Même si Turing avait aidé son pays durant la 2e guerre mondiale en décryptant les codes secrets des Nazis.

    • J’aimerais bien voir la protection offerte par els brevets actuel qui empêche quiconque d’utiliser l’innovation de l’autre. Où est passé le temps où l’inventeur essayais d’aider son prochain au lieu de s’enrichir. Cette guerre de brevets est d’un pathétisme inégalé et détourne les inventeurs de leur fonction première pour les lancer dans une guerre qui n’as pas lieu.

    • @ felyx-t je suis entièrememt d’accord avec vous.serge asselin

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    juillet 2010
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité