Le blogue photo

Le blogue photo - Auteur
  • Ivanoh Demers

    Photographe à La Presse, depuis 2002, Ivanoh Demers a réalisé plusieurs photoreportages autour du globe. Il a remporté le prix Antoine-Desilets à quatre reprises, en plus du Concours canadien de journalisme en 2011.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 5 février 2013 | Mise en ligne à 15h24 | Commenter Commentaires (7)

    Démolition d’une résidence illégale à Jérusalem-Ouest

    ISRAEL-PALESTINIAN-CONFLICT-DEMOLITION

    Jean-Sébastien Mercier

    Les images sont déchirantes. Une fillette, dans les bras de son père, implore des ouvriers de la municipalité de Jérusalem de ne pas démolir la maison familiale, dans le quartier Ben Hainat.

    Les photographes Ammar Awad et Ahmad Gharabli, respectivement de Reuters et d’AFP, sont arrivés sur les lieux peu après que les bulldozers eurent entrepris la démolition de la maison, considérée comme illégale par les autorités municipales. Selon Ibrahim Al-Kiswani, le père, les ouvriers, accompagnés de policiers, n’ont donné que 10 minutes aux six membres de la famille pour récupérer leurs effets personnels avant la mise en action des bulldozers.

    (cliquez sur l’image pour avoir accès à la galerie de 15 photos)


    • Aucune mise en contexte? Mais vous faites de la démagogie alors. Les occidentophobes vont vous adorer.

      Les noms des “journalistes”, Ammar Awad et Ahmad Gharabli, auraient quand même pu vous mettre la puce à l’oreille.

      En somme, quel manque de professionnalisme de votre part. Ce coin chaud n’a nulle besoin de telles superficialités.

    • heuu illégal pourquoi la maison??? On pourrait pas avoir plus de détails du genre comment pourquoi qui???

    • Je vous encourage à présenter aussi une galerie de photos de victimes des roquettes palestiniennes lancées depuis Gaza. Pour prouver votre bonne foi.

      Cette deuxième galerie de photos serait émouvante, et elle MÉRITERAIT d’être émouvante parce qu’il n’y aurait aucune excuse à chercher: le but de ces terrorists lanceurs de roquettes était de tuer quiconque vit en Israel et est juif peu importe qu’il soit un enfant, une femme ou un vieillard. Leur but est de démolir pour démolir; de démolir par pure haine.

      A l’opposé, quand une maison palestinienne est démolie dans cette grande démocratie qu’est Israel, ce n’est pas par haine, mais pour une raison bien précise.

      Finalement: AUCUNE trace de Ben Hainat sur Wikipedia. Serait-ce un quartier sortir de l’imagination militante de vos “journalistes”?

    • De toute beauté !
      Gono doit être tellement content! :-)

      Bonne soirée monsieur Mercier… ou monsieur le modérateur.

    • En passant, je crois qu’on voulait dire: Beit Hanina…

    • Erreur sur le quartier: il s’agit de Beit Hanina et non de Ben Hainat.

      Beit Hanina est au Nord de Jérusalem-Ouest et au Nord-Ouest du Mont Scopus, qui fait partie de Jérusalem-Ouest. On peut donc dire que Beit Hanina est dans la partie ouest de Jérusalem sans faire d’erreur. D’autres la diront dans Jérusalem-Est parce que Beit Hanina fait partie du Jérusalem annexé après 1967, même si une bonne partie de ce qui a été annexé se trouve au Nord et au Sud de Jérusalem-Ouest.

      Faisons simple: Beit Hanina est un quartier de Jérusalem.

      Pas de date donnée; la démolition aurait eu lieu aujourd’hui.

    • @ honorable

      “S’accepter comme colonisateur, ce serait essentiellement, avons- nous dit, s’accepter comme privilégié non légitime, c’est-à-dire comme usurpateur. L’usurpateur, certes, revendique sa place, et, au besoin, la défendra par tous les moyens. Mais, il l’admet, il revendique une place usurpée. C’est dire qu’au moment même où il triomphe, il admet que triomphe de lui une image qu’il condamne. Sa victoire de fait ne le comblera donc jamais : il lui reste à l’inscrire dans les lois et dans la morale. Il lui faudrait pour cela en convaincre les autres, sinon lui-même. Il a besoin, en somme, pour en jouir complètement, de se laver de sa victoire, et des conditions dans lesquelles elle fut obtenue. D’où son acharnement, étonnant chez un vainqueur, sur d’apparentes futilités : il s’efforce de falsifier l’histoire, il fait récrire les textes, il éteindrait des mémoires. N’importe quoi, pour arriver à transformer son usurpation en légitimité.

      Comment ? Comment l’usurpation peut-elle essayer de passer pour légitimité ? Deux démarches semblent possibles : démontrer les mérites de l’usurpateur, si éminents qu’ils appellent une telle récompense ; ou insister sur les démérites de l’usurpé, si profonds qu’ils ne peuvent que susciter une telle disgrâce. Et ces deux efforts sont en fait inséparables. Son inquiétude, sa soif de justification exigent de l’usurpateur, à la fois, qu’il se porte lui-même aux nues, et qu’il enfonce l’usurpé plus bas que terre.

      En outre, cette complémentarité n’épuise pas la relation complexe de ces deux mouvements. Il faut ajouter que plus l’usurpé est écrasé, plus l’usurpateur triomphe dans l’usurpation ; et, par suite, se confirme dans sa culpabilité et sa propre condamnation : donc plus le jeu du mécanisme s’accentue, sans cesse entraîné, aggravé par son propre rythme. A la limite, l’usurpateur tendrait à faire disparaître l’usurpé, dont la seule existence le pose en usurpateur, dont l’oppression de plus en plus lourde le rend lui-même de plus en plus oppresseur. Néron, figure exemplaire de l’usurpateur, est ainsi amené à persécuter rageusement Britannicus, à le poursuivre. Mais plus il lui fera de mal, plus il coïncidera avec ce rôle atroce qu’il s’est choisi. Et plus il s’enfoncera dans l’injustice, plus il haïra Britannicus et cherchera à atteindre davantage sa victime, qui le transforme en bourreau. Non content de lui avoir volé son trône, il essayera de lui ravir le seul bien qui lui reste, l’amour de Junie. Ce n’est ni jalousie pure ni perversité, mais cette fatalité intérieure de l’usurpation, qui l’entraîne irrésistiblement vers cette suprême tentation : la suppression morale et physique de l’usurpé.”

      Portrait du colonise – AlbertvMemmi

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

    publicité

  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité