Sylvain St-Laurent

Archive de la catégorie ‘Je pense que...’

Mardi 15 avril 2014 | Mise en ligne à 12h00 | Commenter Commentaires (13)

L’importance d’investir aux bons endroits

130130-Richardson-JustSportsPhotographyjustsportsphotography.com

On ne peut s’empêcher de voir une nouvelle contradiction dans le discours du propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk.

Dans une conférence téléphonique avec les journalistes, ce matin, il a d’abord indiqué que les Sénateurs ne se lanceront pas dans de folles dépenses cet été.

«J’ai l’impression de passer mon temps à me répéter. Augmenter la masse salariale, c’est vraiment facile. N’importe quel idiot peut le faire. En fait, plusieurs idiots le font. Personnellement, je l’ai fait à deux reprises au cours des 10 dernières années et ça ne m’a rien donné. Vous ne voyez pas tous l’argent qu’on dépense, tous les efforts qui sont déployés dans le secteur du développement des joueurs. C’est là qu’on obtient le meilleur retour sur investissement. C’est là que je veux concentrer mes ressources.»

Je me demande si M. Melnyk réalise que la direction des Opérations hockey des Sénateurs figure parmi les plus modestes de toute la LNH.

Fut un temps où Bryan Murray, Tim Murray, Pierre Dorion et Randy Lee se partageaient le travail que sept, huit ou même neuf personnes faisaient dans d’autres villes.

Lorsque Tim Murray est parti à Buffalo, le printemps dernier, il n’a pas été remplacé.

«Je pourrais vous identifier quelques équipes qui dépensent une vraie fortune dans l’embauche de gestionnaires. Je n’ai pas besoin de les nommer, en réalité, puisque nous savons tous très bien qui sont ces équipes. Cette stratégie ne les mène nulle part. Nous avons une petite équipe, mais une équipe efficace, a-t-il indiqué ce matin.

Paradoxal.

Vous l’avez sans doute lu ailleurs sur notre site. M. Melnyk nous a promis que Paul MacLean sera de retour derrière le banc des Sénateurs la saison prochaine.

Lire les commentaires (13)  |  Commenter cet article






Vendredi 11 avril 2014 | Mise en ligne à 10h24 | Commenter Commentaires (15)

Beaucoup de caoutchouc

Anderson_CraigPATRICK WOODBURY, LeDroit

Vous savez peut-être que les Sénateurs ont alloué 2793 lancers depuis le début de la saison.

Vous n’avez pas trop de mal à vous imaginer qu’il s’agit d’une des pires performances dans la LNH.

Savez-vous qu’il s’agit d’un nouveau record d’équipe?

Moi, je l’ai appris durant le match d’hier.

En 1993-94, à l’occasion de leur deuxième saison dans la LNH, les Sénateurs avaient alloué 2776 tirs à leurs adversaires. Cette année-là, ils avaient terminé au 26e (et dernier) rang du classement général. Ils avaient remporté 10 parties de moins que les détenteurs de la 25e position.

On vous rappelle qu’en 1993-94, la saison régulière dans la LNH comportait 84 parties.

Il y a pire. Les Maple Leafs de Toronto ont alloué une centaine de lancers de plus que les Sénateurs depuis le début de la saison.

J’imagine qu’on se console comme on peut.

D’ailleurs, le dernier match de la saison au Centre Canadian Tire opposera les deux clubs ontariens de la LNH. Avec une victoire, les Sénateurs pourront au moins s’assurer de terminer devant leurs plus grands rivaux.

Est-ce que ça vous réconforte?

J’ai souvent l’impression que les amateurs de hockey d’Ottawa consacrent plus d’énergie à détester les Leafs qu’à encourager les Sénateurs. Surtout les anglophones.

Avez-vous cette impression aussi?

Lire les commentaires (15)  |  Commenter cet article






Mercredi 9 avril 2014 | Mise en ligne à 11h18 | Commenter Commentaires (28)

Le début de la fin

Spezza_et_MacLeanPATRICK WOODBURY, LeDroit

Je m’étais gardé une petite gêne dans les dernières semaines. Les Sénateurs n’étaient pas «officiellement» éliminés des séries. Je trouvais qu’il était un peu tôt pour commencer à dresser un bilan de cette désastreuse saison 2013-14.

À présent que c’est officiel, j’imagine qu’on peut commencer à dresser notre bilan. Surtout, on peut se tourner vers la saison morte, qui s’annonce très intéressante.

Je vous invite à me lancer vos commentaires, vos idées. Ils nous donneront des pistes de réflexion pour les prochaines semaines.

Je vous suggère quelques sujets, au cas où…

L’ENTRAÎNEUR – Il avait toutes les réponses l’an dernier. Il n’en avait aucune cette année. Il nous a répété les mêmes clichés en boucle tout au long de la saison tandis que son équipe tournait en rond. Paul MacLean mérite-t-il toujours votre confiance? Le récipiendaire du trophée Jack-Adams est-il devenu un mauvais entraîneur du jour au lendemain? Il est sous contrat jusqu’en 2017. La haute direction doit-elle se résoudre à le laisser partir? Doit-elle regarder ailleurs? Si oui, quelles seraient les qualités recherchées chez son successeur?

LE CAPITAINE — Il n’a pas connu une mauvaise fin de saison. S’il avait produit tout au long de la saison comme il a produit dans ses 30 dernières parties, il serait le deuxième meilleur marqueur de la LNH. Quand les Sénateurs ont eu besoin d’un leader pour redresser la barque, en milieu de saison, Jason Spezza s’est toutefois avéré aussi impuissant que son entraîneur. Le capitaine sera joueur autonome sans compensation à l’été 2015. Avec la relève au centre qui n’est pas mauvaise, serait-il temps de l’échanger? Si oui, qu’est-ce que Bryan Murray devrait chercher à obtenir en retour?

LA DÉFENSIVE — Principal casse-tête de la direction tout au long de la saison. La situation pourrait être tout aussi complexe la saison prochaine. Les sept défenseurs qui sont présentement avec l’équipe pourraient revenir. Un huitième, Mark Borowiecki, devrait se greffer au groupe, étant donné qu’il touchera un salaire garanti de la LNH. Des changements doivent survenir. Lesquels?

LES TCHÈQUES — Spezza a connu du succès en fin de saison, entre autres, parce que ses ailiers ont commencé à fonctionner. Ses ailiers sont Milan Michalek et Ales Hemsky. Ils pourraient tous les deux quitter le 1er juillet. Murray doit-il chercher à les retenir?

LA RELÈVE — Il y a Mark Stone, Curtis Lazar, Jean-Gabriel Pageau, Stéphane Da CostaMatt Puempel… Les espoirs intéressants sont nombreux. Les postes disponibles sont rares. Comment le directeur général d’une équipe en reconstruction doit-il s’y prendre pour faire de la place aux jeunes?

Vous avez d’autres suggestions? C’est le temps. On aura cinq longs mois pour débattre…

Lire les commentaires (28)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    D L Ma Me J V S
    « mai    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité