Sylvain St-Laurent

Archive de la catégorie ‘En se baladant sur la toile...’

Jeudi 4 décembre 2014 | Mise en ligne à 8h18 | Commenter Commentaires (26)

L’épineuse question du Temple de la renommée

Alfredsson_DanielPATRICK WOODBURY, LeDroit

Bievenue à Alfiepalooza.

Toute la journée, ce sera le festival Daniel Alfredsson à Ottawa. C’est déjà commencé, d’ailleurs. Depuis le début de la journée, nos amis de la radio sportive font parader des gens qui rendent, chacun leur tour, hommage à l’ancien capitaine des Sénateurs. Même Radek Bonk y est passé. Sérieux, Bonk! Je ne pensais pas que l’homme était capable de ressentir des trucs. Je le croyais encore moins capable d’exprimer ses émotions.

Mais bon, ce n’est pas de lui dont je veux vous parler ce matin.

En fait, on sait depuis environ une semaine qu’Alfredsson va définitivement accrocher ses patins avant le match de ce soir. À partir de ce moment, il restera — dans mon esprit — deux questions en suspens.

Effectuera-t-il un retour dans l’organisation des Sénateurs?

Sera-t-il, un jour, intronisé au Temple de la renommée?

Ma réponse à la première question, je vous l’ai déjà donnée dans un billet précédent. On m’a confié récemment que la famille Alfredsson s’établira dans la région d’Ottawa l’automne prochain. Daniel aura besoin de se tenir occupé. Bryan Murray aura besoin d’aide. Eugene Melnyk aussi. La venue du plus grand joueur de l’histoire de l’organisation dans un rôle lié aux opérations hockey serait, d’abord, un sacré bon coup de marketing.

L’autre question? Chaque fois qu’on la pose, on se lance automatiquement dans une grande guerre de chiffres. Je préfère laisser les guerres de chiffres à d’autres journalistes/analystes/blogueurs. Si vous avez cinq minutes, je vous suggère de jeter un oeil à ce billet de Bleacher Report. Assez complet.

J’ajouterais simplement que les statistiques ne devraient pas faire foi de tout. Dans une carrière, il y a des trucs qui sont bien plus importants que les buts, les mentions d’aide et les +/-.

Lire les commentaires (26)  |  Commenter cet article






Lundi 1 décembre 2014 | Mise en ligne à 21h50 | Commenter Commentaires (12)

Melnyk parle de Murray, de MacLean, d’Alfredsson…

Murray_BryanPATRICK WOODBURY, LeDroit

GARDEN CITY, New York – Le propriétaire des Sénatuers, Eugene Melnyk, est passé au confessionnal. Il a discuté avec ses amis de la station de radio The Fan 590 cet après-midi.

Comme d’habitude, ça vaut la peine d’écouter.

Je retiens trois moments-clés. Il y a d’abord le bout où il parle d’un plan de succession pour Bryan Murray.

«C’est la volonté de Bryan. Nous n’avons pas le choix. C’est difficile, mais nous devons faire face à cette réalité», déclare-t-il.

Je me posais justement la question cette semaine. À partir du moment où moment où Murray se sait condamné, il doit forcément préparer sa sortie. Reste maintenant à savoir si le successeur a été identifié. Pierre Dorion? J’ai passé la semaine avec lui et, s’il est l’élu, il ne s’en est pas vanté.

Autre question. Est-ce que Paul MacLean fait partie des plans à long terme? Aura-t-il un rôle à jouer dans la succession?

Les animateurs de Fan 590 ont offert à M. Melnyk de parler de l’avenir de son entraîneur…

«Il n’y a vraiment rien à dire sur l’avenir de mon entraîneur. Premièrement, il s’agit d’une décision de hockey. J’essaie de me tenir loin de tout ça. Bryan Murray touche un gros salaire pour s’occuper de ces questions. Je me suis toujours fié à lui. J’écoute ses recommandations. À l’heure où on se parle, je ne lui ai pas encore parlé de notre entraîneur. J’attends. J’attends de voir ce qui va se passer. J’espère que l’équipe va s’améliorer. C’est tout ce que je peux dire là-dessus.»

Vous pouvez tirer vos propres conclusions.

Melnyk révèle aussi, durant cette entrevue, qu’il a contacté Daniel Alfredsson durant l’été. Il aurait essayé de le convaincre de revenir à Ottawa en tant que joueur cet automne.

Si c’est vrai, c’était un coup d’épée dans l’eau. Alfredsson avait déjà indiqué qu’il poursuivrait sa carrière à Détroit. Nulle part ailleurs.

Mais bon. Ça veut peut-être dire que la réconciliation ne date pas de quelques jours. Alfie fait, peut-être, partie du «plan de succession».

Lire les commentaires (12)  |  Commenter cet article






Dimanche 30 novembre 2014 | Mise en ligne à 21h53 | Commenter Commentaires (5)

Le bilan de Pierre Dorion

Borowiecki_MarkPATRICK WOODBURY, LeDroit

TAMPA – L’animateur de «l’autre» blogue vient jouer dans nos plate-bandes.

Mathias a rédigé un bon portrait de Pierre Dorion, ce matin, dans La Presse +. Le directeur général associé des Sénateurs raconte sa première soirée de repêchage avec les Sénateurs. C’est une de ses histoires favorites. Convaincre son nouveau patron de repêcher en première ronde un kid qui pèse 150 livres, c’est un moment marquant dans la vie d’un dépisteur. Surtout quand le kid en question remporte le trophée Norris quatre ans plus tard…

Évidemment, puisque Mathias travaille pour un média montréalais, il s’attarde ensuite longuement au passage de Dorion dans l’organisation du Canadien.

Le temps serait quand même bien choisi pour dresser le bilan du travail accompli par le recruteur franco-ontarien à Ottawa.

Sept ans après son entrée en poste, Dorion a laissé son empreinte. Il a repêché près de la moitié des joueurs qui évoluent chez les Sénateurs aujourd’hui. Erik Karlsson, Patrick Wiercioch, Zack Smith, Mark Borowiecki, Jared Cowen, Robin Lehner, Mike Hoffman, Mark Stone, Mika Zibanejad, Cody Ceci et Curtis Lazar sont «ses» joueurs.

Deux autres attaquants sélectionnés par Dorion, Jakob Silfverberg et Stefan Noesen, ont été utilisés dans la transaction qui a permis à Bryan Murray de mettre la main sur Bobby Ryan.

C’est satisfaisant, à votre avis?

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « nov    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité