Sylvain St-Laurent

Archive de la catégorie ‘En se baladant sur la toile...’

Jeudi 19 mars 2015 | Mise en ligne à 4h59 | Commenter Commentaires (53)

Beezer, Jiggy et le Hamburglar

Vanbiesbrouck_John

Le soleil a peut-être un peu trop tapé sur la tête de Bryan Murray, ces derniers jours, à la rencontre des directeurs généraux de la LNH qui se déroulait à Boca Raton, en Floride.

Il faut que ce soit ça.

Avant de quitter la rencontre, le directeur général des Sénateurs a passé pour une dernière fois devant les journalistes. Il s’est permis deux comparaisons plutôt audacieuses, quand on lui a parlé de son gardien Andrew Hammond.

Ainsi, le Hamburglar lui rappelle deux gardiens qu’il a côtoyés plus tôt durant sa carrière: John «Beezer» Vanbiesbrouck et Jean-Sébastien «Jiggy» Giguère.

Ces deux gardiens ont permis à des équipes dirigées par Murray directement en finale de la coupe Stanley!

Ces deux gardiens ont aussi connu de très longues carrières dans la LNH. Vanbiesbrouck a gagné le trophée Vézina et il fait partie du club des 300 victoires. Giguère possède une bague de la coupe ainsi qu’une réplique miniature du trophée Conn-Smythe.

Visiblement, Murray n’a pas peur d’exposer son gardien recrue à la pression.

J’ai d’ailleurs très hâte de voir comment il va se comporter ce soir, le Hamburglar. La semaine dernière, les Sénateurs ont figé quand est venu le temps d’affronter les Bruins de Boston dans ce qui était le match le plus important de la saison. Neuf jours plus tard, mes attentes envers les jeunes patineurs ne sont pas trop élevées. Je serais très surpris qu’ils réagissent différemment. Hammond, par contre, n’a pas encore eu le privilège de se mesurer à Boston. À date, la grosse machine de la LNH n’a pas trop l’air de l’impressionner. Il s’apprête quand même à passer son plus gros test.

Lire les commentaires (53)  |  Commenter cet article






Mercredi 25 février 2015 | Mise en ligne à 19h31 | Commenter Commentaires (11)

Un oeil sur Matt O’Connor

Matt_OConnor

On vous en a brièvement parlé à la mi-décembre. Le collègue de TSN Darren Dreger a développé, hier.

Cette année, un gardien figure au sommet de la liste des joueurs autonomes universitaires qui sont convoités par les Sénateurs. Il s’agit de Matt O’Connor, des Terriers de Boston University.

Je ne l’ai jamais vu. Ne me demandez pas s’il est bon.

Je sais cependant qu’il a le gabarit recherché. Il mesure six pieds et cinq pouces. Ses statistiques dans la NCAA sont vraiment impressionnantes. En plus, il vient de remporter une assez grosse compétition, le Beanpot Tournament, une classique annuelle qui regroupe quatre formations universitaires dans la région de Boston.

Pierre Dorion était sur place pour le voir triompher en finale.

Dans son papier, Dreger apporte quelques informations importantes. Il nous dit que 14 équipes de la LNH auraient contacté les conseillers d’O'Connor depuis le début de la saison.

Les Sénateurs le courtisent depuis un certain temps. O’Connor est associé à la firme Uptown Sports, qui représente également Chris Neil et Mike Fisher.

Dans son papier, Dreger dit également que cinq équipes auraient offert à O’Connor de faire directement le saut dans la LNH, ce printemps, à la conclusion de sa campagne universitaire. J’ignore si les Sénateurs sont une de ces cinq équipes, mais cela ne me surprendrait pas.

Lire les commentaires (11)  |  Commenter cet article






Jeudi 4 décembre 2014 | Mise en ligne à 8h18 | Commenter Commentaires (26)

L’épineuse question du Temple de la renommée

Alfredsson_DanielPATRICK WOODBURY, LeDroit

Bievenue à Alfiepalooza.

Toute la journée, ce sera le festival Daniel Alfredsson à Ottawa. C’est déjà commencé, d’ailleurs. Depuis le début de la journée, nos amis de la radio sportive font parader des gens qui rendent, chacun leur tour, hommage à l’ancien capitaine des Sénateurs. Même Radek Bonk y est passé. Sérieux, Bonk! Je ne pensais pas que l’homme était capable de ressentir des trucs. Je le croyais encore moins capable d’exprimer ses émotions.

Mais bon, ce n’est pas de lui dont je veux vous parler ce matin.

En fait, on sait depuis environ une semaine qu’Alfredsson va définitivement accrocher ses patins avant le match de ce soir. À partir de ce moment, il restera — dans mon esprit — deux questions en suspens.

Effectuera-t-il un retour dans l’organisation des Sénateurs?

Sera-t-il, un jour, intronisé au Temple de la renommée?

Ma réponse à la première question, je vous l’ai déjà donnée dans un billet précédent. On m’a confié récemment que la famille Alfredsson s’établira dans la région d’Ottawa l’automne prochain. Daniel aura besoin de se tenir occupé. Bryan Murray aura besoin d’aide. Eugene Melnyk aussi. La venue du plus grand joueur de l’histoire de l’organisation dans un rôle lié aux opérations hockey serait, d’abord, un sacré bon coup de marketing.

L’autre question? Chaque fois qu’on la pose, on se lance automatiquement dans une grande guerre de chiffres. Je préfère laisser les guerres de chiffres à d’autres journalistes/analystes/blogueurs. Si vous avez cinq minutes, je vous suggère de jeter un oeil à ce billet de Bleacher Report. Assez complet.

J’ajouterais simplement que les statistiques ne devraient pas faire foi de tout. Dans une carrière, il y a des trucs qui sont bien plus importants que les buts, les mentions d’aide et les +/-.

Lire les commentaires (26)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2015
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité