Sylvain St-Laurent

Archive de la catégorie ‘En se baladant sur la toile...’

Mercredi 17 septembre 2014 | Mise en ligne à 13h16 | Commenter Commentaires (17)

Rude première journée…

Méthot_MarcPATRICK WOODBURY, LeDroit

D’habitude, le tournoi de golf des Sénateurs, c’est une belle journée. C’est comme à la rentrée scolaire. Tout le monde s’est ennuyé, tout le monde est content de se revoir.

Cette année, ça ne s’est pas passé ainsi.

Cette année, il y avait des visages longs au club Rideau View de Manotick.

Il y avait Pierre Dorion, par exemple. Le directeur général associé s’est étouffé dans ses Corn Flakes, ce matin, quand il a lu ce texte du Ottawa Sun dans lequel il est question des négociations avec Marc Méthot.

L’agent de Méthot, Larry Kelly, dit qu’il existe un tout petit fossé entre les demandes contractuelles de son client et la dernière offre des Sénateurs. Il parle de 300 000 $US par année, à peine.

J’ai voulu en parler avec Dorion. Il ne s’est même pas arrêté quand je l’ai interpellé.

Il réservait son venin pour nos amis de TSN 1200. Si vous écoutez l’entrevue, vous allez voir qu’il est en rogne.

Je vous vend le punch tout de suite. Dans la sixième minute, il finit même par se demander si ça vaut la peine de poursuivre les négociations…

Bon début de saison, tout le monde.

Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






Lundi 15 septembre 2014 | Mise en ligne à 18h23 | Commenter Commentaires (18)

Une solution toute simple pour convaincre Bobby Ryan de rester

Murray_BryanPATRICK WOODBURY, LeDroit

Le commentateur vedette de TSN Bob McKenzie a rencontré les directeurs généraux des sept formations canadiennes de la LNH à quelques jours de l’ouverture des camps d’entraînement.

Son entretien avec Bryan Murray vaut la peine d’être écouté. D’abord, parce que les deux hommes font un bon survol des dossiers les plus importants en ce début de saison.

Ensuite, parce que Murray offre quelques réponses vraiment intéressantes. J’en ai retenu deux.

Quand McKenzie lui demande comment il compte s’y prendre pour convaincre Bobby Ryan de rester…

«Les conseillers de Bobby me laissent croire qu’il est heureux à Ottawa. Il aime bien vivre dans notre ville. Il aime appartenir aux Sénateurs d’Ottawa. Il se plait au Canada. L’affaire, c’est qu’il souhaite passer plus de temps sur la patinoire. Il veut jouer un rôle plus important. L’an dernier, en début de saison, il pouvait lui arriver de passer seulement 16 ou 17 minutes par partie sur la glace. Ça ne lui convenait pas. Il en a parlé avec Paul. Il m’en a parlé aussi. Il n’avait pas l’impression d’être un de nos hommes de confiance. L’indiscipline de notre équipe posait alors un réel problème. À cause de toutes les infériorités numériques, Paul avait du mal à distribuer équitablement le temps de glace. En faisant preuve de plus de discipline, cette saison, ça devrait s’arranger. On croit aussi que Bobby peut jouer un plus grand rôle. Il peut jouer lors des infériorités numériques. Il peut prendre plus de place sur la glace lors des attaques massives. Si nous lui rendons ce service, si nous l’utilisons davantage, nos chances de le retenir chez nous augmenteront.»

Bon. On comprend que la balle est dans le camp de l’entraîneur-chef.

L’autre révélation est un peu moins surprenante. Les Sénateurs ont présentement huit défenseurs de la LNH sous contrat. C’est trop. Tôt ou tard, un membre du groupe devra partir.

«Nous n’allons pas retenir huit défenseurs ici toute l’année, c’est impensable. Nous avons des besoins ailleurs. Je vais tenter de conclure un marché avec un autre directeur général de notre ligue éventuellement.»

Murray laisse entendre que Marc Méthot pourrait être le défenseur échangé parce qu’il ne veut pas le perdre au marché des joueurs autonomes sans compensation l’été prochain.

Simple tactique de négociation ou réelle menace?

Lire les commentaires (18)  |  Commenter cet article






Mercredi 10 septembre 2014 | Mise en ligne à 20h59 | Commenter Commentaires (4)

L’autre numéro 11

Alfredsson_DanielARCHIVES, La Presse

On félicite Saku Koïvu pour sa belle carrière.

On garde aussi un oeil sur un autre vénérable vétéran. Daniel Alfredsson est à Détroit. Il patine un peu chaque jour en se demandant s’il aura le courage de disputer une autre saison dans la Ligue nationale de hockey. On apprend aujourd’hui que son dos fait des siennes. Il n’est pas parfaitement à l’aise. Il songe à se présenter au camp d’entraînement des Red Wings sans contrat.

Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que ça ne sent pas très bon.

D’ici une semaine ou deux, on pourrait rendre hommage dans cet espace à un autre grand joueur européen qui a fait honneur au numéro 11…

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité