Sylvain St-Laurent

Sylvain St-Laurent - Auteur
  • Sylvain St-Laurent

    Sylvain St-Laurent fut jadis un grand fan de Guy Lafleur, Wayne Gretzky et Mike Bossy. Aujourd'hui, il raconte les exploits de Sidney Crosby, Derick Brassard et Daniel Alfredsson à une nouvelle génération de lecteurs.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 24 octobre 2013 | Mise en ligne à 9h36 | Commenter Commentaires (12)

    Ces arénas que vous devez absolument visiter…

    Joe_LouisASSOCIATED PRESS

    J’étais assis à mon poste de travail dans la très étroite galerie de presse du Joe Louis Arena. Il restait environ 90 minutes à tuer avant le match entre les Sénateurs et les Red Wings. Je vous l’ai peut-être déjà dit, le «Joe» est un de mes amphithéâtres favoris dans la LNH. J’ai eu le goût de le dire à quelqu’un. Petit conseil d’ami. Tous les amateurs de hockey qui se respectent devraient s’y rendre au moins une fois dans leur vie pour voir un match des Red Wings. Et ils ont intérêt à faire vite, à part ça. D’ici quatre ans, l’équipe devrait déménager dans un tout nouveau building. Le temps presse.

    Tant qu’à jouer aux agents de voyage, ce matin, je me permets de vous conseiller mon circuit des cinq arénas de la LNH qui se démarquent.

    1 – MADISON SQUARE GARDEN, New York

    Les propriétaires du «World’s Most Famous Arena» ont lancé à l’été 2011 un imposant projet de rénovations. Ils ont passé les trois derniers étés à effectuer des travaux dans ce building qui a été construit en 1968. Chaque année, avant d’y mettre les pieds, je prie pour que les architectes n’aient pas trop changé l’endroit. Le MSG est un des derniers buildings de hockey qui possèdent vraiment une âme. Les partisans des Rangers y sont sans doute pour quelque chose. Vous n’aurez jamais rencontré des gens aussi passionnés, émotifs et engagés dans leur vie. Lors de chaque visite, je découvre de nouvelles façons d’insulter les arbitres ou les joueurs adverses. En plus, le MSG a l’avantage d’être à New York. Pour une escapade d’un week-end, on peut difficilement trouver une meilleure ville.

    2 – JOE LOUIS ARENA, Détroit

    C’est rouge partout. Les vieux sièges de cuir sont abimés. Les tableaux indicateurs appartiennent à une autre époque. Les dizaines de bannière accrochées au plafond ont un petit aspect rétro. Je conseille le JLA aux amateurs de hockey un peu plus vieux. Disons, ceux qui sont tombés en amour avec le hockey dans les années 1960, 1970 et 1980. Les statues des légendes des Wings dans le hall d’entrée sont spectaculaire. Si vous désirez passer la nuit à Détroit, cependant, évitez à tout prix le centre-ville. Les chances d’y faire de mauvaises rencontres après le coucher du soleil sont un peu trop élevées…

    3 – CONSOL ENERGY CENTER, Pittsburgh

    Pendant longtemps, le Centre Bell était le plus bel amphithéâtre moderne de la LNH. Il a perdu son titre en 2010. Les architectes qui construisent de nouveaux amphithéâtres sportifs, dont ceux de Québec, s’inspirent désormais du CONSOL Energy Center. Ce n’est pas étonnant. Durant les dernières années de vache maigre des Penguins, l’équipe de gestion de Mario Lemieux a eu l’excellente idée de lancer un programme de billets à rabais pour les étudiants des collèges et universités de la région de Pittsburgh. Ils sont aujourd’hui récompensés. Les fans sont jeunes et énergiques. Ils mettent beaucoup d’ambiance dans la cabane. En plus, pour voir Sidney Crosby et Evgeni Malkin à l’oeuvre en chair et en os, ça vaut bien le déplacement.

    4 – BRIDGESTONE ARENA, Nashville

    Pour un voyage de gars, je recommande Nashville avant Las Vegas. Il n’y a peut-être pas de casinos, mais il y a tout plein de bars où des bands jouent jusque tard dans la nuit. Vous n’aimez pas la musique country? Moi non plus. Sauf quand je vais à Nashville. En passant une soirée au Bridgestone Arena, vous comprendrez comment on peut faire fonctionner le hockey de la LNH dans un marché non-traditionnel. Le Tennessee, c’est aussi un État de football. Avec un minimum de planification, on peut profiter d’une visite dans le coin pour assister à un match des Titans la NFL ou des Commodores de Vanderbilt de la NCAA.

    5 – UNITED CENTER, Chicago

    Lors de ma première visite à Chicago, les Blackhawks étaient dans le coma. Pour un match présenté un dimanche après-midi, il y avait peut-être 5000 personnes dans cet immense building. Je ne comprenais pas trop ce que les fans essayaient de faire, en applaudissant tout au long de l’hymne national américain. Quelques années plus tard, en assistant à une partie dans un building rempli à capacité, j’ai tout compris. En criant de plus en plus fort, ils finissent par enterrer complètement le chanteur. Ça donne des frissons et ça met très bien la table pour le reste de la partie. Les Blackhawks, tout comme les Penguins, sont une équipe intéressante à suivre. Chicago, tout comme New York, est une grande ville très agréable à visiter.


    • Intéressant Top 5! Nashville, je n’y aurais jamais pensé. Plus près de nous, il faut aussi reconnaître qu’il y a une sacré ambiance au Centre Bell…

      - Sauf que tout le monde le sait déjà.
      Sylvain

    • Merci cest une bonne idee de billet ca !!

    • HS

      Marc Methot est il UFA a la fin de l’annee ??? Si oui quel sera son prix ?

      Michalek lui esf UFA va t il rester selon toi?

    • Merci pour ces commentaires, M. St-Laurent. Pour avoir visité 7 amphithéâtres (le 8e sera le Madhouse en avril 2014), je réalise cependant que l’âme dont vous parlez est surtout une question des expériences que nous vivons sur place.

      Par exemple, Détroit et Long Island ont des amphithéâtres âgés, et bien que le son est horrible à Long Island, mon expérience a été bien meilleure qu’à Detroit de par le type de match qu’on a pu voir sur place.

      - J’aime bien le Nassau Coliseum aussi, en partie parce que j’aimais beaucoup les Islanders quand j’étais petit. Le problème, c’est que je connais très peu de gens qui partagent mon opinion sur cet aréna.
      Sylvain

    • Je n’y jamais été mais il semble y avoir une sacrée ambiance au HP Pavillion (ou peu importe le nom maintenant) à San Jose. Les Sharks jouent pratiquement toujours à guichet fermé et la foule semble très animée.

    • Vous pouvez aussi visiter le Centre Bell, où vous verrez par milliers des fefans dénués de jugement et qui acceptent de payer plusieurs centaines de dollars depuis plus de 20 ans pour un spectacle médiocre et soporifique.

      Ils s’expriment généralement pas des ruminements ou des cris du type «Olé, olé, oléééééééé», mais ce sont des bêtes peu dangereuses sauf quand leur petite équipe remporte une ronde en séries (ce qui arrive très rarement, surtout depuis l’arrivée de Carey Price).

      Ils agissent alors en honteux sauvages qui saccagent tout, s’accompagnant de beuglements simiesques qui font reculer la civilisation de plusieurs millénaires.

      Visitez cet aréna au printemps, car l’équipe locale n’y joue jamais longtemps. Par conséquent, les fefans hystériques retournent alors se cacher dans leur trou et y passent l’été à se rappeler la lointaine époque où cette équipe aujourd’hui risible affichait un minimum de respectabilité.

    • Sylvain
      je n’aime pas particulierement le nassau Col. desuet et plutot lugubre…mais j’adore les prix du nassau Colliseum!!!

    • Ce qui m’a le plus étonné, c’est le nombre de chandails hissés dans le Joe Louis a.
      Bien sur, il manque celui du Y, egalement le 5, mais lui sera hissé seulement en 2014.

      Il existe aussi des chandalis qui pnt été retirés… Mais qui n’ont pas trouvé leur place dans le ciel de l’aréna…

      Drôle de contraste…

    • Nashville est un ville super pour aller passer un week-end.
      Le centre-ville est compact, avec une très belle architecture. Le Bridgestone center est tout à coté comme le stade des titans de l’autre coté de la rivière.

      On ne peut aller a Nashville sans se promener un vendredi, samedi soir sur la Broadway. La rue foissonne de bars et de band live et toute la ville est sur le gros party.
      Toute les filles se promènent en robes et en bottes de cow-boy.

      J’y retournerais n’importe quand!

    • Petite question pour vous M. St-Laurent et pour tous ceux qui ont visité plusieurs amphithéâtres:

      Le Centre Canadian Tire se classe où parmi les domiciles de la LNH? En milieu de peloton?

      Je pense qu’on peut dire que le CCT a:

      - une architecture correcte
      - une conception adéquate, mais sans plus. Pas assez de toilettes!
      - une bonne ambiance (en tout cas, elle s’est beaucoup améliorée dans les 10 dernières années d’après moi)
      - une localisation pourrie
      - une équipe intéressante à suivre
      - pas encore vraiment d’histoire ou d’âme

      Ça rend l’expérience agréable pour le fan, mais ça m’étonnerait que ça soit suffisant pour propulser le CCT dans le Top 10 des amphithéâtres de la ligue.

      - Je dirais que la LNH compte sept ou huit amphithéâtres d’exception. Aux cinq mentionnés dans ce billet, j’ajouterais le Centre Bell, le Air Canada Centre et le Xcel Energy Center. Sinon, je dirais que tous les autres s’équivalent. On peut trouver un moyen de s’amuser dans presque chaque ville.
      Sylvain

    • Votre liste est intéressante, je crois qu’une partie un samedi soir au Garden de Boston doit valoir le déplacement. Ou encore la foule de maniaques de hockey qui n’ont pas eu d’équipe pendant 15 ans au Centre MTS de Winnipeg.

    • Que pensez-vous du Staples Center à Los-Angeles ? Apparement c’est un endroit fort intéressant et luxueux (sans doute davantage pour les Lakers que les Kings mais bon) ?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité