Sylvain St-Laurent

Sylvain St-Laurent - Auteur
  • Sylvain St-Laurent

    Sylvain St-Laurent fut jadis un grand fan de Guy Lafleur, Wayne Gretzky et Mike Bossy. Aujourd'hui, il raconte les exploits de Sidney Crosby, Derick Brassard et Daniel Alfredsson à une nouvelle génération de lecteurs.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 15 septembre 2013 | Mise en ligne à 9h20 | Commenter Commentaires (17)

    Jason Spezza, pour le meilleur et pour le pire

    Spezza_JasonSIMON SÉGUIN-BERTRAND, LeDroit

    Le meilleur choix? Je l’ignore.

    Personnellement, je crois que j’aurais choisi Chris Phillips. Vous le savez, depuis le temps, je suis un peu frileux, des fois.

    Il ne faut pas diminuer l’ampleur du défi qui attend Jason Spezza. Pendant 14 ans, son prédécesseur Daniel Alfredsson n’a pas été un simple capitaine. Il a longtemps été le meilleur joueur de l’équipe. Il a été la figure de proue de toute l’organisation. Comme les Sénateurs n’ont que 20 ans, son personnage a pris beaucoup d’importance dans la communauté. Peut-être trop.

    Forcément, le huitième capitaine de l’histoire des Sénateurs va souffrir la comparaison.

    C’est pourquoi Phillips aurait été un bon «capitaine de transition». À 35 ans, tout le monde sait ce qu’il vaut. À l’extérieur de la glace, il possède plusieurs qualités qui lui ont permis de trouver sa place à Ottawa. Il est un leader calme, réfléchi, posé. Il sait presque toujours dire ce qu’il faut. Il est un bon père de famille, stable. Il est bien installé dans la communauté. Il brasse de bonnes affaires avec sa micro-brasserie dans l’ouest de la ville.

    Sur la glace, tout le monde sait qu’il ne pourra jamais porter l’équipe sur ses épaules. Il a su accepter un rôle plus discret, dans le troisième duo défensif. Il pourrait facilement être le cinquième ou le sixième défenseur le plus utilisé par Paul MacLean cette saison. Et il lui reste quoi? Une, deux saisons à jouer? Quand la poussière aura retombé, quand le deuil d’Alfie aura officiellement été fait, il aurait pu passer le flambeau à un nouveau chef de file. À ce moment-là, Spezza et Erik Karlsson auraient pu se battre pour lui succéder.

    Spezza possède quand même de belles qualités. Il a beaucoup grandi au cours des trois dernières années. Samedi, durant sa conférence de presse, il s’est bien débrouillé. J’imagine qu’il faut donner la chance au coureur.

    Vous en pensez quoi?


    • Je crois vraiment qu’il es temps de passer le flambeau au jeunes joueurs de cette équipe. Je pense justement que la transition va mieux ce faire avec Spezza comme capitaine au lieu de Chris Phillips. Je l’aime bien ce dernier mais d’ici 1 ou 2 ans il aurait fallu passer a travers ce processus a nouveau pour trouver un autre capitaine. Sur la glace, je vois mal un joueur qui risque de jouer moins de 12 minutes par parite s’imposer comme le meilleur joueur de l’équipe….

      Bonne joute ce soir !!!!!

    • Tout comme toi Sylvain, je suis hésitant à croire que Spezza a tout ce qu’il faut pour porter le ”C”. Pendant la saison, je ne suis pas trop inquiet. J’ai toujours cru, peut-être à tort que Spezza n’a jamais su élever son jeu d’un cran en séries, peut-être parce qu’il essayait de trop en faire. Comment le reste de l’équipe réagira lors des prochaines séries lorsqu’il commencera à faire des revirements à outrance et toujours tenter le jeu parfait au lieu de lancer au filet?

      Par contre, je crois que de ne pas l’avoir choisi aurait potentiellement causé un impact plus grand. Beaucoup de joueurs de centre #1 portent le ”C” comme les Crosby, Toews, Tavares, etc… Le fait de ne pas avoir été choisi pour le pré-camp d’équipe Canada et en plus de l’ignorer pour le ”C”, ça ne peut pas avoir un effet positif.

      De toute façon, je crois sincèrement que celui qui se comporte comme le vrai leader de cette équipe, il est debout derrière le banc lors des matchs. La façon dont il s’est comporté lors de la série contre Montréal l’an passé, surtout en conférence d’après-match a eu un impact plus important que celui qui portait le C… c’était qui déjà?

      Alors, je ne m’en fait pas trop pour Spezza avec le C.

    • Bon le négatifs, bien motivé par Sylvain St-laurent, vont chialier contre le choix du capitaine. Sylvain, ce n’est pas parceque McLean a choisi un autre que ton choix que tu dois t’en prendre a Spezza.

      Il faudrait choisir un gars qui est un bon père de famille, stable et qui brasse de bonnes affaires avec sa micro-brasserie dans l’ouest de la ville?????

      - Je relis le paragraphe où je parle de Spezza et je me demande, sérieusement, comment vous pouvez tirer la conclusion que «je m’en prends» à lui.
      Sylvain

    • Moi aussi, Sylvain, j’aurais opté pour le numéro 4 ou même le numéro 3 avant de nominé Spezza à titre de huitième capitaine des Sénateurs d’Ottawa. Je pense qu’il y aura déjà beaucoup de pression sur ses épaules par rapport à ses performances sur la glace. J’ai également beaucoup de difficulté à imaginer Spezza dans un contexte autoritaire ou il se doit de montre l’exemple et porter l’équipe sur ses épaules. Cependant, je partage également ton point au sujet du progrès immense qu’a fait le nouveau capitaine ces dernières années.

      Heureusement, la chimie semble bien installé à Ottawa. Les jeunes ont de la fougue et du potentiel à outrance! Cela facilitera grandement la tache à Spezza, selon moi. De plus, il ne faut pas oublier à quel point il est bien entourrer par ses adjoints Phillips et Neil qui ont su aider Alfie durant plusieurs saisons. Méthot est un autre gars capable de se lever dans la chambre et Karlsson, Turris, Smith, Greening et Pageau sont des jeunes vétérans qui donnent un excellent exemple par leur constance et leurs ethique de travail.

      A vous dire franchement, je ne suis pas tellement inquiet par cette nomination…Je suis content de voir Spezza comme nouveau capitaine quand il y a pas si longtemps de ca, certains le voulais hors des Sens!

      Go sens Go!

    • Finalement, tout ce que je veux dire c’est que Spezza n’est pas un choix parfait mais ça reste le meilleur choix à mon avis.

    • Ah ah monsieur S-Laurent, relis toi mais cette fois sans parti pris. En donnant toutes ces qualité a Phillips, tu laisses supposer que Spezza n’a pas les même. A part le fait qu’il brasse de bonnes affaires avec sa micro-brasserie dans l’ouest de la ville, qu’est-ce que Philips a de plus que Spezza. Tu es déçu du choix et c’était important pour toi de le dire au lieu de te ranger du côté de notre meilleur joueur. J’espère juste que tu ne reviendras pas le dessus toute l’année. I keep a eye on you ;o)

      - Ne me prêtez pas d’intentions.
      Sylvain

    • Ce qui me chicotte c`est qu`habituellement le choix du capitaine ne fait aucun doute . Justifiées ou non les rumeurs et les clameurs minaient sa nomination ce qui habituellement n`est pas le cas.Sauf que quand même il est pas un mauvais choix et des responsabilités de capitaine ne peuvent pas lui nuire. Mais il y a aussi le fait que les Sens évoluent tres vite et qu`un nouveau noyau de jeunes s`est installé en tres peu de temps. Le choix de Spezza en ce sens est justifié jusqu`à ce que…

    • Nommer un capitaine est aussi maintenant une decision business.

      Je m’explique, Philipps est le meilleur candidat a court terme, spezza l’est dans 2-3 ans…

      Le hic le contrat de spezza finit dans 2 ans …. avec la facon que ca l’a finit avec Alfie, pour ne pas perdre de lustre, les sens doivent commencer maintenant a pavé la voie pour une prolongation de contrat… Les sens ne pouvait tout simplement pas se permettre de prendre un risque …

      - Bon point.
      Sylvain

    • Je pense que Jason Spezza va faire un bon capitaine. Effectivement, il a prit de la maturité. Le trentenaire a connu 621 pts en 611 matchs, soit 1,02 pts par match en moyenne, et 62,10 pts par saison (10 saisons dans la LNH). Si on ne compte pas l’an passé (5 matchs seulement), spezza aurait une moyenne de 69 pts par année. Quand même pas mal ! Statistiquement, il a fait ses preuves et est présent sur la plupart des matchs dans toutes ces saisons (60 et + depuis 2003-2004), et ce, toujours avec les Sénateurs d’Ottawa. Il connait donc la culture organisationnelle et prêche par l’exemple avec la maturité et la contribution offensive, et ce même en séries (52 pts en 56 matchs). En lui donnant le ‘C’, je pense qu’il connaitra une excellente saison.

    • Merci au Jets…. regardez la partie : http://video.jets.nhl.com/videocenter/console?catid=1407&id=444392&lang=en

    • Bobby marque son premier…2-0 sens

    • d’accord avec Martmasson, la seule façon de peut-être penser retenir Spezza passe en le nommant capitaine. Surtout que Melnyk va vouloir mettre Spezza dans le ”team cap” qu’il a défini soit d’une moyenne de moins de 5 millions par année… ce que Murray ne pourra faire que si Spezza signe un contrat à long terme… chose qui ne peut être possible que si Spezza ce sent ”en mission” avec les Sens.

    • Navré mais je vous prete EXACTEMENT les memes intentions que Sylvain Chartrand mais bon,ca ne signifie pas pour autant que vous avez tout faux,l avenir le dira.

      Montréal a opté pour Gionta comme capitaine et probablement des l an prochain,on recommencera le processus et c etait un choix tres dubitatif a mon avis.

      Les sens auraient fait un tres mauvais choix en choisissant un joueur en fin de carriere,usé a la corde comme Philips,la direction n en fait pas une affaire de sentiment,vous pas sur.
      C est vrai que le grand Spezza a l air pas mal fendant et vous etes bien placés pour le savoir.

    • Je ne partage pas du tout votre opinion, Sylvain.

      A mon avis, Paul MacLean a dû raisonner de la façon suivante: “Si je choisis Phillips, Spezza sera amèrement déçu et cela aura des répercussions sur son jeu, sa motivation et son intérêt de rester ici à long terme. Par contre, si je choisis Spezza, Phillips sera un peu déçu mais avec lui il n’y aura pas de répercussions importantes, ni sur la glace, ni sur l’avenir de l’équipe.”

      D’ailleurs, il est clair que Spezza a pris beaucoup de maturité au cours des dernières années, il est plus responsable dans les deux sens de la patinoire et il semble déjà très bien assumer un rôle de mentor pour ses jeunes coéquipiers.

      Dans ce contexte, le choix de Spezza s’imposait selon moi.

    • @ Sylvain St-Laurent

      Le 15 septembre 2013 à 13h18: “- Ne me prêtez pas d’intentions.” — Sylvain

      Pourtant, vous devriez connaitre cet individu… Il le fait constamment avec plein d’intervenants! Il devrait bientôt vous traiter de menteur… Un de ses jolis adjectifs qu’il raffole… :))

    • micejoki

      Traiter Sylvain St-Laurent de menteur. Je le respecte trop pour ca. “Ne me prêtez pas d’intentions.”

      Je n’ai jamais traité qui que ce soit de menteur sauf toi une fois. Et je l’assume. :))

    • Buddy Robinson va t il se trouver une place sur le 2e trio ??

      On parle peu de Zibanejad a date…est il blesse ??

      - Zibanejad n’a pas eu la chance de jouer encore. On verra bien comment il se débrouille lors de son premier match préparatoire. Même si Robinson connaît un bon camp, je crois qu’il se retrouvera dans la Ligue américaine en début de saison. En fait, avez-vous su la meilleure? Son nom de baptême, c’est Charles Robinson le troisième. Et si on le surnommait CR III?
      Sylvain

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2013
    D L Ma Me J V S
    « juin   août »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité