Sylvain St-Laurent

Sylvain St-Laurent - Auteur
  • Sylvain St-Laurent

    Sylvain St-Laurent fut jadis un grand fan de Guy Lafleur, Wayne Gretzky et Mike Bossy. Aujourd'hui, il raconte les exploits de Sidney Crosby, Derick Brassard et Daniel Alfredsson à une nouvelle génération de lecteurs.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 29 juin 2013 | Mise en ligne à 10h14 | Commenter Commentaires (10)

    Parce que ça fait 20 ans…

    Daigle_Pronger

    Je discutais du repêchage avec le patron, hier. Le patron est un grand fan de hockey. Il est convaincu que l’Avalanche du Colorado prendra la bonne décision, demain, en misant sur Nathan MacKinnon au lieu de Seth Jones avec son premier choix.

    C’est avec des vedettes comme MacKinnon qu’on remplit des arénas, qu’il dit. Les équipes qui repêchent un défenseur au tout premier rang courent le risque de se retrouver coincés avec un joueur du type «Chris Phillips» dans quelques années.

    J’ai essayé vainement de contre-argumenter mais le coeur n’y était pas. Je lui ai dit que, dans mon expérience, les amateurs américains vont se déplacer pour encourager une équipe gagnante, peu importe la composition de son alignement. Je lui ai cité l’exemple des Sabres de Buffalo, qui réussissaient à vendre tous leurs billets avec des Brière, des Drury, des Campbell il y a quelques années. J’ai dit qu’un gros défenseur ultra polyvalent qui peut tout faire sur la patinoire, c’est rare. J’ai cité Shea Weber en exemple.

    Le meilleur exemple m’a frappé ce matin entre deux bouchées de Corn Flakes. C’est pourtant une histoire qui a été — trop — souvent racontée au cours des dernières années. Les Sénateurs voulaient une superstar pour vendre des billets. Ils ont levé le nez sur le gros défenseur qui pouvait frapper, qui pouvait marquer et qui pouvait couvrir les 2/3 de son territoire défensif sans problème. On connaît la suite.

    J’ai réalisé qu’on pourrait souligner ces jours-ci le 20e anniversaire de ce triste épisode dans l’histoire des Sénateurs.

    Je ne dis pas que MacKinnon connaîtra une carrière aussi triste que celle d’Alexandre Daigle. Il pourrait fort bien devenir une superstar.

    Je ne dis pas non plus que Jones deviendra le prochain Chris Pronger.

    Avouez que tout ça donne quand même à réfléchir…


    • En effet, Sylvain. Qui ne se souvient pas de la fameuse déclaration de Daigle, dès qu’il a été choisi au premier rang: “Personne ne se souvient du 2e choix!” Ayoye…

    • ‘Je ne dis pas que MacKinnon connaîtra une carrière aussi triste que celle d’Alexandre Daigle. Il pourrait fort bien devenir une superstar.’

      ‘Je ne dis pas non plus que Jones deviendra le prochain Chris Pronger.’

      ——————————

      Voila! tout est dit Sylvain. Plus rien a rajouter ;o)

    • Sylvain, c’est intéressant comme comparaison. Cependant, Daigle n’est pas dans la même catégorie que McKinnon. McKinnon a gagné dans les rangs junior, pas Daigle.

      De plus, j’ai pu voir jouer les 2 joueurs alors que Daigle était avec Victo et McKinnon, au cours de la dernière année, contre Gatineau. Pas le même type de joueurs. McKinnon veut la rondelle, veut faire la différence et est capable de contrôler le jeu.

      Si Colorado veut repêcher McKinnon, elle ne fera pas un mauvais choix. L’équipe qui repêchera Jones ne le regrettera pas non plus.

      Bref, j’ai hâte à demain. Bon repêchage à tous!

    • Voici mes prédictions. Je sais, ça vaut ce que ça vaut.

      MacKinnon partira premier
      Floride aura ensuite le difficile choix entre Drouin et Barkov.
      T.B prendra l’autre
      Donc Jones partira 4e ou 5e. Ça dépend de Nichushkin

      steve3110

      N’empêche, Daigle était tout un joueur dans le junior.

    • sylvainchartrand,Jones partira dans les 2 premier presque certaint.

    • Les photos de Daigle et Pronger ensemble…. un sentiment: ouch…

    • Pronger était un joueur qui n’hésitait pas à blesser l’adversaire… Seth Jones ne semble pas avoir ce côté jaune en lui, donc Roy ne voudra rien savoir de lui: ce qu’il veut c’est quelqu’un qui veut absolument gagner et ce gars-là c’est McKinnon, sera-t’il capable de rester dans une certaine décence? Au contact de Roy j’en doute, mais bon…

    • Le cahier des sports de La Presse à ce moment là :

      http://collections.banq.qc.ca:81/lapresse/src/cahiers/1993/06/27/04/82812_1993062704.pdf#view=fit

    • Sauf que l’inverse est aussi vrai…

      Parlez en au Blues qui ont préféré Eric Johnson à Jordan Staal, Jonathan Toews, Phil Kessel et Niklas Backstrom en 2006.

      Le repêchage ça reste un guest…

    • @pl13 le repêchage n’est pas un guest; c’est un travail d’observateur et ensuite, le résultat d’une organisation qui est capable ou non de développer ses joueurs. Detroit a pas prit au hasard Zetterberg en 2eme ronde; ils l’ont épiés pendant 2 ans et lui ont laissé la chance de s’épanouir dans la ligue de son pays avant de venir jouer chez les pros. Idem avec les Sens pour Karlson.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2014
    D L Ma Me J V S
    « avr   août »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité