Sylvain St-Laurent

Sylvain St-Laurent - Auteur
  • Sylvain St-Laurent

    Sylvain St-Laurent fut jadis un grand fan de Guy Lafleur, Wayne Gretzky et Mike Bossy. Aujourd'hui, il raconte les exploits de Sidney Crosby, Derick Brassard et Daniel Alfredsson à une nouvelle génération de lecteurs.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 25 janvier 2013 | Mise en ligne à 9h52 | Commenter Commentaires (9)

    Un gros effort de Marc Méthot

    SUNRISE, Floride — Marc Méthot devait se sentir un peu coupable d’avoir écopé d’une mauvaise pénalité au deuxième tiers alors que le match était serré. Quand il a quitté le banc, il s’est immédiatement porté à l’attaque dans l’espoir de se racheter.

    Il tenait à marquer son premier but chez les Sénateurs.

    «Si seulement j’avais de meilleures mains, j’aurais pu frapper la rondelle dans les airs. J’aurais peut-être pu saisir mon retour de lancer», raconte-t-il.

    Méthot n’a pas été capable de saisir la rondelle au vol et il n’a pas été capable de s’emparer de son retour de lancer. Il se trouvait à genoux, devant le filet de José Théodore, quand les Panthers ont relancé l’attaque.

    Quand il s’est redressé, le gros défenseur franco-ontarien s’est aperçu que son partenaire de jeu Erik Karlsson avait provoqué un revirement à la ligne bleue. S’il voulait que la séquence se poursuive, il devait sortir du territoire au plus sacrant afin qu’il n’y ait pas de hors-jeu.

    «Je n’avais pas de temps à perdre. Quand je me suis relevé, j’ai tout de suite vu que Karl m’attendait à la ligne bleue. Il me dévisageait. Je voulais me défoncer pour lui parce que je savais qu’il peut faire de la magie quand on lui laisse un peu d’espace sur la glace.»

    Cette fois, Méthot n’a pas raté son coup. Karlsson a pu attaquer le filet de Théodore. Il a marqué le but de la victoire.

    À défaut de marquer son premier but, Méthot a joué un grand rôle dans la troisième victoire de son équipe. Quand il s’est présenté devant les journalistes après la partie, Karlsson n’a pas manqué de souligner que les joueurs de la LNH n’auraient pas tous mis la pédale au plancher dans les circonstances.

    Plus on apprend à connaître le nouveau complice du numéro 65, plus on l’aime.


    • J’aime bien la strategie LOCALE de Brian Murray (Methot, Benoit, Prince, Ceci, Pageau) Pas les plus grands talents, mais des mechants bons travaillants ! En serie, ca peut faire une difference…avec un bon gardien :)

      Revenez moi avec ma question sur les lancers svp, j’aimerais votre avis merci !

      Sylvain, ce matin dans le Droit, on dit une assistance de 2900 hier au match…cest une erreur ou cest vraiment ca ??

      - C’est une erreur. Je ne m’occupe pas du sommaire et je n’ai pas pris le temps de vérifier la feuille de match, mais l’aréna était à moitié rempli.
      Sylvain

    • Doute position confondus, Karlsson fait parti de l’élite au même titre que Lundqvist, Crosby, Malkin ou Stamkos. Pour certains ca va juste prendre un peu plus de temps pour s’en apercevoir.

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • Je voulais dire ‘toutes positions’ sans aucun doute ;o)

    • @sylvainchartrand

      Pas du tout, cest Markov et PK qui appartiennent a l’elite !

      -Un fan bipolaire du CH

    • @ yvon
      PK pourrait faire parti de l’élite sous peu. Surtout s’il quitte le CH.

    • Je suis très impressionné par Méthot depuis le début de l’année. Mine de rien, il domine la ligue avec +6 en 3 matches. Je l’avais dit, Méthot va être un joueur-clé des Sens cette année. Est-ce qu’il y en a qui s’ennuient de Kuba?

      @yvonm
      Essaie pas, tu n’as “polaire” d’un fan du CH!

    • Methot m’impressione. C’est vrai que c’est seulement 3 parties, mais je pense que c’est un autre bon coup de M. Murray! Même Latendresse, donnez lui encore quelques parties et ça va cliquer je suis convaincu.

    • La complicité Karlsson-Méthot commence à prendre une forme très intéressante! L’an prochain j’espère qu’un duo Cowen-Wiercioch pourrait voir le jour et nous aurions un top 4 vraiment solides.

      @sylvainchartrand
      pour moi Erik Karlsson est un joueur de concession, sinon Le joueur de concession. Bien sûr il ne peut pas faire tout tout seul, mais les 25 minutes qu’il passe sur la patinoire sont grandement influencées par son jeu et c’est ce que je m’attend d’un joueur de concession… que j’ai d’ailleurs pris en première ronde de mon pool keeper ;)

      @yvonmontana
      personnellement, si un joueur est dans la zone offensive dans une situation où il est en minorité (1 attaquants contre 2 ou 3 adversaires) eh bien je trouve qu’il est souvent plus sage de tirer sur le gardien de but. Le hockey de la LNH est ultra rapide et l’absence de ligne rouge fait qu’un revirement peu vite tourné en un but de l’adversaire, donc je peux facilement comprendre le mot d’ordre d’un entraineur qui préfère voir les joueurs en périphérie de la zone payante tiré sur le gardien et remporter une mise-en-jeu en territoire offensif. Car il ne faut pas se leurrer, commencer une attaque avec tes 5 joueurs dans le territoire offensif sera toujours statistiquement plus avantageux pour ton équipe comparativement à un tir de loin qui passe au-dessus du but et revient on ne sait où et qui ne permet pas à ton équipe d’être bien positionné défensivement. Selon moi, le hockey c’est un un mix entre la fluidité du soccer et le positionnement du football, mais avec un rythme plus soutenu que ces deux sports.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité