Sylvain St-Laurent

Archive, janvier 2013

Mercredi 30 janvier 2013 | Mise en ligne à 13h59 | Commenter Commentaires (37)

Comment remplacer Jason Spezza?

Zibanejad_MikaPATRICK WOODBURY, LeDroit

Mes amis de la station radiophonique Team 1200 ont péché par excès d’enthousiasme, hier soir, quand ils ont accordé la première étoile du match à Mika Zibanejad.

La recrue n’a pas été le meilleur joueur sur la glace dans la victoire contre les Capitals de Washington. À mon humble avis, il n’a même pas été le meilleur joueur de son trio!

Je peux quand même comprendre, dans une certaine mesure, la décision de mes confrères. Accorder une étoile à Erik Condra pour le féliciter d’avoir été le meilleur moins pire attaquant de son équipe dans les deux dernières parties, ce n’est pas très sexy. En revanche, rappeler sur la patinoire le gamin qui a été le sixième choix de la première ronde lors du repêchage de 2011, ça laisse une belle dernière image aux partisans qui s’apprêtent à faire 40 minutes de pare-chocs à pare-chocs sur l’autoroute 417.

Ça leur permet croire que celui qui porte l’étiquette de plus bel espoir de l’organisation est sur la bonne voie.

En vérité, Zibanejad a livré une belle performance, sans plus. De tout ce qui s’est dit à son sujet dans le vestiaire, après la partie, je retiens cette déclaration de Condra.

«Mika nous a prouvé qu’il possède un excellent lancer des poignets. Quand il réussira à viser le filet, il n’aura pas trop de misère à marquer des buts.»

En d’autres mots, le kid qui n’a même pas encore 20 ans et qui a inscrit tout juste 11 points en 23 parties dans la Ligue américaine a encore du chemin à faire, des choses à apprendre, des croûtes à manger.

Ce qui nous emmène au problème le plus sérieux du moment.

Zibanejad aura de nouveau sa place dans la formation débutante, ce soir, face au Canadien de Montréal. Paul MacLean a dit à deux reprises dans les dernières heures qu’il pourrait difficilement rayer de sa formation débutante celui qui a obtenu la première étoile lors du dernier match.

Zibanejad conservera surtout sa place parce que Jason Spezza n’est pas prêt à reprendre la sienne.

Nous n’avons toujours pas plus de détails à vous fournir au sujet de la blessure subie par le centre numéro un des Sénateurs. On parle toujours d’une blessure au «haut du corps». On attend toujours les résultats d’examens plus approfondis avant d’en parler davantage.

Je vous rappelle que Spezza a déjà eu de sérieux problèmes au dos quand il était plus jeune. Je présume que s’il n’est pas capable de patiner lors de deux journées consécutives, il pourrait facilement s’absenter pendant un période un peu plus longue.

Publiquement, MacLean a déclaré que la «profondeur de l’organisation serait exploitée comme jamais» durant cette saison écourtée. Il se dit heureux de savoir qu’une bonne dizaine de joueurs qui sont présentement à Binghamton pourraient venir prêter main forte à son club.

En coulisses, d’autres membres de la direction m’ont aussi lancé que tous les joueurs de l’équipe seraient facilement remplaçables. Sauf deux ou trois. Spezza fait assurément partie de ce petit groupe.

Spezza connaît un début de saison très moyen. On commençait même à se demander si son séjour de remise en forme dans la Ligue nationale A de la Suisse ne lui avait pas fait autant de tort que de bien. Malgré cela, il a réussi à maintenir une moyenne d’un point par match. Il a surtout réussi à produire en faisant face aux meilleurs éléments adverses soir après soir.

Tandis que les meilleurs défenseurs s’occupaient de lui, Kyle Turris avait le champ libre. Ce ne sera plus le cas. À compter de ce soir, Turris, c’est lui qu’on essaiera de ralentir à tout coups.

On lui souhaite bonne chance.

Lire les commentaires (37)  |  Commenter cet article






Mardi 29 janvier 2013 | Mise en ligne à 11h46 | Commenter Commentaires (15)

Blessé, Spezza ne jouera pas ce soir

Spezza_JasonSIMON SÉGUIN-BERTRAND, LeDroit

Durant la conférence de presse d’avant-match de Paul MacLean, ce matin, ça s’est passé à peu près comme ça.

JOURNALISTE: Des changements à votre formation débutante?

PAUL: Oui. Jason Spezza out, Daniel Alfredsson in. Kaspars Daugavins out, Mika Zibanejad in. André Benoît out. Craig Anderson sera le gardien de buts débutant.

JOURNALISTE: Que se passe-t-il avec Spezza?

PAUL: Il a besoin de subir des examens supplémentaires.

JOURNALISTE: Risque-t-il aussi de rater le match de demain soir?

PAUL: Nous croyons qu’il sera de retour à son poste demain. Tout dépendra des résultats des examens.

JOURNALISTE: A-t-il subi cette blessure durant un match?

PAUL: Oui.

JOURNALISTE: Le match de dimanche?

PAUL: Euh… Oui.

JOURNALISTE: Que s’est-il passé, exactement?

PAUL: Blessure au haut du corps.

Vous en savez maintenant autant que moi. Spezza, qui ne connaissait pas un excellent début de saison, ne sera pas en uniforme ce soir contre les Capitals de Washington. Il pourrait cependant affronter le Canadien de Montréal demain. En son absence, Peter Regin se retrouvera au centre du premier trio, entre Milan Michalek et la recrue Jakob Silfverberg.

Regin est content. Il tente présentement de relancer sa carrière. Les conditions ne sont pas évidentes pour lui. Parfois, il se retrouve au centre du quatrième trio. Parfois, il doit accepter d’évoluer à l’aile gauche pour avoir la chance de jouer au sein du troisième trio.

MacLean a dit durant le camp d’entraînement que Regin pourrait bien être une des cartes cachées des Sénateurs. Il jouait plutôt bien l’an dernier avant de subir une blessure à l’épaule qui a mis un terme à sa saison. Il est de retour en forme, maintenant. L’intervention chirurgicale aurait complètement réglé son problème. Il est assez responsable pour être utilisé dans les missions défensives et assez doué pour permettre à son trio de marquer le but qui pourrait faire la différence à l’occasion.

L’entraîneur est en train de se rendre compte qu’il est plus à l’aise quand il évolue au centre.

«Je suis à mon meilleur quand je patine beaucoup. J’obtiens mes meilleures chances de marquer quand je patine beaucoup. Je me retrouve souvent dans le trouble quand je suis immobile sur la glace. Quand je joue au centre, je dois automatiquement patiner beaucoup. Je suis donc content d’obtenir cette opportunité, mais je sais très bien que ça tient à peu de choses. Si je connais deux ou trois mauvaises présences sur la patinoire, tout cela pourrait m’être retiré», dit-il.

À son premier match de la saison dans la LNH, Zibanejad se retrouvera au centre du quatrième trio. Il pourrait facilement remplacer Regin en cours de route si jamais MacLean cherche à provoquer quelque chose.

Lire les commentaires (15)  |  Commenter cet article






Lundi 28 janvier 2013 | Mise en ligne à 14h23 | Commenter Commentaires (7)

Zibanejad en visite

Zibanejad_MikaPATRICK WOODBURY, LeDroit

Petite surprise à la séance d’entraînement, ce matin.

Paul MacLean venait de donner son premier coup de sifflet. Dans les gradins, on comptait les joueurs qui manquaient à l’appel. Daniel Alfredsson, Erik Karlsson, Zack Smith, Jason Spezza… Les thérapeutes devaient être passablement occupés.

Et puis, au pas de course, un retardataire est arrivé. Il portait le numéro 93.

Bryan Murray croit que Mika Zibanejad pourrait affronter les Capitals de Washington demain soir.

MacLean n’est pas convaincu. Selon lui, Alfredsson, Smith et Spezza seront tous les trois en mesure de jouer. Si c’est le cas, il n’y aura pas de place pour le premier choix des Sénateurs en 2011 dans la formation débutante.

Pourquoi l’avoir rappelé, alors?

Parce que c’est la pause du Match des étoiles dans la Ligue américaine. Zibanejad passe quelques jours à Ottawa de toutes façons. Il rend visite à sa copine. Il avait traîné son équipement de hockey avec lui. Les Senators de Binghamton disputeront leur prochain match au Canada, contre les IceCaps de St. John’s, vendredi. MacLean voulait juste lui offrir la chance de s’entraîner avec ses futurs coéquipiers pendant un jour ou deux.

«Mais s’ils ont besoin de moi, je suis prêt», dit le jeune homme qui a inscrit 11 points en 23 parties cette saison.

On vous rappelle que le tiers des joueurs repêchés en première ronde en 2011 — ou presque — ont joué au moins un match dans la LNH cette saison. Il y a Ryan Nugent-Hopkins, Gabriel Landeskog, Jonathan Huberdeau, Mark Scheifele, Sean Couturier, Dougie Hamilton, Sven Baertschi, Jonas Brodin

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2012
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité