Sylvain St-Laurent

Archive du 11 décembre 2012

Mardi 11 décembre 2012 | Mise en ligne à 12h41 | Commenter Commentaires (3)

Si la vie débute vraiment à 40 ans…

Alfredsson_DanielPATRICK WOODBURY, LeDroit

On souhaite au capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson plein de bonheur, aujourd’hui, alors qu’il célèbre son 40e anniversaire de naissance.

Dans les dernières heures, j’ai pris le temps de contacter plusieurs des meilleurs amis d’Alfie. J’ai recueilli leurs souhaits d’anniversaire. Nous les avons publié dans le journal, ce matin. Je les reproduis dans cet espace pour tous ceux qui n’auraient pas eu la chance de les lire.

«Le temps passe vite. Quand je suis arrivé à Ottawa, vers la fin du mois de janvier 1996, tu étais considéré comme un des principaux candidats au titre de recrue de l’année. J’avais tout de suite été impressionné par tes habitudes de travail, par ta détermination et par ta volonté de toujours t’améliorer. Avec les années, j’ai découvert que tu étais d’abord et surtout une bonne personne, toujours de bonne humeur. En plus d’être un joueur clé pour tes entraîneurs, tu as toujours été un excellent coéquipier. Bonne fête.» — Jacques Martin

«Je suis papa de trois filles, mais si la vie m’avait donné un fils et si mon fils avait voulu jouer au hockey, j’aurais voulu qu’il se comporte comme toi. Parce que tu as toujours su respecter la game et que tu as toujours respecté les autres. J’ai fini ma carrière à Buffalo et je peux te jurer que tu n’as pas beaucoup d’amis dans le vestiaire des Sabres. Les gars savent que tu es encore capable de marquer un gros but à n’importe quel moment. Je veux te remercier pour toutes ces leçons de golf, même si j’ai beaucoup de misère à mettre tes bons conseils en pratique!» — Patrick Lalime

«La première chose qui me vient en tête, quand je pense à toutes ces années où nous avons été coéquipiers, ce sont tes différentes coupes de cheveux! Tu as changé de tête pas mal souvent au fil des ans. J’ai eu beaucoup de plaisir à te côtoyer tout au long de ma carrière. Du plaisir sur la patinoire et du plaisir à l’extérieur de la patinoire. Nos enfants ont grandi ensemble, ils sont devenus amis. J’espère sincèrement que vous allez prendre la décision de vous installer à Ottawa en permanence à la fin de ta carrière pour que ça continue.» — Chris Phillips

«Dans mes premières années avec les Sénateurs, on passait beaucoup de temps ensemble dans le gymnase. Andreas Dackell et toi, vous étiez les spécialistes suédois du squat. À l’époque, Twitter et Facebook n’existaient pas. On pouvait sortir avec ses coéquipiers et s’amuser sans craindre de se faire surprendre par un téléphone muni d’une caméra. On a un peu moins le temps de se voir maintenant. On est un peu trop occupés à suivre nos fils dans les arénas. Tu peux quand même traverser la rue pour venir t’amuser avec tes enfants sur notre patinoire extérieure. N’importe quand.» — Jason York

«Je me compte chanceux de t’avoir eu comme ailier droit. Durant toutes ces années où nous avons évolué au sein du même trio, je savais que de bonnes choses allaient se produire si j’envoyais la rondelle de ton côté de la glace. Dire que nous avons été réunis un peu par hasard. Au départ, c’est Magnus Arvedson qui devait être ton joueur de centre. Moi, j’arrivais des ligues mineures, j’avais toujours un peu peur de commettre des erreurs. Tu as toujours été très patient. J’ai toujours été très reconnaissant.» — Todd White

«Tes bonnes habitudes de travail t’ont permis de gagner de grosses batailles au hockey, mais c’est ton intelligence qui te permet de continuer à exceller. Même si tu es assez doué pour provoquer des jeux sur la glace, tu finis presque toujours par prendre les bonnes décisions. Depuis que je suis à la retraite, quand je regarde des matchs à la télévision, c’est le genre de choses que j’apprécie. Je suis bien content que tu aies décidé de venir t’entraîner avec mon équipe à l’université Carleton durant le lock-out. Tes conseils sont toujours appréciés!» — Shaun Van Allen

Je n’ai personnellement pas eu la chance de souhaiter un joyeux anniversaire au capitaine ce matin. Il n’a pas participé à la séance d’entraînement des Ravens de l’université Carleton. Il a envoyé un texto à son ami Phillips pour s’excuser. Il a écrit — à la blague — que le poids des années commence à se faire sentir. Il n’a plus 39 ans après tout!

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2010
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité