Sylvain St-Laurent

Sylvain St-Laurent - Auteur
  • Sylvain St-Laurent

    Sylvain St-Laurent fut jadis un grand fan de Guy Lafleur, Wayne Gretzky et Mike Bossy. Aujourd'hui, il raconte les exploits de Sidney Crosby, Derick Brassard et Daniel Alfredsson à une nouvelle génération de lecteurs.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 6 décembre 2012 | Mise en ligne à 14h18 | Commenter Commentaires (11)

    Des espoirs survoltés à Binghamton

    Pour notre ami Jef08, et pour tous les autres qui suivent avec intérêt le développement des espoirs des Sénateurs à Binghamton, j’ai bavardé avec l’entraîneur-chef Luke Richardson en début d’après-midi.

    Nous avons parlé du record qui est à la portée de sa troupe. Neuf victoires consécutives, ça ne s’est jamais vu à Bingo. Si les Senators réussissent à vaincre les Pirates de Portland sur la patinoire du Broome County Veterans Memorial Arena, demain soir, ils vont donc s’inscrire dans le livre des records de l’organisation.

    Je lui ai surtout parlé des joueurs qui ont réussi à se démarquer durant les huit dernières parties. Les gardiens y sont évidemment pour beaucoup. Robin Lehner domine outrageusement la Ligue américaine depuis le début de la saison. Après avoir connu des difficultés à ses premières sorties, Ben Bishop a réussi à se redresser. Depuis quelques semaines, les deux se livrent une belle bataille.

    Je voulais aussi parler des patineurs. Parce que si le lock-out devait prendre fin dans les prochains jours, au moins un attaquant et un défenseur seraient rappelés à Ottawa par Bryan Murray. Il y aurait peut-être même deux ouvertures pour des défenseurs.

    J’ai l’impression que trois candidats sérieux se profilent à la ligne bleue.

    Il y a évidemment Mark Borowiecki, qui a toujours été un des favoris de la direction.

    «Il est fort, il patine bien, il a du coeur à revendre et il intimide ses adversaires. Même durant les séances d’entraînement, il est toujours préférable de savoir où il se trouve sur la patinoire. Chaque fois qu’il saute sur la patinoire, on a l’impression qu’il joue comme s’il s’agissait de son dernier match en carrière. Son agressivité le mène parfois à commettre des erreurs. Il essaie aussi de se contrôler à certains égards parce qu’il doit passer moins de temps au banc des pénalités», explique Richardson.

    Patrick Wiercioch a causé une belle surprise en début de saison. Celui qui présentait un différentiel de – 28 au terme de ses deux premières saisons dans la Ligue américaine domine présentement son équipe avec une fiche de + 11.

    «Il est arrivé au camp d’entraînement en grande forme. Il s’est infligé une blessure durant le camp d’entraînement, mais il a su revenir en force au moment même où Jared Cowen nous a quittés. Il a vraiment su saisir cette opportunité. Il joue plus souvent qu’autrement avec André Benoît. Parce qu’il s’est amélioré défensivement, nous n’avons pas peur de l’utiliser dans toutes les situations cruciales. Il devait absolument s’améliorer en défensive pour évoluer dans la LNH. À Ottawa, il sait qu’il ne sera jamais le défenseur offensif numéro un.»

    Benoît, le capitaine des Senators, pourrait aussi être rappelé à Ottawa.

    À l’attaque, Jakob Silfverberg se détache de plus en plus du groupe. Il n’a pas été facile pour lui de s’habituer au rythme de jeu de la Ligue américaine.  Dans ses 10 premières parties, il a récolté seulement quatre points. Avec huit points à ses huit dernières rencontres, il s’est installé au premier rang du classement des meilleurs marqueurs de son équipe.

    «Il est clairement un de nos joueurs les plus intelligents depuis le début de la saison. Dans les dernières semaines, il a compris comment jouer sur les petites patinoires. Il n’avait jamais joué en Amérique du nord auparavant. Il fallait donc lui laisser un peu de temps. Il a marqué un but incroyable contre Syracuse l’autre jour. Il a décoché un lancer sans avertissement, le gardien n’a jamais eu le temps de bouger. Après la partie, Ben Bishop nous disait que Silfverberg marquait des buts comme ça chaque jour à l’entraînement. Ben sait que la rondelle se dirige dans la partie supérieure du côté de la mitaine, mais ça ne change rien. Il n’a pas le temps de bouger pour la capter.»

    Richardson dit que Derek Grant connaît aussi un bon début de saison. Dans un troisième ou dans un quatrième trio, il pourrait dépanner les Sénateurs.

    En passant, les Senators jouent demain ET samedi soir à domicile. Je vous l’ai sûrement déjà dit, mais je vous le répète aujourd’hui. Entre Binghamton et Ottawa, il y a environ 400 kilomètres à parcourir. Ça se fait bien. Il y a toujours de l’ambiance au BCVMA. Et Binghamton, une ville universitaire, offre un nightlife assez intéressant.

    Si vous vous ennuyez vraiment du hockey…


    • Il y a surement un bel esprit d’équipe à Binghamton puisqu’ils gagnent sans aucun joueur qui se distingue à l’attaque. Silfverberg est le premier compteur avec 12 points en 18 parties. Stone, Zibanejad et Prince ont des débuts très modestes. Tant qu’a Pageau il n’a pas encore de but en 17 parties. Seul De Costa allait bien avant d’être blessé. Les gardiens et l’esprit d’équipe semble être la recette a succès des petits sénateurs.

    • Je pense que “Bad Leroy Brown” devait être le surnom de Jeremy Yablonski.

      Je suis un peu perplexe moi aussi face aux succès des B-Sens, quand je regarde leur fiche à l’attaque. Trois de leurs meilleurs buteurs sont des défenseurs, dont deux qui ont 26 et 28 ans (Benoit). Pas vraiment des prospects intéressants.

      De toutes façons le plus important, ce n’est pas qu’ils gagnent, mais que leurs jeunes continuent à se développer.

    • Ça fait toujours plaisir de voir un vidéo et d’entendre la musique des Whalers! Merci Sylvain pour ce bon tour d’horizon de cette équipe qui sera un beau prix de consolation si jamais les joueurs décident d’annuler la saison en voulant protéger le droit d’avoir des contrats de plus de 7 ans… choses seraient un non-sens car ce genre de contrat n’est réserver qu’à même pas 10% des joueurs… m’enfin, ces joueurs/proprios ne seraient pas à un premier manque de jugement proche.

      Pour ce qui est des B-Sens, effectivement au début de la saison plusieurs voyaient en eux une très jeune équipe destiné aux bas fond de l’AHL, un peu comme les Bulldogs d’Hamilton, mais il semble que Richardson a bien su utiliser son personnel et les voilà en feu! Et avec le retour de DaCosta c’est assez évident que l’offensive sera plus menacante. En fait, je continue à penser qu’il ne faut pas trop sous-estimé ce DaCosta, le gars a besoin de s’adapter mais depuis le début de sa carrière il ne cesse jamais de s’améliorer ce qui fait que sa voie dans la LNH n’est vraiment pas fermée. Et pour les autres, la plupart des attaquants des B-Sens sont des joueurs à leur première année d’expérience professionnelle, ça ne prend pas la tête à Papineau pour voir qu’il leur faudra une période d’adaptation… en fait, quand on regarde le top 20 des marqueurs de l’AHL on voit que mis à part Justin Schultz ce sont tous des joueurs avec au minimum une saison complète au niveau professionnel… et pour ce qui est de Schultz on sait tous que Brian Murray a tout tenté pour le faire signer à Ottawa, finissant deuxième et pas par beaucoup des dires de Justin Schultz lui-même… Schultz et Karlsson dans la même équipe ça aurait été juste débile!

    • En attendant le VRAI prospect des Sens, Matt Puempel.

    • Merci pour les nouvelles des B-Sens. Pour ce qui est de Mark Stone, il est jeune mais il avait démontré de très bon flash en fin de saison l’an passé. Est ce qu’il va bien, son adaptation au calibre de la AHL est il est progression ??

      Je crois qu’il pourrait être un très bon joueur top 6, trop d’habilité pour ne pas performer.

      - Il a été blessé au début de la saison. Ça n’a pas aidé.
      Sylvain

    • Mark Stone est le joueur typique qui produisait à 18 et 19 ans, mais non à 17, et qui leurre tout le monde parce qu’au WJC, les gars de TSN hurlaient chaque fois qu’il marquait (TSN qui a d’ailleurs la fâcheuse de s’emballer pour des gars de 19 ans qui, s’ils étaient si bons que ça, seraient déjà dans la NHL).

    • De ce que j’ai entendu parler, la raison de sa faible production a sa saison de 17 ans, c’est qu’il aurait eu une commotion.
      Et pour avoir regardé le WCJ l’an passé, il a ete le meilleur joueur de Canada, alors TSN n’a surement pas ete les seul a apprécier ce joueur. A le voir jouer, son intelligence sur la glace est évidente, genre de qualité qui ne s’achète pas.

    • @ snake 14h31

      Euh… c’est parce que la LNH est en lockout. Sinon on pourrait dire la même chose de Loktionov ou Morin que tu nous as tant vantés.

      - Claude Giroux et Jordan Eberle ont tous les deux joué dans la LCH à 19 ans aussi, tant qu’à y être.
      Sylvain

    • @ Sylvain St-Laurent

      Eberle et Giroux étaient déjà bons à 17 ans. Y en a ici qui ne comprennent absolument rien de ce que j’explique, ou qui font exprès pour extrapoler mes propos.

    • @ simon_snake

      On ne comprent absolument rien de ce que tu expliques. En matière de hockey, tu es cent ans en avance sur nous. Tu es juste trop fort.

    • @Sylvain St-Laurent.

      Salut Sylvain,
      J’ai bien aimé ton article dans le droit de Samedi, et j’ai bien ris quand j’ai lus ton petit paragraphe sur Marc Methot! LOL

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    D L Ma Me J V S
    « mai    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité