Sylvain St-Laurent

Sylvain St-Laurent - Auteur
  • Sylvain St-Laurent

    Sylvain St-Laurent fut jadis un grand fan de Guy Lafleur, Wayne Gretzky et Mike Bossy. Aujourd'hui, il raconte les exploits de Sidney Crosby, Derick Brassard et Daniel Alfredsson à une nouvelle génération de lecteurs.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 22 novembre 2012 | Mise en ligne à 13h01 | Commenter Commentaires (10)

    Tête-à-tête avec Jason Spezza

    Mes gentils patrons trouvaient que j’étais un peu trop de mauvaise humeur la semaine dernière. Ils m’ont donc offert un billet d’avion pour me changer les idées. Je me suis donc rendu en Europe afin de regarder quelques bonnes parties de hockey.

    J’ai passé quelques jours à Berlin avec Claude Giroux et Daniel Brière. Sur le chemin du retour, j’ai fait escale à Zurich. J’ai rendu visite à Jason Spezza.

    Je vous offre cet après-midi une partie de mon entrevue réalisée avec celui qui pourrait bien être le prochain capitaine des Sénateurs. Dans le pire des scénarios, si le conflit s’étire, Spezza pourrait bien être le capitaine lors de la prochaine partie présentée à la Place Banque Scotia.

    J’ai retenu deux choses, principalement, de cette rencontre.

    D’abord, Spezza se plaît énormément en Suisse. Il adore la ville de Zurich et ses environs. Le calendrier moins chargé de la Ligue nationale A lui permet de passer un peu plus de temps avec sa famille, ce qui lui convient.

    Il s’ennuie cependant beaucoup de la LNH.

    «Vivre dans le moment présent, ce n’est pas toujours évident. Si je me lance dans le jeu des comparaisons, les gens vont automatiquement penser que je suis négatif. Au fond, c’est juste que le niveau de professionnalisme de la LNH est inégalé. Les entraîneurs sont les meilleurs au monde. Chaque soir, tu as l’impression de jouer le match le plus important de toute ta vie. La préparation, les séances de vidéo, l’attention qui est portée au moindre petit détail. Vingt-mille fans dans les gradins. On perd un peu de tout ça ici. Ici, c’est juste… Plus relaxe.»

    D’ailleurs, il devrait rentrer au pays après les Fêtes, même si le lock-out perdure.


    • Spezza est un choix facile comme capitaine, mais d’après moi ce n’est pas un bon choix. On doit regarder vers l’avenir. Le plan idéal à moyen terme est d’échanger Spezza (disons d’ici 1-2 ans) alors que sa valeur marchande est à son plus haut.

      Le joueur qu’on doit nommer capitaine maintenant, aussitôt qu’Alfredsson aura annoncé sa retraite, c’est Erik Karlsson. C’est lui qui va mener les nouveaux Sénateurs à la Coupe en 2016-17 (à peu près).

      - Karlsson n’est pas prêt. Pas assez mature.
      Sylvain

    • Le prochain capitaine des Sénateurs est Chris Phillips.

      - Êtes-vous convaincu que Phillips va prendre sa retraite après Alfredsson?
      Sylvain

    • ‘Échanger Spezza (disons d’ici 1-2 ans) alors que sa valeur marchande est à son plus haut.’
      On croirait lire le snake ;o)

      Je ne vois personne d’autre que Spezza ou Philips pour prendre la relève. Mais attendons un peu, Alfi est toujours la.

      Sylvain a Berlin? Ca valait la peine d’être un peu de mauvaise humeur. Tiens je vais essayer ca moi aussi.

    • @sylvainc

      “On croirait lire le snake”

      Le lavage de cerveau a fait effet! Non, sérieusement, le snake a pas tout faux, quoique dans le cas de Puempel, il y a de nombreux sceptiques dans la salle.

      @yvonettkorek

      Mon choix #2… encore avant Spezza.

    • Oui Spezza serrait un choix logique comme prochain capitaine et tous ceux qui disent qu’on doit l’échanger prochainement tandisque la valeur marchande est bonne…il y a une raison pourquoi sa valeur marchande est bonne, ça ne pousse pas dans les arbres un vrai centre #1, demandez à Brian Burke ou à Marc Bergevin…

    • le choix du capitaine est pourtant facile, Chris neil. ensuite ce sera Karlson.

      belle entrevue Sylvain!

    • Sylvain, essais de faire un détour par Salzbourg en Autriche. Derick Brassard vient de signer avec l’EC Red Bull de Salzbourg. Une dizaine de Canadiens font partie de cette équipe, qui est dirigée par l’entraîneur québécois Pierre Pagé.

    • sylvainchartrand

      22 novembre 2012
      15h11

      Si un DG est pret a payer le gros prix pour Spezza, alors vaut mieux en profiter. La question est: devenir un bon club tres bientot ou devenir une equipe puissante avec un peu plus de patience.

    • @ pierrebrunelle

      Échanger Spezza ne garantie en rien une future équipe puissante.

    • sylvainchartrand

      26 novembre 2012
      16h42

      Bien entendu, il ya a aucune garantie. Mais la probabilite est certainement plus eleve. En gardant Spezza, les Sens auront un bon club a moyen terme mais il va leur manque de la profondeur. Si son echange peut amener des top prospects alors les Sens peuvent esperer redevenir une equipe de premier niveau. Si ton objectif est la 8e position, tu gardes Spezza, si tu veux finir dans les top 4 dans l’Est, il est preferable de l’echanger.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité