Sylvain St-Laurent

Archive du 5 octobre 2011

Mercredi 5 octobre 2011 | Mise en ligne à 10h51 | Commenter Commentaires (6)

Marqueur naturel en panne

Butler_BobbyPATRICK WOODBURY, LeDroit

LONDON, Ontario – On sent qu’il y a un léger malaise, ces jours-ci, lorsqu’il est question de Bobby Butler dans l’entourage des Sénateurs.

J’ai essayé de lui parler hier matin. Ses réponses étaient courtes, fades. Il finissait presque toujours par dire qu’il «devra travailler plus fort». Après deux minutes, j’ai abdiqué. Il n’avait visiblement pas le coeur à la discussion.

Lundi, c’est Bryan Murray qui a eu l’air bourru lorsqu’on a parlé du gars embauché pour marquer des buts… et qui n’en a pas marqué un seul durant le calendrier préparatoire.

«Bobby n’a pas marqué de buts jusqu’ici et il doit vivre avec sa réputation de marqueur naturel. On ne lui a peut-être pas donné suffisamment de temps de glace. Je n’en sais rien. Je vous demande quand même de ne pas vous inquiéter. Tout va se replacer pour lui. Dans quelques semaines, on dira de lui qu’il est un vrai pro. On oubliera le fait qu’il n’a pas livré la marchandise lors des rencontres hors-concours», a-t-il répondu sèchement.

La notion de «temps de glace» est intéressante ici.

Depuis deux jours, Paul MacLean travaille avec les trios qu’il pourrait utiliser lors du premier match de la saison régulière. Butler se retrouve à l’aile droite du quatrième. En début de saison, avec toutes les pénalités qui sont décernées, les joueurs de quatrième trio passent rarement plus de sept ou huit minutes par match sur la patinoire.

Devant les journalistes, l’entraîneur-chef dit aussi qu’il ne faut pas trop s’en faire avec Butler.

«Je crois qu’il a obtenu plus de tirs au but que n’importe quel autre joueur de notre équipe durant les parties préparatoires. Si ce n’est pas le cas, il a certainement fait partie du top-3», souligne-t-il.

Lancer, c’est bien. Obtenir des chances de marquer de qualité, c’est mieux. Et Butler n’a pas obtenu des tonnes de chances de qualité durant ces parties qui ne veulent rien dire.

Quand on insiste un peu, MacLean finit par avouer que son jeune attaquant a un gros défaut. Son rendement en défensive laisse en désirer.

Butler doit apprendre à mieux jouer sans la rondelle, dit-il. Il devra comprendre que dans la LNH, les attaquants qui sont efficaces dans leur propre territoire finissent par avoir la rondelle plus souvent. Ce n’est pas un discours nouveaux. Des centaines, sinon des milliers de jeunes hommes comme lui sont passés par là avant lui.

Un nouvel entraîneur qui essaie d’affirmer son autorité en se montrant sévère envers une recrue, ça s’est déjà vu aussi.

Certains joueurs réagissent mieux que d’autres. Certains comprennent le message plus vite aussi.

MacLean, Murray et les Sénateurs doivent se croiser les doigts pour que Butler se conforme rapidement. Avec les problèmes évidents à l’attaque, en début de saison, ils n’auront pas les moyens de se priver d’un ailier qui a marqué 32 buts l’an dernier — 10 dans la Ligue nationale et 22 autres dans la Ligue américaine — bien longtemps.

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2011
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité