Sylvain St-Laurent

Archive, septembre 2011

Vendredi 30 septembre 2011 | Mise en ligne à 10h46 | Commenter Commentaires (14)

Vivre et mourir avec Craig Anderson

Anderson_CraigPATRICK WOODBURY, LeDroit

Après avoir assisté au dernier match préparatoire des Sénateurs, hier soir à Boston, mon collègue Marc Brassard a frappé droit dans le mille.

Bon, d’accord, la cible aurait été difficile à rater.

«Pour redevenir respectables cette saison, les Sénateurs d’Ottawa vont avoir grand besoin d’un Craig Anderson en grande forme.»

Permettez-moi d’en ajouter un peu.

Ils auront besoin d’un Anderson capable d’entreprendre entre 65 et 70 parties devant le filet.

Il a été solide et constant dans le dernier droit de la saison régulière, l’an dernier, en conservant une moyenne de buts alloués de 2,05 et un taux d’efficacité de 93,9 % en 18 parties. Il faudra que ça continue.

On se pose la même question depuis le jour où il a décroché un contrat de quatre ans d’une valeur de 12,75 millions $US.

Quel gardien se montrera le bout du nez cette saison? Celui qui a permis à l’Avalanche du Colorado de participer aux séries en 2010 ou celui qui a fait patate dans les montagnes rocheuses cinq mois plus tard?

Anderson ne sera pas l’unique responsable des succès et des déboires de son équipe cette saison.

Dans le fond, pour que les Sénateurs participent aux séries, il faudrait…

Il faudrait que Jason Spezza déroge à sa routine des dernières années. Il faudrait qu’il commence à se comporter comme un joueur de concession le 7 octobre, pas le 7 janvier.

Il faudrait que Daniel Alfredsson fasse une petite saucette dans la fontaine de jouvence. Il faudrait qu’il mérite pleinement son invitation à participer au Match des étoiles, à la fin janvier.

Il faudrait que Sergeï Gonchar se souvienne qu’il a été embauché pour diriger l’attaque à cinq.

Il faudrait que Mika Zibanejad, Jared Cowen et David Rundblad se retrouvent tous les trois parmi les finalistes pour l’obtention du trophée Calder en juin.

Bobby Butler ne sera pas éligible parce qu’il a joué plus de 25 parties l’an dernier. Si un trophée était décerné au meilleur joueur de deuxième année, il faudrait qu’il trouve une façon de le gagner.

Pour que les Sénateurs participent aux séries, il faudrait que toutes ces conditions soient réunies. Puisque ça ne risque pas d’arriver, je vous conseille de ne pas trop rêver.

En passant, Paul MacLean a donné congé à tout son monde aujourd’hui.

Les dernières coupes auront sans doute lieu demain ou dimanche.

À la lumière de ce que j’ai vu et de ce que j’ai entendu au cours des dernières semaines, je vais prendre une chance. Voici, selon moi, la formation débutante qui sera envoyée sur la patinoire du Joe Louis Arena vendredi prochain.

Nikita Filatov – Jason Spezza – Bobby Butler

Milan Michalek – Mika Zibanejad – Daniel Alfredsson

Nick Foligno – Peter Regin – Erik Condra

Zack Smith – Zenon Konopka – Chris Neil

Réservistes à l’attaque: Colin Greening et Jesse Winchester

Sergeï Gonchar – Jared Cowen

Filip Kuba – Erik Karlsson

Chris Phillips – Brian Lee

Réserviste en défensive: Matt Carkner

Craig Anderson

Alex Auld

Bon week-end…

Lire les commentaires (14)  |  Commenter cet article






Mercredi 28 septembre 2011 | Mise en ligne à 16h47 | Commenter Commentaires (5)

Une autre histoire de bananes

Lalime_PatrickARCHIVES, LeDroit

De la grande visite, hier soir, sur la galerie de presse de la Place Banque Scotia.

Au beau milieu de la deuxième période, le nouvel analyste des matches des Sénateurs à RDS, Patrick Lalime, est venu saluer ses nouveaux collègues.

Le jeune retraité du hockey a l’air en grande forme. Bronzé. «J’ai eu le temps de jouer au golf un peu.» Serein. À l’aise avec sa décision d’accrocher ses jambières et d’entreprendre une seconde carrière dans les médias.

On dirait bien qu’il a envie de partager sa passion, ses connaissances, son expérience.

Je pense qu’il va faire du bon travail.

Mais, à titre d’ami, j’aimerais quand même lui servir cette mise en garde. Je ne voudrais surtout pas qu’il sous-estime la taille du défi qu’on lui a confié.

Quand tu étais le gardien numéro un des Sénateurs, mon Pat, on connaissait bien ta routine d’avant-match. On te regardait souvent partir seul, en fin d’après-midi, pour prendre une marche en mangeant une banane.

Pourquoi une banane? On ne l’aura jamais su. On te respectait trop pour aller te déranger alors que tu étais clairement «dans ta bulle».

Alain Sanscartier, fin observateur, avait quand même tissé un lien entre le degré de mûrissage des fruits que tu mangeais vers 16 heures et ta capacité à stopper la rondelle trois heures plus tard.

Selon lui, plus la banane que tu mangeais était «picotée», plus elle se digérait facilement. Tes performances étaient alors meilleures.

Quand tu avais le malheur d’ingérer un fruit trop vert, eh bien, Zdeno Chara, Curtis Leschyshyn et Anton Volchenkov avaient intérêt à bien se préparer. La soirée s’annonçait difficile pour toute la brigade défensive des Sénateurs.

Tu comprends à quel point ton nouveau métier est difficile, mon Pat?

Les chaînes de télévision et de radio où on parle de hockey sont de plus en plus nombreuses. Les analystes se multiplient et ils doivent faire preuve de beaucoup d’audace et d’originalité pour se faire remarquer.

Seras-tu capable de rivaliser d’intelligence avec tes concurrents?

Seras-tu capable d’en pousser des bonnes comme celle-là?

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






Mercredi 28 septembre 2011 | Mise en ligne à 11h54 | Commenter Commentaires (15)

Neil sera-t-il suspendu? (AJOUT)

MISE À JOUR DE JEUDI MATIN: «Nous n’avons pas vu de vidéo mettant en vedette Brendan sur internet. Je pense que ça veut dire que Neiler ne sera pas suspendu», déclare Paul MacLean.

Certains membres de la direction des Maple Leafs et certains représentants des médias torontois ont l’air de croire que Chris Neil mérite d’être suspendu pour cette mise en échec à l’endroit de Mikhail Grabovski, vers la fin du match de mardi soir à la Place Banque Scotia.

Vous en pensez quoi?

Personnellement, j’ai l’impression que Neil a eu amplement le temps d’éviter la collision. Ça regarde mal.

Le nouveau préfet de discipline de la LNH Brendan Shanahan a déjà sévi à l’endroit de six joueurs depuis le début du calendrier préparatoire.

Hier matin, les vétérans des Sénateurs se disaient impressionnés par son approche agressive à l’endroit des joueurs qui essaient de frapper leurs adversaires à la tête. J’ai bien hâte de voir s’ils changeront leur fusil d’épaule, si jamais «Shanny» décide d’imposer une sanction à «Neiler».

Lire les commentaires (15)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité