Sylvain St-Laurent

Archive, juin 2011

Jeudi 30 juin 2011 | Mise en ligne à 6h19 | Commenter Commentaires (12)

De l’intérêt pour Garon?

Garon_Mathieu2ARCHIVES, Cyberpresse

La prochaine étape dans le processus de reconstruction des Sénateurs aura lieu demain, lors de l’ouverture de la chasse aux joueurs autonomes dans la LNH.

La priorité numéro un de Bryan Murray sera de combler le poste vacant de gardien de buts numéro deux. J’ai plusieurs raisons de croire qu’il tentera d’abord sa chance du côté de Mathieu Garon.

Je ne serais pas non plus surpris de voir un attaquant d’expérience débarquer à Ottawa. Murray aurait essayé de faire l’acquisition de Troy Brouwer vendredi soir, mais le prix demandé par les Blackhawks de Chicago dans une transaction était un peu trop élevé à son goût. Il paraît que si Pascal Dupuis ne s’était pas entendu avec les Penguins, il aurait reçu une offre d’Ottawa.

On peut donc déduire que Murray est à la recherche d’un ailier de troisième trio qui ne lui coûtera pas une fortune.

Je sais enfin que Ryan Shannon compte de nombreux fans parmi les lecteurs de la Chambre rouge.

C’est bien plate, parce qu’on dirait bien que son séjour dans la capitale tire à sa fin.

La direction va préférer utiliser des jeunes comme Bobby Butler et Erik Condra à l’aile droite la saison prochaine. Je peux comprendre.

Ceux qui sont abonnés à ses tweets savent cependant que son prochain contrat ne constitue pas exactement sa première source de préoccupation à l’heure actuelle…

Si vous avez envie de débattre sur le sujet, mon collègue Marc Brassard animera une séance de clavardage sur Cyberpresse ce midi.

Merci beaucoup à tous ceux qui ont participé à la mienne, la semaine dernière.

Lire les commentaires (12)  |  Commenter cet article






Samedi 25 juin 2011 | Mise en ligne à 15h51 | Commenter Commentaires (29)

Repêchage satisfaisant

Filatov_NikitaARCHIVES, Cyberpresse

SAINT-PAUL, Minnesota – Dans la dernière heure, les directeurs généraux et les responsables du recrutement des 30 équipes de la LNH ont rencontré les journalistes et ils ont dit, chacun leur tour, qu’ils venaient de connaître un très bon repêchage.

C’est comme ça chaque année. Ce sera comme ça chaque année jusqu’à la fin des temps.

Pour une fois, j’ai le goût de partager l’optimisme de Pierre Dorion.

Les Sénateurs sont arrivés à Saint-Paul avec un besoin bien précis. Ils avaient besoin de relève à l’attaque. Au terme de la quatrième ronde, ils avaient fait l’acquisition de six attaquants qui pourraient, un jour, jouer dans la Ligue nationale de hockey.

Il faut d’abord applaudir la transaction que Bryan Murray a conclu avec le directeur général des Blue Jackets de Columbus, Scott Howson.

Nikita Filatov n’a rien cassé à Columbus, c’est vrai. En 23 parties là-bas, la saison dernière, il n’a pas marqué un seul but.

Il a quand même fait de belles choses, à l’adolescence, avant de devenir le sixième joueur sélectionné lors du repêchage amateur de l’été 2008.

Il manquait peut-être de maturité à Columbus. Il n’était peut-être pas prêt, mentalement, à s’installer en Amérique du nord lorsqu’il avait 18 ans. Il est peut-être tombé sur des entraîneurs qui n’ont pas su exploiter son potentiel.

Même Howson pense qu’il sera capable de relancer sa carrière à Ottawa.

«La Ligue nationale de hockey est pleine de joueurs qui ont été capables de relancer leur carrière en changeant d’environnement», a-t-il déclaré après la conclusion de la séance du repêchage.

À Ottawa, on saura très vite ce qu’il a dans le ventre. Il va jouer à profusion en début de saison. On va le laisser s’exprimer.

Dans le pire des cas, si ça ne fonctionne pas, son contrat arrivera à échéance à la fin de la saison. Il retournera faire carrière chez lui, dans la Ligue continentale, et on ne parlera plus de lui. Il aura juste coûté un choix de troisième ronde.

Pour le reste?

Nous avons parlé de Mika Zibanejad hier. Il est gros, il est fort, il possède un bon lancer.

Stefan Noesen ne serait pas le joueur le plus doué, mais on dit qu’il n’a pas peur de fréquenter les zones dangereuses sur la patinoire. Il est prêt à «payer le gros prix» pour marquer des buts.

Entre la ligne bleue et le filet adverse, Matt Puempel serait autant, sinon plus efficace que n’importe quel joueur issu de la cuvée 2011.

Il reste les deux choix «locaux», soit Shane Prince, des 67’s d’Ottawa, et Jean-Gabriel Pageau, des Olympiques de Gatineau.

Vous m’excuserez d’avoir un petit faible pour Pageau.

J’aime bien l’histoire du hockeyeur qui a grandi à Hull, qui brille dans les rangs juniors chez les Olympiques de Gatineau et qui aura la chance de poursuivre son apprentissage de l’autre côté du pont interprovincial.

En février, j’avais suggéré dans ce blogue aux Sénateurs de le repêcher. Je dois reconnaître que j’avais lancé l’idée un peu à la légère. Je ne le connaissais pas beaucoup.

Le matin où le texte a été publié, Dorion m’attendait avec une brique et un fanal à la Place Banque Scotia.

«Je veux juste que tu saches que je sais très bien qui est Jean-Gabriel Pageau. Je l’ai vu jouer à quelques occasions depuis le début de la saison», m’avait-il dit, l’air sombre.

Ce matin-là, Dorion a reconnu qu’il avait un peu de travail à faire pour «vendre» Pageau à Bryan et Tim Murray. Le directeur général des Sénateurs et son bras droit, c’est bien connu, préfèrent les attaquants en puissance costauds aux joueurs de finesse et de petit gabarit.

Bryan aurait été conquis par un beau soir du mois de mai, quand il s’était rendu au centre Guertin pour assister à un match de la finale de la LHJMQ qui opposait les Sea Dogs de Saint-Jean aux Olympiques.

«À la fin de la soirée, Bryan m’a dit qu’il fallait repêcher les deux joueurs qui portaient le numéro 11. Il parlait bien entendu de Jonathan Huberdeau et de Jean-Gabriel Pageau», racontait Dorion cet après-midi.

Huberdeau leur a échappé. On n’en parle plus.

Pageau, en revanche, devrait participer au camp de développement estival des espoirs, la semaine prochaine, à Ottawa.

Pour lui, l’aventure se poursuit.

Lire les commentaires (29)  |  Commenter cet article






Samedi 25 juin 2011 | Mise en ligne à 11h47 | Commenter Commentaires (4)

Puempel a viré capot

Puempel_Matt

SAINT-PAUL, Minnesota – Le troisième attaquant sélectionné par les Sénateurs en première ronde, Matt Puempel, a répondu à toutes les questions des journalistes qui étaient au Minnesota.

Il a toutefois gardé sa déclaration la plus fracassante pour le journaliste du Peterborough Examiner qui lui a passé un coup de fil en fin de soirée.

«Je me sens privilégié, en tant qu’Ontarien, d’avoir été repêché par une équipe canadienne. À la fin de la journée, les Maple Leafs de Toronto ne voulaient pas de moi. J’ai une nouvelle équipe favorite maintenant!»

La rivalité entre les Leafs et les Sénateurs n’est plus ce qu’elle était. C’est le genre de commentaires dont on a besoin pour la raviver.

Vite, je dois quitter. On vient d’apprendre que Nikita Filatov a été échangé aux Sénateurs.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité