Sylvain St-Laurent

Sylvain St-Laurent - Auteur
  • Sylvain St-Laurent

    Sylvain St-Laurent fut jadis un grand fan de Guy Lafleur, Wayne Gretzky et Mike Bossy. Aujourd'hui, il raconte les exploits de Sidney Crosby, Derick Brassard et Daniel Alfredsson à une nouvelle génération de lecteurs.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 30 novembre 2010 | Mise en ligne à 14h59 | Commenter Commentaires (10)

    Heatley: J’avais juste besoin d’un changement

    «Les gens doivent comprendre que toutes ces histoires qui ont circulé à mon sujet, c’est de la boulechite. Dans le monde d’aujourd’hui, avec internet, avec les blogues et avec tout le reste, on dirait que tout le monde peut accoucher de sa propre théorie. En bout de ligne, c’était très simple: J’avais besoin d’un changement dans ma carrière au hockey. C’était la meilleure chose qui pouvait m’arriver.»

    Le confrère Ian Mendes, du réseau Rogers Sportsnet, nous a tous devancés en se rendant à la rencontre de Dany Heatley quelques heures avant un match opposant les Sharks de San Jose à l’Avalanche du Colorado, à la mi-novembre.

    En regardant l’entrevue, qui a été présentée pour la première fois durant le match de lundi soir, on comprend que le marqueur naturel veut en finir une fois pour toutes avec les rumeurs qui ont entouré son départ d’Ottawa.

    Il veut que les partisans se fassent une raison. Il a quitté parce qu’il ne s’entendait pas avec Cory Clouston. Un point, c’est tout.

    Il prend peut-être les partisans pour des valises, juste un peu.

    En fait, il se contredit lui-même.

    Je me souviens très bien de sa dernière visite à la Place Banque Scotia, le samedi 12 septembre 2009.

    «J’ai d’autres raisons, mais je préfère ne pas en parler», avait-il déclaré lors de sa dernière conférence de presse, quelques minutes après l’annonce de la transaction qui le faisait passer aux Sharks.

    Et même si on lui donnait raison. Même si on le croit sur parole quand il dit que son différend avec Clouston l’a poussé à exiger une transaction, il ne gagne pas nécessairement de points auprès de nous.

    Me semble qu’un «vrai» joueur de hockey baisse la tête, ronge son frein en silence et travaille encore plus fort quand il a l’impression qu’il n’est pas utilisé à sa juste valeur.

    Il ne claque pas la porte parce qu’il passe une vingtaine de matches sur la deuxième vague du jeu de puissance.

    De toutes façons, après tout ce temps, a-t-on toujours envie de chercher des réponses?

    Tout ça pour dire que le compte à rebours se poursuit. Le «match le plus important de la saison» sera présenté dans deux jours.


    • sylvain, esque on entend une salle comble jeudi soir , esque il reste detre huer bruyament

    • Est-ce vrai que Brian Lee a été mis au ballotage? Si tel est le cas, autre coup de génie de BM!

    • @Mr St-Laurent

      Lorsque vous dites “ils ne gagnent pas auprès de nous”. Est-ce que le “nous” signifie les journalistes couvrant les Sénateurs ou le “nous” signifie les partisans des Sénateurs? Parce que je crois qu’il aurait été dans l’intérêt des Sénateurs de se plier aux exigeances de Mr. Heatley. Des joueurs possédant son talent dans la LNH, il n’y en a pas une tonne. Et avec le vieillissement de l’équipe, un jeune talent comme le sien aurait du être protéger beaucoup plus que sa. Cet échange va revenir mordre les Sénateurs lorsque Alffie va prendre sa retraite car il n’y aura plus d’ailier digne de mention dans l’alignement par la suite. Quoi que j’aime bien Regin mais jamais lui et Michalek ne seront dans la même classe qu’un Heatley.

      Analogie peut-être douteuse mais les Canadiens avec recul aurait probablement préféré garder Patrick Roy et tasser Mario Tremblay que d’échanger Casseau contre pas grand chose en retour. Les Sénateurs vont se dire la même chose avec plus de recul selon moi.

      - La grosse différence, c’est que Roy est un vrai gagnant.
      Sylvain

    • Bien des gens connaissent la raison du départ de Heatley. Mais on ne peut pas le dire sur ce blogue. Donc Heatley boulechite quand il dit qu’il est parti a cause de Clouston. Ça lui prenait une raison pour le publique. Oui on devrait le huer mais dans le fond J’en veux plus a Murray d’avoir cédé a ses demandes capricieuses.

    • @yougo
      Sur le fond, vous avez probablement raison, mais j’imagine que nous ne connaissons pas tout ce qui s’est dit/fait/vécu dans les évènements qui ont amené Heatley à vouloir être échangé. De plus, Murray cumulait les entraîneurs (peu d’équipes doivent payer trois entraîneurs simultanément…).

      C’est sûr qu’un Heatley ne se remplace pas facilement. En fait, il aurait sûrement été préférable de faire un échange pour un choix de première ronde d’une équipe faible que d’aller un joueur correct (Michalek), un choix de fin de 2e et de ramasser du bois mort pour deux ans (Cheechoo).

      Sauf qu’Heatley pouvait faire jouer sa clause de non-échange et refuser toute transaction avec une équipe faible (ce qu’il a fait avec Edmonton).

    • Il était impensable pour les Sens de congédier Clouston à l’époque. N’empêche, Heatley est un monstre d’égocentrisme. Si l’équipe est en difficulté aujourd’hui, c’est en grande partie à cause de lui.

      L’équipe a dû lui verser $4,000,000 le premier juillet 2009. C’est déjà insultant. Ça devient carrément indécent quand on apprend que ces $4,000,000 ont été comptabilisés sur la masse salariale des Sens, et non sur celle des Sharks. Et ce n’est pas fini, il faut ajouter les $3,000,000 du salaire de Cheechoo en 2009. Plus ce que Melnyk a dû débourser pour racheter son contrat l’été dernier. Plus les $666,667 que Cheechoo ampute sur le cap cette année. Plus les $1,166,667 l’année prochaine. Ça commence à faire cher pour du bois mort…

      Les gens qui reprochent à Murray d’avoir fait un mauvais échange oublient qu’il n’avait pas le choix. C’était ça ou un cirque médiatique qui aurait possiblement duré plusieurs semaines/mois et qui aurait probablement fait très mal en termes de ventes de billets.

      Ce qu’Heatley a fait est tout simplement dégueulasse. Il a renié tous les engagements qu’il avait pris en signant son contrat. L’équipe, de son côté, a été obligée d’honorer ses propres engagements pour le même contrat. Il s’en tire avec tous les avantages, tandis que les Sens sont pris avec les inconvénients.

      J’espère que la prochaine convention collective va avoir une clause Dany Heatley : Si tu demandes un échange, tu perds ta clause de non-échange. Michalek est bon, mais les Sens seraient une bien meilleure équipe s’ils avaient pu faire l’échange avec Edmonton.

      Ça fait du bien de se défouler!

    • Pas rien que lui qui a besoin de changement, pas mal de veterans qui devraient lever les feutres !!

      Brian Lee au ballotage ? On peut pas soumettre aussi Shannon, Winchester, Regin, ca vaut rien anyway !!! Faut vraiment que les jeunes a Bingo soient poches pour pas en monter un ou deux !!

    • À l’époque, avec Heatley, Ottawa était une équipe crédible et dangereuse. Les équipes adverses étaient inquiètes à l’idée d’affronter le trio Heatley-Spezza-Alfredsson et ce, même la saison où ce trio a produit en dessous des attentes.
      Avec des joueurs offensif de la trempe de Heatley, le travail de Murray était beaucoup moins compliqué, son devoir étant davantage de trouver de bons joueurs de soutien.

      Des bons entraîneurs, il y en a beaucoup qui sont disponible dans la ligue et qui ont une feuille de route énormément plus impressionnante que Cory Clouston. Bob Hartley, Michel Therrin sont des bons exemples. Tandis qu’un joueur comme Heatley, c’est très rare.

      Selon moi, les Sénateurs auraient eu avantage à satisfaire les demandes de Heatley, surtout si la seule chose qu’il voulait, c’était un autre entraîneur.

      Depuis ce temps, les Sens ne vont nul part, sont beaucoup moins excitant à regarder et le futur de l’équipe ne semble même pas prometteur.

      Pour ces raisons, aujourd’hui, je suis très heureux de ne pas être un partisan des Sénateurs d’Ottawa.

    • @yvonmontana

      Regin au ballotage? vraiment?…on regarde pas les même matchs

    • @pacogaucho

      Il vire en rond ! Il frappe pas ! et il est ZERO en echec avant ! Comme Foligno, comme Shannon, comme Lee, on sait pas leur forces, ils sont la, et tres peu menacants !

      Aller le voir a la PBS, il est invisible ! Cest certainement pas un joueur de 1er trio, de 2e d’une equipe tres ordinaire peut etre….

      - Il a un mauvais début de saison, c’est vrai. Quand je pense à lui, je me souviens toutefois du gars qui était le meilleur attaquant des Sénateurs en séries le printemps dernier. J’aurais comme peur de le laisser partir.
      Sylvain

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2013
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    2425262728  
  • Archives

  • publicité