Sylvain St-Laurent

Archive, mars 2010

Photo Patrick Woodbury, LeDroit  

Photo Patrick Woodbury, LeDroit

WASHINGTON – Intéressant reportage publié dans le Globe and Mail, le week-end dernier, à propos des équipes de la LNH qui seraient de plus en plus nombreuses à consulter des gourous des statistiques pour les aider dans la gestion quotidienne de leurs formations, dans l’ère du plafond salarial.

Ma curiosité a été piquée vers la fin, dans un encadré où il est question de la formule Corsi, baptisée en l’honneur de l’homme qui l’a mise au point, l’entraîneur des gardiens des Sabres de Buffalo, Jim Corsi.

En gros, pour mesurer l’efficacité d’un joueur, M. Corsi additionne tous les lancers — les buts, les lancers qui sont arrêtés par les gardiens, ceux qui ratent la cible et ceux qui sont bloqués par les défenseurs adverses — lorsqu’il se trouve sur la patinoire. Il soustrait ensuite les mêmes lancers qui sont dirigés vers son propre filet durant la même période.

La méthode est un brin controversée. Elle compte quelques détracteurs.

Lorsque le reportage a été publié dans le Globe, le joueur de la LNH qui présentait la meilleure cote Corsi était Marian Hossa.

Il était talonné par… Peter Regin.

La recrue danoise de 23 ans des Sénateurs qui a récolté tout juste 27 points en carrière dans la LNH était donc, à ce moment-là, le deuxième joueur le plus efficace du circuit.

Je viens d’aller faire un site de statistiques assez avancé. Regin présentait la sixième meilleure cote Corsi parmi les joueurs qui ont joué 45 parties ou plus, cette saison. Hossa, Patrick Sharp, Johan Franzen, Jonathan Toews et Alexander Ovechkin le devançaient.

«Peter n’a pas rempli le filet cette saison. Remplir le filet, c’est difficile quand tu joues sur le troisième ou sur le quatrième trio. Toute la saison, le coach lui a répété d’envoyer la rondelle profondément en zone adverse, d’appliquer un solide échec avant et de surtout s’assurer de ne jamais donner la rondelle à l’adversaire», expliquait Daniel Alfredsson, ce matin.

Le capitaine, Regin et Jason Spezza forment le premier trio des Sénateurs depuis quelques matches, en l’absence de Milan Michalek.

«Avec nous deux, Peter n’a pas le choix. Il doit être créatif à l’attaque. S’il ne réussit pas de beaux jeux, on lui crie après», dit Alfredsson.

«Je le regarde et je trouve qu’il est solide sur ses patins. Avec le temps, il va s’améliorer dans les cercles des mises en jeu. Il patine tellement bien qu’il va finir par l’utiliser lors des infériorités numériques. S’il continue à s’améliorer, je vais lui prédire une belle et longue carrière», complète-t-il.

Bryan Murray a vu le reportage du Globe et ça l’inquiète.

«Je n’ai pas vraiment envie que ces chiffres se retrouvent dans les mains de l’agent de Peter», dit-il.

Regin sera joueur autonome avec compensation l’été prochain.

Lire les commentaires (15)  |  Commenter cet article






Mardi 30 mars 2010 | Mise en ligne à 13h44 | Commenter Commentaires (2)

Un match important pour les deux équipes

Photo Patrick Woodbury, LeDroit

Photo Patrick Woodbury, LeDroit

WASHINGTON – Les Sénateurs, comme les Capitals, auront une bonne raison de vouloir gagner le match de ce soir.

Pour la première fois, ce printemps, Ottawa obtient une chance de se qualifier officiellement pour les séries. Pour que cela se réalise, il faut d’abord que les Sénateurs remportent leur premier match depuis 2006 sur la patinoire du Verizon Center.

Il faudrait aussi que les Rangers de New York s’inclinent à Uniondale et que les Thrashers d’Atlanta subissent la défaite contre les Maple Leafs de Toronto.

Les chances que tout cela se produise sont minces, mais bien réelles.

À Washington, on a cessé depuis longtemps de s’en faire pour une participation aux séries. Les Caps veulent maintenant conserver leur avance dans la course au trophée du Président. Une victoire — leur 50e de la saison — ce soir leur permettrait aussi d’égaler un record d’équipe.

L’organistion a connu une seule saison de 50 victoires. C’était en 1985-86. Mike Gartner, Bengt Gustafsson, Larry Murphy et Scott Stevens étaient alors ses piliers. L’entraîneur-chef? Un certain Bryan Murray

Anton Volchenkov ne sera pas de la partie. Brian Lee va le remplacer à la droite de Chris Phillips.

Bobby Butler a bel et bien rejoint les Sénateurs et il s’est entraîné avec eux ce matin, mais il ne jouera pas.

Les Capitals traînent tout plein de petites blessures. Dans les médias de Washington, on commence même à se demander s’il ne serait pas préférable de laisser les grosses vedettes se reposer dans les gradins d’ici la fin de la saison.

On a posé la même question à Daniel Alfredsson ce matin. L’aîné chez les Sénateurs a répondu qu’il compte se reposer entre les parties en ratant quelques séances d’entraînement. Il n’est pas question, pour lui, de rater une seule joute.

Parlant de joueurs qui n’aiment pas les soirs de congé, je vous invite à lire ce savoureux billet à propos de Brooks Laich sur le site web du Washington Post.

La citation que tous les entraîneurs voudraient entendre:

«Je déteste rater un match. Ça m’énerve. J’aime jouer au hockey et j’aime porter l’uniforme des Capitals. Je ne voudrais jamais regarder un match sur la galerie de la presse.»

L’attaquant qui a été repêché par les Sénateurs en 2001 a reçu une rondelle en plein visage à l’entraînement, la semaine dernière. Les médecins des Caps vont le forcer à rater une autre partie, ce soir.

Il est sur le point de compléter sa troisième saison consécutive de plus de 20 buts et il affirme que cette nouvelle blessure ne changera rien à sa façon de jouer. Il va continuer à foncer au filet le plus souvent possible.

«Si je veux continuer à être payé pour jouer au hockey, je sais ce que j’ai à faire», dit-il.

Dire que John Muckler l’a échangé pour un vétéran en fin de carrière qui n’a pas récolté un seul point dans les séries éliminatoires de 2004…

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Lundi 29 mars 2010 | Mise en ligne à 12h52 | Commenter Commentaires (10)

Ovechkin aura le champ (un peu plus) libre

Photo Patrick Woodbury, LeDroit

Photo Patrick Woodbury, LeDroit

Les Sénateurs vont quitter Ottawa dans environ deux heures pour se rendre à Washington. On a dit ce matin qu’Anton Volchenkov représente un cas douteux pour le match de demain soir contre les Capitals.

On devrait annoncer au cours des prochaines heures que Brian Lee est rappelé de Binghamton. Ce n’est pas bon signe.

Pour Ottawa, du moins.

Dans le camp adverse, on connaît au moins un joueur qui sera content.

Vous vous souvenez du dernier match entre les équipes des deux capitales? Les Sénateurs avaient battu les Capitals 6-5, le 11 février. Il s’agissait du dernier match présenté à la Place Banque Scotia avant la pause olympique.

Alexander Semin avait marqué trois buts, mais il n’avait pas été la première étoile de la soirée.

Cet honneur avait été décerné à Volchenkov. Il avait bloqué 11 lancers durant la partie. Huit de ces tirs avaient été décochés par «l’autre» Alex.

Alexander Ovechkin avait obtenu un seul point, une mention d’aide, durant cette partie. Il avait profité d’une rare présence sur la patinoire où il n’avait pas Volchenkov dans les pattes pour participer au pointage.

La matinée a été assez occupée à la PBS.

Brian Elliott a encore mérité la première étoile de la semaine dans la LNH.

Bryan Murray a confirmé la mise sous contrat de l’espoir universitaire américain Bobby Butler. Je vous ai parlé de lui, un peu plus tôt, ce matin.

Il a également annoncé que deux autres espoirs de l’organisation — le gardien Robin Lehner et le défenseur Eric Gryba — se rapporteront à Binghamton au cours des prochains jours. Il serait en train de négocier avec l’agent de Patrick Wiercioch dans le but de lui faire signer un premier contrat chez les pros. Jared Cowen, le premier choix de l’équipe l’été dernier, pourrait aussi se pointer à Ottawa si son club junior subit l’élimination d’ici la fin de la semaine.

Lire les commentaires (10)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2014
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  
  • Archives

  • publicité