Sylvain St-Laurent

Archive, février 2010

Vendredi 26 février 2010 | Mise en ligne à 14h31 | Commenter Commentaires (10)

Go Jarkko! (ajout)

Patrick Woodbury, LeDroit

Patrick Woodbury, LeDroit

 

MISE À JOUR DE 17 H 30 - Ben coudonc… Ce sera pour une autre fois.

Allez-vous me lancer des tomates si je vous dis que je souhaite à l’équipe canadienne masculine de remporter une médaille d’argent, ce week-end, en finale du tournoi olympique de hockey?

Quelques heures avant les demi finales, j’ai finalement choisi mon camp. Je me suis rangé derrière la Finlande.

Je n’ai absolument rien contre Équipe Canada. Je me suis toujours très bien entendu avec son défenseur Daniel Boyle.

Avant d’être un amateur de hockey, je suis d’abord et surtout un journaliste. Et les journalistes, c’est bien connu, sont des gens égoïstes et cyniques. Les pires seraient prêts à vendre leur mère pour se retrouver en page une.

Et le journaliste que je suis sait qu’il aura un très bon papier à écrire si jamais Jarkko Ruutu se présente dans le vestiaire des Sénateurs avec une médaille d’or au cou, la semaine prochaine.

Je peux déjà l’imaginer, répondre à toutes les questions sans regarder les journalistes avec un petit sourire en coin. Je peux déjà le voir avec son petit air baveux, suffisant.

Je suis champion du monde… et pas vous.

Ce serait encore pire s’il fallait que son équipe ait raison du Canada en grande finale. Il aurait vraiment l’impression d’avoir fait la barbe à tout le monde.

Ce serait son plus grand jour de gloire à Ottawa.

Pour le journaliste que je suis, ce serait du bonbon.

On peut aimer ou on peut détester Jarkko. Personnellement, je l’aime bien.

En dépit des apparences, il est peut-être un des joueurs les plus intelligents de son équipe.

Dans la Ligue nationale de hockey, le rôle d’agitateur n’est pas très prisé.

Dans la plupart des cas, l’agitateur passe moins de 10 minutes par match sur la patinoire. On lui demande de faire perdre les pédales à ses adversaires en début de soirée, mais on l’utilise très rarement lors des attaques massives lorsqu’il accomplit sa mission.

Quand l’adversaire enragé réplique, l’agitateur doit garder la tête froide. Les médias et les partisans vont rarement souligner son bon travail, mais ils seront nombreux à lui sauter dessus à pieds joints lors des inévitables épisodes où il va exagérer.

Il joue un rôle ingrat.

Ruutu a commis quelques gaffes, l’hiver dernier, durant sa première saison à Ottawa. Il a été suspendu à deux reprises. Il a eu l’air fou.

Sur la patinoire, s’entend.

Après avoir mordu le pouce d’Andrew Peters, après avoir nargué la foule partisane du Centre Bell, après avoir passé une demie heure au téléphone avec Colin Campbell, il réagit toujours de la même façon.

Il ne se met jamais un pied dans la bouche. Quand il retire son équipement, le spectacle est terminé. Il explique alors patiemment et poliment que foutre le bordel fait partie de sa définition de tâches. C’est son métier.

Un bon matin 0ù il était de très bonne humeur, cet hiver, Ruutu me disait qu’il se sentait en grande forme. «Je ne vieillis pas. Je m’améliore», qu’il disait.

Il n’a pas complètement tort. À 33 ans, il devrait connaître la saison la plus productive de sa carrière.

Je lui ai alors planté mon micro sous le nez en lui demandant de me livrer ses secrets.

«Nah… Je ne peux pas t’aider. J’ai déjà promis ma recette au magazine GQ», a-t-il répondu.

Jarkko a tôt fait de comprendre qu’il n’avait pas le talent de son petit frère Tuomo, qui est un attaquant de premier trio chez les Hurricanes de la Caroline. Pour connaître une belle et longue carrière dans la LNH, il devait trouver une autre façon de s’illustrer.

Sa grande gueule et son arrogance lui permettront de prendre sa retraite dans quelques années avec quelques millions de dollars en banque.

Il n’y a rien de mal à ça.

Lire les commentaires (10)  |  Commenter cet article






Jeudi 25 février 2010 | Mise en ligne à 11h13 | Commenter Un commentaire

Un directeur général soulagé

 

Patrick Woodbury, LeDroit

Patrick Woodbury, LeDroit

Soudainement, il ne reste plus qu’un seul membre de l’organisation des Sénateurs au tournoi olympique de hockey.

Anton Volchenkov a été éliminé par Équipe Canada hier soir.

Filip Kuba, Milan Michalek et les Tchèques ont perdu contre Jarkko Ruutu et les Finlandais.

Enfin, Daniel Alfredsson a vu ses espoirs de remporter une deuxième médaille d’or s’envoler lorsque la Suède a été matée par l’équipe de Jaroslav Halak.

La direction des Sénateurs ne s’en plaint pas.

Je pense que nos joueurs nous ont fait honneur. J’ai été très impressionné par les performances de Milan. Il jouait un grand rôle pour son équipe quand je le regardais à la télévision. Je suis surtout content de voir que nos gars ont réussi à survivre au tournoi sans se blesser. Je suis déçu de savoir qu’ils ne remporteront pas l’or, mais je suis très content de leur offrir quelques jours de congé», déclare le directeur général Bryan Murray.

Il vient lui-même de rentrer de Floride, où il a passé sa pause olympique.

Les olympiens défaits ne devraient pas s’entraîner avec les Sénateurs avant lundi. Erik Karlsson, en revanche, participe à tous les exercices, ce matin. Il sera de retour au jeu la semaine prochaine. Brian Lee a été rappelé de Binghamton pour remplacer Chris Campoli.

Un commentaire  |  Commenter cet article






Mercredi 24 février 2010 | Mise en ligne à 17h45 | Commenter Commentaires (3)

Kovy à la plage

 

Patrick Woodbury, LeDroit

Patrick Woodbury, LeDroit

Nous avons bien essayé. Les joueurs et les entraîneurs des Sénateurs qui ont repris l’entraînement ne voulaient absolument pas parler de hockey olympique, aujourd’hui.

– Gros match en perspective entre le Canada et la Russie, Cory?

«Vous savez tous dans quel camp je me range, mais n’essayez surtout pas de m’entraîner dans le jeu des prédictions. Ce sera un bon match. Tout le monde prédisait une finale entre le Canada et la Russie. Le match tant attendu arrive plus tôt, mais ça ne change rien. Il faudra battre les Russes tôt ou tard si on veut remporter la médaille d’or. Je prédis un bon match, ce sera mon seul commentaire», a répondu l’entraîneur albertain.

Jason Spezza, vous êtes le plus grand sportif de salon de votre équipe. Vous avez certainement une opinion.

«Je ne suis pas un analyste. Je n’ai pas à faire de prédictions.»

– Mais vous êtes un amateur de hockey! Vous devez bien avoir une idée de ce qui se passe du côté d’Équipe Canada…

«Je bavarde avec mes amis durant les parties à la télé. Je n’ai rien vu de particulier…»

Même dans le camp russe, on ne veut pas se mouiller. Déçu de ne pas avoir été invité à Vancouver, Alex Kovalev prétend qu’il ne regardera pas le match de ce soir.

«J’ai un souper de prévu. Un souper avec des membres de ma famille et avec des amis», a-t-il dit.

Yeah, right.

«J’ai regardé une seule période du tournoi olympique, a-t-il insisté. Je passe mes vacances à la plage, pas devant la télé.»

L’Artiste a quand même souhaité un bon match aux partisans.

Moi aussi, je vous souhaite une belle soirée.

La première journée d’entraînement a été tranquille pour les Sénateurs. Tout le monde est rentré de vacances à temps. Erik Karlsson s’est entraîné en solo avec Luke Richardson pendant quelques minutes. Il pourrait rejoindre l’équipe plus tard cette semaine. Clouston a indiqué qu’un défenseur pourrait être rappelé de Binghamton dans les prochains jours. Chris Campoli et Nick Foligno ne devraient pas patiner cette semaine.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2012
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité