Sylvain St-Laurent

Archive, octobre 2009

Jeudi 29 octobre 2009 | Mise en ligne à 18h38 | Commenter Aucun commentaire

Une autre mauvaise nouvelle!

spezza.jpeg

Vivement la fin de ce court voyage en Floride. Les mauvaises nouvelles s’accumulent pour les Sénateurs.

Après Anton Volchenkov, voilà que Jason Spezza ne sera pas capable d’affronter le Lightning. Cory Clouston a choisi de le retirer de l’alignement par «mesure préventive». Il est blessé au «haut du corps».

Il a peut-être des problèmes de dos.

Ryan Shannon va le remplacer.

Clouston disait ce matin que deux ou trois attaquants ne se sentaient pas très bien. La grippe continue de circuler dans son vestiaire.

Ça ne laisse rien présager de bon.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 29 octobre 2009 | Mise en ligne à 12h14 | Commenter Commentaires (4)

Très mauvaise nouvelle sous le soleil

Anton VolchenkovPhoto: Patrick Woodbury, LeDroit



Attention, assoyez-vous. Celle-là va faire mal.

Anton Volchenkov n’affrontera pas le Lightning de Tampa Bay ce soir. Il pourra passer l’Halloween avec ses enfants, parce qu’il ne sera pas non plus de la partie lorsque les Thrashers d’Atlanta visiteront la Place Banque Scotia, samedi.

Il est blessé à un coude. La nature exacte (et la gravité) seront connues lorsqu’il aura la chance de subir un test d’imagerie par résonnance magnétique, quand les Sénateurs seront de retour à Ottawa, dans quelques heures.

Pessimiste, Cory Clouston se prépare à vivre sans son meilleur défenseur à caractère défensif pendant «quelques semaines».

Je vous avais prévenu que la nouvelle ferait mal.

Les Sénateurs ont réussi à conserver une fiche de 5-1-2 sans un autre pilier en défensive, Filip Kuba, au mois d’octobre.

Il est donc permis de croire qu’ils vont réussir à se débrouiller sans Volchenkov.

Je vous sert quand même la prédiction suivante: son absence sera plus remarquée.

Si j’étais le coach des Sénateurs, je traînerais une petite liste de trois joueurs que je ne voudrais jamais voir s’absenter pendant une longue période.

En première place, il y aurait Daniel Alfredsson. En deuxième, Pascal Leclaire.

Puis, tout de suite après, en troisième place, le gros tank russe.

C’est quand même ironique. Volchenkov peut se lancer devant une douzaine de rondelles par match. Les rondelles arrivent à plus de 100 miles à l’heure. Ça ne l’empêche jamais de jouer.

Puis, un petit accident bête survient. Une empilade de joueurs devant le filet de Brian Elliott, vers la fin de la troisième période. Un attaquant des Panthers de la Floride — probablement Kamil Kreps — lui tombe dessus. Son bras plie d’une mauvaise façon. C’est terminé.

Brian Lee a été rappelé de Binghamton pour le remplacer. Impossible de savoir avec qui il va jouer.

Leclaire se porte mieux, en passant. Il n’affrontera pas le Lightning, ce soir, mais il secondera Elliott.

Contrairement aux rumeurs qui ont circulé dernièrement, il souffre de la grippe saisonnière. Il n’a pas contracté la terrible A (H1N1).

Un autre changement pourrait être apporté à la formation débutante des Sénateurs. «Quelques-uns de nos attaquants ne se sentent pas très bien», dit Clouston.

Ah, oui. Si ça vous intéresse, il fait très beau, aujourd’hui, à Tampa. Peut-être même encore plus beau qu’hier, dans la région de Fort Lauderdale.

On s’en reparle…

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Mercredi 28 octobre 2009 | Mise en ligne à 15h35 | Commenter Commentaires (3)

Dangereuse Floride

archives-la-presse.jpg

Il y a un petit quelque chose dans l’air du sud de la Floride qui invite au calme. Je ne sais pas trop c’est quoi, mais chaque fois que je me retrouve ici, je relaxe.

Je finis toujours par me dire que j’aimerais prendre ma retraite dans un endroit comme ici.

Il fait 30 degrés Celcius, en passant, cet après-midi.

Je vous fait ch…, hein?

Dans quelques années, la retraite, patron. Okay. Peut-être quelques décennies.

Je me dis toujours que les joueurs des Panthers doivent aussi baigner dans la même ambiance, ce qui serait forcément une mauvaise chose. Ce n’est sans doute pas étranger au fait que l’équipe a éprouvé autant de difficultés depuis son arrivée dans la LNH, il y a bientôt 15 ans.

En tous cas. Tout ça pour dire que les Sénateurs ne devraient pas avoir trop de misère à gagner le match de ce soir.

Surtout que les Panthers, qui ont marqué seulement 19 buts à leurs neuf premières parties, seront privés de leur attaquant le plus dangereux David Booth.

Tiens… voici un texte publié ce matin dans un des trois quotidiens qui suivent l’équipe au quotidien, le South Florida Sun-Sentinel, sur l’état de santé du jeune attaquant. Très bien écrit. On ressent toute sa douleur.

En l’absence de Booth, le membre le plus prometteur de cette modeste organisation se trouve peut-être derrière le banc.

Jacques Martin a pris une très bonne décision lorsqu’il a embauché Peter DeBoer, l’an dernier. Ce gars-là a du chien et il refuse de s’apitoyer sur son sort.

Ce matin, par exemple, les journalistes voulaient le ramener sur la mise en échec de Mike Richards à l’endroit de Booth et sur la décision du comité de discipline de la LNH de ne pas suspendre le capitaine des Flyers de Philadelphie.

Sa réponse, toute courte et toute simple, voulait tout dire.

«Le monde n’arrête pas de tourner et personne dans cette ligue n’a de pitié pour nous. Il faut aller de l’avant et tenter de maintenir le rythme. Je ne cherche pas d’excuses. Je ne vais pas me croiser les doigts ou allumer un lampion en espérant que ça va nous aider à gagner. Nous sommes dans le trouble, mais une solution doit forcément exister, quelque part.»

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais si je dirigeais une entreprise, j’embaucherais des gens qui pensent comme ça n’importe quand.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2014
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  
  • Archives

  • publicité