Crise étudiante: vos solutions

Crise étudiante: vos solutions - Auteur
  • Vos solutions

    Vous avez une solution pour régler la crise étudiante? Décrivez-la entre 200 et 400 mots et envoyez-la à solution@lapresse.ca

  • Lire la suite »

    Archive du 28 mai 2012

    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h49 | Commenter Un commentaire

    Revenir aux valeurs de base

    Cet état de crise n’est agréable pour personne. Et la question n’est plus de savoir qui va remporter ce périple, c’est plutôt de revenir à nos valeurs de bases:

    —l’éducation de notre société

    Ceci devrait être le point de départ. À mon sens, une société éduquée sera à long terme «payante» pour le gouvernement, donc la société:
    — davantage de connaissances générales
    — futurs contribuables
    — économie plus aisée
    — rythme de vie plus régulier
    — meilleure santé générale
    — contribution plus facile pour les régimes de rentes
    — …

    Un accès à l’université qui équivaut à l’obtention d’un baccalauréat et de la maitrise serait équitable.
    Pour ceux et celles qui voudrait davantage de scolarité, ou qui changerait de parcours et ainsi dépasse les crédits nécessaires pour ces deux équivalences, devrait débourser alors de leur poche.
    Car bien entendu, l’école c’est beau, mais faut-il aussi avoir un but et contribuer à la société.

    Tandis qu’on y est: un ticket modérateur de 1$ pour chaque visite chez le médecin, à l’urgence, pour une hospitalisation…pourrait être pensé pour aider au manque s’il y a…
    Je préfère payer des impôts pour éduquer des gens, que pour tenter d’en soigner qui ne font aucun effort pour se garder en santé! (cigarette, alcool…)

    Martine Brault

    Un commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h48 | Commenter Commentaires (2)

    La poire en deux

    S’il est vrai que dans une négociation chacun des partis qui se font face doit mettre de l’eau dans son vin, il m’apparaît qu’une poire ne saurait être plus équitablement partagée que lorsqu’elle est coupée en deux parties égales. Au départ, le gouvernement était intraitable : une hausse de 75 % des frais de scolarité sur une base de cinq ans. De l’autre côté, les étudiants ne l’étaient pas moins : aucune hausse de scolarité. Quelle eût été la position mitoyenne ? Je ne suis pas député au pouvoir. Je ne suis plus étudiant. Je ne suis pas économiste. Je ne suis pas mathématicien. Mais je sais couper une poire en deux. Lire le reste de cet article »

    Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h45 | Commenter Aucun commentaire

    La fin des déductions d’impôts et un dégel

    Je ne suis pas fiscaliste, alors j’offre cette solution sous toutes réserves. Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h44 | Commenter Un commentaire

    Agir avec discernement

    Il y a un mot, pour moi, qui aiderait à trouver une solution, c’est: AIMER. AIMER LE QUÉBEC ASSEZ FORT POUR VOULOIR AGIR AVEC DISCERNEMENT ET NON AVEC ENTÊTEMENT. Je m’explique:

    Concernant la partie étudiante, la lacune, la plus évidente chez elle, c’est qu’elle veut oublier qu’en démocratie, normalement, on accepte que la loi doit être appliquée et respectée. Cette attitude de refus témoigne de l’indifférence à la bonne marche de la société québécoise, à l’irrespect du voisin, du concitoyen qui aspire à la paix sociale.
    Lire le reste de cet article »

    Un commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h41 | Commenter Un commentaire

    Attendre les élections

    Avez-vous remarqué qu’il n’y a que des Québécois de souche qui participe à cette crise? Les cégeps et universités anglophones n’y ont pas participé. Ils ont pour la plupart terminés leur session et les étudiants sont tous probablement déjà occupés avec leur emploi d’été. Cet été, ils auront plus de choix comme travail puisque plusieurs étudiants francophones seront aux études. Lors des nombreuses démonstrations, je ne vois pas de gens de couleur ou des émigrés qui sont venus peupler le Québec en grand nombre au cours des dernières années. Vous savez où ils sont?
    Lire le reste de cet article »

    Un commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h41 | Commenter Aucun commentaire

    Mettre un terme au conflit

    La loi 78 proposée par les libéraux de Jean Charest et adoptée en catastrophe n’a fait que jeter de l’huile sur le feu. Les étudiants seuls ou presque à manifester contre les hausses des frais de scolarité sont maintenant appuyés par une majorité de la population dans leur lutte contre cette loi abusive et irrespectueuse d’une société démocratique telle la nôtre. Il semble que le gouvernement Charest a sous-estimé la capacité de mobilisation des associations étudiantes ainsi que leur capacité à rallier l’opinion publique à leur cause. Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h40 | Commenter Aucun commentaire

    Huit pistes

    Considérant les prises de position fermes entre le gouvernement et les groupes étudiants qui semblent inconciliables, je suggère ce qui suit : Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Certains étudiants plus radicaux veulent non seulement le gel des frais de scolarité, mais la gratuité des études universitaires.

    Mais, comme disait Karl Marx (en d’autres termes) «there’s nothing like a free lunch». Si l’État possède tout, les études seront gratuites, mais tu en payeras le prix en travaillant pour l’État, et pas toujours de la façon que tu aurais souhaitée. Beaucoup de partisans de la gratuité des études universitaires ont cité le modèle scandinave et en particulier le modèle norvégien. Or, les études universitaires sont gratuites en Norvège, mais tous doivent ensuite faire une année de service militaire ou de service social pour les femmes, bien que de plus en plus d’entre elles choisissent l’armée.
    Lire le reste de cet article »

    Un commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h37 | Commenter Un commentaire

    Des négociations à la télé

    Si la solution passe par la reprise des négociations et que le gouvernement accepte, c’est à une condition non négociable. Négociations télévisées afin que toute la population soit témoin des discussions, des décisions et des discours «post négo» autant des représentants du gouvernement que ceux des étudiants. Je suis d’accord avec les décisions du gouvernement Charest surtout quand on voit la réponse des étudiants: désobéissance civile… ils se prennent pour qui?

    Une citoyenne qui est consciente des problèmes de la société mais qui désire conserver la démocratie: la vraie!

    Monik Picotte

    Un commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h35 | Commenter Aucun commentaire

    Récupérer les fonds publics

    Le Québec, la rebelle province, est un beau grand pays, libre et riche. Nous savons tous où est l’argent: les droits de redevances des minières, la corruption, la gestion des universités, les banques… Pourquoi ne pas récupérer l’argent que nous volent les minières et offrir en cadeau à nos enfants la gratuité scolaire? Non à la hausse des frais de scolarité.

    Denis Alix, 58 ans

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h33 | Commenter Aucun commentaire

    Pour une réorganisation du système d’enseignement

    Il faut trouver de nouvelles sources de financement pour les écoles afin d’améliorer les infrastructures, payer convenablement les professeurs compétents, etc. Et il faut permettre à l’ensemble de la population d’avoir accès à un réseau d’enseignement efficace et performant.

    Revenons à la base. Il est évident qu’il existe des écarts importants au niveau des revenus dans notre société. Il devient alors difficile pour un étudiant d’entamer des études postsecondaires ou collégiales si ce dernier n’a pas les moyens de payer ses cours…On peut même penser qu’un jeune étudiant se découragera devant les sommes à investir et choisira d’écourter son séjour dans les établissements d’enseignement.
    Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h32 | Commenter Aucun commentaire

    Observation neutre et professionnelle

    Afin que l’expression des opinions par la manifestation reste pacifique et que l’exercice de protection de l’ordre soit effectué avec mesure, je trouve urgent que les manifestations soient placées en observation neutre et professionnelle.

    Par exemple, le Barreau devrait déléguer des groupes de trois avocats, suffisamment expérimentés et neutres, qui circuleraient en toute liberté au sein des manifestants et des policiers, caméra à la main, et rapporteraient publiquement tout incident ou débordement qu’ils remarquent, d’un côté comme de l’autre.

    Ces «observateurs civiques» devraient être clairement identifiables (par leur vêtement) et les leaders étudiants comme gouvernementaux devraient donner instruction à tous de leur laisser le champ libre.

    Ils seraient les yeux et les oreilles du public et éventuellement des tribunaux qui pourraient ainsi se faire une idée juste de la responsabilité respective des acteurs.

    Je suis persuadé qu’une telle mesure constituerait un incitatif puissant à garder une mesure raisonnable dans la façon d’agir et rendrait moins pénible le climat.

    Évidemment, cela ne règle pas le problème initial. Mais cela réduit de beaucoup l’inflammation en attendant la guérison.

    Yann Bernard

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h29 | Commenter Aucun commentaire

    Suspendre la hausse et déclencher des élections

    Il faut être aveugle, inconscient ou carrément égoïste pour ne pas se rendre compte que le Québec se dirige lentement, mais sûrement, vers un gouffre financier, environnemental et social. Il ne fait plus aucun doute qu’on devra payer davantage, tôt ou tard, pour maintenir les niveaux de services actuels. J’étais en faveur de la hausse jusqu’au point de presse du 18 mai dernier où Léo Bureau-Blouin commentait le dépôt de la Loi 78. Il a exprimé avec justesse la situation pénible de sa génération qui aura essentiellement comme unique défi d’assumer les déficits des caisses de retraite, les fiascos environnementaux et la dette publique du Québec. Le Gouvernement aurait pu trouver l’argent qui lui manque cruellement ailleurs que dans l’augmentation des frais de scolarité, mais il était plus facile de s’attaquer à cette génération apathique qui ne présente aucun intérêt sur le plan électoral. Je ne dis pas qu’il ne faut pas augmenter les frais de scolarité, mais plutôt qu’on aurait peut-être pu commencer ailleurs. Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h28 | Commenter Aucun commentaire

    Un consensus par recoupement

    Si l’on constate le contexte d’émergence du conflit étudiant, on remarque qu’il y a eu une réaction populaire à une action politique libérale d’augmenter les droits de scolarité. Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h27 | Commenter Aucun commentaire

    Suivre le taux d’inflation

    Dans une logique marchande, en raison de l’inflation, tout ce qui ne monte pas descend. Les frais de scolarité gelés équivalent donc à une baisse des coûts. Augmenter les frais de scolarité dès maintenant de 2 ou 3%, de façon à respecter l’inflation, pourrait correspondre aux visées du gouvernement pour que tous les citoyens fassent leur part dans un contexte économique difficile, du moins en ce qui concerne les finances publiques. Le premier ministre pourrait ainsi sauver la face et accorder un moratoire sur ce qu’il appelle le «rattrapage», soit 325$ par an selon la proposition de départ. Ce «rattrapage» devrait ensuite devenir un enjeu électoral.
    Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h24 | Commenter Aucun commentaire

    Payer pour les cours échoués

    Gratuité scolaire: environ 700 millions de dollars

    Population active du Québec: 4 285 800

    Une petite division … 163,33$ par année par membre de la population active
    Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h22 | Commenter Aucun commentaire

    La couverture médiatique doit changer

    Vous me demandez mon avis? Cela me fait plaisir, mais pas sûr qu’elle vous fera plaisir.

    1- Que les médias n’accordent pas autant d’importance à ce conflit et qu’ils cessent d’en faire leur première page.

    2- Que les médias demeurent objectifs et qu’ils cessent de donner leurs opinions, seulement rapporter les faits sans photos.
    Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h20 | Commenter Aucun commentaire

    Ensemble, aidons…

    Il y a un mot, pour moi, qui aiderait à trouver une solution, c’est: AIMER. AIMER LE QUÉBEC ASSEZ FORT POUR VOULOIR AGIR AVEC DISCERNEMENT ET NON AVEC ENTÊTEMENT. Je m’explique:
    Concernant la partie étudiante, la lacune, la plus évidente chez elle, c’est qu’elle veut oublier qu’en démocratie, normalement, on accepte que la loi doive être appliquée et respectée. Cette attitude de refus témoigne de l’indifférence à la bonne marche de la société québécoise, à l’irrespect du voisin, du concitoyen qui aspire à la paix sociale. Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 15h20 | Commenter Aucun commentaire

    Il reste les élections

    Hier, j’ai fait un rêve. Dans mon rêve, j’occupais le rôle de médiateur. Mon mandat consistait principalement à réunir les membres du gouvernement ainsi que les représentants des différentes associations étudiantes. J’ai également convoqué les représentants des grandes centrales syndicales, des membres de l’opposition, de la CAQ et le représentant de Québec solidaire. D’entrée de jeu, j’ai mentionné à tous que nous étions réunis afin de trouver une solution et non des coupables. Pas besoin de vous dire que la tension était palpable. Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 14h55 | Commenter Un commentaire

    Un thérapeute familiale

    Le Québec arbore aujourd’hui son vrai visage, soit celui d’une société adolescente en crise identitaire, insouciante et qui dépense outrageusement à crédit en reportant les conséquences à plus tard.

    La crise sociale que le Québec vit actuellement découle d’un conflit générationnel et d’un conflit de valeur.

    D’un côté, le gouvernement qui siège est perçu par la jeunesse québécoise comme un parent autoritaire, impulsif et intransigeant, qui valorise principalement l’argent et qui enjoint son enfant à poursuivre la vocation du droit.
    Lire le reste de cet article »

    Un commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 14h53 | Commenter Aucun commentaire

    Modulation des frais de scolarité selon les programmes

    Le gouvernement insiste beaucoup sur le fait que les étudiants ne paient présentement que 11% de leur formation et souhaite ramener ce chiffre à 17%. Ce chiffre représente une moyenne globale qui ne tient pas compte du pourcentage payé par les étudiants selon leur programme d’étude. Or, si l’on regarde la répartition des étudiants en grève, la majorité d’entre eux se retrouvent dans des programmes d’études dont les étudiants assument beaucoup plus que le 17% réclamé par le gouvernement en terme de «juste part». Ma solution serait de moduler la hausse des frais de scolarité en tenant compte du coût réel de formation, programme par programme, ainsi que des perspectives salariales moyennes des diplômés de ces programmes. Ainsi, la hausse serait beaucoup moindre pour les programmes dont les étudiants assument déjà leur juste part et serait plus élevée pour les étudiants qui défraient un pourcentage bien en dessous de la moyenne. Par ailleurs, il faudrait que les programmes de prêts et bourses soient revus en fonction de ces hausses inégales. Payer les mêmes frais de scolarité, peu importe la formation reçue et la perspective salariale des étudiants de ces programmes, est selon moi un non-sens. 18000$ de dettes d’études n’a pas la même signification selon qu’on gagne 75000$ ou 35000$ par année à la fin de notre scolarité.

    Yannick Allard, Montréal

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Maintien de la hausse des droits de scolarité, suspension des cours et disqualification des organisations étudiantes. Avec sa loi spéciale – dont le libellé n’est pas connu au moment d’écrire ces lignes – le gouvernement Charest poursuit son travail d’intégration des universités québécoises au réseau universitaire mondial, en conformité avec les principes néolibéraux du processus de Bologne, et transforme le Québec en « Right-to-study state » sur le modèle des «Right-to-work states» du sud des États-Unis.

    Dans l’entente du 6 mai dernier, aujourd’hui caduque, la ministre Courchesne avait sournoisement introduit, avec l’article 2, la création d’un Conseil permanent des universités dont le mandat aurait été d’examiner, «à la lumière des meilleures pratiques», des sujets comme «l’abolition et la création de programmes, l’internationalisation, les partenariats entre les universités et les milieux, la formation continue, la qualité de la formation, de la recherche, du soutien, et les instances universitaires».
    Lire le reste de cet article »

    Un commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 14h48 | Commenter Aucun commentaire

    Rétablir l’ordre

    Il est temps de reprendre la situation en main. Les effets de l’arrêt des cours se feront sentir bientôt sur différents secteurs de la société. Il faut que l’État reprenne son autorité et rétablisse l’ordre, à n’importe quel coût. Aucune discussion saine ne pourra se faire si toute la société est ralentie à cause du gel des cours, du chaos qui règne en ville ou des groupuscules d’extrême gauche qui recrutent dans les rangs des étudiants enragés. Il faut impérativement un dialogue entre les représentants des étudiants et le gouvernement, mais avant tout cela, il faut rentrer les étudiants dans leurs classes et chasser les anarchistes des places publiques. L’État a le rôle fondamental d’assurer l’ordre et la paix dans les lieux publics et doit utiliser tous les moyens à sa disposition pour y parvenir. Les étudiants ne sont plus des adultes, alors il faut arrêter de les traiter comme de jeunes bambins.
    Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 13h47 | Commenter Aucun commentaire

    En bref…

    Tout d’abord éliminons les casseurs (sans mettre de gants blancs). Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 13h37 | Commenter Un commentaire

    Allons-y avec la démocratie

    Je vous soumets bien humblement une hypothèse. Du côté des protestataires, on nous sert régulièrement une rhétorique imaginative où l’expression démocratie directe revient fréquemment. Je propose de prendre ces bonnes gens au mot. Lire le reste de cet article »

    Un commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 12h22 | Commenter Commentaires (3)

    Un impôt spécial à tous les étudiants universitaires

    Je crois que cette situation ne se réglera pas avec des rencontres de négociation basées uniquement sur les frais de scolarité. Au pojnt où on est rendu, rien ne sera acceptable pour tout le monde et actuellement je ne vois pas poindre l’ombre d’un compromis par les parties en cause. Lire le reste de cet article »

    Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 12h09 | Commenter Aucun commentaire

    Une réorganisation s’impose

    Ce conflit qui perdure depuis plus de 100 jours n’est pas aussi simple qu’il en a l’air en surface. Le problème va beaucoup plus loin que la simple hausse des droits de scolarité et les manifestations étudiantes à leur égard. Si nous prenons le temps d’y penser, nous allons voir que ces étudiants ont ouvert la boite de Pandore et ont mis le doigt sur le problème fondamental du Québec. Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 12h05 | Commenter Un commentaire

    Des frais de cours modulés

    La solution?

    Des frais de cours qui sont modulés en fonction du coût réel. J’étais surpris d’apprendre que c’étaient les associations étudiantes qui refusaient d’en entendre parler. Lire le reste de cet article »

    Un commentaire  |  Commenter cet article






    En tant que propriétaire de petite entreprise, je constate la piètre qualité de l’éducation post-secondaire. Le problème : manque d’autonomie et de compétences réalistes (face au marché du travail). Je suis donc POUR une amélioration de la qualité d’enseignement, donc favorable à une petite hausse des frais de scolarité (mais pas autant que proposé par le gouvernement).
    Mes idées pour rendre l’éducation accessible, valorisante et rentable pour la société : Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Pourquoi ne pas profiter de la présente crise pour améliorer l’accessibilité et la qualité de l’enseignement? Voici 17 propositions en ce sens.

    1. Éducation universitaire gratuite.

    a) Parce que des études universitaires sont obligatoires en cette époque du savoir. Coût annuel : environ 900 millions de dollars.

    b) Financement par l’abolition des subventions aux entreprises, trop souvent accordées en fonction de considérations politiques plutôt qu’économiques. Économie : trois milliards de dollars par an.
    Lire le reste de cet article »

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2012
    D L Ma Me J V S
        juin »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité