Crise étudiante: vos solutions

Crise étudiante: vos solutions - Auteur
  • Vos solutions

    Vous avez une solution pour régler la crise étudiante? Décrivez-la entre 200 et 400 mots et envoyez-la à solution@lapresse.ca

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 25 mai 2012 | Mise en ligne à 12h25 | Commenter Un commentaire

    Reprendre les négociations

    Que le premier ministre M. Charest ainsi que la ministre de l’Éducation Mme Courchesne rencontrent les leaders étudiants dans le but d’arriver à une entente avant la reprise des cours en août. Selon un horaire rigoureux, mais humainement respectable (arrêt la nuit), que les deux partis écoutent les «pourquoi» qui les ont menés à une telle impasse.

    Que le premier ministre explique de nouveau les offres sensées et visiblement acceptables parues dans La Presse au cours du mois de mai :
    - augmentation des prêts et bourses
    - revenu familial modifié à la hausse pour avoir droit à ces prêts et bourses

    Après l’analyse de certains spécialistes chevronnés dans le domaine, cette offre était favorable aux étudiants et ne brimait pas leur budget. Au contraire, cette même offre effaçait la hausse des droits de scolarité chez plusieurs étudiants. Lors des rencontres souhaitées avant le 15 août, pourquoi ne pas tenter d’inviter quelques étudiants grévistes et prendre le temps d’analyser leur situation financière et même d’en faire connaître les résultats au public par La Presse avec l’approbation des étudiants volontaires? Peut-être qu’en dressant un portrait juste de leurs besoins, la raison viendrait à bout de la ligne dure qui fait mal à tout le peuple québécois. Peut-être qu’après ces explications concrètes on verrait le bien-fondé de ces offres.

    La reprise des cours est prévue pour le 15 août. Plusieurs étudiants désirent assister à leurs cours pour obtenir finalement la confirmation de la réussite de leur session. Espérons que cet espoir deviendra réalité! S’il y a encore des actions contestataires qui mettent du grabuge à l’entrée, alors une entrée sécurisée par les services de l’ordre sera nécessaire et l’imposition de conséquences indésirables suivra malheureusement ces gestes inacceptables. Tous les étudiants sont invités au rendez-vous du mois d’août. Eux seuls peuvent décider des gestes qu’ils poseront pour assurer leur avenir. Si leur décision est de ne pas rentrer, alors il leur restera un geste important: voter aux prochaines élections.

    Lucie Labelle


    • Si j’étais le premier ministre…je dirais à ma population :

      Je vous ai vu..

      Je vous ai entendu…

      Je vous ai compris…

      J’annule la hausse des frais de scolarité…

      J’abolis la Loi 78…

      J’assurerai un financement adéquat pour la scolarité de notre jeunesse…

      Je refilerai la facture via les impôts à l’ensemble de la population considérant votre appui

      évident à la cause étudiante !

      Michel Genest

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2012
    D L Ma Me J V S
        juin »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité