Soccer

Archive de la catégorie ‘Général’

Jeudi 10 avril 2014 | Mise en ligne à 12h56 | Commenter Commentaires (52)

Les salaires des joueurs

CHARLES DUBÉ

Huit joueurs de l’Impact touchent un salaire annuel supérieur à 200 000 $ et six autres, un salaire supérieur à 100 000 $, selon les plus récentes données divulguées par l’association des joueurs de la MLS. Sauriez-vous les nommer ?

Bien que ces données ne représentent pas totalement la réalité – les joueurs pouvant être payés de différentes façons –, il est toujours intéressant d’y jeter un coup d’œil.

Si les produits de l’académie et de jeunes joueurs comme Eric Miller (68 500 $) ou Andres Romero (60 000 $) ne coûtent pas une fortune, certains vétérans et réservistes ont un impact beaucoup plus important sur la masse salariale et par conséquent la capacité de recruter de l’équipe.

J’aime bien Sanna Nyassi comme réserviste. Je trouve que sa vitesse apporte quelque chose d’intéressant lorsqu’il entre en jeu en fin de match. Mais vaut-il vraiment les 155 000 $ qu’il coûte. Cet argent pourrait-il être mieux investi dans une ligue régie par un plafond salarial ?

Matteo Ferrari, qui semble dépassé depuis le début de la saison, mérite-t-il d’être le deuxième joueur le mieux payé de l’équipe avec un salaire garanti de plus de 355 000 $ ?

Adrian Lopez n’a joué qu’un match avec l’Impact depuis son arrivée, mais il touche près de 300 000 $ annuellement. Les attentes seront très grandes envers lui quand il reviendra de sa blessure. Saura-t-il faire la différence ?

À la lumière de ces informations, que pensez-vous de l’effectif montréalais ? Quels joueurs selon vous sont les meilleures aubaines ? Quels joueurs coûtent trop cher par rapport à ce qu’ils apportent à l’équipe ?

Dans une entrevue à un journal suisse, l’ancien entraîneur de l’Impact Marco Schällibaum affirme que la direction « refusait de se séparer de joueurs » qu’il jugeait « mauvais pour l’équipe ». Qui sont ces joueurs, selon vous ?

Le salaire garanti des joueurs de l’Impact

Bernardello, Hernan – 250 008 $
Bernier, Patrice – 205 000 $
Brovsky, Jeb – 119 000 $
Bush, Evan – 48 825 $
Camara, Hassoun – 226 625 $
Crepeau, Maxime – 48 500 $
Di Vaio, Marco – 2 600 000 $
Ferrari, Matteo – 355 475 $
Gonzalez, Santiago – 50 000 $
Lefevre, Wandrille – 48 500 $
Mallace, Calum – 65 848 $
Mapp, Justin – 174 750 $
Martins, Felipe – 192 500 $
McInerney, Jack – 294 166.67 $
Messoudi, Zakaria – 36 504 $
Miller, Eric – 68 500 $
Nyassi, Sanna – 154 625 $
Ouimette, Karl – 48 825 $
Pearce, Heath – 100 000 $
Perkins, Troy – 271 833.33 $
Rivas, Nelson – 80 004 $
Rodriguez, Adrian Lopez – 291 250 $
Romero, Andres – 60 000 $
Smith, Blake – 84 900 $
Tissot, Maxim – 48 500 $
Warner, Collen – 143 000 $

La liste complète des salaires des joueurs de la MLS est ici.

Note : Ces chiffres, divulgués par l’association des joueurs, représentent les salaires des joueurs tel que stipulé dans leur contrat avec la MLS. Ils incluent les bonus annualisés prévus sur l’ensemble du contrat. Les joueurs peuvent toutefois recevoir d’autres compensations financières. Il faut donc prendre ces données avec un grain de sel.

Lire les commentaires (52)  |  Commenter cet article






Mardi 8 avril 2014 | Mise en ligne à 17h38 | Commenter Commentaires (39)

Le PSG renversé par Chelsea

CHARLES DUBÉ

Il ne faut jamais compter une équipe dirigée par Jose Mourinho pour battue. Le PSG l’a appris à ses dépens mardi. Après une victoire relativement confortable de 3-1 à Paris, les Français – privés de Zlatan Ibrahimovic – ont été renversés 2-0 au match retour à Londres. C’est un but de Demba Ba à la 87e minute qui a scellé l’issue du match et donné la victoire aux Anglais en vertu de la règle des buts à l’étranger.

La déception sera certainement amère pour les Parisiens qui croyaient réellement en leurs chances et souhaitaient affirmer leur montée en puissance sur la scène européenne avec une participation à la demi-finale de la Ligue des champions. Ils devront attendre à l’an prochain alors que Chelsea poursuit son parcours et tentera de décrocher un deuxième titre en trois ans.

Plus de détails ici

Dans l’autre match au programme mardi, le Borussia Dortmund a donné la frousse au Real Madrid. Avec sa victoire de 2-0, en Allemagne, il est passé bien près de forcer la tenue d’une prolongation mais, au final, la pente aura été trop abrupte à remonter et la performance étincelante des Espagnols au match aller (3-0) leur permet de se qualifier pour le tour suivant.

Les deux autres qualifiés pour les demi-finales seront connus mercredi.

Il y aura assurément une autre équipe espagnole alors que l’Atletico Madrid cherchera à profiter de l’avantage du terrain pour poursuivre son excellente saison et éliminer le FC Barcelone. Après un match nul de 1-1 à l’aller au Camp Nou, les Madrilènes croiront certainement en leur chance à domicile. Lionel Messi pourra-t-il faire la différence ? Ou Diego Costa aura-t-il le meilleur ?

Dans l’autre duel, Manchester United tentera de transporter sa surprenante forme européenne à Munich. Après un 1-1 à Old Trafford, les Anglais devront être disciplinés défensivement en Allemagne et chercheront à profiter de l’absence de Bastian Schweinsteiger et Javi Martinez – tous deux suspendus – pour s’imposer. Les champions en titre, qui ont perdu pour la première fois en 54 matchs de Bundesliga ce week-end, ont toutefois assez de profondeur pour pallier ces absences. Sauront-ils redémarrer leur redoutable machine ?

Lire les commentaires (39)  |  Commenter cet article






Vendredi 4 avril 2014 | Mise en ligne à 11h05 | Commenter Commentaires (54)

Jack McInerney à Montréal


Le nouvel attaquant de l’Impact Jack McInerney, alors avec l’Union, devant Collen Warner

Le nouvel attaquant de l’Impact Jack McInerney, alors avec l’Union, devant Collen Warner

CHARLES DUBÉ

Ce n’est pas tout à fait l’équivalent de l’arrivée de Thomas Vanek avec le Canadien, mais l’Impact vient de mettre la main sur un des meilleurs jeunes attaquants de la MLS, Jack McInerney de l’Union de Philadelphie, en retour d’un espoir qui tardait à exploser, Andrew Wenger.

Choix de première ronde de l’Union en 2010, McInerney a marqué 25 buts en 95 matchs en MLS. Sa production a toutefois baissé à 3 buts à ses 18 derniers matchs depuis sa participation à la Gold Cup l’été dernier avec l’équipe américaine. La direction montréalaise espère certainement qu’un changement de décor saura relancer la carrière du jeune buteur et lui donner un nouveau départ.

L’athlète de 21 ans en est toutefois à sa dernière année de contrat et l’Union semblait réticente à lui accorder la hausse salariale qu’il souhaite, lui qui touche actuellement un salaire de base de 125 000 $.

Pour faire son acquisition, l’Impact a dû céder le premier choix au repêchage de son histoire. Repêché au tout premier rang en 2012, Andrew Wenger n’a jamais su réellement s’imposer à Montréal, relégué derrière Marco Di Vaio dans l’ordre de sélection et souvent injustement comparé à son illustre coéquipier italien. Le jeune américain de 23 ans aura finalement marqué 6 buts en 51 matchs avec l’Impact.

L’Union, qui connaît très bien Wenger – originaire de la Pennsylvanie – et le tient en grande estime souhaitera qu’un changement de décor saura donner un nouvel élan à sa carrière et qu’il pourra faire regretter son départ aux partisans montréalais, un scénario qui n’est pas improbable compte tenu le grand potentiel du joueur.

Reste qu’au final, l’Impact met la main sur un joueur plus jeune, plus talentueux et qui a déjà prouvé qu’il peut faire la différence dans un match en MLS.

La question sera maintenant de voir l’utilisation qu’en fera l’Impact. Frank Klopas modifiera-t-il son schéma tactique pour un 4-4-2 pour accommoder Di Vaio et McInerney ou continuera-t-il avec un seul attaquant qui signifierait un rôle plus effacé ou sur les flancs pour le nouvel arrivant ?

On ne connaîtra pas la réponse à ces questions avant la semaine prochaine, la direction ayant confirmé que McInerney ne se rapporterait à l’Impact qu’en début de semaine prochaine et qu’il ne sera pas disponible pour le match de samedi contre le Red Bull.

Plus de détails sur la transaction ici.

Le point de vue d’un journaliste de Philadelphie

Le pré-papier de mon collègue Pascal Milano sur le match de demain qui nous annonce que Patrice Bernier et Jeb Brovsky pourraient encore être laissés de côté. Thierry Henry sera-t-il de la partie ?

Lire les commentaires (54)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2010
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité