Soccer

Archive, avril 2014

Mardi 29 avril 2014 | Mise en ligne à 10h50 | Commenter Commentaires (44)

Ligue des champions: qui passera à la finale ?

CHARLES DUBÉ

Les demi-finales de la Ligue des champions se poursuivent aujourd’hui après deux duels très serrés la semaine dernière. Qui selon vous accédera à la grande finale du 24 mai à Lisbonne ?

Bayern Munich c. Real Madrid

Malgré un pourcentage de possession de 72 %, les Allemands se sont inclinés 1-0 au match aller, une première défaite au Santiago-Bernarbeu pour leur entraîneur Pep Guardiola. Saura-t-il reprendre le dessus, lui qui a maintenant une fiche de 9 victoires, 3 défaites et 4 nuls en tant qu’entraîneur contre ses grands rivaux ? Ou son style basé sur la possession à tout prix a-t-il enlevé le tranchant à l’attaque bavaroise qui avait écrasé le FC Barcelone 7-0 à ce stade de la compétition l’an dernier ? Contre un Real Madrid, qui a emprunté une page au livre de jeu de son ancien entraîneur Jose Mourinho et jouer la contre-attaque à perfection, il est certain que Munich devra se faire plus incisif, surtout qu’un but adversaire les forcerait à en marquer au moins trois. Je ne parierais pas contre eux, tout de même. Rien n’est gagné pour Madrid, qui devra faire preuve de discipline à l’arrière pour contrer une attaque allemande qui sera sûrement plus insistante et plus portée vers l’avant.

Chelsea c. Atletico

Un autre duel où une équipe a outrageusement dominé l’autre au niveau de la possession au premier match sans grand résultat. Malgré 26 tirs, dont 10 cadrés, et 62 % de possession, l’Atletico Madrid s’est buté au mur anglais et à la discipline des hommes de Jose Mourinho, menés défensivement par l’infatigable John Terry. Après un 0-0 à l’aller, le deuxième match, mercredi, risque d’être aussi intense. Les Londoniens montreront peut-être un peu plus de volonté d’attaquer à la maison, mais à moins d’encaisser un but rapidement, il devrait conserver leur approche pragmatique et défensive. Leur entraîneur n’en a cure de se faire accuser de jouer du football moins excitant, comme l’a encore une fois démontré sa victoire de 2-0 contre Liverpool ce week-end, et est un maître tacticien quand il vient le temps de contenir les assauts adverses (voir sa victoire avec Milan contre Barcelone en 2010). L’expérience de Chelsea, qui a atteint 7 fois les demi-finales de la Ligue des champions au cours des 11 dernières années – ils ont remporté la compétition en 2012, battant Munich au tir au but en finale – en plus de remporter la Ligue Europa l’an dernier, devrait leur servir face à un adversaire beaucoup moins expérimenté sur la scène européenne. Mais, tout semble sourire aux Madrilènes cette année, en bonne position pour remporter la Liga cette année pour la première fois depuis 1995-1996 – et arracher le titre au duo Barcelone-Real pour la première fois depuis 2003-2004. Devant leur excellent gardien Thibaut Courtois, qui pourrait retourner à Chelsea l’an prochain et remplacer Peter Cech blessé, l’Atletico possède une des meilleures défensives d’Europe. S’il parvient à percer la muraille anglaise et à marquer à l’étranger, la tâche sera ardue pour son adversaire.

Lire les commentaires (44)  |  Commenter cet article






Lundi 28 avril 2014 | Mise en ligne à 11h21 | Commenter Commentaires (12)

Retour sur la première victoire

Felipe a marqué le seul but du match. Photo Eric Bolte, USA Today Sports

Felipe a marqué le seul but du match. Photo Eric Bolte, USA Today Sports

CHARLES DUBÉ

L’Impact a finalement remporté sa première victoire de la saison samedi à son huitième match. Voici quelques réflexions en vrac à la suite de ce match.

> J’ai beaucoup aimé la façon dont Frank Klopas a fait évoluer son effectif au cours du match alternant entre le 4-2-3-1 au 4-4-2 et permutant des joueurs (Di Vaio et McInerney entre la pointe et l’aile gauche, Warner et Bernier au centre) selon l’allure du match.

> J’ai bien aimé l’utilisation de Maxim Tissot comme milieu gauche. J’ai toujours aimé ses aptitudes offensives, mais craint ses montées trop aventureuses et son jeu défensif parfois un peu brouillon. En jouant un peu plus haut, je crois que le jeune Québécois peut être à son meilleur et à plus de liberté pour se lancer à l’attaque. Samedi, il a été en retard sur quelques jeux (il aurait peut-être besoin d’une courte période d’adaptation), mais a créé de belles choses à l’avant tout en étant responsable et en se repliant quand il le fallait. Pourrait-il être la solution du côté gauche ?

> Di Vaio et McInerney à gauche. Ni l’un, ni l’autre ne m’ont impressionné à ce poste. Peut-être qu’avec un peu de temps, ils pourraient s’y adapter. J’ai tout de même été surpris de voir jouer Di Vaio ailleurs qu’en attaque. Pourrait-on l’essayer en numéro 10 ?

> Felipe à gauche. Il se démarquait souvent, mais semblait un peu perdu même s’il a créé quelques occasions. Ses coéquipiers semblaient l’ignorer alors qu’il était souvent seul et en bonne position.

> Blake Smith et Santiago Gonzalez ? Selon mon décompte, on a utilisé six joueurs différents, dont deux défenseurs, comme milieux latéraux. Blake Smith et Santiago Gonzalez sont restés sur le banc tout le match. L’entraîneur a-t-il confiance en ces deux joueurs ? Que peut-on en conclure ? Ont-ils un rôle à jouer avec l’équipe ?

> Patrice Bernier, Collen Warner et Calum Mallace ont connu un match correct au milieu, mais aucun des trois n’a réussi à bien couvrir les défenseurs, selon moi. En sont-ils capables ? Est-ce qu’un Hassoun Camara ou un Jeb Brovsky pourraient faire le travail comme milieu défensif?

> La charnière centrale Ferrari-Ouimette semble plus solide, mais trop souvent j’ai vu les deux joueurs se diriger en même temps vers le porteur du ballon laissant un autre attaquant complètement libre. Est-ce un problème de communication ou de système de jeu ? Il faut quand même se réjouir du jeu blanc, presque aussi important que la victoire pour la confiance.

> De mémoire, j’ai vu au moins trois joueurs (Bernier, Brovsky et Camara) faire des passes dangereuses et presque interceptées vers le centre de la surface de réparation. Il ne faut plus revoir ça.

> La direction de l’Impact nous répète continuellement qu’elle veut développer un style basé sur la possession et le beau jeu. Pourtant si on regarde les succès de l’équipe depuis son entrée en MLS, les meilleurs résultats sont survenus lorsqu’on fermait le jeu et qu’on misait sur la contre-attaque. Pourquoi s’entêter à vouloir jouer la possession ? Devrait-on plutôt miser sur le style qui apporte de bons résultats, même si moins excitants selon certains ?

> Avec sa victoire, l’Impact a coiffé le Fire et n’occupe plus le dernier rang dans l’est. Il se trouve également à trois petits points du FC Toronto. Il a toutefois disputé deux matchs de plus que ses rivaux canadiens et un de plus que Chicago qui est une des deux seules équipes, avec Portland, qui n’a toujours pas gagné de matchs.

Le résumé du match de Pascal Milano

Le billet de Patrick Leduc

Lire les commentaires (12)  |  Commenter cet article






Vendredi 25 avril 2014 | Mise en ligne à 14h21 | Commenter Commentaires (24)

Des solutions pour le premier match au stade Saputo ?

CHARLES DUBÉ

L’Impact disputera finalement son premier match au stade Saputo demain et malgré le mauvais début de saison de l’équipe, les succès du Canadien en séries et la pluie annoncée, il semble que les partisans seront au rendez-vous alors que l’Impact annonçait, hier, qu’il restait moins de 2000 billets à vendre.

À seulement cinq points des séries, malgré sa longue séquence sans victoire, le Bleu-blanc-noir voudra profiter de ce retour chez lui pour finalement enregistrer sa première victoire. Comme l’indiquait Pascal Milano plus tôt cette semaine, les résultats de cette année ressemblent énormément à ceux de la première saison en MLS. Et, comme en 2012, si l’équipe peut engranger quelques victoires consécutives – oui, il faut commencer par une –, elle pourrait rapidement se retrouver au cœur de la lutte pour une place en séries.

Avec peu de solutions en main, que devrait faire Frank Klopas – qui vient de recevoir un vote de confiance de Nick De Santis – pour renverser la tendance ?

Je sais que plusieurs d’entre vous n’aiment pas Collen Warner, mais Patrice Bernier peut-il jouer le rôle du milieu récupérateur et bien protéger la défense ? Calum Mallace est-il la solution ?

Une bonne partie de l’alignement dépendra de l’état de santé de Justin Mapp et de Marco Di Vaio. Sans Mapp, Blake Smith pourrait-il obtenir un premier départ cette saison ? Et, si Di Vaio, est en santé, est-ce que Frank Klopas devrait revenir avec un schéma à deux attaquants ou laisser Jack McInerney sur le banc contre son ancienne équipe ? J’aimerais personnellement voir ce que le jeune américain pourrait faire, mais un milieu à quatre me fait peur – surtout dans le contexte actuel où la défensive a besoin de soutien et où le niveau de confiance n’est pas très élevé. À part Collen Warner, l’Impact a-t-il un milieu de terrain qui a assez d’énergie et de discipline pour couvrir la défense et se porter vers l’avant dans un tel schéma ?

Par ailleurs, Felipe devrait disputer son 70e match avec l’Impact demain, un sommet depuis l’entrée de l’équipe en MLS.

Quels sont vos prédictions pour ce premier affrontement ? Andrew Wenger viendra-t-il hanter son ancienne équipe ? Ou est-ce que McInerney aura l’avantage ?

TRISTE NOUVELLE À BARCELONE

Le FC Barcelone a annoncé ce matin la mort de son ancien entraîneur Tito Vilanova, à 45 ans, à la suite d’un long combat contre le cancer. Plus de détails sur cette triste nouvelle ici, ici et ici.

Lire les commentaires (24)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives