Soccer

Soccer - Auteur
  • Charles Dubé

    MLS, Ligue des champions, Premier League, Liga... Charles Dubé vous invite à discuter du ballon rond sous toutes ses formes. Parce que la planète soccer ne s'arrête jamais, il chausse les crampons toutes les semaines pour mieux vous informer. À vos protège-tibias!
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 26 mars 2014 | Mise en ligne à 11h03 | Commenter Commentaires (25)

    Championnat record

    Photo Reuters.

    Photo Reuters.

    CHARLES DUBÉ

    Avec sa victoire de 3-1, hier, contre le Hertha Berlin, le Bayern Munich a confirmé son deuxième titre de Bundesliga consécutif dès la 27e journée de compétition. Les hommes de Pep Guardiola ont ainsi battu d’une journée leur propre record, établi l’an dernier sous Jupp Heynckes, pour le championnat le plus rapide.

    Ils poursuivront la défense de leurs deux autres titres dès la semaine prochaine contre Manchester United en quart de finale de la Ligue des champions et le 16 avril contre Kaiserlautern en demi-finale de la Coupe d’Allemagne.

    Qui pourra arrêter ce Bayern Munich, invaincu depuis 52 matchs ? Répétera-t-il le triplé ? Est-ce que Pep Guardiola est le meilleur entraîneur au monde ? Cette équipe du Bayern Munich est-elle la meilleure de l’histoire ? Meilleure que le Barcelone du même Guardiola ?

    Les records battus par le Bayern Munich

    Le dossier complet sur les nouveaux champions du site de la Bundesliga (en anglais)

    La comparaison chiffrée des deux derniers titres du Bayern


    • Si le Bayern domine en LdC comme ils l’ont fait l’an dernier et remporte un autre Triplé, ils seront la meilleure équipe de l’ère modern, meilleure que le Barca de Pep.

      Aucune équipe n’a réussi l’exploit de gagner deux championnats de suite depuis la mise en place de la LdC dans son format actuel en 1992. Le faire en remportant deux triplés de suite serait encore plus impressionnant.

      J’en profite au maximum pendant que ça passe. Cette équipe est la meilleure de l’histoire du Bayern. On ne le saura jamais mais je pense qu’elle batterait le Bayern de Beckenbauer et Breitner.

    • Pour votre information M. Dubé ou encore actualiser le lien dans votre texte, voici le lien pour le site UEFA des records battus par le Bayern, mais en français:

      http://fr.uefa.com/memberassociations/association=ger/news/newsid=2078864.html

      Merci. J’avais cherché le lien sans le trouver. Je vais le changer dans le texte. — Charles Dubé

    • Mentalité N-Américaine ici, mais je n’ai jamais compris pourquoi les championnats européens se décident ainsi.. Il n’y a rien de mieux qu’un système d’éliminatoire !

      Comment trouver une belle motivation lorsqu’on est assuré du titre si tôt ? Ou comment trouver une motivation lorsqu’on est 3e ou 4e, et que l’enjeu du championnat n’existe pas ?

    • ridestar : La Ligue des Champions (le championnat le plus prestigieux) est un tournoi éliminatoire.

      Ceci étant dit, le format des ligues européennes est le meilleur format pour déterminer la meilleure équipe. Pourquoi? Toutes les équipes s’affrontent deux fois (à domicile et à l’étranger). Il n’existe pas une façon plus juste de déterminer un champion.

      Le format éliminatoire est peut-être excitant mais ne détermine en aucun cas la meilleure équipe. Par exemple, il est rare que la meilleure équipe de la NHL ou de la NFL remporte le championnat. Les séries d’après saison font en sorte que l’on n’accorde peu d’importance aux succès en saison et que l’on surévalue le succès des séries. Parlez-en à Peyton Manning.

    • @Ridestar : La motivation est dans la qualification à la ligue des Champions. Si tu finis 3e en Allemagne, tu passes directement à la phase de poule de la ligue des Champions de l’année suivante, ce qui veut dire un revenu plus grand. Si tu finis 4e en Allemagne, tu dois passer par les matchs de barrages en Ligue des Champions.

      Il en va de même pour ceux qui sont dans le bas du classement. Tu finis 17e ou 18e, tu es relégué en 2e division. Tu finis 16e, tu as un match de barrage contre une équipe de division 2 pour rester en division 1. Et si tu finis 15e, alors tu as sauvé ta place en division 1. Beaucoup plus intéressant que le principe des éliminatoires si tu veux mon avis.

    • J’aime bien decouvrir le foot, je commence a comprendre un peu le jeux mais je comprends rien au championnats!

    • Oui, ce n’est pas du côté de la Bundesliga qu’il faut se tourner pour du suspense. Idem en Italie et en France. Par contre, les luttes à 3 en Premiership et en Liga sont très serrées.

      @ RLC2002

      Pas compliqué mon ami, l’équipe avec le plus de points remporte le championnat de la saison.

      PT

    • 52 matchs sans perdre…je ne vois pas où est l’intérêt à suivre cette équipe (en championna)?
      En LDC c’est autre chose, c’est plus intéressant de les suivre car il y a une concurrence plus importante. Mais en championnat…tu ne te demandes pas si le Bayern va gagner, tu te demandes par combien.

      Ils ont vraiment une des meilleures équipes de sa génération. De là à comprer avec d’autres équipes, c’est difficile à faire et c’est un jeu que j’ai de la difficulté à faire. Chaque ère à sa domination par une équipe.

    • @ridestar

      C’est une question de culture, tout simplement.

      Le fan d’une équipe de milieu de tableau estimera qu’une saison sera réussi si son équipe aprticpe à une coupe européenne.

      Le fan d’une équipe de bas de tableau se satisfiera grandement de demeurer en première division.

      Et surtout, les fans évalueront le nveau de succès de leur équipe en fonction des résultats directs contre des adversaires naturels, les fameux derby et contre les grosses cylindrées du championnat.

      Par exemple, en Italie, peu importe le résultat final, je suis certain que les fans du petit club d’Atalanta sont déjà entièrement satisfaits de la saison de leur club avec les 2 victoires contre l’Inter cette année!

    • Bravo au Bayern,ils ont montré comment une grande équipe doit se comporter, en remportant son championnat avant les quarts de finale de la LDC. Mais quoi de plus normal vu qu’il n’y à plus personne en face.

      @ ridestar
      Le championnat est le pain quotidien des footballeurs. Vous vous battez chaque week-end pour le classement. Le plus constant gagne. Des équipes font des remontées formidables, d’autres s’enfoncent dans les profondeurs et descendent. Bref une constante évolution. Pour les matchs éliminatoires,il y a les coupes.

    • @littleviking26

      Si c’est une question de culture pourquoi alors tenir tant à vouloir importer ici la culture européenne?

      La culture sportive nord-européenne elle demande des éliminatoires.

    • @pepino
      Alors ne regardez que les matchs de coupes.

    • @ pepino_et_capucine

      C’est pas question de culture européenne, c’est question de culture footballistique, point à la ligne. C’est comme ça en Europe, oui, mais également en Afrique, en Amérique latine, en Asie, etc.

      Il serait temps que les USA arrêtent de se voir comme le nombril du monde et s’adaptent à ce qui se fait à l’international.

    • Messoudi sera prêté au Fury d’Ottawa. J’ai déjà hâte de voir s’ils le feront jouer. J’ai également hâte de suivre leur performance (à distance)

      J’ai toujours aimé Dos Santos, et j’appréciais également Ubi. Maintenant que Messoudi y est, je vais suivre leur résultat c’est certains

    • La LDC est justement un championnat très intéressant de par son élimination rapide ! En quelques matchs, on élimine des équipes et ont avance. Voilà ce qui est intéressant.

      Personnellement, j’aime lorsqu’il y a des matchs à enjeu important ! Je ne suis pas un fan aguérri, mais j’aime regarder la finale de la LdC parce que tout ce joue sur 1 ou 2 matchs !

      Je me rappelle il y a 1an (ou 2 ?).. Le championnat de la EPL c’était décidé de façon dramatique alors que Man U jouait un match crucial et que Man city devait absolument obtenir un bon résultat sur leur match qui se déroulait presque au même moment ! Ça c’était captivant !! Peu importe les résulats des 30 premiers matchs, tous les fans ne se souciait que du match en cours car c’est lui qui décide de tout. Malheureusement pour eux, ce genre de scénario n’arrive pas souvent. Tandis que dans les ligues Nord-Américaines, ce scénario arrive chaque année.

      Bref, c’est mon opinion, je ne dit pas que l’international à tort et que l’Amérique du nord à raison, mais certaines formules auraient avantage à regarder de l’autre côté de l’océan (dans les 2 sens)

    • @ ridestar

      Tu as bien sur droit à tes préférences! Pour ton info, certaines divisions de la ligue anglaise utilisent le format des “playoffs” pour la montée/descente des divisions. C’est le cas en League Championship (2ème div.) et en League (Division One) (3ème div.) pour accéder au pallier supérieur.

      Comme ce sont les Anglais qui ont structuré à l’origine les ligues de football, il est intéressant de voir leur organisation structurale. C’est BEAUCOUP plus complexe que le système franchise nord-américain et est INTIMEMENT lié à la vie des communautés locales.

      Ce lien pourrait t’éclairer :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Structure_pyramidale_des_ligues_de_football_en_Angleterre

      @ pepino_et_capucine

      Le système nord-américain favorise la forme du moment alors que le système universel du football favorise la course de fond et la régularité.

      Cependant, les grandes compétitions sont à élimination directe dans leurs phase finales (Coupe du monde, Ligue des Champions, Euro, etc.). Bref, il y en a pour tous les goûts…

      Pierre T

    • @austerlitz

      Je connais bien le système de promotion / relégation, qui est la base des championnats européens. C’est un système passionnant et c’est justement ce que je visais par ma dernière phrase [...] ” je ne dit pas que l’international à tort et que l’Amérique du nord à raison, mais certaines formules auraient avantage à regarder de l’autre côté de l’océan (dans les 2 sens)”

      Malheureusement, je doute fort que ce système soit viable ici.

    • Au Sujet du “post” de benoitb: 21h00
      J’ai l’intention aussi de suivre l’Ottawa Fury. Surtout que ça pourrait donner des idées à Québec.
      C’est certain que j’irais les encourager quoique, le stade de l’Université Laval, Hum….. mais bon!

    • @pepino_et_capucine

      Parce que ceux qui suivent le foot ici s’intéressent beaucoup plus aux championnats européens, mais surtout parce qu’ils supportent généralement des équipes de haut de tableau…

      Mais en vous inquiétez pas, le modèle “championnat national” tel qu’il existe dans le monde ne peut être mis en place “from scratch”, car il est soutenu par une tradition et une culture historique qui vont chercher leurs racines dans les guerres de clochers.

      Ce modèle ne pourrait pas être remis en place aujourd’hui, impossible. Même qu’avec l’apport de capitaux étrangers dans les grandes équipes ce modèle est grandement menacé puisque il existe un réel risque que dans un futur proche une Super ligue européenne voit le jour. Du coup le format des championnats resteraient le même, mais les meilleures équipes nationales n’y joueraient plus.

    • pezzz : C,est le drame de la MLS. Ils tentent de mélanger la culture du foot avec la culture sportive nord-américaine et ça donne des résultats mitigés.

      Parlant de la MLS, comment ne pas se moquer du nom de certaines équipes? Real Salt Lake, Sporting KC et FC Dallas? Vraiment? Ça ne veut rien dire.

    • Ce qu’il faut réaliser c’est qu’en Europe le foot est une substitution sportive des guerres (je pèse mon mot) d’autrefois. Les clubs sont souvent représentatifs d’une philosophie de vie, d’une idéologie, d’une histoire nationale ou régionale. On peut penser à certaines franchises nord-américaines (Canadiens, Yankees, Cowboys, etc.) mais à un niveau plus viscéral. Le système des franchises fait du club une commodité échangeable sur un marché sportif défini.

      PT

    • Avec un tel raisonnement devrions-nous alors oublier la langue française et nous mettre résolument à l’anglaise qui est la langue universelle?

      La culture du foot? Culture est écrit au singulier. Il n’y en a donc qu’une seule?

      Moi qui pensais que le foot était le sport qui rejoignait le plus les peuples et les différentes cultures de cette bonne vieille terre.

    • C’est justement le format nord-américain qui me fait dire que partir à 0-3 pour l’Impact, c’est pas si pire que ça. Par contre, partout ailleurs, on aurait raison de capoter. J’suis pour les 2 systèmes. Les équipes ailleurs qu’aux USA ne sont pas des franchises. Impossible de faire un système de rélegation ici. Heureusement, ou malheureusement, dépendemment des allégences.

      Sinon pour l’article, Pep Guardiola passe pour un génie, mais dans les faits, il a hérité d’une équipe déjà surqualifiée. Pratiquement aucun mérite autre que de bien gérer l’effectif.

    • @kavernn

      Je ne susi pas fan de PEp, mais bien qu’il soit vrai qu’il ait pris en amin une équipe extrêment talentueuse, il a tout d emême livré les résultats.

      Ce qui n’est pas toujorus choses faciles, y’a qu’à se rappeler les déboires au niveau des entraîneurs de l’époque Galacticos à Madrid.

    • avec un tel raisonnement, pourquoi ne vit-on pas dans les océans vu que cela recouvre 70% de la surface de la terre.
      la culture et les valeurs de ce sport, c’est sur le terrain. Le format je m’en balance comme l’an 1000. en Ecosse le championnat se joue a 12 équipes et avant 8 je crois,il joue 4 fois contre le même adversaire. On pourrait dire “n’importe quoi” mais non.Pourquoi? Parce qu’il joue au foot point.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2008
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité