Soccer

Soccer - Auteur
  • Charles Dubé

    MLS, Ligue des champions, Premier League, Liga... Charles Dubé vous invite à discuter du ballon rond sous toutes ses formes. Parce que la planète soccer ne s'arrête jamais, il chausse les crampons toutes les semaines pour mieux vous informer. À vos protège-tibias!
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 25 mai 2013 | Mise en ligne à 22h16 | Commenter Commentaires (34)

    Festival de Di Vaio dans un déluge de buts

    Photo: Bernard Brault, La Presse

    Photo: Bernard Brault, La Presse

    Pascal Milano

    Le duel de buteurs entre Marco Di Vaio et Jack McInerney a largement tourné en faveur du Montréalais qui a fait trembler les filets à trois reprises dans une folle victoire de 5 à 3 de l’Impact devant l’Union de Philadelphie.

    L’Italien a planté sa première banderille dès la 78e seconde de la rencontre en reprenant sans contrôle un centre d’Andrew Wenger. Il a ensuite récidivé sur une ouverture de Justin Mapp, puis un centre d’Andres Romero pour s’offrir un tour du chapeau avec seulement 32 minutes de jeu. Il s’est procuré d’autres occasions dont une volée qui est passée au-dessus de la cage de Zac MacMath. L’ensemble de l’oeuvre valait bien une ovation des milliers de courageux qui ont bravé le froid et la pluie, samedi soir, au stade Saputo. Une foule de 17 104 personnes a été annoncée.

    «Je suis content parce que cela faisait longtemps que je n’avais pas marqué trois buts, a indiqué Di Vaio, auteur d’un quadruplé lors de son passage, à Parme. C’est bon pour la confiance, surtout que j’ai aidé l’équipe à gagner le match.»

    «Il ne faut pas oublier qu’il s’entend bien avec Andrew (Wenger) qui, de son côté, lui permet d’avoir plus d’espaces, a ajouté Marco Schällibaum. C’est un honneur pour un coach d’avoir un joueur comme Marco.»

    Grâce à sa prolifique soirée, Di Vaio a maintenant marqué neuf buts depuis le début de l’année, ce qui lui permet de rejoindre McInerney en tête du classement de la MLS. Au total, le numéro 9 montréalais a inscrit un but toutes les 96 minutes de jeu. «Je ne pense pas à ça, a répondu Di Vaio sans hésitation. Je veux seulement que chaque but permettre de faire gagner des matchs et remporter quelques points.»

    Avant le festival Di Vaio, McInerney, 20 ans, avait aussi fait honneur à son statut en égalisant, à la 5e minute. Après un mauvais dégagement plein axe de la défense montréalaise, Michael Farfan a repéré McInerney, seul dans la surface. Il n’a évidemment pas raté une occasion pareille en trompant Troy Perkins d’un tir croisé.

    Après une première période largement dominée par l’Impact, l’Union a adopté un visage résolument offensif après l’heure de jeu. John Hackworth a ainsi lancé Conor Casey et Antoine Hoppenot tout en laissant McInerney et Sébastien Le Toux sur le terrain. La stratégie a immédiatement payé puisque Hoppenot a permis à son équipe de revenir à un but d’écart sur un centre/tir mal négocié par Perkins (69e). Et après une tête victorieuse de Wenger sur corner (74e) – l’Impact a travaillé les coups de pied arrêtés depuis 10 jours -, Le Toux a encore relancé le suspense (85e). Les dernières secondes crispantes dans le camp montréalais se sont finalement conclues par le premier but en carrière de Blake Smith.

    «On marquait et ils marquaient à leur tour. Être capable d’inscrire un but dans ces conditions est un souvenir que je n’oublierai jamais, a souligné Smith. Chaque fois que je vais sur le terrain, j’ai toujours plus de confiance en moi.»

    Mapp, encensé par Schällibaum après la victoire, a également eu de bons mots pour ses coéquipiers qui ont désormais remporté sept de leurs 11 matchs. Malgré quelques frayeurs, le succès est logique. «J’ai senti que l’on a contrôlé le match. On a eu une avance de deux buts à deux reprises, mais on les a laissé revenir dans le match. Cela aurait été dommage de les laisser égaliser à la fin car on méritait les trois points et on a eu les meilleures occasions.»

    En attendant les autres matchs, dont Sporting Kansas City-Dynamo de Houston, l’Impact est remonté au deuxième rang de l’Association de l’Est avec 23 points en 11 rencontres. Kansas City sera d’ailleurs le prochain match adversaire montréalais, en MLS, après l’intermède du Championnat canadien, mercredi, à Vancouver. «Ce soir, on a 23 points et on pris nos distances sur un rival en vue des séries. C’est important au niveau mental. On a montré que l’on peut marquer des buts et on prêts pour mercredi», a annoncé Schällibaum.


    • Quel match. Di Vaio sublime, Wenger intense et focussé, Mapp mature et créatif, Smith en développement et ainsi de suite. Avec les blessures, les absents, les retours l’Impact s’est forgé, ce soir, un caractère et une identité qui assure une place grandissante pour les jeunes qui poussent. Je suis impressionné! Et Schallibaum est le maître-d’oeuvre. Chapeau.

    • Je retiens surtout que malgré la pression de l’équipe adverse, MTL a finalement su construire et être créatif! Beaucoup d’anticipation pour couper les passes adverses, enfin!

      Bon match de Iapichino et bien sur de l’équipe dans l’ensemble en possession du ballon.

      Match HORRIBLE de Guzman!

      M. Milano : Avez-vous plus d’info sur l’état de Roméro ?

      C’est la cuisse, mais il est trop tôt pour avoir plus de détails.
      P.M

    • Un match très intéressant à regarder, ça fait du bien après le 0-0 terne contre Vancouver!

      À part la classe de Di Vaio, ce qui m’a le plus marqué hier était que la défense des deux équipes était vraiment ordinaire. Des deux côtés on laissait beaucoup trop d’espace à l’adversaire, la couverture était horrible et les gardiens n’étaient pas dans une grande forme. Au moins l’impact s’en sort avec les 3 points, mais il va falloir resserrer la défensive si ils veulent continuer à avoir du succès cette année.

    • Très bon match, à l’exception de l’aspect défensif qui a été oublié… :)

      Di Vaio est maintenant 1er marqueur de la ligue avec 9 buts en 11 matchs. Je suis bien parti pour atteindre ma prédiction d’une saison de 20-25 buts.

      HS: David Pizarro aurait signifié son désir de quitter la Fiorentina pour une nouvelle opportunité dans un autre pays. Je me souviens que son nom avait été mentionné par quelques blogueurs comme une cible intéressante pour l’Impact.

    • Wenger s’amiliore match après match. Ces passes sont beaucoup plus rapide et précise qu’en début de saison et cela fait une énorme différence à 20 pied du but.

    • Ce match aurait dû finir 5-1.

      Grosse erreur de couverture de Romero sur le premier but de Philadelphie (c’est pas la première fois, et avec Iapichino derrière, c’est une très mauvaise habitude à prendre), combinée à une remise maladroite de Brovski. Sur le deuxième but, Perkins ne s’attendait sûrement pas à ce que ce centre raté se transforme en tir parfait. Son premier réflexe ayant probablement été de sortir pour intercepter le ballon, il s’est fait prendre à contre-pied. Rien à dire sur le troisième but, si ce n’est que Mapp s’est jeté.
      Nesta était rouillé et ça paraissait. Je crois qu’on ne le verra pas contre Vancouver, où la surface est artificielle.
      Pour ce qui est de Di Vaio, tout a été dit. Quel calme! Avec Mapp qui ne dérougit pas (bravo à l’équipe de préparation physique et à Schallibaum) et Wenger qui prend du galon, c’est sûr que c’est plus facile pour l’Italien qu’au début de l’année avec le 4-1-4-1. J’ai déjà hâte au retour de Papone.

    • Le niveau MLS stagne quand même ses dernières années.

      L’impact lui arrive avec un projet très très sérieux et on voit de plus en plus la différence avec beaucoup d’équipe MLS qui n’ont pas la même approche du football, l’équipe est agréable à voir jouer avec des joueurs qui ont une qualité technique supérieur aux anciennes star de la ligue comme Letoux (qui était latéral en D2).

      reste que la ligue propose toujours ces matchs avec des grosses erreurs défensives, des arbitres qui prennent des décisions hallucinantes, je pense à la passe du défenseur qui fini presque dans le but à 2 min de la fin… mais avec quand même des joueurs qui ont de la vitesse.

      Ca donne des matchs différents, ouverts, plus brouillon aussi mais quand même très divertissant.

      Nesta il veut gagner en s’amusant et prendre sa retraite,
      une autre saison semble vraiment impossible pour lui, ca fait mal au cœur de le voir galérer comme ça.

    • Wenger : gros, gros match. On savait tous le potentiel qu’il avait grâce à sa grandeur et son physique, mais ce qui m’a le plus impressionné hier, c’est ses gestes techniques de grande classe. Petits contrôles, poitrines, dribbles, le gars sait jouer au foot. Il sera un atout indispensable devant d’ici peu.

      Di Vaio : 3 buts en quoi, 4, peut-être 5 (en poussant) occasions franches? Magique.

      Iapichino : Début de match difficile, mais s’est bien repris à partir de la 20e minute, et indispensable en relance après la mi-temps.

      Nesta : Brouillon en relance, fébrile en défense…mais indispensable pour placer les troupes. Serait-il plus utile à partir de la zone technique?

      Brovsky : Match difficile. Je ne sais pas à quel point son masque a affecté son jeu. Il gossait après à peu près toutes les 5 minutes.

      Ferrari : Impérial. Comme d’hab?

      Bernier : L’homme du match, à part Di Vaio. La classe totale balle au pied. Des tacles bien dosés. Magique en récupération, essentiel en relance. Calme le jeu. Prend toujours les bonnes décisions.

      Felipe : Pas un mauvais match, mais pas un grand match non plus. Très actif au milieu, gros volume de jeu, mais ça débouche rarement sur quelque chose de réellement menaçant. Les meilleurs ballons viennent clairement de Bernier.

      Mapp : Solide. Un joueur transformé depuis qu’il est revenu du côté droit.

      Romero : Bah.

      Bravo à Smith pour son 1er en MLS.

    • @waddle
      Ça fait un mois que Nesta n’a pas joué, et on le lance avec un 90 minutes dans une température de mar… Faut lui donner une chance. Je crois qu’on voulait économiser Camara pour le match de mercredi, et qu’on a sorti Brovski pour la même raison.
      Avec le retour éventuel de Panone et de Pisanu, il va y avoir du monde à la shop! Raison de plus pour gagner le Championnat canadien : ça va permettre de faire jouer tout le monde. Et si en plus on ajoute Pizarro… ;)
      Si j’étais Arnaud, je craindrais pour mon poste. Je ne lui vois plus qu’une seule utilité : jouer à l’étranger contre des équipes de grinders pour aller chercher un résultat.

    • Et pis petit commentaire : LES ARBITRES. Seigneur. Soupir…

    • Une question au sujet de Nesta: Je sais que lorsqu’il joue, il est magique (la plupart du temps). Mais est-ce que ça vaut la peine de le mettre comme titulaire lorsqu’il joue un match, en saute 1-2, en joue un, etc. Djieff dit plus haut que Nesta ne jouera probablement pas sur surface synthétique; rendu là, ce n’est plus un défenseur, c’est un joujou en porcelaine! Est-ce qu’on peut vraiment avoir un “titulaire” qui joue un match sur deux, jamais à moins de 5 jours d’intervalle, pas sur gazon synthétique, ne finit pas les matchs, etc.?

      Sinon, aussi bien désigner Rivas (ha ha!) comme titulaire…Ça prend de la stabilité en défense centrale. Nesta n’est pas assez fiable (en termes d’endurance physique) pour être titulaire. Ferrari-Camara au prochain match?

    • @hettrick
      1. Il n’y a qu’une équipe dans l’Est qui joue sur turf (New England), et que trois dans l’Ouest, qui ont déjà été visitée (les équipes de la coupe Cascadia). Ce n’est donc pas si pire.
      2. Nesta ne coûte pas cher (ni Rivas d’ailleurs).
      3. L’incidence de la présence de Nesta sur les jeunes de l’Académie est inestimable.

    • @hettrick

      Même s’il a connu un match difficile, Nesta demeure un pilier en défense pour l’Impact. Avec 3 matchs cette semaine, l’équipe devait faire rouler son alignement de toute façon. Je ne vois donc pas de problème à garder Nesta sur le banc pour le match à vancouver. Il sera disponible pour jouer un autre match important à Kansas City samedi prochain.

      Question aux blogueurs et à M.Milano:

      Après avoir vu le match d’hier, qu’est-ce que vous pensez que l’Impact doit faire lors de la période de transferts de l’été?

    • Je ne remets pas en question son implication avec l’équipe, loin de là. Je me demande simplement si un rôle de remplaçant, voire d’entraîneur, ne lui siérait pas mieux.

      Merci Djieff pour l’information sur les surfaces synthétiques.

    • @seb.b

      «Après avoir vu le match d’hier, qu’est-ce que vous pensez que l’Impact doit faire lors de la période de transferts de l’été?»

      Si l’Impact perd contre Vancouver mercredi, pas grand chose. L’équipe aura amplement de profondeur pour se concentrer uniquement sur la MLS.
      Si l’Impact gagne mercredi, ça veut dire que septembre, octobre et possiblement novembre seront des mois de fou. J’irais chercher un latéral gauche en priorité, quoique Iapichino a démontré qu’il peut quand-même bien faire, à condition d’être appuyé par le milieu. Ensuite, j’irais chercher un Bernier no 2. Le 0-0 contre Vancouver a démontré l’incapacité de Warner de jouer vers l’avant. Les retours en forme de Pisanu et de Paponi devraient combler les autres «brèches».

    • Je ne vois pas pourquoi certains s’énervent avec les 3 buts pris car c’est peu à voir avec la défensive. Les pluies torrentielles ont rendu le terrain propice à une avalanche de buts et c’est ce qui est arrivé. Quiconque à joué sur un terrain hautement détrempé sait de quoi je parle. On a des dizaines de relances anodines, dont le dégagement de Brovsky sur le 1er but de Philly, qui sont allés choir au hasard, des chutes, etc. Un ballon, comme une auto, fait le aquaplane sur la surface. Donc, pas un match étalon pour la défense et zéro conclusion à tirer.

      Par contre et dans ces condition, le premier but de Di Vaio était une merveille d’exécution technique : reprise extérieure du gauche d’un geste vif sur un ballon mouillé et qui entrait de la droite. Coefficient difficulté maximal pour ce qui est – peut-être – le but le plus pur de l’histoire du club.

      Pierre T.

    • @Austerlitz
      La «bourde» de Brovsky est effectivement pardonnable, mais pas la lenteur du repli de Romero. Pelouse sèche ou trempée, Romero se devait d’appuyer plus rapidement Iapichino, tout comme Bernier, à un degré moindre.
      Le deuxième but de l’Union n’existe probablement jamais sur terrain sec.
      Cela dit, tout ça ne m’empêche pas de dormir.
      En début d’année, on aimait les résultats, mais pas la façon. On a maintenant la façon, alors on ne gâchera pas notre plaisir!

    • Un David Pizarro en Centre Défensif permettrait de monter Bernier en centre offensif et ajouter de la profondeur au centre pour les calendrier chargés!
      “Il veut changer d’équipe et se trouver un nouveau défi. Il a fait une très grande saison et il peut encore jouer au moins 2 ou 3 ans à ce niveau. David veut trouver un autre projet qui lui permettra de s’exprimer au plus haut niveau. Je n’ai pas encore parlé avec le staff, mais nous les prochains jours nous en discuterons. Je ne peux dire qu’une chose, Pizarro veut quitter la Fiorentina.”

    • @polio21

      Ce serait un très bon ajout à l’équipe. Comme vous dites, ça permettrait d’utiliser Bernier en situation plus offensive. Si je ne me trompe pas, il lui reste une année à la Fiorentina à 700000 euros. Je me demande si c’est faisable d’un point de vue financier pour l’Impact…

    • Bravo à l’organisation de l’impact…les Wenger, Smith, et même Iapichino ( qui fait de mieux en
      mieux)…s’avèrent être des choix de plus en plus judicieux. Bravo!

    • Quel match !

      Bien content pour Di Vaio et Wenger sans oublier Mapp qui est en train de développer quelque chose de bien avec Di Vaio. Et Bernier est toujours aussi magistral en milieu de terrain. Il a un rôle plus effacé que l’an dernier mais il est la pièce maîtresse de toutes les relances offensives.

      Et que dire de la réponse de Di Vaio suite à une question d’un journaliste quant à sa célébration sur son 3e but (pour ceux qui ne l’ont pas vu, il est allé manger un morceau de gâteau du 20e anniversaire du club), célébration qui lui a mérité un carton jaune :

      «The referee wanted some, and he saw that I was eating the cake by myself.»

      @seb.b et @polio21

      David Pizzaro, j’en parlais même avant l’arrivée de Marco Di Vaio avec le club. Effectivement, il serait toute une addition. Le ballon lui colle aux pieds et il notre milieu de terrain serait plus que solide. Il viendrait aussi grandement améliorer le club sur leur plus grand point faible, c’est-à-dire les coups de pied arrêtés. En plus, nous savons tous que les liens sont déjà tissés entre la Fio et l’Impact alors pourquoi pas.

      Et en 2014, c’est Pirlo qui débarquera à Montréal.

    • Écrivant ce message lundi, avec un bon recul de l’euphorie de samedi soir (ma voix est encore rauque), je vais abonder dans le même sens que renaud-roux et encenser l’équipe technique de l’Impact.

      Que de situations corrigées, après une première année perilleuse, où nous avons eu un simili-coach, qui avait une tonne de volonté, et une tonne de carences techniques pour aller avec.

      Nous voyons maintenant l’effet d’un véritable coach à la tête de l’équipe. Des joueurs comme Mapp et Arnaud qui faisaient pester plusieurs fans dont moi l’année dernière se voient maintenant transformés en piliers de l’équipe. Mapp a 4 assistes, une de moins que le meneur du circuit, et Wenger 3. De plus il court comme un cheval pendant 90 minutes et allie contrôle de ballon avec présence physique. Il donne maintenant des entrevues et je l’ai même vu sourire à quelques reprises. Il comprend maintenant aussi mieux la dynamique de Di Vaio et ses appels de balles, et le tout a été démontré à la perfection sur le deuxième but de Di Vaio.

      Les jeunes de l’Académie sont utilisés sporadiquement, et ne sont pas brûlés, et Wenger profite pleinement de la blessure de Paponi. Soudainement, notre manque d’effectif en avant n’est plus un problème.

      Romero est doué pour l’offensive, et mauvais en défensive. Regardons-le évoluer les amis, je mettrais un petit deux qu’il s’améliorera sur cet aspect aussi.

      Si vous voulez faire un contraste, regardez la situation à Toronto : pagaille dans leur septième année d’existence, avec une tonne d’ex-joueurs qui brillent ailleurs qu’à Toronto, et des jeunes brûlés parce qu’ils ont été mis dans des situations impossibles.

      Malgré tout ce succès, certains journaux montréalais (je ne les nommerai pas) ne daignent même pas afficher le classement de la MLS, alors que l’Impact est la seule équipe active de Montréal en ce moment.

      Très très décevant…il faut encore pousser, cher amis fans l’Impact. Notre travail n’est pas fini.

    • @dono

      J’ai regardé quelques vidéos de Pizarro et il aiderait certainement l’Impact. Je l’imagine très bien dans le rôle que jouait Bernier dans le 4-1-4-1. Ma seule interrogation provient de son salaire. J’imagine qu’il faudrait utiliser une place de joueur désigné pour l’accueillir, ce qui implique tout de même un montant de 350000$ sur la masse salariale de l’Impact. Est-ce vraiment utile d’investir un tel montant pour un milieu défensif? Si oui, qui devra partir pour faire de l’espace sous le plafond? Arnaud?

    • @seb.b

      Moi Pizzaro, je l’utiliserais plus dans un rôle offensif que défensif. Je sais qu’il évolue plutôt comme milieu récupérateur mais je le ferais monter d’un cran pour supporter les attaquants.
      Avec sa touche de balle, Di Vaio serait encore plus aux anges que maintenant. De toute façon, nous voyons bien cette année que le positionnement de nos milieux n’est pas coulé dans le béton. Mapp et Romero alternent régulièrement sur les flancs et il en est ainsi avec nos milieux axiaux. Il y a beaucoup de mouvement et c’est parfait comme ça.

      Et pour le salaire, avec Joey, tout s’arrange. Sans blague, présentement, avec le bon début de saison de l’équipe, il est difficile de voir qui pourrait partir. Pizzaro prendrait aussi la place d’un joueur étranger et je ne suis pas certain s’il en reste. Peut-être que Nyassi pourrait être sacrifié?

      L’an prochain, Pisanu et Rivas ne seront pas là mais pour cette année…

      Un peu de stabilité serait peut-être la bonne chose après tout. Ça ferait changement d’habituellement.

      Et je lance un autre nom comme ça : Fabrizio Miccoli (33 ans), petit attaquant de Palerme dont le club sera relégué l’an prochain. Si Wenger et à la limite Paponi (s’il est de retour après son prêt) continuent comme ça, on oublie ça en autant que Di Vaio a encore des jambes pour quelques années.

    • Content de voir que je ne suis pas le seul à apprécier les performances ascendantes de Romero.

      Je l’avais mentionné au début de la saison, ce joueur risque de devenir un de mes joueurs préférés.

      Pour moi Romero c’est une version améliorée d’Arnaud, tout ce qu’Arnaud aurait dû être l’an dernier. Romero possède une belle technique et une belel vision du jeu (j’aime bien ses enchaînements avec Di Vaio), mais c’est surtout sa capacité à mettre la pression pour récupérer rapidement le ballon haut en zone offensive qui m’attire chez le joueur. Hors, contrairement à Arnaud l’an dernier, Romero fait son pressing de façon intelligente, ne perd pas de l’énergie inutilement à récupérer le ballon pour le remettre tout de suite à l’adversaire par une passe molle ou un dégagement aléatoire comme pouvait le faire Arnaud l’an denrier.

      Il me fait beaucoup penser à un certain Mauro Camoranesi.

      Por ce qui est de ses lacunes défensives faut voir que lui et Iapichino sont entrain de développer une entente, les automatismes faut les pratiquer, les répéter et encore répéter.

      Or, depuis 2-3 matchs je trouve que le jeu de Iapichino s’est grandement amélioré et les lacunes défensives de Romero sont moins flagrantes (outre le premier but samedi avec un marquage raté).

      Avec Romero à gauche, l’Impact dispose d’un bel atout, le jeu peut passer par les couloirs, mais il peut aussi couper dans l’axe quand l’occasion se présente. Exactement ce que Mapp fait superbement bien à droite (à ma grande surprise et mon plus grand plaisir). Je suis tellement content de m’être planté sur le cas de Mapp.

    • Tout a ete dit sur le match de Samedi sur ce blogue. Un plaisir pour les partisans et le spectacle, un cauchemar pour tout entraineur que ce match. La pluie et le terrain detrempe n’ont certes pas aide les defenseurs et les gardiens de but.

      Neanmoins, vu des estrades, ca a ete un tres beau spectacle,on a pu voir les Ultras bien en voix (le capo etaitbien en voix et les sections limitrophes ont embarque dans les chants), des familles cotoyaeint des jeunes hipsters, des jeunes et des beaucoup moins jeunes festoyaient a chaque belle action du club. Sans oublier la diversite culturelle montrealaise venue encourager l’equipe. Meme s’il n’y avait certainement pas 17 000 personnes dans le stade, les presents ont tres bien repondu et on ne dira jamais assez que le happenning sportif dans les gradins est unique, surtout lorsqu’on est a proximite du Kop des Ultras.

      Cote terrain, maintenant, je n’ai jamais cache que le 4-4-2 est mon schema favori en foot. Lorsque maitrise, il donne au spectateur l’opportunite de voir plein de phases de jeu interessantes, surtout lorsque les lateraux prennent le couloir pour faire des dedoublements avec leur camarade milieu offensif du meme cote. Deja l’an passe je me souviens de cette belle prestation contre l’OL ou Marsh avait teste ce schema. Mapp avait d’ailleurs connu un bon match en compagnie de Felipe dans l’animation offensive. Malheureusement on a abandonne cette idee en cours de saison.

      Avec nos elements offensifs, je pense qu’il est important de continuer comme ca car Wenger en deuxieme attaquant peut etre tres efficace quand il utlise ses qualites physique et athlethique pour creer de l’espace pour Di Vaio de plus en plus decisif dans le dernier geste. En langage de foot, on qualifierait Wenger de defenseur qui “fatigue les defenses”. A noter que la chimie est en train de s’instaurer entre Wenger-Di Vaio- Mapp (superbe passe sur le deuxieme but de l’Ilaien). Qui aurait parie la-dessus la saison derniere ?

      Enfin, quelques remarques en vrac : Bernier est un “King” au milieu, c’est monisuer ratissage et controle. Romero a des eclairs de genie mais nonchalent dans la couverture defensive, Felipe correct, Iapichino est bon pour impulser des attaques mais ses reins ont porte plainte contre lui pour “maltraitance”, jamais vu un lateral autant se faire balader en 1-contre-1 (pas aide par Romero aussi il est vrai). Brovsky moyen, Nesta a court de forme, Ferrari juste. Et puis, Smith, quelle boule d’energie ce jeune, et je donne 10 pour ses acrobaties de celebration de but ! Le peuple en redemande hahahaha !

    • @dono

      Ce n’est pas une mauvaise idée. Par contre, il me semble être un spécialiste des longues remises. J’avais donc un schéma du genre en tête:

      Camara-Nesta-Ferrari-Brovsky
      ————-Pizarro————–
      Mapp——Bernier——Romero
      ——Wenger—-Di Vaio——–

      Ça commence à ressembler à une équipe de championnat! :)

    • @dono

      “Sans blague, présentement, avec le bon début de saison de l’équipe, il est difficile de voir qui pourrait partir”

      Felipe…

      Je dis ça comme ça!

      Non sérieusement, j’espère que Felipe va retrouver sa touche et ses marques, il est jeune et peut offrir du bon football pendant plusieurs années.

      N’empêche, malgré le super match de samedi, la seule fois que le petit brésilien a su se démarquer, c’est avec un tacle hyper dangereux qui aurait mérité un rouge en fin de match…

      Perso, je trouve les gens du blogue très gentil envers Felipe dans l’appréciation de son travail, surtout quand on voit comment ils critiquent d’autres joueurs. Vrai qu’il a été notre meilleur joueur l’an dernier mais cette année, c’est la plus grosse déception et il est pas loin d’être le cancre du groupe!

      On voit une progression dans les performances des joueurs de l’Impact en général, mais du côté de Felipe ça stagne.

      C’est rendu qu’on est content quand il offre une performance correcte! Felipe, c’est le mec qui devrait nous permettre de déverrouiller des situations compliquées comme le 0-0 contre Vancouver la semaine dernière, pour le moment… rien!

    • @momo_toscano

      “Malgré tout ce succès, certains journaux montréalais (je ne les nommerai pas) ne daignent même pas afficher le classement de la MLS, alors que l’Impact est la seule équipe active de Montréal en ce moment.
      Très très décevant…il faut encore pousser, cher amis fans l’Impact. Notre travail n’est pas fini.”

      Entièrement d’accord. Lorsque les médias embarqueront finalement dans le train de l’Impact, on pourra dire mission accomplie. Il ne manque plus que de l’exposure médiatique à l’Impact pour connaître un vériable succès populaire. L’Impact a maintenant un des plus beaux clubs de foot en Amérique du Nord, une solide base de partisans, et un stade de foot incroyable.

      Imaginez ce que l’Impact pourrait accomplir en connaissant plus de succès financier. On peut rêver à deux ou trois joueurs désignés et une équipe de recruteurs plus aguerries. Si l’Impact est bon maintenant, il pourrait devenir le meilleur d’ici quelques années.

      Chaque fois que j’en ai la chance, je me fais l’ambassadeur de l’Impact sur les blogues et réseaux sociaux. Nous devons tous mettre l’épaule à la roue pour sonner le réveil des médias et aider la direction de l’Impact à bâtir un club de foot prestigieux!

      ALLEZ IMPACT FC

    • À propos de Felipe…il souffre (ou a souffert) de pierres aux reins…donnons-lui encore un peu de temps…

    • @littleviking26: Felipe a une passe dec. sur le but de Wenger. Mais c’est vrai qu’il est timide cette saison. Mais avant de le laisser partir, j’attendrais encore. N’oublions pas qu’il a subi une intervention pour un probleme aux adducteurs, ce genre de blessure ne permet pas au joueur de revenir tres vite au top niveau. Et avant son souci aux reins, il a bien joue a San Jose.

      Et puis ne l’oublions pas, le petit Bresilien joue plus bas maintenant alors que sa periode de succes a ete lorsqu’il jouait directement derriere Di Vaio l’an dernier. Et comme Bernier requisitionne a lui seul l’organisation en milieu de terrain plus bas (il joue vraiment les deux roles de recuperatuer et relayeur), Felipe ne peut briller en meme temps alors qu’il est cense jouer en relayeur.

      Dans le 4-4-2 actuel, si on veut voir Felipe plus actif, il faudra qu’il prenne la place de Romero ou Mapp. Mais vu l’etat de forme offensive des deux derniers, Felipe devra prendre son mal en patience et evoluer dans ce registre qui ne lui convient pas a 100%.

    • @littleviking26

      J’avais pensé à Felipe mais je n’ai pas osé parce qu’effectivement, nous sommes trop gentils envers lui sur ce blogue. Il reste que même l’an dernier, il avait grandement plafonné vers la fin de la saison avant sa blessure.

      J’espère vraiment qu’il rehaussera son niveau de jeu dans les prochains matchs car nous aurons besoin de lui. Et ça commence mercredi à Vancouver…

    • @Danose

      Vous avez une excellente attitude et approche. Il faudra continuer de travailler, afin de convertir encore plus de partisans «soft» en partisans passionnés. Une équipe gagnante y contribuera, ainsi que des joueurs locaux, et l’Impact fait bien son travail aussi à ce niveau, avec des jeunes prometteurs qui poussent. Un jour toutes les médias suivront…

      D’ailleurs, en parlant de joueurs locaux, où en sommes-nous avec la situation Occéan? Il se trouve dans un situation un peu bizarre, où il a un contrat, mais il n’a presque pas joué cette année. Il est très bon ami avec Patrice Bernier, et pourrait ajouter un peu au succès de l’équipe s’il performe bien. Attendra-t-il jusqu’à la toute fin de sa carrière avant de venir, ou bien viendra-t-il avant comme Patrice?

      Par rapport à Pizarro, j’abonde dans le même sens que djieef – peut être si on se qualifie pour la coupe des V, mais sinon laissons faire. De plus, c’est l’équivalent d’ajouter un joueur autonome à la date limite des échanges – ça marche rarement, et ça chamboule souvent la chimie d’une équipe.

      Laissons Paponi et Pisanu revenir, ainsi qu’Arnaud, et voir comment les choses se développent. Au moins, NDS est dans une position de force en ce moment, avec une équipe qui fonctionne très bien.

    • Curieux! Nous sommes sur le blogue de La Presse est aucun de vous n’a mentionné qu’il n’y a aucun article dans La Presse de lundi section sport sur la victoire samedi de l’IMFC, ni des trois buts de Di Vaio… A ce que je sache, il n’y a pas La Presse dimanche donc on aurait du en parler lundi mais à la place on se retrouve avec un article de France-Presse sur la Ligue des Champions. Wow! Cependant en bas de la page 8 il y a les scores des parties de samedi. Merci LA PRESSE.

      On a du chemin a faire…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2013
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité