Soccer

Soccer - Auteur
  • Charles Dubé

    MLS, Ligue des champions, Premier League, Liga... Charles Dubé vous invite à discuter du ballon rond sous toutes ses formes. Parce que la planète soccer ne s'arrête jamais, il chausse les crampons toutes les semaines pour mieux vous informer. À vos protège-tibias!
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 31 mars 2013 | Mise en ligne à 0h34 | Commenter Commentaires (25)

    Retour sur terre pour l’Impact

    L’Impact a dit adieu à son parcours parfait en s’inclinant 2 à 0 sur la pelouse du Sporting Kansas City, samedi soir. Toujours aussi hésitant en possession, le onze montréalais n’a jamais trouvé la solution pour se dépêtrer de l’intense pressing proposé par l’équipe de Peter Vermes.

    «Il faut dire la vérité, Kansas City a été la meilleure équipe. Ils étaient premiers sur le ballon et ont fait un meilleur travail au niveau de la conservation et du pressing offensif», a avoué l’entraîneur-adjoint, Mauro Biello.

    Étouffé par cette pression et dominé dans les duels, l’Impact a donc commis un nombre inhabituel d’erreurs dans son propre camp. Et alors que, depuis quatre matchs, il prenait un malin plaisir à exploiter celles de son adversaire, voilà qu’il a goûté à sa propre médecine. L’ouverture du score de Claudio Bieler, dès la cinquième minute, découle directement d’un ballon perdu de Patrice Bernier en direction d’Hassoun Camara. Tout au long du match, et surtout en première mi-temps, la défense montréalaise a multiplié les gestes de nervosité avec, également, un bloc moins compact qu’à Seattle et Portland.

    «On savait qu’ils allaient nous presser de cette façon. Je pense que l’on a essayé de trop jouer dans l’axe au lieu d’aller sur les côtés, a assuré Biello. Ils nous ont fait mal sur ces ballons perdus et nous n’avons pas été bons lors de ces phases de transition. Après, cela n’a pas été facile de revenir dans le match.»

    La réaction montréalaise a été extrêmement timide. Harcelé par Paulo Nagamura et Benny Feilhaber, Bernier n’a pas été en mesure de peser autant que lors des précédents matchs. Sur les côtés, Andres Romero a été transparent tandis que Justin Mapp a perdu davantage de ballons qu’il n’a réussi de passes.

    Dans ce contexte, Marco Di Vaio n’a jamais été placé dans de très bonnes conditions. Son premier tir cadré – le premier de l’Impact – n’est venu qu’à l’heure de jeu sur une volée. Avant cela, il était évident que la bataille physique était perdue face à Aurélien Collin, impérial dans les airs.

    Les entrées de Sanna Nyassi et d’Andrew Wenger devaient ensuite apporter d’autres armes à l’Impact lors du passage au 4-4-2. Lors du match face à Kansas City, dans le cadre de la Classique Disney, l’Impact avait inscrit ses deux buts grâce à deux ballons dans la profondeur. «On voulait avoir un peu plus de vitesse et chercher un peu plus la profondeur par rapport à la première mi-temps. Mais Kansas City a quand même fait un bon travail pour arrêter Sanna et Andrew», a déploré Biello.

    Et si l’Impact a longtemps rêvé au point du match nul, c’est surtout en raison du manque d’efficacité de son adversaire devant le but de Troy Perkins. Par deux fois, Bieler aurait pu plier le match. Seth Sinovic a également eu le ballon du 2-0, mais a trop croisé sa frappe.

    En fin de compte, le report du match à Los Angeles est salutaire pour l’Impact qui aura maintenant deux semaines pour apprendre de cette défaite. Expulsé en fin de match, Marco Schällibaum sera automatiquement suspendu pour le duel face au Crew de Columbus, le 13 avril. Alessandro Nesta devrait, quant à lui, être de retour


    • Hé bien, on s’y attendait quand même un peu. On le sentait venir malgré les quatres victoires. Tout n’est pas parfait et ce match constitue un très bon rappel du travail à faire. On peut dire un match “sans” pour tous les joueurs de l’Impact.

      Mention honorable à Arnaud pour son travail acharné autour de coéquipiers inexistants et de Ferrari pour aider un Ouellette et un Brovski qui en avaient vraiment besoin. Sans parler de Bernier qui n’arrivait pas à se sortir du piège déployé par Kansas City. D’ailleurs, message aux autres équipes: deux joueurs sur Bernier constamment. Ce ne sont pas les Ouellette, Brovsky, Felipe ou Romero qui pourront venir l’appuyer.

      Est-ce que Mapp a une vision du jeu? Dommage, court assez bien, pas mauvais techniquement. Mais horrible en distribution du ballon.

    • Ouch! Toute une morniffe!

      Je ne ferai pas l’étalage de ceux qui ont mal fait car à part Perkins et le gérant d’équipement, un peu tout le monde ont été plutôt mauvais.

      Pour Felipe, une petite pause lui ferait du bien. Pour le prochain match, j’utiliserais Bernier à sa place et Warner en arrière. Avec 1 match dans les trois prochaines semaines, le défi à l’entraînement est de trouver une manière d’utiliser Felipe. Sinon, il sera promordial d’aller chercher un joueur pour relayer vers l’avant.

      Et Mapp, je suis pu capable! Pu capable, pu capable, pu capable. Je m’arrache tellement les cheveux quand il joue que ma coiffure commence à ressembler à la sienne. Je me demande s’il parle norvégien…

      Sinon, Sporting KC sont vraiment solides. Il manque encore une couple de marches à gravir avant d’atteindre leur niveau et leur profondeur. Ça se jouera entre eux, NYRB et Houston pour le premier rang dans l’est. IMFC quatrième.

      Sinovic, on l’avait pas pris au repêchage d’expension? Me semble qu’il est pas mal meilleur que Brovsky. Pourquoi on l’a échangé? C’est-tu lui qu’on a échangé pour Arnaud? Quelqu’un sait?

      Un mot sur Schallibaum. Il a la mèche courte le monsieur! Dommage qu’il soit suspendu pour le prochain match à Saputo. Il paraît qu’il a lancé de l’eau sur un arbitre…Hihihi! On va s’amuser avec lui, je pense.

    • Réponse @ francis2115 – 31 mars 2013 – 02h48

      Oui il a été repêché par l’Impact, mais Monsieur (oui un autre !) a refusé de se joindre à l’Impact…il vient des environs de Kansas City

    • Oulala, que ce n’était pas beau, et très beau à la fois. Franchement, cudo a SKC d’avoir su exploiter aussi bien les faiblesses du jeu de l’impact! Hormis Mapp qui est extrèmement individualiste au point de ne pas savoir où son ses options et d’attendre trop longtemps face au pressing adverse, je considère que les joueurs de l’Impact on joué le système de jeu comme il l’a été pour les 4 premiers match.

      En 4-1-4-1, il doit avoir 1 pressing direct et un travail d’anticipation constant pour couper les zones de passes. Dans les 4 dernier match, il y a très peu de pressing, beaucoup d’espace pour SKC, beaucoup de temps sans pression et peu d’anticipation. À travailler.

      En possession du ballon, SKC appliquait un pressing fort et les autres joueurs autour se mettaient entre le ballon et les options de passe pour l’Impact. Nos merveilleux joueurs bleu restaient planté là! Faudrait travailler le démarquage… Il faudrait que les joueurs autour du porteur du ballon crée des options de passe. Sans passer au jeu dynamique, n’importe quelle équipe avec de gros poumons pourra contrer l’IMPACT! Pourtant, le premier exercice du camp d’entrainement cette saison travaillait les passes a 2 mètres de la position du joueur au moment de la passe, c’était un bon début. Où est la suite ?

      Hier il y avait une équipe qui courrait et une équipe qui joggait. Certains joueurs de l’équipe qui courrait étaient moins fatigués que dans celle qui joggait… C’est un non sens que Pisanu, Félipé et Roméro ne progressent pas plus rapidement dans leur méforme physique.

      2 poids 2 mesure pour les fautes hein ?

    • Chapeau aux joueurs de Kansas City. Il faut leur donner le crédit qu’ils méritent. Depuis le début de l’année, ils jouaient plus ou moins bien mais ils ce sont réveillés contre l’Impact hier et ouch, quel réveil.

      Je ne croyais pas qu’ils allaient être si puissants avec les départs de Kamara et Espinoza mais ils m’ont vraiment impressionnés hier. C’est une des puissances de la MLS.

      Pour l’Impact, rien de bon à dire. Comme mentionné par @vend01, si Bernier est couvert, il n’y a auncune possibilité de relance.

      Felipe est tout simplement atroce depuis le début de la saison. Où est donc passé le Felipe de 2012 ?

      Ouimette a eu un peu plus de difficulté hier (comme tout le monde) mais c’est tout de même de l’expérience qu’il acquière présentement. J’ai remarqué hier qu’après une erreur en 1ere demie, Ferrari est venu le rassurer avec une petite tape dans le dos alors que si ça l’avait été n’importe quel autre joueur, Ferrari l’aurait probablement sermoné.

      Quand c’est la seule chose que j’ai à dire sur le match de l’Impact, ça veut tout dire…

    • Question Messieurs, au sujet d’un extrait du texte.
      “Les entrées de Sanna Nyassi et d’Andrew Wenger devaient ensuite apporter d’autres armes à l’Impact lors du passage au 4-4-2.”
      Au hockey, n’importe quel défenseur, certains plus ou moins que d’autres, sait ce qu’il a à faire à 5 contre 5, en avantage ou désavantage numérique, ect, ect.
      À ce que je peux comprendre, à KC, on serait passé d’un 4-1-4-1 à un 4-4-2
      Est-ce que tout joueur au niveau de la MLS, est supposé être capable de “switché” en un clic de doigt d’une formation à une autre?
      Au soccer, inévitablement les combinaisons doivent être beaucoup plus nombreuses à 10 qu’à 5. Tout joueur, doit-il être capable d’avoir les automatismes pour ouvrir le bon tiroir dans sa tête?
      Même si j’adore le hockey!
      Mais, sans les Nordiques, ce n’est plus pareille.

    • Bon, l’absence de fond de jeu a fini par rattraper l’équipe. Hier c’était flagrant et le milieu s’est effondré en bloc et pas d’exploit technique pour sauver les meubles.

      Niveau citrons, Mapp, Brovsky, Camara pitoyables hier. Un mauvais match pour Bernier, Felipe, Ouimette. On aurait eu Messi devant que ça n’aurait pas fait de différence tellement Di Vaio était esseulé en pointe.

      Mapp a déréglé la mécanique en un seul match et est un supplice d’approximation et d’improvisation pour ses coéquipiers. Brovsky avait l’air d’une porte tournant chez Eaton.

      On se rappelle que Felipe est tombé mort en août dernier, entraînant l’Impact dans une fin de saison désastreuse ainsi que le départ de Marsch. Il convient maintenant de se poser la question : n’était-il qu’un court mirage?

      Ferrari a tenu son statut dans une défense disloquée et Arnaud a été moins pire que les autres.

      Un match à oublier mais, c’est inquiétant, pas de fond de jeu après 5 parties.

      Pierre T

    • Ouais, l’Impact a été déclassé sur toute la ligne. Le pauvre Bernier a mal paru tellement il avait de la pression. Di Vaio a été totalement marqué par Collin.

      Le retour de Nesta va faire du bien, en espérant qu’il ne se blesse pas une autre fois…

      Justin Mapp a été le pire de son équipe. Aucune vision du jeu. J’étais déçu de le voir dans l’alignement de départ… Vaudrait mieux changer le 4-1-4-1 pour un 4-1-3-2 et donner plus de place à Wenger pour assister Di Vaio et garder Mapp sur le banc.

      (C’est sûr qu’il est facile de faire des alignements sur mon iPad à 9h30 le lendemain du match !)

      Finalement, le coach, il a fait quoi pour être expulsé ?

      P.Bédard
      Mtl

    • @dono
      “Ouimette a eu un peu plus de difficulté hier”.
      Je veux bien qu’il est un gars de chez nous mais il a connu un match épouvantable! Si ce n’était pas que le reste de l’équipe a quasiment aussi mal joué que lui, Ouimette nous aurait coûté le match à lui seul.

      @austerlitz
      Je t’entends saliver. Après tout ton négativisme, tu l’as finalement eu ta défaite. Au moins, y a un de content aujourd’hui

    • Je ne pense pas que j’exagère lorsque je crois que ce fut le pire match de l’Impact depuis son entrée en MLS, sinon surement un des 3 plus pires, ils ont été absolument atroces et n’ont pas pu s’ajuster tout au long du match. Mais donnons crédit à SKC, ils ont été sublimes du début à la fin.

      Je voulais justement attendre jusqu’à une défaite de l’impact pour chialer contre le 4-1-4-1. Je déteste cette formation, ça isole complètement Di Vaio, et Felipe est complètement perdu en milieu de terrain. L’année passée en début de saison je trouvais Felipe très mauvais lorsqu’on jouait 4-4-2, j’ai changé d’avis sur lui lorsqu’on a passé à un 4-2-3-1 et a été très bon depuis. Mais là, ça peut plus continuer de même, surtout lorsqu’on joue à la maison, il faut passer à un 4-2-3-1 et laisser Felipe s’avancer un peu.

      Schalli a fait sortir Felipe lors des deux derniers matchs, et Felipe semblait très déçu surtout contre NYRB à sa sortie, quelque chose me dit que le courant ne passe pas entre Schalli et Felipe.

      Le seul qui a eu un match acceptable hier c’est Ferrari, il a eu à corriger les innombrables erreurs de Brovsky et Ouimette. Le reste de l’équipe ont tous été mauvais sans exception.

    • En regardant l’Impact hier, on aurait dit une équipe de la NASL, ou plutôt une vieille équipe de la NASL. Et encore, ce n’est que le cinquième match de la saison. J’ose à peine imaginer la forme physique des vieux papis en septembre.

      Si au moins on avait des jeunes qui pouvaient prendre la relève. Malheureusement, ça ne semble pas être le cas, du moins à court terme.

      Joe devra se rendre à l’évidence. S’il veut avoir une équipe compétitive, il devra sortir le chéquier et amener un vrai meneur de jeu, quelqu’un d’assez talentueux pour animer le milieu du terrain de façon régulière et d’assez jeune pour durer toute la saison, pas un rejet d’une autre équipe ou un pré-retraité. La MLS ne fait peu-être pas partie des meilleures au monde, mais c’est une ligue exigeante physiquement.

      Mapp est un mangeux de ballon sans vision. Bernier ne peut pas soutenir le rythme tout le match, notamment lors des matchs à l’extérieur. Le Felipe de l’an dernier a disparu et a été remplacé par un clone inutile. Ouimette n’est pas encore prêt pour la grande ligue. À sa décharge, il n’a pas eu beaucoup de soutien. S’il faut le faire jouer, il faudrait peut-être songer à insérer Warner et passer au 4-2-3-1. Quelqu’un prendrait Wenger avant Mattocks?

    • Mais quel match pénible à voir (pour un partisan de l’Impact évidemment). Un des pires matchs du onze montréalais depuis son entrée en MLS. Zéro construction. C’est simple, nous avons eu quoi, une chance de marquer (Di Vaio sur sa volée). À part ça, ce qui se rapproche le plus d’une chance de marquer est probablement la tête de Ouimette sur corner qui s’est retrouvé très loin du cadre. Bref, une belle volée de bois vert samedi soir.

      Honnêtement à part Arnaud, aucun joueur ne mérite une mention honorable (il s’est battu le capitaine hier soir). Ferrari, peut-être… Bernier de nombreux revirements (dont celui qui permet d’ouvrir le score), les latéraux ont été inexistant offensivement en plus de commettre des bourdes, nos milieux étaient invisibles, etc. Je m’inquiète pour Felipe, il est souvent transparent alors qu’il était extrêmement remuant l’année dernière. Traîne-t-il encore des relents de sa blessure?

      Quoiqu’il en soit, je suis assez d’accord pour dire que le 4-1-4-1 a ses limites. Disons que l’animation offensive en souffre. Pourquoi ne pas faire descendre Arnaud d’un cran, d’autant qu’il apporte un côté rugueux et intense défensivement. Et contrairement à certains, il a les poumons pour jouer un 90 minutes intense (un peu comme les joueurs de KC). Felipe se trouverait peut-être libéré.

      Ah, et à ceux qui se demandait pourquoi l’arrivée de Paponi était envisagée, je crois que nous avons la réponse. Pisanu n’est pas capable de jouer plus d’une demie (en plus d’être prompt aux blessures), Romero est inégal, Mapp c’est Mapp, Nyassi est davantage un bon changement et Blake Smith est encore vert.

      Bon, on est quand même 4 victoires, 1 défaite, mais nous n’avons pas encore dominé un match comme le Sporting l’a fait à notre endroit. Pas de panique, mais ceux qui voyait l’Impact survoler la compétition devrait peut-être se retenir un peu. Disons que l’équipe a encore des choses à travailler.

      Et j’oubliais, quelle performance de KC, wow!

    • Sur la «manière» (si on peut appeler ça ainsi) c’est pas mal la même chose que pendant les 4 premiers matchs… La différence se fut surtout sentir dans l’engagement, la forme mentale et physique. Le cœur n’y était pas…

      A part Arnaud, qui fait probablement preuve d’intensité même couché sur une table de massage et Ferrari qui est toujours meilleur sans Nesta…Ah rien pantoute. Ils nous ont mangés tout rond.

      Bernier avait l’air d’un mort vivant. Et Camara doit comprendre qu’on ne relance pas l’attaque avec le défenseur latéral pendant qu’on subit la pression dans le dernier 20 m dans notre camp. Ça fait trois matches qu’il fait ça. Ben hier on l’a eu dans le c…

      C’est ben beau les bicyclettes, et tout le monde reconnaît le rôle offensif des défenseurs latéraux dans le foot moderne, sauf que si dans le dernier 20 m un défenseur ne défend pas, ben là y défendra jamais.

      Mapp super joueur en contrôle de balle, doit aller vers l’avant. Pour une raison que je ne comprends pas, il fait toujours ce drôle de jeux où il repique vers le milieux du terrain , a plus de 40 m du but adverse, comme s’il voulait changer de coté, mais en allant porter le ballon lui-même balle au pied ???

      Me semble que ce n’est pas compliqué… tu cours vers le drapeau…. pis quand tes assez proche tu la centre, ou tu repiques toi-même pour tirer…

      Finalement, toutes les équipes que nous avons affrontées sont plus fluides que nous. Même Toronto. Ça veut dire qu’on ne peut pas, comme hier, se permettre de baisser de régime. Manifestement, on n’a pas les ressources pour jouer en possession.

    • Sur la «manière» (si on peut appeler ça ainsi) c’est pas mal la même chose que pendant les 4 premiers matchs… La différence se fut surtout sentir dans l’engagement, la forme mentale et physique. Le cœur n’y était pas…

      A part Arnaud, qui fait probablement preuve d’intensité même couché sur une table de massage et Ferrari qui est toujours meilleur sans Nesta…Ah rien pantoute. Ils nous ont mangés tout rond.

      Bernier avait l’air d’un mort vivant. Et Camara doit comprendre qu’on ne relance pas l’attaque avec le défenseur latéral pendant qu’on subit la pression dans le dernier 20 m dans notre camp. Ça fait trois matches qu’il fait ça. Ben hier on l’a eu dans le c…

      C’est ben beau les bicyclettes, et tout le monde reconnaît le rôle offensif des défenseurs latéraux dans le foot moderne, sauf que si dans le dernier 20 m un défenseur ne défend pas, ben là y défendra jamais.

      Mapp super joueur en contrôle de balle, doit aller vers l’avant. Pour une raison que je ne comprends pas, il fait toujours ce drôle de jeux où il repique vers le milieu du terrain, à plus de 40 m du but adverse, comme s’il voulait changer de coté, mais en allant porter le ballon lui-même balle au pied ???

      Me semble que ce n’est pas compliqué… tu cours vers le drapeau…. pis quand tes assez proche tu la centre, ou tu repiques toi-même pour tirer…

      Finalement, toutes les équipes que nous avons affrontées sont plus fluides que nous. Même Toronto. Ça veut dire qu’on ne peut pas, comme hier, se permettre de baisser de régime. Manifestement, on n’a pas les ressources pour jouer en possession.

    • @imrahil

      Je n’ai pas dit le contraire. Je ne cherche aucunement à défendre Ouimette. J’apportais ce point pour parler de la bonne attitude de Ferrari à son égard. Je m’en fous royalement qu’il soit un gars de chez nous ou non.

    • @marcomatos

      Tout à fait d’acccord quant au jeu de Camara hier. J’ajouterais qu’il a joué de façon idiote compte tenu de la présence au centre d’un coéquipier débutant et fragile. Il aurait du comprendre la situation et ne pas trop risquer avec des feintes qui ne surprenaient pas les joueurs du KC.

      Bon on verra la force de caractère de l’équipe maintenant. Mais je ne suis pas rassuré avec la sortie de l’entraineur.

    • Eh ben… moi qui croyait qu’on gagnerait les 34 matchs.

    • En cette journée Pascal, je vais m’attaquer au positif de ce match : Zusi, Rosell et Feilhaber ont vaiment été impeccable!! J’ai adoré voir l’intelligence et les qualités techniques de Zusi et Rosell.

      Une domination complète nous démontrant qu’il y a encore beaucoup de travail pour l’impact.

    • Dans la catégorie Drôle d’idée : les longs ballons aériens sur Di Vaio, alors que ce dernier est surveillé par Collin. Une fois, on se dit qu’il faut l’essayer, mais rendu à 5-6…
      Dans la catégorie On se pile sur les pieds : Felipe et Arnaud, notre paire gagnante.
      Dans la catégorie On approuve pas mais on sourit quand même un peu : MS qui pète sa coche et qui se fait expulser. On comprend mieux les atomes crochus avec NDS et JS.

    • Notre milieu de terrain a été dominé par celui de KC à plate couture. Cela m’inquiète de plus en plus. A part Bernier qui est une valeur sûre (Même si hier il était submergé par le pressing intense de KC) Romero, Mapp, Mallace et Pisanu m’impressionnent peu. Selon moi, dans tous les matchs de l’impact cette saison, notre milieu n’a jamais eu le dessus. Pour ce qui est de Arnaud, tout le monde semble dire cette année qu’il est bien meilleur. Pour ma part je ne suis pas d’accord. Vrai qu’il est plus à sa place au centre et qu’il a un beau but contre Seattle et une belle passe décisive contre Toronto. Vrai qu’il est un des seul à avoir des poumons pour durer 90 minutes. (ce qui semble rare chez l’Impact…) mais là s’arrêtent ses qualités. Notre capitaine est une nullité en construction de jeu, il perd constamment des ballons.Il ne mérite pas d’être partant. Son utilisation devrait se limiter en fin de match pour faire du pressing intense. point à la ligne. Si l’Impact projette réellement de jouer la possession (Ce que je doute de plus en plus…) on a aucunement les armes nécessaire au milieu. Divaio n’a pas fini de ronger son frein…..

    • Pour que le 4-1-4-1 marche bien, il faut des ailiers rapides, un récupérateur qui défend et relance de bonne façon, et un attaquant qui est toujours disponible.

      Les deux éléments qui en jouer en défaveur de l’Impact: diVaio était toujours surveillé de près et Mapp gardait le ballon trop longtemps; il faisait avancer le ballon, mais allait nulle part, tout comme c’est le cas de Nyassi.

      Question: Pourquoi Pisanu n’était pas partant?

      Je ne veux pas trop faire mon gérant d’estrade, mais serait envisageable de voir une nouvelle tactique pour le prochain match. Schällibaum pourrait essayer d’autres formations durant les deux semaines de congé.

      ————Perkins————
      Camara-Nesta-Ferrari-Tissot
      ——-Arnaud-Bernier——–
      —Pisanu-Felipe-Romero—-
      ————-diVaio————-

      Arnaud pourra aider Bernier à défendre et relancer, ils monteraient chacun leur tour, l’un fait le M défensif pendant que l’autre est un peu plus haut en M axial. Ça semble bizarre comme stratégie, mais ça serait payant d’essayer. Felipe aura plus d’espace pour manœuvrer.

    • J’aimerais apporter quelques éléments d’analyse :

      On notera que l’Impact a eu un temps de possession très légèrement supérieur avec 51,1% et que les deux équipes ont réussi un pourcentage très respectable de passes à 78%. Légère avance de KC sur les duels. Donc, à ce niveau, les deux équipes ont tenu le terrain. Alors où est le problème?

      Il est ici, sur les couloirs : KC a centré 16 ballons en situation de jeu, incluant renversements de jeu, contre seulement 8 pour l’Impact. C’est ce qui a mené aux percées de KC et à sa domination sur les chances de marquer et les tirs. On a 4 fautifs samedi, dont certains par récurrence, Mapp, Brovsky, d’autres sur une mauvaise performance, Camara, Romero.

      My 2 cents, comme disent les anglos.

      Si quelqu’un connait une source d’information où on peut avoir les ballons touchés, perdus et passés par joueur (individuel), j’aimerais bien. Bref, le circuit préférentiel. Je crois que ça en dirait long sur certains joueurs de l’équipe.

      Pierre T.

    • @ austerlitz

      http://www.mlssoccer.com/matchcenter/2013-03-30-SKC-v-MTL/chalkboard

      Tu n’as qu’à mettre le curseur de ta souris sur un joueur pour voir ses statistiques.

      Tu vas voir que du côté de l’Impact, il n’y a pratiquement que Bernier, Camara et Ferrari qui ont complété beaucoup plus de passes qu’ils en ont manquées ou bien perdu des ballons. Bref, à l’attaque, nous n’avons pas construit grand chose.

    • @austerlitz, @dono

      @dono a été plus vite que moi! oui l’outils tableau du site MLS est assez génial. Offert pour tous les matchs.

      Choisissez “ball possession” avec tous les joueurs de l’Impact sélectionnés et vous verrez où sur le terrain se faisait la possession du ballon. Pour l’Impact, sur les côtés certes, mais toujours au milieu du terrain. Ce qui est incroyable, hormis les corners, aucune incursion sur les ailes pour centrer le ballon! Dans les derniers trente mètres, c’est le néant!

    • Franchement, merci les gars. Cette subtilité m’était passée outre.

      PT

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité