Soccer

Soccer - Auteur
  • Charles Dubé

    MLS, Ligue des champions, Premier League, Liga... Charles Dubé vous invite à discuter du ballon rond sous toutes ses formes. Parce que la planète soccer ne s'arrête jamais, il chausse les crampons toutes les semaines pour mieux vous informer. À vos protège-tibias!
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 23 janvier 2013 | Mise en ligne à 17h01 | Commenter Commentaires (13)

    Nelson Rivas à 80%

    576286-nelson-rivas

    Nelson Rivas a repris une position qui lui est bien familière depuis son arrivée à Montréal, en 2011. Pendant que ses coéquipiers montent en puissance physiquement sur le terrain, le défenseur central accumule les séances de vélo stationnaire sur les lignes de touche.

    Opéré pour traiter une microfracture au genou gauche, en octobre dernier, le Colombien évalue sa forme physique actuelle à 80%. Il ne brûlera maintenant pas les étapes et ainsi risquer une énième rechute lorsqu’il retrouvera ses coéquipiers. Ce discours de prudence a d’ailleurs été le thème central de son premier entretien avec le nouvel entraîneur montréalais, Marco Schällibaum.

    «La première chose qu’il m’a dite est de prendre mon temps dans ma réadaptation et d’être à 100% au moment de mon retour. Il a ajouté que, quand je serai prêt, il me réintègrera à l’équipe en douceur», a indiqué Rivas par le biais d’un interprète.

    Si la convalescence initialement prévue après la chirurgie était de cinq mois, Rivas refuse d’encercler une date de retour sur son calendrier. Difficile donc de savoir s’il sera disponible pour les premiers matchs de la saison, au mois de mars. Même s’il semblait boité dans les couloirs du Complexe sportif Marie-Victorin, il dit ne plus être gêné par sa blessure.

    «Je ne ressens plus de douleur quand je marche ou je fais de la bicyclette. Tout ce que j’ai effectué comme travail lors des derniers mois a porté fruit. Mais pour courir, je vais par contre prendre mon temps», a-t-il poursuivi.

    Ce «travail» a été un mélange d’un programme soumis à l’avance par l’Impact et des rencontres personnelles faites par le numéro 2 depuis le dénouement de la dernière saison. En plus d’avoir consulté des docteurs en Colombie et en Italie, il a été accompagné quotidiennement par une physiothérapeute qui pouvait suivre l’étendue des progrès.

    «J’ai effectué deux séances par jour durant toute la saison morte, a-t-il expliqué. Le matin, je faisais surtout des exercices aérobiques alors que l’après-midi était consacré à des exercices en piscine.»

    Malgré sa longue convalescence, Rivas arbore toujours son large sourire caractéristique. Les sources de démotivation ont pourtant été nombreuses lors de la carrière de l’athlète de 29 ans. Aujourd’hui, Rivas espère que son historique médical ne comprendra pas d’autres chapitres de la sorte. «2012 a vraiment été difficile puisque je n’ai pas pu aider l’équipe de la façon dont je l’aurais souhaité. Maintenant, je sais que je travaille fort depuis le mois d’octobre. Je recommence une nouvelle année et j’essaie de laisser la dernière saison derrière moi.»


    • Petite prédiction: il ne jouera pas plus que 12 matchs cette saison.

      Quel bon défenseur mais qui ne sert absolument à rien dans une équipe à cause de ses blessures. Ça été l’histoire de toute sa carrière et je ne crois pas que ça va changer.

    • Rivas qui joue 12 matchs par année, ça reste une aubaine au salaire qu’il prend dans la masse salariale.

    • Questionnement?

      Sachant qu’il n’y a pas de fumée sans feu!
      Est-ce que quelqu’un pourrait m’éclairer sur le sujet?

      Comme lors du bilan de l’impact pour 2012, l’une des faiblesses était les « flancs », donc les milieux latéraux (Mapp et Arnaud). Suite à une question qui semblait « banale » par un média, l’entraîneur a-t-il fait « exprès » de « lâcher » les mots que son « capitaine » était en « sursis »?
      Est-ce que ces mots étaient une « directive »?

    • Comment peut-il s’évaluer à 80% s’il dit qu’il va prendre son temps pour courir? Faire du vélo ou de la natation n’est pas aussi dur sur le genou que de sprinter…

      De toute façon, tous ceux qui reviennent d’une grave blessure disent qu’ils prendront leur temps, c’est cliché, mais combien se reblessent peu de temps après? Beaucoup…

      Malheusement, ce sont des joueurs professionnels, et quand ils ne jouent pas, ça les brûle par en-dedans, et finissent souvent par retourner une ptit brin trop vite…

      Moi aussi, je ne crois pas qu’on le verra très longtemps et souvent cette souvent, mais j’espère vraiment me tromper!

    • @zeusmann

      Tentative de réponse.

      Un journaliste a posé une question à Schällibaum et celui-ci a répondu comme le ferait tout bon entraîneur Suisse.

      Faut savoir que le capitaine dans une équipe de foot n’a pas la même importance qu’ici en Amérique du Nord et surtout ici à Montréal où nous nous abreuvons depuis longtemps au :

      “nos bras meurtris vous tendent le flambeau”

      et où le capitaine est généralement celui qui a les bras plus meurtris que les autres. Une quasi légende donc.

      Alors Schällibaum a répondu comme tout bon entraîneur de foot Suisse et certains journalistes ont comprit sa réponse comme de bons journalistes sportifs Nord-Américains et surtout Montréalais.

      Ceci étant dit je crois qu’Arnaud ne sera plus avec l’Impact lors du match d’ouverture et ça Schällibaum le sait.

      Et Arnaud aussi.

      Le club ne peut pas retourner à ses racines européennes tout en gardant le plus nord-américain de ses joueurs, celui qui est en plus identifié directement à Jesse Marsch comme capitaine.

      D’ailleurs le journaliste Nick Sabeti présent au Superdraft a écrit sur Twitter le 17 janvier il y a une semaine environ savoir que certains joueurs de l’Impact auraient demandés un tranfert.

      ‏@Nick_Sabetti

      Hearing that a few players on the Impact have asked for a transfer. Could be some movement in next week or two”

      Si c’est le cas je serais le moins surpris du monde qu’Arnaud soit du nombre.

      Mais là c’est très spéculatif comme théorie alors profitons de ce camp d’entraînement et laissons Arnaud et l’organisation s’arranger entre eux.

      Si jamais Arnaud est échangé je suis sû qu’ils vont se faire un plaisir de nous le dire :-)

    • @piano_ivre

      Bien que très spéculatif, ça demeure très logique tout ça.

      Sans oublier que Philippe Germain a confirmé avoir parlé à Frank Klopas (entraîneur du Fire de Chicago) lors du dernier Superdraft et ce dernier lui a confirmé qu’un milieu offensif de l’Impact l’intéressait et qu’il en avait faire part à NDS. NDS a confirmé le tout en se limitant de dire qu’un de nos joueurs les intéresse.

      Milieux offensifs : Arnaud, Mapp (qui a connu du succès à Chicago où il a joué de 2003 à 2010), Neagle, à la limite Nyassi. Je ne parle pas de Felipe, Pisanu et Smith car ils sont bien en selle.

    • @dono

      D’Accord avec vous sauf que….

      J’aime bien Philippe Germain même si je considère qu’il verse un peu trop parfois dans la spéculation.

      N’est-ce pas lui qui l’ an passé au mois de septembre je crois affirmait savoir de sources absolument fiables que l’impact avait tout intérêt à prolonger rapidement et avant la fin de la saison 2012 le contrat de Jesse Marsch car sinon nous étions certains de le perdre.

      Que d’autres formations en MLS couraient après lui et s’empresseraient de le signer dont Chivas USA qui n’attendait que ça.

      Je me suis fié à son opinion et j’ai hurlé lorsque l’Impact et Jesse ont décidé de se séparer.

      Pourtant à ce que je sache les camps d’entraînements sont commencés et Jesse se cherche toujours un emploi.

      TFC n’en a pas voulu, les NYRB non plus et encore moins Chivas USA.

      Alors attendons pour Arnaud. En entendant il ne cause pas de distraction et il ne nuit à personne.

      Mais oui je suis d’accord avec vous son départ demeure très logique surtout que la faiblesse principale du club se situait au niveau des milieux latéraux l’an passé.

    • Je corrige mon texte précédent.

      La principale faiblesse de l’Impact l’an passé fut sa défensive car avec une production offensive de 45 buts le club se situait plus ou moins dans la moyenne de la ligue.

      D’ailleurs le SKC a terminé premier avec seulement 41 buts de comptés.

      Les 51 buts buts alloués par l’Impact par contre classe le club parmi les 4 pires de la ligue en 2012.

      Nous avons une défensive de haut niveau mais trop souvent blessée (Rivas) sans compter les suspensions dues aux coups de tête (encore Rivas)…

      Alors je crois que l’on pointe un peu facilement l’ami Arnaud du doigt pour les déboires de l’an passé même si les latéraux sont une faiblesse du club.

      N’en faisons pas un autre cas “Scott Gomez” :-)

    • @piano_ivre

      Ok pour le côté spéculateur développé de M. Germain (qui a probablement été courtier en bourse dans une autre vie) mais pour ce point, NDS lui confirme que Chicago est intéressé par un joueur de son effectif et le coach de Chicago lui confirme qu’il s’agit d’un milieu évoluant sur les flancs. Le tout se trouve dans l’une de ses dernières baladodiffusions où il reçoit en entrevue NDS.

    • @dono

      Il n’y a pas que Philippe Germain que j’aime. Présentement, actuellement, ce soir à RDS ils spéculent déjà au 5 à 7 sur le fait que Schällibaum n’est là que pour former Biello.

      Le gars n’a pas encore coaché un seul match en MLS et déjà certains journalistes s’interrogent sur son départ.

      Misère…

      Les nouvelles sportives ne sont plus des nouvelles comme à l’époque de Richard Garneau. Les nouvelles sportives sont désormais un produit que l’on vend pour qu’il rapporte.

      Et quoi de mieux pour rapporter qu’une certaine controverse..

      Ce que j’apprécie de Pascal Milano c’est qu’il ne joue pas ce jeux-là.

      Il nous parle de faits tangibles et vérifiables.

    • Oups…

      Lire ma première ligne de mon texte de 17h53 doit être lue comme ceci:

      Il n’y a pas que Philippe Germain. Philippe Germain que j’aime bien pourtant.

    • Personnellement, le cas Davy Arnaud me laisse perpexle. D’une part, il est lourd offensivement et contribue fréquemment à détruire les attaques qui passent par le flanc droit. D’autre part, le gars a un coeur gros comme ça, j’hésite donc un peu à lui lancer la pierre. Surtout qu’il ne semble tout simplement pas à sa place en tant que milieu latéral (position qu’il ne jouait pas à Kansas City si je ne m’abuse, mais je peux me tromper).

      Arnaud me semble plutôt un milieu défensif qui doit jouer absoluement en position axiale. Avant son arrivée avec l’Impact, je crois qu’il a surtout évolué dans l’axe (ce qui expliquerait sa propension à toujours repiquer au centre lorsqu’il joue à droite). Or cette position est déjà occupé par Collen Warner qui présente un peu les mêmes caractéristiques pour beaucoup moins cher. Par ailleurs, l’ajout d’Arnaud au centre n’amènerait surement pas beaucoup plus de créativité au jeu offensif (ce qu’un Hassoun Camara pourrait faire).

      Conclusion, Arnaud n’a pas beaucoup de place dans l’alignement montréalais et il est tout de même le deuxième salarié de l’équipe. Tout un casse-tête.

      À ce stade-ci de sa carrière, il serait effectivement plus à l’aise dans une position axiale. Quand à son rôle dans l’équipe de 2013, je pense qu’il comprend bien qu’il n’aura pas la même influence.
      P.M

    • @pascalbouchard

      Entièrement d’accord avec vous concernant Arnaud.

      Ce qui me fatigue chez certains journalistes cependant est le fait que l’on s’attaque non seulement au joueur mais aussi à l’homme.

      On insinue, on allègue que le gars est un cancer dans le vestiaire.

      Je suis mal à l’aise.

      Si certains journalistes ont des faits pour étayer leurs allégations concernant Arnaud alors qu’ils nous les donnent sinon qu’ils se la ferme.

      Facile les allégations… Facile détruire la réputation des gens et des individus. Il y a un certain Dumont à la Commission Charbonneau qui en a fait plein des allégations.

      Et nous l’avons tous cru, nous les lecteurs, les journalistes, le procureur et la juge.

      Pourquoi? Parce qu.il disait ce que nous voulions entendre.

      Nous l’avons cru sans aucune preuve sur la base de simples allégations.

      La plupart fausses on le sait maintenant mais le dommage est fait.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « août    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité