Soccer

Soccer - Auteur
  • Charles Dubé

    MLS, Ligue des champions, Premier League, Liga... Charles Dubé vous invite à discuter du ballon rond sous toutes ses formes. Parce que la planète soccer ne s'arrête jamais, il chausse les crampons toutes les semaines pour mieux vous informer. À vos protège-tibias!
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 30 novembre 2012 | Mise en ligne à 10h14 | Commenter Commentaires (9)

    Houston veut sa revanche

    616892-dynamo-mise-bon-esprit-equipe

    La 17e MLS Cup de l’histoire est enveloppé d’un large consensus. Peu d’observateurs imaginent, un instant, que le Dynamo de Houston puisse avoir le dessus sur le Galaxy de Los Angeles.

    Conscients de ce statut, les Texans sont néanmoins prêts à gâcher la fête au Home Depot Center, demain après-midi. «Nous jouons assez souvent ce rôle. Nous ne sommes pas reconnus comme une équipe flamboyante comme Los Angeles, dit le défenseur André Hainault. Nous n’attirons pas l’attention comme eux à cause de ça, mais nous sommes efficaces.»

    Battu dans ce même stade l’an dernier (1-0), le Dynamo croit dur comme fer en ses chances. Explication en quatre points.

    Plus entreprenants

    Avec un seul tir cadré – une tentative lointaine de Danny Cruz – et un seul corner, le Dynamo est complètement passé à côté de sa finale l’an dernier. Tout en évacuant la notion de match revanche, Hainault soutient que la leçon du 20 novembre 2011 a parfaitement été apprise.

    Ses coéquipiers se montreront plus entreprenants. «Nous ne sommes jamais entrés dans ce match. Nous étions bien en place défensivement, mais avions justement été trop défensifs. Cette fois, nous aimerions mettre davantage notre marque sur le jeu.»

    Plus d’options offensives

    Absent l’an dernier, l’influent milieu de terrain Brad Davis sera au rendez-vous, demain après-midi. À ses côtés évolueront plusieurs éléments importants qui ont posé leurs valises à Houston au cours de l’hiver dernier ou pendant la saison: Boniek Garcia, Macoumba Kandji, Ricardo Clark…

    Will Bruin, meilleur buteur texan en 2012, était resté sur le banc lors du premier acte de ce duel. «Il a été excellent toute la saison même s’il a moins marqué lorsque nous jouions en 4-3-3, a indiqué Hainault. Malgré tout, il a continué à travailler et à se sacrifier pour l’équipe. Et durant les séries, sa confiance a augmenté après son premier but et il est devenu conscient de ce qu’il pouvait faire.»

    Avec quatre buts, Bruin est le deuxième compteur des séries, derrière Robbie Keane.

    L’état d’esprit

    Inefficace à l’extérieur durant la saison régulière, Houston est redevenu cette bête de voyage qui a joué un mauvais tour à Chicago, Kansas City et DC United.

    À défaut de très grandes vedettes internationales, Houston mise sur une vaste expérience et sur un bon état d’esprit. Un exemple? La barbe des séries si populaire en hockey. «C’est une tradition qui remonte à 2007, je pense. Cela aide à la bonne ambiance chaque saison», explique l’international canadien. Il fallait évidemment davantage que quelques poils au menton pour réussir le parcours de Houston.

    La victoire à Chicago lors du match-suicide a cimenté l’état d’esprit, ajoute Hainault. «Cela a créé une ambiance collective différente avec une intensité en hausse. Toute l’équipe a adhéré au projet et c’est l’ensemble des joueurs qui a guidé l’équipe vers la finale, et pas seulement le onze partant. Ceux qui sont entrés ont bien fait leur travail.» Dont Hainault qui a marqué contre DC United, quelques minutes après avoir échappé à un carton rouge.

    Un entraîneur expérimenté

    Si Bruce Arena, du Galaxy, est l’entraîneur le plus titré avec trois MLS Cup, son homologue texan, Dominic Kinnear, fait également partie du club des meilleurs.

    Après deux titres en tant qu’assistant (2011 et 2003), il a guidé le Dynamo jusqu’au sommet en 2006 et 2007. Il a également perdu deux finales. En saison régulière, il est le quatrième entraîneur de l’histoire au tableau des victoires avec 114 succès depuis 2004.

    «Sa force est de ne pas changer grand-chose. Il a beaucoup d’expérience, ce qui aide dans des séries qui peuvent durer près d’un mois. Il est également très intense à chaque entraînement: il exige toujours le maximum, il nous pousse toujours», conclut Hainault.

    »»» À lire aussi: une bataille mentale pour le Galaxy


    • 2-1 L.A.

    • Houston me fait peur mais je crois que LA gagnera cette partie par la maque de 2@1.

      J’aurais pris pour Houston si une clause dans l’échange de Ching avait stipulé que l’Impact aurait reçu plus si Houston remporte la MLS Cup. Ce n’est pas le cas, donc LA ce sera.

      J’espère simplement que le spectacle sera meilleur que l’an dernier…

      @ M. Milano

      Prédiction ?

      2-1 pour Los Angeles. Cela dit, je ne serais pas contre une victoire de Houston, ne serait-ce que pour Hainault.
      P.M

    • Houston gagnant par le plus petit score à savoir 1.0

    • J’avais pris Houston en grippe surtout à cause de leur partisans. Ce que nombre d’entre eux avaient dit de l’Impact sur les forums après qu’il ait sélectionné Ching, hum….
      Mais finalement, si on ne regarde que l’équipe, leur cause m’est sympathique. Et puis Haineault, ouais, je vais prendre pour Houston…

    • Pour LA !!!

      J’avoue être entièrement biaisé et je le confesse.

      Le Texas et Houston avec leurs cowboys, leur peine de mort, leur “guns” la “National Rifle machin truc”, Tom DeLay…

      Et cas aggravant, le Texas fut volé du Mexique..

      Pas capable je vous dit.

      12 à 0 Los Angeles.

    • HS – L’Impact sur la carte

      Petit coup de coeur hier. Ma fille, footeuse, évidemment, et moi-même on s’est offert FIFA 13 sur Wii, petit avant-goût de la grande messe capitaliste à venir.

      Page d’ouverture du jeu, on passe au match et, BANG!

      Apparaît sur l’écran du choix d’équipe, les clubs de la MLS et, tout droit sur le flat screen, l’Impact, bien en vue, que j’ai choisi. Grande émotion (niaise) de ma part.

      Tout était là. Di Vaio, Felipe, qui soutira un cri de joie à ma petite Laetitia, et même … Davy Arnaud. On s’est tapé la Roja, qui nous a mis un 4-0. Pas grave, je rêvais, comme un gamin, de voir que MON club, de MA ville, était là, dans la cour des plus grands.

      Quand j’ai voulu faire rentrer Nyassi, histoire d’affoler Ramos et cie, ma petite vociféra. “Si, si, lui dis-je, il a quand même fini premier buteur du club en phases de jeu actives”.

      PT

    • 2-0 houston, match a sens unique, larmes de Victoria Beckham garanties, demissions en rafales de Donovan, Arena et Keane. Kaka annone sa venue avec LA des le printemps 2013.

    • 0-0 , Houston l’emporte aux penaltys à la suite d’un tir manqué de Beckham, si ce dernier n’a pas été sorti sur carton rouge plus tôt dans la partie… ;)

    • Ou 3-2 LA.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité