Soccer

Soccer - Auteur
  • Charles Dubé

    MLS, Ligue des champions, Premier League, Liga... Charles Dubé vous invite à discuter du ballon rond sous toutes ses formes. Parce que la planète soccer ne s'arrête jamais, il chausse les crampons toutes les semaines pour mieux vous informer. À vos protège-tibias!
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 27 juin 2012 | Mise en ligne à 22h42 | Commenter Commentaires (44)

    Toronto gâche la première de Di Vaio

    JoeyS

    L’Impact a choisi un bien mauvais moment pour connaître une soudaine baisse de régime, amplifiée par une étonnante passivité défensive. Les débuts de Marco Di Vaio ont ainsi été gâchés par une défaite de 3 à 0 face au Toronto FC devant une foule de 14 412 spectateurs.

    «Ils nous ont dominé dans tous les secteurs. Félicitations à Toronto qui mérite sa victoire à 100%. Ils sont venus ici et ont joué avec plus de cœur», a résumé un Jesse Marsch abattu après le match.

    Si le résultat et la foule ne sont pas ceux escomptés par la direction de l’Impact, les spectateurs, eux, sont parvenus à faire parvenir leur message au héros de la soirée. Dès l’échauffement, ils étaient des dizaines collés aux barrières afin d’immortaliser, en images, la grande première de Di Vaio. Pendant ce temps, plusieurs banderoles en son honneur fleurissaient aux quatre coins du stade.

    Les applaudissements se sont ensuite faits entendre à l’annonce de son nom, tout juste avant le coup d’envoi. Même réaction lors de son premier bon ballon touché, à 20 mètres des buts torontois, à la quatrième minute, puis sur l’un de ses centres repris de la tête par Davy Arnaud.

    Actif à la pointe de l’attaque, Di Vaio a multiplié les appels de balle dans l’axe, mais également sur les flancs. Toujours à la limite du hors-jeu, l’Italien n’a cependant pas eu de très bons ballons à négocier pendant 55 minutes. Son premier tir a été bloqué par la défense ontarienne, en début de rencontre. Son deuxième, depuis la droite de la surface de réparation, a largement raté le cadre de Milos Kocic.

    Di Vaio a finalement cédé sa place à Sanna Nyassi en début de seconde période. Les quelques sifflets, témoignant de la volonté populaire de le voir rester sur le terrain, ont rapidement été suivis d’une belle ovation. Verdict de l’entraîneur?

    «On a pu voir certain de ses flashs, mais nous ne lui avons pas suffisamment donné de ballons. Il va s’améliorer.»

    Au niveau collectif, Di Vaio ne s’attendait pas à un résultat aussi négatif. «J’espérais autre chose. J’espérais que nous allions faire un match différent, plus plaisant, avec la victoire au bout. Dans ma tête, je m’attendais à quelque chose de différent. Nous avons fait une bonne première mi-temps en jouant bien et en ayant des occasions, puis nous n’avons pas réagi après le premier but.»

    Car si ce match restera celui de l’entrée en scène de Di Vaio, il marque également l’une des pires sorties de l’Impact depuis des lustres. Dominateur en première période, l’Impact s’est crée ses meilleures occasions dans les dix premières minutes de jeu. Lamar Neagle et Felipe, en l’espace de 180 secondes, ont cependant raté de peu le but ontarien. Puis, le onze montréalais n’a plus vraiment inquiété la pire équipe de la MLS. Plus inquiétant encore, il a offert la victoire sur un plateau d’argent en multipliant les cadeaux défensifs en deuxième mi-temps.

    C’est d’abord Torsten Frings, à la 52e minute, qui a ouvert le bal sur un puissant coup-franc de 20 mètres. Frappé plein axe, le tir aurait cependant dû être repoussé par Donovan Ricketts.

    Le choix de Marsch de passer à une défense à droite a complètement tourné en défaveur de l’Impact. À la 72e minute, Ryan Johnson a ainsi pu placer sa frappe enroulée dans le filet montréalais sans être attaqué et avec un autre temps de retard de Ricketts.

    «Sur le premier but, je ne sais pas si Donovan n’a pas vu clairement le ballon, mais il aurait dû effectuer cet arrêt, a jugé Marsch. Sur le deuxième, je pense qu’il était masqué, mais nous aurions dû presser Johnson et ne pas lui laisser autant d’espace.»

    Danny Koevermans, libre de tout marquage, a finalement inscrit le dernier but de la soirée.

    «C’est toujours la même histoire, s’est lamenté le capitaine Arnaud. Nous concédons encore un but sur coup de pied arrêté. Ils nous ont attendu dans leur camp et nous ont pris à revers à deux reprises sur des contre-attaques.»

    Une soirée à oublier? Presque…


    • 3 choses:

      Neagle à la place de Mapp = très mauvais

      Nos 2 défenseurs centraux (ferrari et Rivas) ne sont pas là et cela parait autant défensivement qu’en relance.

      Di Vaio = il faudra qu’il court un peu….

      Mais c’est son premier match alors laissons lui un peu de temps

    • Sérieusement, c’était honteux! Le seul joueur qui a bien fait a été Valentine, selon moi. Le reste, ouf! Même Felipe et Bernier ont eu l’air fou!

      C’est pas long que la perte des défenseurs centraux fait mal! Camara est fort dans les airs et pour reprendre le ballon mais les relances sont difficiles. Aujourd’hui, les milieux ont eu rarement le ballon en mouvement.

      Thomas et Brovsky, aujourd’hui, digne de la USL.

      Di Vaio: on verra, ce n’était pas un match pour lui.

      Felipe: quand il n’est pas dedans, l’Impact n’est plus le même! Tel va Felipe, tel va l’Impact?

      Ricketts: un peu trop de Ganja?

      Ça fait très mal pour les éliminatoires. Il faut maintenant obtenir un bon résultat à DC ET gagner contre KC chez nous. Grosse commande…

      Et je me questionne sur les changements de Jesse Marsch, mais à 0-3, je lui laisse le bénéfice du doute. Mais il me semble que c’était le match idéal pour reposer Felipe quelques minutes et je crois que retirer Valentine à 0-1 était une erreur car il était le seul défenseur capable de relancer l’attaque.

      Et pour les assistances, on s’en fout! C’est très bien comme ça. Il y a 20 ans on avait le Supra et il y a dix ans on avait le centre Claude-Robillard. Jamais on aurait cru possible d’avoir une concession de foot qui attire de 12000 à 15000 par match il y a juste 10 ans!

      Qu’on mette l’emphase sur nos joueurs et ça va aller de soi, car on a de bon joueurs et en plus, ils ont presque tous une personnalité interressante. Soyons un peu patients, l’équipe n’a pas encore remporté 2 matchs de suite dans son histoire…Dans très peu de temps, les billets se feront très rares.

    • Le tweet de Joey Saputo veut tout dire. Quand ton président écrit cela et quitte son siège après le 2e but de l’adversaire, ça veut tout dire. C’est une chose de perdre contre Toronto mais quand l’effort n’y est pas, c’est autre chose.

      Pour Di Vaio, il faudra être patient. Cependant, il a beau faire des appels de balle, il faudra quelqu’un pour lui passer la balle.

      Pour Ricketts…… enough said come dirait Joey. Un autre but alloué par l’Impact sur un coup de pied arrêté.

      Mais bon, 4e parties en 10 jours pour un club d’expansion comportant quelques blessés, ce n’est pas facile. Nous voyons que la profondeur n’est pas tout à fait là et c’est normal pour un club d’expansion. Cependant, ce que je ne prends pas c’est que l’effort n’y était tout simplement pas ce soir.

      Pour ce qui est de Toronto, bravo mais qu’ils sont plates à regarder jouer.

      Nous allons voir au prochain match de quelle genre d’équipe nous avons affaire.

    • Un très mauvais match… il faut respirer par le nez et se souvenir que c’est un club d’expansion. Quelques remarques:

      - Le club est fatigué et il reste encore trois matchs dans les 10 prochains jours. Peut-être le temps de donner un premier départ à Evan Bush ? Contre un gros club sur la route samedi, ça pourrait donner l’électrochoc nécessaire pour que la défense se reserre ;
      - Di Vaio ? Bon, les joueurs ne le trouvent pas encore, il doit s’habituer à un nouveau club et une nouvelle ligue, OK. Mais quand même, un aspirant leader devrait courir un peu.Là, il a donné l’image d’une grosse tête qui veut le ballon au pied, mais qui ne veut pas courir pour aller le chercher. À suivre ;
      - Encore un gros match de Bernier. Mais un carton idiot un fin de match. En est-il à 4 lui aussi? Felipe et Bernier au bord de la suspension, ça sent mauvais ;
      - Felipe a moins ressorti que d’habitude… un congé samedi ? Sans Ricketts et Bush, en faisant appel à l’honneur des autres, et on espère un miracle samedi. Mais on doit gagner les matchs à domicile qui suivront.

      Dommage car il y avait un nouveau public ce soir. Probablement des Italiens qui venaient voir Di Vaio. Espérons qu’ils reviendront…

    • Et en plus, de ce que j’ai pu lire, Alessandro Nesta était au Stade Saputo ce soir avec Joey Saputo. Avec une prestation comme celle de ce soir, ce n’est rien pour influencer le choix de Nesta.

    • Ne partons pas en peur, je suppose qu’on en avait une mauvaise dans le système, mais c’est tout de même dommage compte tenu de l’occasion qui se présentait à nous. Le match était très “prenable”.

      Cela dit, il y a quelques éléments qui méritent d’être soulevés. D’une part, Toronto a été la première équipe à trouver une solution à notre formation à 5 milieux et à Felipe en particulier. La présence de Frings juste devant la défense a complètement muselé Felipe et la construction au centre du terrain. L’Impact aurait dû s’ajuster en cours de rencontre, mais bon, on verra au prochain match, si une équipe présente la même formule.

      D’autre part, il me semble que le changement tactique était un peu prématuré, voire quelque peu improvisé. Avec 25 minutes à jouer, rien ne pressait. Ce 3-5-2 a complètement bouleversé l’organisation montréalaise et a permis à Toronto d’exploiter à fond les flancs. Il me semble que la patience aurait été de mise. Sans vouloir lancer des pierres à Jesse Marsch (dont l’équipe était clairement amorphe), cela fait deux fois en trois matchs que ces changements tactiques font basculer la rencontre. La même chose s’étant produite contre Chivas lorsque l’Impact est passé en 4-4-2. Mais bon, nous sommes toujours dans la course aux séries ce qui est surprenant pour une équipe d’expansion.

      Enfin, j’espère que notre gardien va se replacer. Disons que ce n’était pas sa soirée (la premier but n’était vraiment pas jolie à voir, un arrêt de routine). Il nous a tout de même sauvé à quelques reprises cette saison.

    • Oui, les choix tactiques de Marsh ont joué en sa défaveur, mais cette fois-ci, je ne suis pas prêt à la blâmer. L’Impact avait encore toutes les chances de l’emporter quand Ricketts a bourdé. À partir de là, l’Impact devait aller vers l’avant, mais comme il n’y arrivait pas depuis le début de la partie, il fallait apporter plus de munitions. L’idée était bonne, elle n’a pas fonctionné. Sur le 2e but, si Rivas avait été là, le joueur du TFC se serait fait arraché la tête avant même de se rendre compte qu’il avait le ballon dans les pieds. Sans Rivas ni Ferrari, c’est plus la même chose. Et si en plus le gardien enchaîne les boulettes… Il serait peut-être temps de donner du temps de jeu à Bush? Comment est-il dans les pratiques, M. Milano?

      Pour ce qui est de Di Vaio, il devra s’habituer à ce que les décisions se prennent au ralenti (selon ses standards). Il devra se faire ami avec Bernier s’il veut de bons ballons et avec Felipe à un moindre degré, car ce dernier attend beaucoup avant de passer, ou espérer de longues relances de Rivas ou Ferrari. Au moins 2 fois Valentin a manqué ses appels et Di Vaio ne s’est pas gêné pour s’impatienter. C’est ce qui m’avait le plus impressionné de Beckam : la vitesse à laquelle il prend ses décisions. On a vu la même chose en 2e demie quand Di Vaio a inversé le jeu en allant sur Valentin. Il n’avait pas reçu le ballon encore que sa décision était prise. Une belle passe rapide, directe, précise, à ras-le-sol. Impressionnant. Un autre monde.

    • @djieff

      Bien d’accord avec toi quant à la vision de jeu de Di Vaio. Pour renchérir, il ne fait pas la passe au joueur mais plutôt là où le joueur devrait être ce qui accélère le jeu.

    • J’avais écrit avant-hier que la perte simultanée de nos 2 axiaux serait lourde et on l’a payé cash hier.

      Marsch aurait dû remanier après le premier 45 minutes mais il était satisfait de son équipe. Questionné par Friolet sur le manque de fluidité de son équipe, il a répondu sèchement que, au contraire, tout allait bien. Ce coach a une incapacité chronique à voir l’évidence, i.e. qu’il a toujours un retard sur les décisions à prendre (les cas Bernier, Braun, etc.) et les ajustements en cours de match.

      Au foot, le “ils ont travaillé plus fort que nous” ne passe pas. C’est une réponse de hockey. L’impact d’un ajustement tactique est infiniment plus important. Cette excuse devient donc un constat d’impuissance.

      Une défaite qui fait mal.

      Pierre Tremblay

    • Ce n’était pas un match de foot hier c’est la bataille d’Austerlitz.

      Et l’Impact jouait le rôle des troupes de la coalition austro-russe.

      Pas beau à voir.

      Hâte de voir la réaction du Tsar Joey maintenant.

    • Hors sujet :

      Monsieur Milano, savez-vous sur quel site il est possible de visionner gratuitement le match Allemagne-Italie cet après-midi ?

    • @dono..C’est vrai que Nesta etait a Mtl avec Joey Saputo??? Je n’ai pas entendu parler que Nesta etait a Mtl. Ce que j’ai lu, c’est qu’il voulait venir jouer en MLS mais qu’ il n’avait simplement pas d’offres pour lui et maintenant pensait d’arreter de jouer.

    • Sur le but de Frings, je trouve que vous êtes bien durs envers Ricketts. Si vous regardez la reprise, vous voyez que juste avant la frappe, pendant que les deux autres joueurs du TFC font leurs feintes, Danny Koevermans se déplace à sa droite et “tasse” le mur d’environ un pied, ce qui a pour effet de créer une ouverture ET de bloquer la vue de Ricketts pour une fraction de seconde, au moment exact où le ballon est frappé. Puisque le tir était un boulet de canon placé exactement au bord du mur maintenant ouvert, Ricketts n’avait pas grand chance de faire quoi que ce soit car le ballon avait déjà franchi la moitié de la distance quand il l’a vu pour la première fois.

      En gros je ne dirais pas que ce match était un classique pour mes Reds, mais je suis bien content du résultat. Après deux matches consécutifs où nous avons laissé échapper une avance de deux buts, c’était bien de voir les joueurs continuer à attaquer jusqu’en fin de match.

      Si seulement on pouvait jouer contre Montréal et Vancouver chaque semaine… ;-)

    • Ceci étant dit l’Impact demeure un club d’expansion ne l’oublions pas.

      Ne paniquons pas et j’espère que Joey s’est calmé hier soir parce que la colère est toujours mauvaise conseillère.

      Austerlitz a raisondans son commentaire de 08h54 nos deux défenseurs centraux étaient absents. Ferrari est l’as de la relance à l’arrière. Depuis quelques temps on voyait toujours une relance de Ferrari à Bernier puis de Bernier à Felipe ou à un attaquant.

      L’absence de Ferrari nous fait très mal.

      À ça ajoutons l’illusion des deux derniers matchs ou l’Impact a triomphé en marquant 8 buts pour comprendre que cette équipe avait peut-être le sentiment d’être imbattable chez elle et a péché possiblement par un accès de confiance.

      C’est drôle à dire mais l’Impact en se rendant en Italie afin de courtiser Di Vaio a peut-être ramener avec elle sans le savoir le joueur le plus important de cette équipe:

      Matteo Ferrari.

      Maintenant peut-on donner congé à Ricketts? Il m’apparait disons fatigué pour rester poli.

      Mais Marsch osera-t-il toucher à un vétéran? Surtout que selon SoccerPlus certains commencent à critiquer en sourdine ses décisions.

    • Est-ce que vous croyez que l’apport de Di Vaio pourrait permettre à l’ensemble de l’équipe de rehausser son niveau ou c’est Marco qui devra baisser le sien?

      Je parle surtout des automatismes, le fait d’anticiper le jeu et de faire des enchaînements rapides en mouvement. Au lieu de faire des passes arrêtés à des joueurs immobiles comme on voit trop souvent! C’est d’ailleurs ce que je reprochais à Arnaud hier sur le blogue de M. Milano.

      Sinon, j’aimerais bien voir Arnaud associé à Bernier plus bas avec Nyassi, Felipe et Mapp plus haut. La force d’Arnaud c’est surtout son physique, ile st très remuant et très agressif, mais ça l’implique qu’il décroche beaucoup trop de son côté. En le mettant au milieu, avec un mec comme Berneir, il serait beaucoup plus utile. On profiterait du même coup de l’aspect dynamique de Nyassi qui n’est pas vraiment à sa place en pointe.

      Finalement, c’est quoi cette histoire de NEsta qui était au mtahc hier, ça l’a été vérifié? Si c’Est vrai, lorsque Ferrerri et Rivas reviendront, on peut se permettre de jouer en 3-5-2!

    • Pourquoi à chaque fois que je m’installe pour regarder un match…ils jouent comme des merdes?? Et chaque fois que j’ai un empêchement, ils nous sortent des soirées de gala! hhiii misère!

      Bon, là, on s’entend que Ricketts…c’est pas trop ça!! J’ai des amis qui ne connaissent pas le quart des joueurs de l’impact, mais ils savent que notre gardien de but est nul!

      Felipe a été discret ce soir, il a vraiment été bien cerné par la défensive (incluant le milieu) Torontois.

      Moi aussi j’ai trouvé que Di Vaio ne courrait pas. En début de match en plus…il marchait alors qu’il aurait pu mettre un peu de pression. Pourtant, je l’ai vu joué en Serie A, et il ne faisait pas ça. Il a toutefois des qualités supérieurs à 90% des joueurs en MLS.

      Je voulais aussi amener le point que, de voir que A. Nesta a assité à ça…c’est un cauchemar!!!

    • Voila les resultats…Mister Saputo le temps est venu de congedier le Coach et tout le personnel de votre entourage (anciens joueurs) ..une mauvaise gestion est evidente..l’impact a dû aller engager de vrais joueurs de Futbol (soccer) au continent ou il sont les meilleurs…cet-a-dire l’amerique du sud……!!!!!Pas chers et beaucoup trop mieux que ces jeunes qui jouent à Montreal…..Changer pour gagner!!!!

    • Vraiment ordinaire comme partie. Les 5 premières minutes ont étés les plus exitantes du côté de l’impact, après absolument rien!

      Rickett à besoin d’un repos, la défense centrale est sérieusement mise à l’épreuve sans le sang froid d’un Ferrari et Rivas… Thomas à les 2 pieds dans la même bottine et semble avoir quelque crampe au cerveau( faute 1er but).
      Camara est très bon mais dans un rôle complémentaire à Ferrari et Rivas, C’est beaucoup demandé pour lui de dirigé la défense et relancer l’attaque et côté défensif oui il est dominant sur les jeux aériens mais manque cruellement de contôle combien de balons remis à l’adversaire directement à l’entré des 12 mètres ou bien en touche? Valentine était en grande forme hier rien à dire.

      Neagle= joueur de 20 dernières minutes non comme partant. Bernier belle technique, belle vision mais je sens de la panique quelque fois dans son jeu( lors de pression défensive sur lui et lors d’opportunités offensive) il est bon dans le contrôle du milieu.

      Di Vaio: on verra, ne connais pas encore les habitudes et réflexes des joueurs de l’impact et vice versa. Au Soccer c’est très important de savoir les habitudes car les meilleures occasions se produisent bien souvent lors de quelques touches rapidement en zone dangereuse.

      Le reste bien ordinaire hier

      Même du côté de RDS c’étais difficile… Claudine qui dit Martins ou lieu de Valentine toute une Demi sans que personne allume!? bref peut-être un peu rouillée de la MLS…

      Bonne journée!

    • Ça ne sert à rien de discuter de meilleure tactique ou d’alignement optimal si, au départ, ton gardien ne fait pas les arrêts de base.

      À la place de l’impact, je penserais sérieusement à aller chercher un gardien de but en Europe, quitte à en faire un joueur désigné. Un gardien avec un minimum de technique et d’efficacité.

    • Je suis régulièrement critique de Marsch et mon opinion n’a pas changé hier. Chivas a neutralisé le jeu des milieux de terrain de l’Impact et Toronto a regardé la cassette (le Quicktime maintenant?). Houston n’avait pas fait ses devoirs et ils se sont faits défoncer. Marsch doit avoir une contre-stratégie de prête lorsque l’opposition bloque le centre, et cette stratégie n’est pas de contourner la défense et de faire de longs centres en espérant une tête. Les joueurs au centre du terrain n’ont pas la taille pour faire ça. Marsch doit penser à autre chose et vite. C’est sa job.

      Ceci étant dit, il ne faut pas oublier que:

      - 4 matchs en 10 jours, au soccer, c’est beaucoup;
      - on a une équipe d’expansion, i.e. sans profondeur. Quand tout le monde est en santé, on s’en sort assez bien, mais dès qu’on a des blessés, on gratte l’os. L’équipe est basée dur les rejets des autres équipes de la MLS et on le voit lorsqu’on a des blessures, car nos meilleurs joueurs sont ceux qu’on a été chercher en Europe (Felipe, Bernier, Rivas, Ferrari, Corradi, Di Vaio);
      - NDS et JS ont décidé de donner une équipe d’expansion à un coach recru (ce qui est une erreur à mon avis), il faut donc vivre avec ça ou changer. Il semble que ça va lui prendre du temps avant de s’ajuster à ce nouveau rôle. Par exemple, son habitude de toujours crier après les arbitres. Il a encore son chandail de joueur dans ses réactions.

      Finalement, je ne comprends toujours pas pourquoi les gens arrivent si tard au SS. Dans ma section, j’ai vu du monde arriver, de façon continue, jusqu’à la 40ième minute de jeu, et même un couple qui est arrivé au début de la deuxième demi…

      Et ma première étoile va aux Ultras. Quelle performance, avec un crecendo juste avant le deuxième but du TFC, avec les ‘flares” et la foule qui embarquait finalement dans leurs chants. Superbes images. C’est malheureux que les “flares” soient interdits. Je croix qu’on devrait tolérer comme on tolère bien d’autres choses depuis quelques mois au Québec. Le plancher d’aluminium ne va pas prendre feux. Il m’ont rappelé les flamengistas du Maracana hier.

    • @ piano

      Espérons qu’on aura le beau rôle dans Iena, la suite.

      PT

    • J’ai regardé le match à RDS hier soir et effectivement, Nesta était dans les gradins, en compagnie entre autres de Matteo Ferrari, et quelques autres qui me semblaient aussi Italiens.

      Pour le match :

      -La description était pas terrible.
      -J’ai bien aimé les 30 premières minutes de l’Impact, quoiqu’avec un manque de réalisme évident en zone profonde.
      -Deuxième demie très pénible à regarder. C’était lent alors que l’Impact dominait clairement dans les relances rapides et spontanées.
      -Pas trop compris les changements tactiques non plus.

      Bref, une soirée à oublier, ou, à se souvenir pour éviter de la revivre.

    • @gigibuffon et @littleviking26

      Concernant Nesta, il aurait été invité par Toronto FC au match d’hier mais il a effectivement été vu au match avec Joey et avec Di Vaio avant la partie. Voir ce lien twitter qui est la seule preuve visuelle que j’ai trouvée.

      https://twitter.com/iro_007/status/218124762680004609/photo/1/large

      Mais il y a une rumeur comme quoi il signera avec le Toronto FC prochainement.

      http://www.canadiansoccernews.com/content.php?3400-Nesta-expected-to-sign-with-Toronto-FC

    • Sur la profondeur de l’Impact:

      Il est important d’avoir de la profondeur 1) quand il y a beaucoup de matchs en peu de soirs ou 2) quand il y a beaucoup de blessés.

      Le problème actuel, c’est que 1 et 2 s’appliquent. Peu ou pas d’équipe ont une 3e couche de profondeur!!!

      Vivement le retour de Rivas et Wenger à court terme.

      @maradoniano
      Vous faites probablement référence à Nick De Santis?
      Cet hiver, alors que beaucoup voulaient sa tête ou à tout le moins remettaient en question ses compétences, De Santis a recruté Rivas, Bernier, Felipe et Ferrari et a amorcé les pourparler avec Di Vaio. Ce sont les joueurs clés de l’Impact, que toutes les équipes de la MLS prendraient dans leur alignement. Alors moi je lève mon chapeau à De Santis et à son équipe.
      Maintenant, les décisions sur le terrain doivent être meilleures.

    • @leprofdematchs

      Je vous rejoins 100% pour le choix de la1ere étoile. Les Ultras sont incroyables. Et le crescendo juste avant le 2e but est mon meilleur souvenir de la partie d’hier outre l’entrée en scène de Di Vaio. Merci aux Ultras.

      @christos808

      Lorsque vous êtes un gardien professionnel et que le ballon vous passe entre les mains sur un coup franc tiré en ligne droite (puissant je le reconnais), vous devez arrêter ce tir.

      En s’entend, si Felipe avait tiré ce coup franc et que Kocic avait laissé passer le ballon, je tiendrais probablement le même discours que vous et vous, le même que le mien. C’est ce qu’on appelle être partisan ;-).

    • @profdemath
      En fait, l’ajustement n’était pas si complexe à apporter dans le match contre TFC. Toronto bloquait le centre et Frings était dans les shorts de Felipe. Il fallait seulement se résoudre à passer par les flancs. Toutefois, c’est là qu’on rencontre un problème. Arnaud a la facheuse habitude de repiquer toujours dans l’axe et de rarement jouer avec Valentin, comme le souligne abondemment Littleviking26. Cela a pour effet de limiter considérablement l’implication de notre meilleur latéral offensif (qui connaissait d’ailleurs un bon match hier).

      De l’autre côté, Lamar Neagle a beaucoup de vitesse, mais il n’a pas beaucoup de créativité. Ces meilleurs moments cette saison sont venus soit lorsqu’il utilisait sa vitesse en contre-attaque ou lorsqu’il effectuait un pressing intense et réussissait à récupérer des ballons. Hier, il était clairement une nuisance, d’autant plus que Brovsky fait de son mieux, en dépit du fait qu’il est un joueur hors position.

      À mon humble avis, l’ajustement aurait dû se faire à ses deux endroits. Le message à la mi-temps (ce qui a peut-être été fait, je l’ignore) aurait dû être d’encourager les milieux latéraux à décaler. J’aurais sorti un peu plus rapidement Neagle (un homme invisible hier soir après son tir à la 5e minute), mais le problème demeure le même, Justin Mapp n’étant pas disponible, les solutions demeurent faibles (Ubiparipovic ou Nyassi).

      Une autre solution aurait pu être de déplacer Arnaud au centre (à la place d’un des trois demis centraux pour leur donner un peu de repos) et de faire entrer soit Nyassi ou Ubiparipovic.

    • Avec la fenêtre des transferts ouverte, le seul JD que l’Impact a besoin est un défenseur. Je crois qu’attendre le retour de Ferrari (encore un mois…) signifie que l’Impact ratera les éliminatoires.

      Sinon, c’est le temps de renforcir le banc.

      Sutton, out! Wahl, out! Braun, out!

      Hier, en mal d’un ou deux buts, la solution a été Sebrango et Nyassi. Pas fort. Corradi aurait été utile hier je crois. Donc, un attaquant remplaçant dans le panier d’épicerie.

      Ensuite, quand tout le monde est en santé, on a seulement 4 défenseurs de niveau. Ça en prend 6. Il y a toujours un défenseur de blessé. Donc un autre partant et il en faut un autre sur le banc qui serait bon dans les centres pour les fins de match (j’aimais Gardner en début de saison pour ça). 2 défenseurs dans le panier.

      Un gardien pour remplacer Sutton. Si Ricketts n’est pas à l’aise et il joue tous les matchs même si on joue 4 en 10 jours, c’est que Bush ne convainc pas. Un gardien dans le panier.

      Donc, j’irais avec 4 nouveaux joueurs.

      Ahhhh! Que c’est facile de gérer un club sur un blogue….

    • @Austerlitz

      Oui et notre première victoire au Stade Saputo était le pont d’Arcole :-)

    • @pascalbouchard

      Tout à fait d’accord avec les ajustements offensifs qui auraient dû être apportés hier, mais on n’avait pas vraiment les chevaux pour les appliquer. Les petites absences répétées de Mapp font mal à chaque fois, probablement la raison pourquoi il n’a pas été protégé par son ancienne équipe. Il ouvre tout le jeu lorsqu’il coupe au centre avec l’option du tir ou de la passe. On n’avait pas ça hier et l’attaque devenait unidimensionnelle.

      Il me semble qu’Ubi a les aptitudes pour faire ça. Je serais curieux de le voir une autre fois dans un XI partant. Mais on lui préfère toujours Neagle, un autre des Forest Gump de l’équipe avec Braun et Nyassi. Ils courent, ils courent et ils courent mais c’est un coït interrompu à chaque fois.

      Quand la seule façon de marquer pour Nyassi est d’être tellement concentré sur le ballon qu’il trébuche dans le gardien et que le ballon entre par accident dans le but, c’est que ça va mal en attaque.

    • Beckham et Hnery ont changé leur façon de jouer en MLS:

      Beckham ne court plus pour rien, henry fini milieu et remonte lui même ses ballons.

      Corradi c’est blessé sur son pied gauche -pied d’appel pour les droitiers- probalement pour une passe dans le dos.

      Di vaio ne va pas se peter une jambe avec des ballons envoyés aussi mal 1 fois sur 4-5.

      Il va apprendre a attendre une accalmie dans le pugilat.

      C’est ça la vie en MLS pour les J.D.

    • Moi je trouve cela encourageant ! Parce qu`on trouve de plus en plus d`experts de sofas comme ceux qu`on retrouve habituellement dans d`autres sports !

      C`est quand même pas trop compliqué , malgré un premier quart d `heure un peu erratique mais compétitif, la suite est à oublier. On aurait dit que les jambes étaient tres tres lourdes et les combats ont étés gagnés par Toronto tant les un contre un qu`au niveau des courses.

      Personne ne s`est signalé du côté de l`impact.

      Donnons le mérite à Toronto qui à su embouteiller ceux qui devaient l`être c`est tout. L`impact `était juste pas prêt et peut être à bout de ressources physiques aussi.

    • @gigibuffon

      Alessandro Nesta était au match sur le “patio” de la bâtisse principale du Stade Saputo, en compagnie de Matteo Ferrari et de (je pense) Nelson Rivas. RDS l’a filmé pendant le match une bonne quinzaine de secondes.

    • @gigibuffon

      Mon erreur. Remplacer Rivas par Bernardo Corradi dans mon premier post.

    • @gigibuffon

      Confirmé :

      http://legrandclub.rds.ca/profils/280483/posts/143714

    • À la lecture des commentaires de plusieurs, nous semblons d’accord que Toronto FC a muselé le centre du terrain de l’Impact. Ainsi, plusieurs mentionnent que l’Impact devait passer par les côtés. Cependant, comme NDS l’a dit au début de l’année, la priorité de l’équipe était de solidifier la ligne centrale de l’équipe et je crois qu’il a réussi avec Rivas, Ferrari, Bernier, Felipe, Di Vaio et à la limite Wenger et Warner.

      En solidifiant la ligne centrale, cela a fait en sorte que les côtés gauche et droit chez l’Impact sont plus faibles et je ne vois personne qui peut exploser à l’aile pour battre un joueur et venir appuyer l’attaque convenablement. J’aime bien Mapp et Valentin qui méritent d’être du onze partant mais pour le reste, il y a un grand manque. Ubi est trop lent pour jouer à l’aile, Arnaud n’est pas à sa place non plus, Neagle et Nyassi sont trop prévisibles et leurs actions ne mènent trop souvent à rien. À la défense, en supposant que Ferrari et Rivas sont en santé, Valentin a sa place sur le onze partant mais à gauche, nous revenons encore avec nos problèmes du début de l’année.

      Ainsi, comme mentionné par @francis2115, l’Impact doit s’améliorer en défensive et c’est encore plus le cas avec la perte de Ferrari et la fragilité de Rivas (drôle à dire car c’est un monstre sur 2 pattes) et j’irais chercher un milieu offensif qui évoluerait à l’aile. Je pense tout de suite à Carlos Darwin Quintero (24 ans) de Santos Laguna qui nous a déjà fait très mal et qui est extrêmement rapide et spectaculaire.

      Bref, il faut s’améliorer sur les ailes car le mot va se passer rapidement dans la MLS et les équipes joueront toutes de la sorte contre l’Impact.

    • @robitquebecity

      Merci pour le lien pour la photo. Et l’inconnu sur la photo est le beau-frère de Marco Di Vaio, Alessandro Fioravanti je crois.

    • @dono

      Même si Nyassi est prévisible, si son couvreur lui laisse le moindrement un peu d’espace, sa vitesse peut lui permettre de le battre.

      Il me fait penser à Milos Krasic de la Juve qui a porté l’équipe en 2010-2011. Il ne savait faire qu’une chose, déborder son couvreur grâce à sa vitesse. Il a tout de même transporté l’équipe pendant tout la saison 2010-2011.

      Avec l’arrivée de Conte et un système radicalement différent, il n’y avait plus de place pour lui, car Conte demande plus de ses ailiers. Mais je ne m’en fais pas pour Krasic, il va partir en Premiereship et il va être comme un poisson dans l’eau.

      Le truc, c’est qu’il faut varier les actions offensives que tu présentent à l’adversaire afin de pouvoir le surprendre. En ayant un côté droit avec Mapp, basé sur des enchaînements et des centres et un côté gauche basé sur la vitesse de Nyassi, arrimer à un jeu dans l’axe qui peut te surprendre à tout moment, l’Impact serait une équipe contre qui il serait difficle de défendre!

      Perso, ce schéma serait temporaire, j’aimerais beaucoup plus mettre un ailier du style de Mapp à gauche afin de permettre à Valentine d’évoluer. Valentine a le profil d’un latéral offensif à la Zambrotta et ce n’est pas en ayant un Arnaud ou même un Nyassi qu’il va progresser. Ce ne sont pas des mecs ayant un QI footballistique assez élevé pour mettre en évidence les aptitudes de leurs coéquipiers.

      Pour Nyassi je le pardonne, pour Arnaud, je trouve ça assez ordinnaire quand c’est ton capitaine.

    • @littleviking26

      Vous avez totalement raison lorsque vous parler du fait que des joueurs comme Arnaud et Nyassi n’aident pas à la progression de Valentin comme latéral offensif. Je ne sais pas si vous avez remarquer hier mais en 1re demie, Di Vaio a fait une passe dans l’espace à Valentin où il devait être mais il n’y était pas et a failli de pas rejoindre le ballon. En 2e demie, Di Vaio a fait la même passe et cette fois, Valentin y était. Il apprend vite et joue très bien depuis quelques matchs.

      Et je n’ai jamais remis en question la vitesse de Nyassi, mais le problème c’est qu’il ne l’utilise tout simplement pas depuis quelques parties. Il bat son joueur de vitesse mais ensuite, il attend qu’il revienne et opte pour une passe en retrait à un coéquipier. La force de Nyassi est effectivement sa vitesse alors fly par en avant mon grand. Une chose que Nyassi fait excessivement bien par contre est d’utiliser sa vitesse pour presser les défenseurs et créer des revirements.

    • Je trouve très discutable cette manie que Joey Saputo a de descendre ses joueurs en public. Surtout qu’il n’est pas le coach mais le président… D’ailleurs, j’ai vu une équipe d’expansion à bout de souffle et affaiblie par les blessures hier, pas des joueurs qui ne se donnaient pas…

    • Mon résumé de la partie :

      1ère demie : “Hall you can eat!” dixit l’Impact. (Pied, ballon)
      2e demie : “All you can eat!” dixit FC. (3 buts)

      À croire que le H est parti en fumée pendant l’entracte.

    • Monsieur Milano,

      DiVaio, je vais apprendre à l’apprécier, je vais le “backer” comme amateur en toute logique et bon sens……mais, c’est qui au juste?

      Je veux dire, je suis pas mal le soccer depuis des années. DiVaio est donc notre premier jouer désigné. Va.
      Mais, j’avais lu et entendu Ballack, Anelka….Je sais bien qu’on a pas pu les signer, mais je m’attendais à un joueur désigné connu dans ce sens-là.

      Ptêtre ai-je l’air d’un ignorant….et on peut pas tous avoir un Henry ou un Beckam, je vous avoue tout de même être très surpris que je n’aie même jamais entendu parler de DiVaio avant….
      Je me considère comme étant un amateur moyen….
      Je peux jaser de tout côté soccer avec n’importe qui…
      Je regarde les compétitions internationales avec grand intérêt depuis plus de 25 ans…

      Et comme fan moyen, DiVaio ne m’a pas du tout fait “garrocher” sur la billeterie à son arrivée. Pas du tout.
      Peut-être que les dirigeants surestiment nos connaissances en pensant qu’il attirerait dès son arrivée?

      Bref, monsieur Milano, c’est qui DiVaio? Est-il connu que des amateurs qui suivent la league italienne?

    • J’ai lu qu’il a joué à Valences, Monoco, la Juve…et qu’il a été sélectionné en 2001 pour la Squara azzura…..
      Malgré tout..je le connais pas du tout…zéro souvenir de…
      Je suis un peu déçu….
      ça ne m’empêche pas d’accepter et backer cela dit..

    • Rivas absent de 6 à 8 semaines selon RDS.

      Le mercato est ouvert depuis le 27 alors l’Impact n’a pas le choix de bouger avec Ferrari qui est déjà absent pour un mois. Nesta devient encore plus intéressant en espérant qu’il ne se base pas seulement sur la partie de mercredi contre Toronto FC pour faire son choix…

    • @pierre_lemay

      Vous êtes totu simplement cvictime de la surexposition médiatique qui sévit dans el monde du foot des championnats anglais et espagnols. En ajoutant le fait que les médias québécois on un penchant pour les bleus depuis la conquête de 1998, donc un intérêt pour les vedettes françaises, il est normal que vous n’ayez pas une grande connaissance du championnat italien et que ovus n’ayez aucune idée de quie st Di Vaio.

      La solution est d’ouvrir vos horizons footballistiques et ça, ça va prendre du temps, ce que Saputo n’a pas compris.

      En même temps, pour moi les gradins vides, j’explique ça par le délai beaucoup trop court entre les matchs! L’Impact ne joue pas pendant 3 semaines, mais après joue tous les 3-4 jours. Aprè son s’étonne que l’équipe nous offre une contre-performance!

      Qui est l’imbécile qui a pondu un calendrier pareil.

      Pour l’amateur moyen, il devient difficile de se déplacer pour tous les matchs quand l’Impact joue 3 matchs en 10 jours à Montréal (j’exagère peut-être)!

      Y’a pas que le foot dans la vie!

      Pourquoi pas jouer les matchs juste les samedi, outre de rares exceptions?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité