Soccer

Soccer - Auteur
  • Charles Dubé

    MLS, Ligue des champions, Premier League, Liga... Charles Dubé vous invite à discuter du ballon rond sous toutes ses formes. Parce que la planète soccer ne s'arrête jamais, il chausse les crampons toutes les semaines pour mieux vous informer. À vos protège-tibias!
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 4 juin 2011 | Mise en ligne à 19h34 | Commenter Commentaires (8)

    L’Impact retrouve le sourire

    «Aidez-nous à vous supporter». Le message lancé par les Ultras par le biais d’une banderole a bien été saisi par l’Impact qui a remporté sa deuxième victoire de la saison aux dépens du FC Edmonton (2-0), samedi au Stade Saputo.

    Devant 11 232 spectateurs, les Montréalais ont offert leur prestation collective la plus aboutie de la saison. Après le match nul acquis à Fort Lauderdale, l’Impact espère que ce match servira enfin de déclic.

    «Nous nous sommes présentés avec la bonne attitude, a indiqué le milieu de terrain Antonio Ribeiro. Nous avons bien fait circuler le ballon et nous avons su bien contrôler le jeu et garder la possession.»

    «On a senti une équipe qui avait du cœur, a ajouté le défenseur Philippe Billy. On a été combatif et on avait vraiment envie de commencer une série. Il faut bien travailler pour continuer de la sorte et mettre une telle pression dans tous les matchs.»

    Face à un adversaire invaincu lors de ses quatre derniers matchs, l’Impact a pris le contrôle dès le coup d’envoi. Symbole de ce pressing, un dégagement contré par Mignane Diouf a permis à Reda Agourram de se retrouver seul face au gardien, Rein Baart. L’attaquant montréalais a toutefois poussé son ballon un peu trop loin.

    «La clé (de ce début de match) a été la façon dont l’équipe s’est entrainée cette semaine et à mettre en application tous les petits détails, a expliqué l’entraîneur Marc Dos Santos. Si on joue de la sorte, l’équipe est dur à battre et les joueurs doivent comprendre cela.»

    Malgré un léger rééquilibrage du jeu par la suite, l’Impact s’est encore procuré les meilleures occasions grâce à Diouf. Si la première a été repoussée par Baart et si la troisième est passée à côté du cadre, la deuxième s’est révélée la bonne pour le Sénégalais.

    Servi par Ribeiro à la 34e minute, Diouf, légèrement désaxé côté droit, a alors trompé le gardien albertain d’un tir puissant. «Je suis arrivé et j’ai vu que je pouvais marquer avec un tir en haut du filet. J’ai frappé et cela m’a souri. Ça fait vraiment plaisir de marquer mon premier but ici», a indiqué Diouf.

    Recruté au mois de mai, l’attaquant a reçu une bonne dose de compliments de la part de son entraîneur.

    «Avec sa vitesse et sa façon de mettre de la pression, il est toujours dangereux. Même dans le jeu court, il sait quoi faire avec le ballon. Il est un bon complément à Agourram et il peut également l’être quand Gerba va revenir.»

    Si Diouf a libéré l’Impact, Ribeiro a encore montré tout son apport à la pointe du milieu en losange.

    «Avant, les deux milieux axiaux étaient très loin des deux attaquants et personne ne jouait entre les lignes. Ribeiro a fait un bon travail, comme le montre le premier but», a ajouté Dos Santos.

    Billy tue le match

    La mission de l’Impact en deuxième mi-temps était claire: tuer le match face à un adversaire qui n’a rien montré offensivement. Après 20 minutes sans mordant, l’Impact a repris l’initiative en multipliant les centres et tirs dangereux. Mais avec un seul but d’écart, une frappe de Chris Kooy au ras du poteau, à la 75e, est venue rappeler que la désillusion n’était pas loin.

    Entré en jeu à la place d’Agourram, Pierre-Rudolph Mayard a utilisé sa vitesse à bon escient lors de ballons joués dans la profondeur. Sur l’un d’eux, Baart a écopé d’un carton rouge après avoir bloqué la balle de la main à l’extérieur de la surface. Le coup franc suivant a alors été détourné par le mur albertain avant d’atterrir dans les pieds de Billy.

    «Passer devant le mur lors des coups francs, c’est quelque chose que je fais fréquemment, a précisé ce dernier. J’essaie de me faire oublier et arriver sur le deuxième ballon du côté fermé. J’étais tout seul et je n’avais plus qu’à la pousser au fond.»

    Soulagé, l’Impact aurait facilement inscrire un ou deux buts supplémentaires, mais a pêché par maladresse, à l’image de Le Gall qui a frappé le poteau.


    • C’était pas encore tout a fait ca, mais c’était mieux. Après avoir vu Edmonton deux fois je comprend pas comment ils font pour avoir une si bonne fiche.

      Observations en vrac:

      De notre coté j’ai bien aimé ce que j’ai vu de Ribeiro, même si il était de temps a autres court circuité en milieu de terrain. Diouf de son coté a montré un meilleur controle du ballon que dans les matchs précédents et il en a profité. Le Gall est meilleur comme attaquant que comme milieu droit. En défense centrale c’est potable mais sans plus. Richard Pelletier est vraiment pas chanceux, il lui reste peu de temps pour se faire valoir. Agouram manque de temps de jeu, avec plus de terrain il va s’amélirer selon moi. Je suis décu de pas avoir vu Ech Chergui, je le mettrais a la place de DiLo pour le match a Atlanta.

    • Ça fait du bien de voir une équipe qui veut jouer.

      C’est juste moi ou Gaudette me déçoit de plus en plus?
      C’est pas difficile de faire une passe de 15 mètres, je peux le faire de mon mauvais pied.

    • On manque encore un vrai meneur de jeu.

      Pierre Tremblay

    • @austerlitz

      Lorsque plus de ballons passerons sur Camara, vous verrez le meneur de jeu de l’Impact…

    • Avec son début de saison, encore une fois, misérable, je n’ai pas le sourire. En fait, je dirais plutôt de l’indifférence. Je garde espoir pour l’arrivée du club en MLS mais disons qu’à chaque fois que j’ai assisté à un match, le niveau était très faible. J’ai eu plus de fun a regarder des amis jouer dans des ligues de garage. Je trouvais le niveau d’intensité meilleur, c’est tout dire. Ok, peut-être pas au niveau technique et tactique mais avec ce que l’on a se mettre sous la dent avec l’Impact, l’écart n’est pas énorme.

      Je commence sérieusement à douter de la compétence du 2e étage avec ce club. À tous les ans, les débuts de saison sont atroces avec un petit regain en mi-saison pour finalement faire les séries avec une ligues où tous les clubs font les séries.

      Triste à dire mais mon indifférence face à l’Impact ne semble pas s’appliquer qu’à moi puisque les commentaires sur ce blogue se font plutôt rare lorsqu’il s’agit du club montréalais si je les compare aux billets de la ligue des champions ou même… En fait, à tous les autres billets qui ne parlent pas de l’Impact.

      L’intérêt pour le foot est là. Celui pour l’Impact. On verra à l’usure lorsque la MLS fera son entrée à Montréal. Au moins, le niveau sera plus élevé….

    • Remarquez la différence.
      Diouf et Agourram, sur leur complicité :
      Diouf : «Ouais, pour l’instant c’est pas encore vraiment ça, mais bon, avec le temps on va mieux se connaître.»
      Agourram: «Je suis content de jouer avec lui, ça se passe très bien [...]»
      J’espère que Agourram disait ça pour donner du matos aux journalistes parce que sinon, ça va pas bien. Pour pouvoir apporter les bonnes solutions, il faut d’abord savoir cerner les bons problèmes…

      À part cela, meilleure exécution en général, moins de centres balancés par dessus-le filet ou vers personne. Gaudette a commencé à varier ses relances. Encore beaucoup de kick and run, mais compte tenu de la qualité de la défense d’Edmonton, c’était pas trop une mauvaise stratégie.
      Le Gall n’est pas trop à sa place comme ailier, mais Ribeiro doit jouer, c’est le seul milieu central qui porte le jeu vers l’avant plutôt que de toujours jouer la solution facile de s’appuyer sur les défenseurs, voire le gardien.

    • Je n’ai jamais compris pourquoi Ribeiro semble être un mal aimé de la direction…

    • Fort match de Ribeiro!!
      Ils ont bien joué…mais ne m’ont pas convaincu. Pourquoi? Parce que c’est toujours contre Edmonton…il est maintenant tant que se soit comme ça contre la plupart des équipes!

      Je le répète, les ballons doivent + passer par Camara. + il touche de ballons, mieux c’est…

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2013
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité