Soccer

Jeudi 3 juillet 2014 | Mise en ligne à 20h50 | Commenter Commentaires (418)

Qui atteindra le carré d’as ?

CHARLES DUBÉ

La phase des groupes est terminée. Les huitièmes de finale aussi. La Coupe du monde entre maintenant dans sa phase finale. Des équipes parmi les favorites ne sont plus là, d’autres inattendues se sont invitées dans la danse. Qui passera au tour suivant ?

Allemagne-France

Les jeunes Français surprennent depuis le début du tournoi. Certes, il ne faut jamais négliger les bleus, mais personne ne peut dire qu’il s’attendait à voir d’aussi solides performances de ces joueurs. Plusieurs prédisaient tout de même un beau parcours à la France, mais une défaite en quart de finale contre l’Allemagne. Est-ce que ce scénario se réalisera ? Les Allemands n’ont pas encore atteint leur vitesse de croisière et certaines vedettes, dont Mesut Ôzil, se sont faites critiquer pour des performances jugées en deça des attentes. Cette équipe saura-t-elle atteindre encore une fois les demi-finales et cette fois se rendre jusqu’au bout pour une première fois depuis 1990 ?

Brésil-Colombie

Le pays hôte a eu chaud contre le Chili et son prochain match ne s’annonce pas plus facile. La Colombie est, selon moi, l’équipe qui a montré le plus de régularité depuis le début de la Coupe du monde. Elle joue bien. James Rodriguez – qui a déjà marqué 5 fois – s’avère être un des meilleurs joueurs de la compétition. Le Brésil saura-t-il surmonter cet obstacle, le plus gros à ce jour, sur sa route ? Neymar aura certainement besoin d’aide à l’avant alors que Marcelo devra être plus discipliné à l’arrière. La foule de Fortaleza pourra-t-elle inspirer son équipe ?

Argentine-Belgique

L’équipe « cendrillon » attendue par tous les observateurs est rendue là où elle devait se rendre. Pourra-t-elle réellement causer la surprise et vaincre l’Argentine. Le réveil de Romelu Lukaku contre les États-Unis est certes une bonne nouvelle mais, de l’autre côté, Lionel Messi est en grande forme. Thibaut Courtois devra répéter ses miracles réalisés en Liga cette année pour propulser son équipe dans le carré d’as. La majorité des Brésiliens, à moins qu’ils ne soient éliminées demain, prendront pour l’Argentine, simplement pour avoir le plaisir de les battre en finale.

Pays-Bas-Costa Rica

Voilà probablement les deux équipes qu’on attendait le moins à ce stade de la compétition. Les Pays-Bas ont bien atteint la finale il y a quatre ans, mais des piliers vieillissants, dont certains ont connu une saison en dents de scie, semaient le doute dans l’esprit de plusieurs analystes. Saura-t-elle poursuivre son parcours. Des ténors encore en lice, elle a certes ce qui paraît être le match le plus facile. Mais de l’autre côté, le Costa Rica – la véritable équipe « cendrillon » de ce Mondial – ne se laissera certainement pas marcher sur les pieds. Elle a mérité sa place en battant de bonnes équipes. Elle a dominé un groupe où on retrouvait l’Angleterre, l’Italie et l’Uruguay. Ses joueurs, déterminés et combatifs, ont eu le sang-froid nécessaire pour battre la Grèce en tirs de barrage et ne se laisseront certainement pas intimider par une autre équipe européenne. Pourront-ils causer une autre surprise ?

Lire les commentaires (418)  |  Commenter cet article

 

Dimanche 29 juin 2014 | Mise en ligne à 10h17 | Commenter Commentaires (130)

Brésil-Chili en pleine jungle

Brésil-Chili

CHARLES DUBÉ

Une toute petite anecdote pour vous expliquer l’omniprésence du soccer au Brésil.

J’ai passé les trois derniers jours dans la forêt amazonienne à quelque 300 km de Manaus (route et bateau), sans internet ni téléphone. Une antenene satellite, des panneaux solaires et une télévision, c’est tout ce que ça prend pour voir l’important match de l’équipe nationale contre le Chili.

J’ai ensuite dû prendre un bateau avant la prolongation pour retourner en ville et attraper un vol pour Recife où j’assisterai aujourd’hui au match entre le Costa Rica et la Grèce. Aucun problème pour connaître le résultat. Même s’il n’y avait que quelques maisons très éloignées les unes des autres sur le bord de la rivière, aussitôt la victoire du Brésil acquise, on a entendu des feux d’artifice retentir et leur signification ne faisait aucun doute.

Lire les commentaires (130)  |  Commenter cet article

 

Lundi 23 juin 2014 | Mise en ligne à 15h23 | Commenter Commentaires (174)

En route pour le Brésil et état des lieux

CHARLES DUBÉ

Comme depuis le début du Mondial, l’action et les buts n’ont pas manqué ce week-end. Des résultats surprenants, des déceptions, des grands matchs, de superbes buts. Nous commençons aussi à avoir un portrait des rondes éliminatoires alors que les équipes ont commencé à jouer leurs derniers matchs de groupe.

Dans le groupe A, le Brésil devrait logiquement (même si les favoris se sont souvent fait surprendre dans ce tournoi) confirmer sa première position cet après-midi contre le décevant Cameroun. Le Mexique, de son côté doit se méfier de la Croatie. Si un match nul suffit à la qualification, une défaite et la Croatie prendrait le deuxième rang.

Tout est fini dans le groupe B. Avec leur victoire de 2-0 contre le Chili, les Pays-Bas ont confirmé une fois de plus leur bonne forme et prennent le premier rang du groupe, qui devrait leur permettre d’éviter le Brésil au prochain tour. Le Chili arrive deuxième alors que l’Espagne a, un peu, sauvé la face contre l’Australie.

Dans le groupe C, la Colombie est pratiquement assurée de terminer première, même si elle perd contre le Japon, grâce à un différentiel de but très favorable. Dans l’autre match, la Côte-d’Ivoire a son sort entre ses mains. Une victoire contre la Grèce lui donnera la deuxième place tout comme un match nul (à moins d’une victoire du Japon contre la Colombie). Avec une victoire les Grecs passeraient aussi devant les Africains.

Le surprenant Costa Rica devrait gagner le groupe D alors que son adversaire, l’Angleterre, voudra sauver la face et récolter au moins une victoire. Le gagnant du duel Uruguay-Italie prendra le deuxième rang (il lui faudrait combler un déficit au niveau du différentiel de buts et espérer une victoire de l’Angleterre pour devancer le Costa Rica). Un match nul serait à l’avantage de l’Italie.

Dans le groupe E, grâce à deux victoires convaincantes, la France est pratiquement sûre de terminer devant, même si sa participation aux rondes éliminatoire n’est pas encore confirmée. L’Équateur aurait besoin d’une large victoire contre les Bleus pour les devancer. La Suisse, de son côté, doit espérer un match nul ou une défaite de l’Équateur. Sinon, elle devra remplir la cage du Honduras pour compenser son très grand retard au niveau du différentiel de buts et devancer les Sud-Américains ou les Français.

Lionel Messi et ses coéquipiers argentins sont déjà qualifiés pour le tour suivant et un match nul contre le Nigéria confirmerait leur première place. Les Africains, qui seraient aussi qualifiés avec un match nul, pourraient toutefois leur ravir le premier rang avec une victoire. Mais à l’opposé, s’ils perdent, ils pourraient se faire devancer au deuxième rang par l’Iran qui a besoin d’une victoire contre la Bosnie-Herzégovine.

Les Américains, qui encore une fois se sont battus avec acharnement, ont bien cru dimanche pouvoir être la première équipe du groupe G à se qualifier pour les huitièmes de finale après l’excitant Allemagne-Ghana de la veille. Un but de dernière minute de Varela, sur un superbe centre de Cristiano Ronaldo, a toutefois créer l’égalité et laisse ce groupe plus ouvert que jamais. Si les Allemands et les Américains, qui s’affronteront jeudi à Recife, ont leur sort entre les mains (un match nul qualifierait les deux équipes), le Portugal et le Ghana doivent absolument gagner leur match et travailler sur leur différentiel de buts (surtout le Portugal) pour pouvoir devancer un éventuel perdant dans l’autre match.

Finalement, dans le groupe H, la Belgique assurera sa première place si elle ne trébuche pas contre la combative Corée du Sud. Russe et Algérien se livreront bataille pour la deuxième position avec l’avantage aux Algériens en cas de match nul. Dans ce cas, la Corée du Sud pourrait finir deuxième avec une large victoire contre les Diables rouges.

Note : en route pour le Brésil

J’ai été moins actif que je l’aurais souhaité au cours des derniers jours. Je suis présentement en route pour le Brésil et finalisais mes préparatifs pour le voyage.
Ce billet sera aussi probablement mon dernier long texte sur ce blogue pour cette Coupe du monde. J’essaierai d’écrire quelques courts textes chaque semaine pour partager l’expérience avec vous. Vous pouvez bien sûr continuer à commenter les matchs et tout ce qui se passe sur la planète soccer. Si vous avez des questions sur l’ambiance au Brésil, n’hésitez pas à me les poser, ici, par courriel ou sur Twitter.

Lire les commentaires (174)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité