Soccer

CHARLES DUBÉ

Le mouvement de personnel se poursuit chez l’Impact. Le camp d’entraînement à peine commencé, le bleu-blanc-noir a échangé le milieu de terrain brésilien Felipe et le premier rang au classement d’allocation au Red Bull de New York contre le défenseur camerounais Ambroise Oyongo, le milieu américain Erik Alexander, de l’argent d’allocation et une place de joueur étranger.

D’autres détails ici.

À première vue, les deux équipes semblent y trouver leur compte. Jesse Marsch, le nouvel entraîneur du Red Bull, retrouve en Felipe un milieu qu’il a beaucoup apprécié et qui a un beau potentiel alors que le premier rang au classement d’allocation devrait, en principe, lui permettre de rapatrier aux États-Unis Sacha Kljestan ou un autre joueur désigné.

Pour l’Impact, on donne un jeune milieu prometteur pour lequel on ne semblait plus vraiment avoir de place et un rang au classement d’allocation qu’on aurait difficilement pu utiliser (l’équipe est-elle prête à allonger les tonnes de billets verts nécessaires pour convaincre un Sacha Kljestan de jouer à Montréal ?). On reçoit en retour un international camerounais qui comble une lacune du côté gauche de la défense et un milieu de terrain très fiable qui peut couvrir sur les côtés ou au centre.

Le risque du côté montréalais vient du fait qu’Oyongo, actuellement avec son équipe nationale pour la Coupe d’Afrique des nations, pourrait faire le saut en Europe avant longtemps. S’il reste, il représente un solide espoir – francophone – qui pourrait briller à Montréal pendant des années. Avec Donny Toia, l’Impact a donc maintenant deux bons jeunes défenseurs gauches avec de l’expérience en MLS.

L’autre question est de savoir où figure Alexander dans les plans de l’Impact alors qu’il arrive dans un secteur où l’équipe a déjà beaucoup de profondeur avec les Duka, Piatti, Mapp, Romero, Smith, Tissot, Reo-Coker. Est-ce qu’un de ces joueurs pourrait partir dans une nouvelle transaction ?

Dernier petit bémol, Oyongo et Alexander ne pourront vraisemblablement pas jouer contre Pachuca parce qu’ils ont déjà joué dans la Ligue des champions avec le Red Bull.

Êtes-vous satisfait de cet échange ? Quel serait votre onze partant avec les joueurs actuels ?

AJOUT: Dans une autre transaction, plus tard en journée, l’Impact a mis la main sur l’attaquant Dominic Oduro du Toronto FC en échange d’argent d’allocation. Le Ghanéen qui peut jouer comme attaquant ou sur les côtés vient ajouter à la congestion dans le secteur offensif de l’équipe. Verra-t-on d’autres mouvements dans les prochains jours ? Le directeur technique de l’Impact, Adam Braz, a indiqué qu’Oduro ajoutait de la profondeur et de la qualité à l’attaque. On peut donc aussi se demander si c’est lui (48 buts en 252 matchs en MLS) qui aura la tâche d’épauler Jack McInerney à l’attaque. Ou du moins en attendant l’arrivée potentielle d’une plus grosse pointure pendant la période de transfert estivale ?

Plus de détails ici

Lire les commentaires (64)  |  Commenter cet article

 

Jeudi 22 janvier 2015 | Mise en ligne à 11h49 | Commenter Commentaires (95)

L’Impact complète sa brigade défensive

CHARLES DUBÉ

La nouvelle courait depuis un bon moment et personne n’a été surpris ce matin quand l’Impact a confirmé l’arrivée du défenseur Laurent Ciman. L’international belge disputera un dernier match ce week-end avec le Standard de Liège avant de se rapporter au bleu-blanc-noir.

L’élément un peu plus surprenant de cette annonce est que Ciman ne sera pas un joueur désigné, un bon coup pour l’équipe qui n’enlève rien aux qualités du joueur.

Plus de détails ici

Ce transfert, combiné aux arrivées de Donny Toia, Bakary Soumare et Víctor Cabrera (sans oublier Adrian Lopez qui pourrait peut-être finalement jouer quelques matchs), donnera un tout nouveau visage à la défensive montréalaise. La charnière centrale (Ciman et Soumare ?) devrait être beaucoup plus solide et mobile que l’an dernier.

Sur les côtés, Hassoun Camara (à droite) est le seul régulier de l’an dernier qui semble assurer de garder son rôle, à moins qu’on ne fasse jouer Ciman à ce poste… À gauche, la compétition devrait se faire entre Krzysztof Król, Eric Miller et le nouveau venu Toia. Les deux jeunes devraient avoir une longueur d’avance, selon moi.

Le quatuor défensif devrait également bénéficier d’une meilleure protection du milieu de terrain grâce aux arrivées de Marco Donadel et Nigel Reo-Coker.

Des rumeurs, venant de New York, évoquaient hier un échange Felipe-Ambroise Oyongo. Ce ne serait pas surprenant que Jesse Marsh s’intéresse à son ancien protégé, mais je vois mal cet échange se concrétiser. L’Impact devrait probablement libérer un défenseur (Król ?) et Felipe, même s’il y a congestion au milieu, amène un élément offensif et technique que les autres substituts (Bernier, Mallace) n’ont pas. Si le prix n’est pas trop élevé au goût de Frank Klopas et qu’il croit Oyongo nettement supérieur à Toia, c’est possible. Mais, attention à ne pas se laisser hypnotiser par un but en Coupe d’Afrique des nations, il faut regarder l’ensemble des performances du joueur.

Il ne reste donc plus qu’un attaquant à signer et la formation sera complète. Reste à voir si ce sera un joueur de premier plan ou un bon vétéran pour faire compétition à Jack McInerney.

Êtes-vous satisfait de l’équipe dans sa forme actuelle ? L’impact sera-t-il meilleur défensivement ? Quelle place restera-t-il pour les défenseurs québécois selon vous ? Feriez-vous un échange Felipe-Oyongo ?

Lire les commentaires (95)  |  Commenter cet article

 

Jeudi 15 janvier 2015 | Mise en ligne à 14h36 | Commenter Commentaires (104)

L’Impact repêche un attaquant

CHARLES DUBÉ

Plusieurs rumeurs faisaient état de la volonté de l’Impact d’améliorer son sort au repêchage des joueurs collégiaux de la MLS afin de repêcher le Canadian Cyle Larin au premier rang. Ce ne fut finalement pas le cas. Orlando a conservé son rang et repêché l’espoir ontarien. Le New York City FC a choisi, au deuxième rang, celui que plusieurs observateurs envoyaient à Montréal, Khiry Shelton. Puis l’Impact a jeté son dévolu sur Romario Williams, nommé en l’honneur de l’ancienne gloire brésilienne.

Reconnu pour sa vitesse et sa puissance physique, l’attaquant jamaïcain devrait apporter de la profondeur à l’attaque montréalaise et représente un bel espoir pour le futur. Joueur offensif de l’année dans les rangs collégiaux en 2013, il a été un des joueurs qui s’est le plus démarqué au Combine. Comme il a signé un contrat Génération Adidas avant le repêchage, son salaire ne comptera pas sur la masse salariale de l’équipe.

>> Plus de détails ici.

>> La fiche de Romario Williams dans les rangs universitaires

Lire les commentaires (104)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2015
    L Ma Me J V S D
    « jan    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  
  • Archives

  • publicité