Soccer

Mercredi 4 mars 2015 | Mise en ligne à 13h31 | Commenter Commentaires (45)

Soirée remplie d’émotions au stade Olympique

CHARLES DUBÉ

Ça y est, comme le veut son slogan, l’Impact de Montréal a marqué l’histoire hier soir au stade Olympique et a atteint de façon dramatique les demi-finales de la Ligue des champions de la CONCACAF. Même si je crois qu’on a tendance à utiliser l’expression historique à toutes les sauces et qu’elle devient en quelque sorte galvaudée, il y avait quelque chose de spécial dans l’air hier.

Vous avez sûrement tous vu et revu le magnifique but de Cameron Porter et la sublime passe de Callum Mallace qui a créé l’occasion. Je ne m’éterniserai donc pas sur l’histoire du match (le résumé du match de Pascal Milano est ici). Voici plutôt, en vrac, quelques réflexions sur le match d’hier et la suite des choses.

> La surface de jeu du stade Olympique n’est réellement pas idéale. Les ballons bondissaient dans tous les sens, compliquant la tâche des deux équipes. Les quelque 38 000 spectateurs ont toutefois démontré que, peu importe l’enceinte, ils pouvaient créer une atmosphère du tonnerre. Le 12e joueur a réellement joué son rôle hier.

> Donny Toia est en train de réellement s’imposer au poste de défenseur gauche. Avec la paire Soumaré-Ciman au centre et l’éventuel retour d’Hassoun Camara, l’Impact pourrait finalement avoir trouvé un bon quatuor défensif. Avec Wandrille Lefèvre, Victor Cabrera et Eric Miller, il y a également une belle profondeur en cas de blessures.

> J’ai bien aimé les déclarations de Laurent Ciman après le match. Il a reconnu sa faute qui a mené au penalty et a remercié ses coéquipiers qui lui ont sauvé la peau. Un bel exemple d’humilité et de leadership.

> S’il continue son travail acharné, tant vers l’avant que vers l’arrière, Dilly Duka donnera des problèmes de sélection à Frank Klopas. Qui écopera dans le trident offensif pour faire de la place à Eric Alexander ou Andres Romero quand ils pourront jouer ?

> Au rythme où il a terminé la dernière saison et amorcé la nouvelle, il ne serait pas surprenant de voir Callum Mallace doubler avant longtemps Marco Donadel dans la hiérarchie au milieu de terrain.

> Le héros du match, Cameron Porter, a montré un superbe sang-froid et de belles qualités techniques pour marquer son but dans les arrêts de jeu. Révélation du camp d’entraînement, il semble prêt à faire sa place avec l’équipe. Jusqu’où ira-t-il cette saison ? S’il peut continuer à être percutant en fin de matchs, il pourrait bien gruger des minutes à Dominic Oduro et, peut-être même mériter quelques départs.

> Le SuperDraft est souvent vu au Canada comme un exercice futile, où peu de bons joueurs sont disponibles. Mallace et Porter, des choix de deuxième et troisième rondes, pourraient bien contribuer à changer cette perception. Il ne faut pas oublier non plus qu’Andrew Wenger semble finalement prêt à faire sa place à Philadelphie, qu’on a acquis Jack McInerney en l’échangeant, que Blake Smith a montré de beaux flashs et que le joueur le plus prometteur repêché cette année, Romario Williams n’a pas encore joué.

> La réaction émotive de Frank Klopas avant et après son expulsion aura certainement plus au public, mais elle pourrait faire mal alors qu’il devrait être suspendu au moins pour le premier match de la demi-finale. Ce sera peut-être l’occasion de voir ce qu’Enzo Concina peut faire aux commandes de l’équipe.

> Combien de personnes peut-on attendre au stade Olympique pour la demi-finale ? Espérons que l’Impact sera mieux organisé pour accueillir la foule.

> Parlant de foule, combien d’entre vous avez quitté le stade ou arrêté de regarder le match avant l’égalisation de Porter ?

> Les négociations en vue de la signature d’une nouvelle convention collective entre les joueurs et la MLS se poursuivent aujourd’hui. Alors que l’ombre d’un arrêt de travail plane sur la saison qui doit s’amorcer vendredi, il faut espérer que tous pourront s’entendre. Il serait dommage de voir le parcours de l’Impact stoppé d’une telle façon. Avec une ligue en pleine expansion, les propriétaires auraient beaucoup à perdre. Jusqu’où sont-ils prêts à aller pour ne pas donner l’autonomie aux joueurs et jusqu’où ceux-ci sont prêts à aller pour l’obtenir. Réponse dans les prochaines heures.

> Finalement le DC United, qui tire de l’arrière 5-2, reçoit ce soir le LD Alajuelense. Saura-t-il renverser cet imposant déficit ? Quel adversaire souhaitez-vous pour l’Impact en demi-finale ? Les Américains ou les Costa-Ricains ?

Note aux amateurs de pool : j’ai créé une ligue sur le site de la MLS pour les intervenants du blogue qui veulent se mesurer les uns aux autres. Vous pouvez joindre la ligue Ballon rond sur le http://fantasy.mlssoccer.com/ en entrant le code 7766-2126.

Lire les commentaires (45)  |  Commenter cet article

 

Lundi 2 mars 2015 | Mise en ligne à 16h21 | Commenter Commentaires (88)

À un jour du grand match

CHARLES DUBÉ

À en croire la réaction à la billetterie et sur les réseaux sociaux, malgré la date limite des transactions dans la Ligue nationale de hockey, il y a réellement un « buzz » autour de l’Impact depuis le match nul de 2-2 au Mexique la semaine dernière. Le bleu-blanc-noir a confirmé avoir atteint le plateau des 30 000 billets vendus pour le match de demain alors que sur Twitter, le mot-clic #IMFC n’aura jamais été aussi populaire. Serez-vous de la partie demain au stade Olympique ou regarderez-vous le match à la télévision ?

Fort de son match nul et de ses deux buts marqués à l’étranger, l’Impact est également en bonne position pour progresser vers la ronde suivante. Pour y parvenir, le onze montréalais adoptera probablement, encore une fois, une stratégie axée sur la contre-attaque. Il devra toutefois se montrer plus étanche défensivement et demeurer opportuniste s’il ne veut pas se faire surprendre par des Mexicains qui auront le couteau entre les dents.

Le quatuor défensif, auquel pourrait se greffer Hassoun Camara à la place de Victor Cabrera, et le gardien Evan Bush devront se montrer très vigilants dès le début. On s’attend à un autre très gros match de Laurent Ciman et de Bakary Soumaré. Un but rapide de Pachuca pourrait redonner espoir aux Tuzos et changer l’allure du duel. À l’opposé, si l’Impact s’inscrit en premier au tableau, il accentuera la pression sur ses rivaux qui devraient alors absolument marquer deux buts. Le jeu pourrait alors s’ouvrir et offrir de belles occasions en contre-attaque.

À quel genre de matchs vous attendez-vous demain ? L’Impact devrait-il revoir sa stratégie ? Feriez-vous des changements au onze partant ? Quelle sera l’issue du match, selon vous ? Est-ce qu’une défaite serait catastrophique pour le reste de la saison ?

Selon moi, Frank Klopas devrait aligner sensiblement le même onze partant que lors du match aller. Hassoun Camara, s’il est rétabli, pourrait toutefois reprendre son poste à droite. Il devra toutefois se montrer plus discipliné que lors de sa brève apparition au Mexique. À l’avant, Jack McInerney pourrait amener une autre dimension à l’attaque montréalaise. Dominic Oduro serait alors une belle option en fin de match avec sa vitesse.

Note aux amateurs de pool : j’ai créé une ligue sur le site de la MLS pour les intervenants du blogue qui veulent se mesurer les uns aux autres. Vous pouvez joindre la ligue Ballon rond sur le http://fantasy.mlssoccer.com/ en entrant le code 7766-2126.

AJOUT : L’Impact a confirmé en fin d’après-midi que le match aurait bel et bien lieu demain soir, malgré quelques craintes suscitées par la météo. Des sections ont également été ouvertes à la vente dans les hauteurs du stade au niveau 400.

Lire les commentaires (88)  |  Commenter cet article

 

Mercredi 25 février 2015 | Mise en ligne à 11h27 | Commenter Commentaires (98)

Un gros match nul au Mexique

CHARLES DUBÉ

Certains se plaindront, avec raison, que l’Impact a laissé filer, hier, une avance de deux buts pour se contenter d’un match nul. Il ne faut toutefois pas oublier qu’avant le match, à peu près tous les amateurs auraient qualifié un tel résultat de très bon. Les Montréalais rentrent à la maison la tête haute et savent qu’une victoire ou un match nul à bas pointage (0-0 ou 1-1) les qualifieront pour le prochain tour.

>>> Le compte-rendu de Pascal Milano

Dans les circonstances d’un premier match de saison – en altitude de surcroit –, où la plupart des joueurs bleu-blanc-noir semblaient manquer de souffle à la fin, le résultat est plus qu’honorable. Certes certains changements auraient pu être faits plus tôt et les joueurs ont fait quelques erreurs, mais dans l’ensemble ils ont offert une performance très rassurante pour le reste de la saison.

Voici en vrac quelques-unes de mes réflexions à la suite de ce match.

> Evan Bush semblait très nerveux. Il a fait de très bons arrêts de réflexe, mais a semblé hésitant sur certaines prises de décision, a eu des problèmes de communication avec ses défenseurs à quelques reprises (notamment sur le deuxième but) et sa distribution était parfois erratique. Il devra travailler sur ses aspects de son jeu s’il ne veut pas se faire doubler par Eric Kronberg en MLS. Le plus gros point d’interrogation après ce match.

> Les milieux offensifs, particulièrement Dilly Duka, ont connu un fort match en contre-attaque en plus de bien se replier. De bons augures pour la saison. L’Impact aura besoin d’une bonne production offensive du milieu. Il y a également une belle profondeur avec les Piatti, Duka, Mapp, Alexander et Romero. Ils ne seront que meilleur au fur et à mesure que la saison progressera.

> Nigel Reo-Coker et Marco Donadel ont apporté un bon leadership au milieu. L’Italien a manqué de jus en fin de match, mais dans l’ensemble les deux joueurs ont eu un bon apport en défensive et ont effectué de belles relances. L’Anglais a aussi bien épauler Donny Toia en défensive neutralisant les percées de Pachuca sur ce côté du terrain.

> La paire Laurent Ciman et Bakary Soumaré est très prometteuse. La tête du Belge était sur tous les ballons alors que le Malien amenait une belle présence plus calme à ses côtés. Avec du temps, les deux joueurs pourraient former une des plus belles charnières centrales de la MLS.

> Sur les côtés, Victor Cabrera a eu un début de match plus difficile. Il s’est bien repris après le premier quart d’heure et a été solide sans être spectaculaire jusqu’à ce qu’il commence à souffrir de crampe. Nous verrons quel rôle il jouera au fil de la saison, mais si on se base sur cette performance, c’est prometteur. Il devrait pouvoir apporter une belle profondeur en plus d’être un beau projet pour le plus long terme. À gauche, Donny Toia a fait le travail sans être spectaculaire. J’ai hâte de voir s’il peut apporter de quoi offensivement dans un match dans lequel on lui donnerait plus de liberté.

> Dominic Oduro a montré de belles choses avec sa vitesse, mais a manqué de finition. Une belle arme à avoir dans son arsenal, mais il n’est certainement pas l’avant-centre autour duquel construire une équipe. Comme solution dans un match où on mise sur la contre-attaque, ça aurait pu fonctionner. Comme remplaçant en fin de match, il pourrait être très dangereux. Comme titulaire dans un match plus équilibré, il faudra voir ce que Jack McInerney nous donnera cette saison.

> Il y avait un beau contingent de fans montréalais dans le stade à Pachuca. Joey Saputo déplore le manque d’intérêt du grand public pour son équipe, mais la base de fans est vraiment passionnée. Très belle ambiance à Montréal aussi.

Que retenez-vous de cette première rencontre ? Êtes-vous confiant pour le match retour au stade Olympique ? Croyez-vous que cette performance aidera l’équipe à vendre des billets et à remplir le stage ?

Lire les commentaires (98)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2015
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité