Soccer

Mercredi 18 mars 2015 | Mise en ligne à 11h04 | Commenter Commentaires (194)

Le onze partant contre Alajuelense

CHARLES DUBÉ

L’Impact poursuit son aventure ce soir en Ligue des champions au stade Olympique contre Alajuelense. Avec la blessure de Justin Mapp, qui aurait manqué le match en raison d’une suspension de toute manière, l’entraîneur Frank Klopas devra faire des changements à son onze de départ.

> Le texte de Pascal Milano

Qui selon vous devrait remplacer Mapp dans le onze de départ ? Andrés Romero est toujours blessé, donc il faut l’exclure d’emblée. Eric Alexander n’est pas éligible non plus, ayant joué dans la compétition avec New York. On parle beaucoup de Dominic Oduro en ce moment, avec Jack McInerney en pointe ? Est-ce que ça vous semble un bon plan ? Pourquoi pas Maxim Tissot ? Ou Blake Smith ? Certaines voix s’élèvent également pour voir Patrice Bernier au poste de milieu offensif et Ignacio Piatti décalé sur le côté ? Qu’en pensez-vous ?

Personnellement, je ne crois pas que Bernier soit à son meilleur dans un rôle offensif. L’expérience par le passé n’a pas été concluante, mais dans un match ou on veut fermer les espaces avec Dilly Duka et Piatti sur les ailes, ça pourrait peut-être fonctionner. La vitesse d’Oduro est toujours dangereuse, mais sur le côté il devra davantage se replier. Je miserais davantage sur Tissot, qui pourrait offrir quelque chose de différent sur le côté en élargissant un peu le terrain. McInerney pourrait profiter de quelques bons centres. Et l’apport du Québécois au secteur défensif n’est pas à négliger non plus.

Au centre, Klopas devrait-il revenir avec le duo Nigel Reo-Coker, Marco Donadel ou plutôt insérer Calum Mallace ou Patrice Bernier ? Dans une équipe, qui en est encore à se découvrir sur le terrain et qui a surtout joué un style défensif jusqu’à maintenant, les options vers l’avant ont été limitées pour les deux milieux récupérateurs. Il est vrai qu’ils auraient pu réussir plus de passes et que l’Impact en aurait bénéficié, mais je suis prêt à leur donner plus de temps. La forme physique de Donadel m’inquiète davantage. S’il ne peut finir un match, ça implique qu’on doit absolument utiliser un changement à ce poste. Bernier tiendrait-il le match au complet aussi ? Il pourrait être efficace dans le rôle légèrement plus avancé, devant Reo-Coker, mais son jeu en défensive et sa propension à accorder des coups francs en zone dangereuse m’inquiètent. Pour ces raisons, j’irais avec Mallace pour épauler Reo-Coker, mais je ne serais pas choqué de voir Donadel ou Bernier.

En défense, peu de questions. Donny Toia, Bakary Soumaré et Laurent Ciman devraient tous être de la partie. À droite, la question se pose. Victor Cabrera ou Hassoun Camara ? Cabrera a montré un bon jeu défensif et une belle énergie en quarts de finale et Camara peut être dangereux avec ses sorties et son manque occasionnel de discipline, d’autant plus que les arbitres CONCACAF sont généralement plus sévères. J’irais tout de même avec le Français qui, malgré ce facteur, est plus à l’aise à droite et, surtout, peut changer le cours d’un match à lui seul.

Dans les buts, aucune question Evan Bush sera secondé par Kristian Nicht.

Qu’en pensez-vous ? Quel serait votre onze partant ?

Lire les commentaires (194)  |  Commenter cet article

 

Vendredi 13 mars 2015 | Mise en ligne à 14h10 | Commenter Commentaires (71)

Les rivalités

CHARLES DUBÉ

Le sujet refait régulièrement surface. On a même eu un certain débat sur ce blogue sur la différence entre un derby et un classico. Mais, peu importe le terme utilité, les rivalités entre deux villes, deux équipes créent généralement des matchs avec beaucoup d’émotion.

Pour les fans de l’Impact, la plus grande rivalité à l’heure actuelle est certes celles avec le Toronto FC, suivi peut-être des Whitecaps de Vancouver, mais les amateurs de plus longue date se souviennent sûrement des affrontements contre les Rhinos de Rochester ou les Sounders de Seattle avant l’arrivée de l’équipe en MLS.

Ces affrontements relèvent toujours une importance plus grande pour les partisans qui aiment souvent autant voir l’ennemi trébucher que leur favori triompher. On peut rapidement penser aux fans montréalais qui ont chanté le Na Na Na Na Hey Hey Hey Goodbye au terme d’un match nul à Toronto l’an dernier qui a officiellement exclu les Reds des séries éliminatoires.

Ces duels sont également un important outil marketing pour la ligue et les équipes. Un match contre Toronto attirera beaucoup plus l’attention qu’un match contre une des meilleures équipes de la ligue.

Deux récents articles sur le site de la MLS me laissent toutefois un peu perplexe. Je me demande si parfois on ne va pas un peu trop loin pour créer l’émotion et une rivalité.

D’abord, un sondage auprès des fans a placé la rivalité Sounders-Timbers au sommet des plus intenses dans la ligue. Jusque-là je n’ai rien à dire, l’animosité entre Portland et Seattle étant bien documentée. Ce qui est plus étonnant est que la deuxième plus importante rivalité serait entre les mêmes Sounders et le Galaxy, puis la septième entre les Sounders et les Whitecaps. Sans oublier que les Sounders disputent la Heritage Cup annuellement aux Earthquakes de San Jose. Et que certains experts essaient de ranimer la rivalité avec Montréal datant d’une autre ligue et d’une autre décennie. Une équipe, cinq grandes rivalités, dans une seule ligue. À ce rythme, on pourra bientôt dire que tous les matchs des Sounders sont des derbys pour une raison ou une autre…

Ensuite vient ce papier sur la Trillium Cup entre Toronto et Columbus. Cette rivalité a, certes, des racines dans l’histoire des deux équipes, mais les auteurs se demandent où elle est rendue aujourd’hui. Wil Trapp du Crew et Michael Bradley du Toronto FC affirment même que les affrontements entre les deux équipes n’ont pas l’intensité de ceux contre d’autres adversaires de la conférence Est. Toronto et Columbus jouent pour un trophée, mais a-t-il une réelle importance ? Qu’en est-il de la Heritage Cup, de la Cascadia Cup, de la Brimstone Cup ?

Accordez-vous de l’importance à tous ces trophées secondaires ? Appréciez-vous particulièrement les matchs de l’Impact contre certains rivaux ? De votre équipe européenne favorite ? Comment définiriez-vous une rivalité ?

Lire les commentaires (71)  |  Commenter cet article

 

Vendredi 6 mars 2015 | Mise en ligne à 13h14 | Commenter Commentaires (111)

Place à la MLS

CHARLES DUBÉ

Après l’émotion de la victoire en demi-finale de la Ligue des champions, l’Impact doit rapidement remettre les pieds sur terre. Le bleu-blanc-noir amorce sa saison en MLS demain à Washington.

Le match ne sera pas facile contre une équipe qui a aussi amorcé sa saison plus tôt (défaite en quart de finale de la Ligue des champions contre Alajualense) et qui a terminé au premier rang de la conférence de l’Est l’an dernier. L’Impact réussira-t-il à remporter un premier match à l’étranger depuis 2013 ?

Frank Klopas pourrait apporter quelques changements par rapport à l’équipe qui a vaincu Pachuca. Eric Alexander et Eric Kronberg, inéligibles en Ligue des champions, seront notamment disponibles. Quelle serait votre onze partant pour le match ? Personnellement, je ne changerais pas trop les choses. Peut-être un changement au milieu et Jack McInerney à l’avant.

Où voyez-vous l’Impact cette saison en MLS ? L’équipe fera-t-elle les séries ? À quel rang finira-t-elle dans l’Est ? Qu’en est-il des rivaux du Toronto FC ?

Je miserais sur une participation de justesse aux séries pour les deux équipes canadiennes, qui finiront 5e et 6e.

Note aux amateurs de pool : j’ai créé une ligue sur le site de la MLS pour les intervenants du blogue qui veulent se mesurer les uns aux autres. Vous pouvez joindre la ligue Ballon rond sur le http://fantasy.mlssoccer.com/ en entrant le code 7766-2126.

Lire les commentaires (111)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2015
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité