Guy Thibaudeau

Archive de la catégorie ‘Général’

Vendredi 30 janvier 2015 | Mise en ligne à 15h55 | Commenter Commentaires (5)

Février – LE mois de l’hiver au Québec

Février est sans contredit le mois le plus important pour les activités hivernales au Québec. Ski alpin, ski de fond, raquette, patin, compétitions majeures et grandes célébrations de l’hiver, tout est en place pour bien profiter de l’hiver d’une manière ou d’une autre.

Le ski de fond et la raquette, excellentes activités pour faire fi du froid ce week-end. Photo d’archives GT.

Le ski de fond et la raquette, excellentes activités pour faire fi du froid ce week-end. Photo d’archives GT.

Ski alpin – les centres en service complet
Ce week-end sera le premier en service complet pour bon nombre de stations du Québec. La neige de cette semaine combinée à la fin de l’enneigement artificiel (presque partout) auront contribué à nous offrir d’excellentes conditions un peu partout. Il faudra cependant composer avec le froid au cours des prochains jours. Le soleil sera au rendez-vous par contre et devrait être un facteur non négligeable.

Enfin de la neige pour le ski de fond et la raquette
Jusqu’à présent ce sont surtout les centres de Québec vers l’Est qui offraient un bon enneigement pour la raquette en particulier. Le couvert plutôt mince dans le Sud-ouest donnait du fil à retordre aux équipes d’entretien des sentiers de ski de fond, particulièrement dans les sentiers secondaires. Les pistes principales et grands boulevards par contre offraient du bon ski depuis quelques semaines. La neige récente devrait améliorer de façon significative les sentiers secondaires partout dans le Sud-ouest et rendre la raquette moins facultative. Auparavant les crampons faisaient tout autant l’affaire.

Belles glaces naturelles pour le patin
Toutes les belles grandes patinoires naturelles du Québec sont maintenant ouvertes. Il en est de même pour les populaires sentiers de glace en forêt tels que le Labyrinthe de la Forêt Perdue, de la Ferme Ethier en Mauricie et les sentiers de glace de St-Sauveur, du Bois-de-Belle-Rivière à Mirabel et du Parc-du-Grand-Héron à Notre-Dame-de-la-Jacques-Cartier près de Québec.

Notez cependant que l’anneau de glace du Lac Beauport sera fermé jusqu’à dimanche matin pour la tenue du tournoi annuel de «Pond Hockey » (hockey sur étang). 72 équipes de 4 joueurs évolueront sur 17 patinoires aménagées à même l’anneau de glace.

Les grandes célébrations de l’hiver
Toutes les grandes célébrations de l’hiver seront en marche ce week-end; Fête-des-Neiges au Parc Jean Drapeau à Montréal, le Carnaval de Québec et Bal-de-Neiges dans la région de la Capitale Nationale du Canada (Ottawa-Gatineau).

Jeux Mondiaux des Maîtres
Enfin la région de Québec accueille les Jeux Mondiaux des Maîtres du 31 Janvier au 8 Février. Ces jeux destinés aux athlètes de 30 ans et plus comporteront des compétitions de ski alpin au Mont Sainte-Anne (du 5 au 7 Fév.), de ski de fond au centre de ski de fond du MSA (les 1, 3, 5 et 7 Fév.) et de patinage courte/longue piste et marathon à l’anneau de glace Gaétan Boucher à Ste-Foy, au Lac Beauport et à l’anneau des Plaines d’Abraham.

Avec tout ce qui est offert au cœur de l’hiver, comment peuvent certains ne pas y trouver leur compte?

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






Mardi 27 janvier 2015 | Mise en ligne à 19h34 | Commenter Commentaires (23)

Le ski alpin serait-il devenu trop facile?

La tête me tournait ce matin en skiant sur les pistes parfaitement damées du Mont Blanc dans les Laurentides. Ma tête de chroniqueur, toujours à la recherche d’un prochain sujet intéressant/stimulant, s’est mise à penser que le ski alpin serait possiblement devenu « trop facile?»

Le ski « dans le tapis » comme l’offre la majorité des stations de nos jours. Photo GT.

Le ski « dans le tapis » comme l’offre la majorité des stations de nos jours. Photo GT.

Mes pensées sont sans doute biaisées aussi par l’observation de la croissance ces jours-ci de la randonnée alpine (ski de haute route). Je rappelle que ce type de ski évite les remontées mécaniques; on remonte avec des peaux d’ascension. On en a déjà parlé à quelques reprises dans ce blogue.

Un sport accessible à tous
Je pensais aussi à l’évolution du ski alpin qui, depuis des années, est devenu un sport accessible à tous, grandement démocratisé. A mes débuts (circa 1955) mes skis n’avaient pas de carres. Plus tard les premières fixations de sécurité étaient munies de lanières de 6 pieds qui s’enroulaient autour des bottes pour les fixer aux skis. Souvent une chute arrachait carrément la talonnière du ski. Nos bottes étaient dures et inconfortables. On disait même que plus une botte était de qualité, plus elle faisait mal. Imaginez. On recommandait d’ailleurs pour les Le Trappeur « Elite Pro » (bottes de compétition des années 60) de les porter dans l’eau chaude du bain puis de les marteler pour qu’elles se moulent aux pieds.

Puis les skis. Je me souviens de mes Schwendener 215cm, raides comme des 2 x 4″, qui ne nous empêchaient pas de skier l’Expo à Tremblant dans des conditions horribles; pas d’enneigement artificiel, pas d’entretien, pleine de bosses et de souches. Un miracle surement que nous ayons encore des genoux fonctionnels. De nos jours les skis profilés et de type « rocker », beaucoup plus courts tournent seulement à y penser.

L’enneigement artificiel en était à ses premiers souffles et l’entretien des pistes plutôt improvisé. L’autoroute des Laurentides se terminait à St-Jérôme. Pour le reste il fallait tricoter par tous les petits villages.

Où en sommes-nous maintenant?
De nos jours les routes sont bonnes jusqu’aux abords des stations. Ces dernières offrent toutes un débarcadère pour descendre l’équipement et votre groupe près du chalet d’accueil pour ne pas avoir à trop marcher. Plus de longues lanières pour chausser les fixations et les skis, même plus besoins de se pencher; click-click, toutes les fixations sont depuis longtemps « step-in ».

A la montagne la remontée débrayable s’arrête ou presque pour faciliter l’embarquement et la descente. Les pistes sont pour la plupart recouvertes d’une épaisse couche de neige artificielle (fabriquée); il n’y a donc plus de roches et de souches sauf dans les secteurs plus sauvages, les sous-bois et le hors-piste. Ces mêmes descentes sont maintenant entretenues comme des allées de golf; à certains endroits, à Bromont entre-autres, on les reconditionne deux ou trois fois par jour pour éliminer la glace et rendre les descentes encore plus faciles.

Le ski est tellement facile de nos jours qu’il est à la portée de tous; aveugles, unijambistes et autres personnes à mobilité réduite. C’est sans doute à l’honneur de l’industrie de s’être ajustée à ce point pour permettre une telle accessibilité. Dans les années 60 mon père était tellement fier de moi comme skieur. De nos jours je devrais être Ironman pour qu’il soit aussi impressionné, le ski en station n’étant plus un sport d’aventurier.

Plusieurs parmi vous, les plus jeunes, ignorez possiblement (on le comprend bien) tout ce qui s’est fait pour rendre votre sport aussi accessible au cours des 50-60 dernières années.

Je vous demande donc : le ski alpin serait-il devenu trop facile?
La montée en popularité du « skinning » (remontée avec peaux) serait-il une conséquence de l’aseptisation des domaines skiables comme on les connait?
Cette dernière activité est-elle aussi tributaire de la hausse de popularité des activités «cardio» telles que la course-à-pieds, le vélo et les triathlons qui exigent plus d’énergie?

Lire les commentaires (23)  |  Commenter cet article






Vendredi 23 janvier 2015 | Mise en ligne à 18h10 | Commenter Commentaires (8)

Gros week-end pour les sports d’hiver

Tout semble bien engagé maintenant du coté des sports d’hiver. Nous arrivons aussi au creux de l’hiver, la période où la majorité des centres de pratiques sont en service complet, où les skieurs occasionnels commencent à se pointer le nez « au frette » pour une petite sortie et que les grandes célébrations hivernales s’annoncent.

Paysages féeriques comme on en trouvera ce week-end en Estrie et au Nord de Québec. Photo d'archives GT.

Paysages féeriques comme on en trouvera ce week-end en Estrie et au Nord de Québec. Photo d'archives GT.

Météo particulière
La semaine qui se termine aura été riche en tournures météorologiques. Les Cantons de l’Est en ont tiré le meilleur. Au lieu d’une pluie abondante prévue pour dimanche soir dernier (il y en a eu quand même un peu) la région a reçu de belles accumulations de neige lundi et mardi allant de 15 à 25 centimètres selon les centres. Dans les Laurentides et Lanaudière aucune pluie mais aussi très peu de neige; 3-4cm généralement, un peu plus localement.

Cocktail compliqué à Québec
Ce sont les régions de Québec et Charlevoix qui ont écopé d’une météo désagréable qui a causé bien des ennuis en début de semaine. Après la pluie le froid et, le résultat prévisible; des surfaces dures et glacées et une fermeture temporaire de plusieurs pistes dans tous les grands centres. Les stations mentionnent toutes avoir intensifié le travail mécanique pour reconditionner la neige et la rendre plus skiable. Les principales pistes sont revenues progressivement. Il en demeure tout de même que les pistes naturelles et les sous-bois sont soit fermés soit difficiles à skier.

Neige en altitude
Il a cependant neigé à plus haute altitude dans la région. Camp Mercier et Forêt Montmorency à l’entrée de la Réserve Faunique des Laurentides ont reçu entre 20 et 30cm de neige sans pluie. Il a neigé aussi au sommet du Mont Sainte-Anne tandis qu’il pleuvait à la base. Même scenario au Massif de Charlevoix; neige lourde au sommet, verglas à mi-montagne et pluie à la base.

Le potentiel de bon ski est quand même là pour toutes les régions ce week-end. Dans certaines régions il faudra compter un peu plus sur l’entretien des pistes; l’achalandage sera aussi un facteur d’influence sur les conditions.

Ski de fond/raquette
La neige prévue cette nuit dans les Laurentides et Lanaudière sera bienvenue, les traces étant généralement durcies. Néanmoins presque toutes les pistes sont ouvertes et quelques centimètres devraient offrir d’excellentes conditions pour les prochains jours. La neige du début de la semaine en Estrie a rétabli de bonnes conditions partout dans la région.

A Québec et dans Charlevoix les conditions sont idéales à Camp Mercier, Forêt Montmorency ainsi qu’au Sentier des Caps de Charlevoix. Le Mont Sainte-Anne pour sa part a bien récupéré et offre aussi de belles conditions.

En général la neige au sol demeure relativement mince dans plusieurs régions et les raquettes ne sont pas toujours « nécessaires »; les crampons peuvent suffire. C’est le cas dans la région de Montréal et dans les Laurentides. Un peu plus de neige fraiche en Estrie mais de belles conditions au Nord de Québec ainsi qu’au Sentiers des Caps au sommet du Massif de Charlevoix.

Ouverture de la Rivière l’Assomption
Avec l’ouverture aujourd’hui (vendredi) de la patinoire sur la Rivière l’Assomption, toutes les grandes patinoires naturelles sont maintenant ouvertes. Les prochains jours devraient être propices à cette activité toujours populaire en milieu d’hiver.

C’est aussi le 2e week-end de la Fête-des-Neiges au Parc Jean Drapeau à Montréal et la table est mise aussi pour le Carnaval de Québec et Bal de Neige à Ottawa/Gatineau deux autres grandes célébrations de l’hiver qui débutent simultanément le 30 janvier prochain.

Un bon week-end donc pour, comme dit l’expression « jouer dehors ».

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2015
    L Ma Me J V S D
    « jan    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  
  • Archives

  • publicité