Guy Thibaudeau

Guy Thibaudeau - Auteur
  • Conditions de ski>

  • Guy Thibaudeau, collaboration spéciale

    Son père lui inculque la passion du ski à l'âge de six ans. Plus tard il en fait son travail en fondant MRG - le Réseau du Ski en 1968, les premiers à présenter aux skieurs des bulletins objectifs sur les conditions de ski via les médias.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 10 février 2014 | Mise en ligne à 18h17 | Commenter Commentaires (36)

    Le Massif au ralenti

    Ca ne tourne pas rond cet hiver au Massif de Charlevoix. Nous annoncions récemment dans La Presse+ la fermeture de la télécabine les lundis, mardis et mercredis en période de faible achalandage, en janvier entre autre. Cette action venait s’ajouter à d’autres fermetures dont celles du télésiège Cap Maillard qui dessert le secteur ouest de la montagne, du chalet de la base et, du chalet Camp Boule qui était utilisé les week-ends.

    La télécabine du Massif de Charlevoix utilisée au compte gouttes cet hiver. Photo GT

    La télécabine du Massif de Charlevoix utilisée au compte gouttes cet hiver. Photo GT

    Daniel Gauthier est ses partenaires ont mis leur station, une des plus belle au Québec, sur un régime minceur à la suite de pertes totalisant près de $17 millions au cours des 10 dernières années pour les trois pôles, montagne, train et hôtel. (CORRECTION mardi 11h30: la station nous informe que les pertes de $17 millions sur 10 ans sont attribuables à la montagne seulement et non aux deux autres pôles, soit train et hôtel).

    C’est la fermeture de la télécabine qui semble avoir été la goutte qui a fait déborder le vase pour la clientèle. Janvier a été un mois très froid et la télécabine fermée aurait frustré de nombreux clients qui devaient se taper un long trajet sur l’Express de la Grande Pointe. Ce télésiège, un de plus longs au Québec, fait presque 2,6 kilomètres de longueur. Imaginez la frustration de voir, immobile, une télécabine qui aurait su les amener au sommet confortablement à l’abri du froid et du vent.

    Il est évident aussi que les relations de travail au Massif sont tendues. Des banderoles de la CSN et des autocollants « on veut une bonne convention » un peu partout nous rappellent une situation semblable au Mont Tremblant il y a plusieurs années avant l’arrivée d’Intrawest. Si les employés affichent toujours leur bonne humeur habituelle, il est clair par l’affichage que les négociations entre les deux partis sont tendues.

    MISE-A-JOUR MERCREDI 11H30. Les syndiqués du Massif ont refusé hier soir la plus récente offre patronale et ont voté pour « cinq jours de grève, fractionnables en heures et à utiliser au moment jugé opportun ». Ce geste risque d’affecter non seulement la station de ski mais aussi la région en entier qui compte beaucoup sur la relâche scolaire du début de mars. Charlevoix et Le Massif sont une destination particulièrement appréciée des familles lors des congés scolaires et en début de ski de printemps.

    Le Massif Jan 2014 013 (430 x 321)

    RESTRICTIONS BUDGETAIRES
    Le projet tripolaire du Massif évolue bien mais à un rythme sans doute plus lent qu’anticipé. Nous parlions récemment (dans notre chronique du mercredi dans La Presse+) du concept innovateur et créatif de la station « expérience » du Massif et de ses trois pôles. Le seuil de rentabilité pour toutes ces infrastructures de luxe serait de 225 000 jours/ski annuellement. Or la station attirerait au plus 175,000 skieurs par année. On a donc décidé de réduire les pertes en diminuant les coûts d’opération à la montagne et ailleurs. Mais c’est à la montagne que les coupures se font le plus sentir.

    LES SKIEURS DOIVENT S’AJUSTER
    Si la fermeture du télésiège du Cap Maillard ne limite pas nécessairement l’accès aux pistes du secteur, il faut tout de même se taper une traverse longue de presqu’un kilomètre pour atteindre les pistes Fenomène, Artimon, « 42 » et Charlevoix. Pour les planchistes le trajet se complique un peu puisqu’on ne peut patiner ou pousser avec les bâtons.

    La fermeture du chalet de la base ajoute une pression additionnelle au chalet du sommet en période achalandée, les week-ends. Même avec les modifications faites au chalet du haut pour compenser et avec l’ajout d’un petit « camp de base », plusieurs clients que nous avons consultés parlent d’une situation inconfortable en période de pointe.

    Selon Fréderic Sujobert, directeur général à la montagne, la télécabine demeurera fermée en début de semaine soit les lundis, mardis et mercredis jusqu’au 19 février. Par après elle sera ouverte les mercredis 19 et 26 février et fonctionnera 7 jours sur 7 du 1er au 16 mars durant les congés scolaires.

    Malgré tout, le Massif « au ralenti » demeure toujours Le Massif; le plus important dénivelé au Québec, points de vues majestueux sur le fleuve large de 22 kilomètres à cet endroit, longues et magnifiques pistes et une cuisine qui demeurait encore, lors de ma récente visite, plusieurs coches au dessus de ce que l’on retrouve ailleurs.

    Les coupures dans les services aux skieurs au Massif de Charlevoix vous ont-ils affectés cet hiver?


    • Plus de la moitie des employés ont été congédiés l automne dernier et des centaines de clients ont annule leur abonnement… la fermeture semble inévitable.

    • Si on a coupé dans les services, qu’en est-il des prix chargés à la clientèle? S’ils n’ont pas changé à la baisse, c’est un bien mauvais signal. Espérons une conclusion favorable à la situation mais, pour le moment ça semble bien mal s’orienter pour l’avenir d’une si belle montagne. Ciao! Xski

    • Bonjour je trouve ça dommage pour le Massif qui à mon avis est le fleuron du ski alpin au Québec. Avec des pistes dignes de ce nom. Je comprends bien ces ajustements ce régime minceur, étant en affaire moi-même, parfois il y a des décisions que l’on doit prendre qui ne peuvent pas plaire à tout un chacun.

      Ce sont ces petits sacrifices qui permettent de continuer et de durer.

      Longue vie au Massif

    • Payer 75$+taxes pour un service diminué, c’est un peu ça le probleme. Les prix ne s’ajustent pas le lundi au mercredi où tu ne peux prendre la télécabine, c’est un peu décevant. Moins de services, moins de clients, et la spirale continue.

    • J’étais au Massif durant la dernière fin de semaine de janvier. Il est vraiment irrespectueux envers le consommateur de garder des prix élevés tout en diminuant les services. Le chalet du haut est complètement surchargé avec plusieurs skieurs mangeant assis au sol même à 13h30. De plus, s’il est vrai que les pistes du Cap Maillard reste accessibles, c’est après un long trajet et le bas de plusieurs pistes intéressantes sont fermés pour nous ramener aux télésièges ouverts.

      Mon ski de printemps sera au Mont Sainte-Anne cette année.

    • Une entreprise qui n’a pas atteint son seuil de rentabilité en 10 ans doit compter sur des proprios qui ont les poches profondes car la norme générale est de 5 ans. Mettons 10 pour une entreprise de la taille du Massif. Mais la patience est une vertu qui s’étiole à la longue!

      TVA nous annonce ce soir que “L’employeur a présenté une offre finale, qui sera déposée à l’assemblée des travailleurs mardi soir. Les 230 syndiqués pourraient voter en faveur d’un mandat de grève”.

      Qui veut lancer son “trente-sous” afin de prédire la suite des choses? En ce qui me concerne, ça augure mal, la CSN n’est pas le genre de syndicat à reculer. Retournons +/- 30 ans en arrière et souvenons-nous de l’épisode du Manoir Richelieu et de son nouveau proprio d’alors, M. Raymond Malenfant, qui a obtenu gain de cause en Cour contre la CSN, dans un interminable et violent (mort d’un syndiqué) conflit de travail.

      On ne souhaite pas de grève mais si c’est pour aller de ce côté, ça va devenir un enjeu électoral dans ce comté, représenté, comme pas hasard, par la Première ministre elle-même. Pas certain que ça va s’éterniser trop longtemps. Mais la situation actuelle n’est pas bonne “pour la business”. Ça ne va pas dans la bonne direction pour accaparer les 20% de fréquentation qui manquent pour atteindre le point d’équilibre, surtout s’il n’y a pas d’ajustement de tarifs lors de plages de diminution de services. Les skieurs/consommateurs n’ont pas à faire les frais de cette problématique.

    • Contrairement à tremblant trop loin de montréal et des skieurs ontariens le massif.

    • J’y suis allé comme à chaque année, et le message que j’en ai reçu est de ne pas y retourner. C’est tragique. J’étais allé aussi à l’hôtel la ferme l’an dernier mais n’y suis pas retourné cette année, les prix y ont augmentés de beaucoup. Et les cabines étaient ouvertes lors de mon passage mais la section Maillard fermée. Je n’imagine pas avec les cabines fermés.
      Pour couronner le tout, on m’avait vendu 5$ un billet remboursable il y a 2 ans, mais cette année, on m’apprends que ce billet n’est plus utilisable, mais est devenu NON remboursable!

    • après ces annonces de fermeture de télésièges et de chalet, j’ai décidé d’aller ailleurs cet hiver. Tant qu’a faire 3h30 de route, ce n’est pas pour aller me tasser dans un chalet surchargé, ni pour me donner un accès plus difficile a certaines belles pentes!

      Je monte pas très loin de là cette semaine, mais je m’arrête a Ste-Anne et Stoneham à la place!

    • Compte tenu des commentaires précedents,apres 3 ans d’abence de la region de Québec,même si j’ai 2 billets de journées pour le Massif,les irritants cités plus haut,me donne pas le gout de faire tout ce millage.Mont ste-Anne,les plus belles pistes du versant Nord reservés pour l’entrainement,

      Stoneham,faire de l’arbalete sur la facade à 60 ans.Quand vous vous serez ajuster au années 2014.
      En attendant je vais faire du ski au Vermont ou les remontées sont à la fine pointe.

    • @ rog1947 «Contrairement à tremblant trop loin de montréal et des skieurs ontariens le massif.»
      ___________

      ??? Je ne comprends pas le sens de votre message.

      Pour ma famille et moi, Tremblant n’est pas si loin. Ça se fait très bien par l’autoroute.

      Les skieurs ontariens??? À Tremblant, oui. Ils piquent à travers la Petite Nation, d’Ottawa à Tremblant. Pis?

    • Faut dire les choses comme elles sont : quand on fait le pari de l’overpricing à la Saint-Moritz pour attirer une clientèle étrangère friquée, qu’on se la joue ‘gourmet’ et Cirque du Soleil et ce gernre de bazar, et qu’on décide de snober de la clientèle locale, eh bien, on assume le pari, ou on le perd.

      Semble-t-il que le Massif est en train de perdre.

      J’espère que vous lisez ça, messieurs les parieurs : je suis un professionnel de Québec, je gagne très bien ma vie, je suis amoureux de votre montagne depuis 15 ans, fana de ‘beau ski’ et je n’ai juste plus les moyens de la fréquenter. Avant qu’on me traite de pingre, j’ai une famille nombreuse !

      Je vis ça comme un genre de deuil, en passant. Le Massif est DE LOIN la plus belle montagne du Québec. Franchement, c’est un joyau. Que ce soit un peu plus cher, soit, c’est entendu. Mais là, c’est juste rendu ridicule.

      Au Massif du Sud, je skie à la moitié, sinon le tiers du prix. Et franchement, je n’ai pas la moitié du fun. Désolé, mais ‘money talks’. Vous m’avez perdu comme bon client, et je suis absolument persuadé ne pas être le seul.

      Wake up, Massif ! C’est les gens de la région qui vous ont lancé en affaires, il y a 30 ans déjà. Ils seront au rendez-vous si vous redevenez à un pricing plus raisonnable.

    • @montrealaise

      Massif trop loin d’un gros bassin de population,
      ce que je voulais dire.

      Contrairement à tremblant qui est proche de beaucoup plus de skieurs.

    • C’est une vraie honte ce qui se passe au Massif. La grogne s’est installée dans le milieu, et certains commencent même à saliver en pensant au retour des autobus.

      J’ai l’impression d’entendre la marche funèbre d’ici. Quand les locaux décident de bouder ta station, tu es dans le trouble. Qu’on me lâche avec l’hotel la Ferme, c’est à 20 minutes des pentes, on est loin du ski-in / ski-out.

      Le Massif possède la vue certes, mais pas le monopole des belles et longues pistes dans la région de Québec/Charlevoix.

    • Massif c’est chère, mais comparez aux autres montagnes comparable et vous allez voir qu’ils sont dans les prix.

      Je ne crois pas à la fermeture de la montagne de manière prolongée. Pensez aux chalets à flanc de montagnes de 400k $+ et des terrains de 150K$. La valeur va tomber de moitié si ce n’est pas plus. Personne ne veut voir ça. Sans cette montagne, la région sera sur le bord de la faillite. À chaque fois je vais skier là, je n’en reviens pas comment j’ai du plaisir.

    • @david

      Euh, non, pas pantoute.

      Voici ce que ça coûte skier aux 2 Alpes. J’y ai skié déjà, et vous comprendrez que le Massif à côté c’est juste ‘cute’. Même avec un taux de change pourri, c’est encore moins cher. Et les Européens gagnent en euros ce qu’on gagne en dollars.

      LE SKI PASS JOURNÉE – SAISON 2013 /2014
      Le ski-pass journée se décline en 3 forfaits permettant l’accès partiel ou total au domaine :

      Bas des pistes à la ½ journée = 13 €

      Ski Découverte (21 remontées mécaniques) = 24 €

      Super Ski (totalité du domaine) + accès gratuit à la patinoire (location des patins en supplément).
      Avant saison = adulte = 34.90 € et saison = 45 €
      Junior de 13 à 18 ans et étudiant de 19 à 25 ans (sur présentation de la carte) = 40.50 €
      Avant saison = moins de 13 ans/+ 65 ans = 31.40 € et saison = 36 €

    • Mardi 12 janvier ,Orford à son meilleur.Mince couche de neige fraiche sur base de neige fabriquée,travail mécanique sur l’ensemble des pistes,quelques SB invitants ,des c onditons ,surement parmi les plus belles de la saison,mais une température de -18°Cen avant-midi .

    • Bon faudrait pas paniquer! Laisser les parties négocier et s’entendre. Je suis un fan du massif depuis….belle lurette! C’est la plus belle montagne de ski du Québec. Je continue a skier au Massif malgré la polémique….cette fin de semaine les conditions étaient très bonne malgré tout et pas d’attente aux remontés! Et certainement il va falloir un bon plan de marketing pour les prochaines années. En passant avez vous essayer la luge? ou la navette ferroviaire? Essayez ça c’est SUPER GÉNIALE!

    • Bon, cela ne sert à rien d’essayer de régler des comptes. Les prix du Massif sont en accord de ce que l’on retrouve à Tremblant ou MSA qui sont des centres comparables. La réalité est que comme toujours le ski est un sport dispendieux. Ceci dit, lors de la saison 2009-2010, le Massif avait comme objectif 180 000 journées ski. Et voilà que l’on peut lire dans cette article que le chiffre n’as guère changer. Depuis, comme vous pouvez le constater tout les jours, tout coûte de plus en plus chère. Alors la réalité est la même pour les propriétaires du Massif, moi aussi je trouve que la diminution de service est déplorable. Le MSA as tenté de sauver aussi en fermant la quadruple les soirs de semaine. Bref, je pense qu’au lieu de nous plaindre, nous devrions dévalé les pentes merveilleuses du Massif et les encouragés à continuer d’opérer. En affaire, c’est toujours la même chose que la saucisse, plus de gens en mange…. Soutenons le Massif!!!

    • @Boulga

      Ouin, on pourrait s’obstiner longtemps, mais par comparable j’entends dans le même marché.

      J’ai été à Vail il y a 2 semaines: 1 journée = 130$. Billet de saison = 550$ !!! C’est un marché différent, tout comme les Alpes. On ne peut comparer. J’ai été dans les alpes aussi (chamonix) et (j’y vais de mémoire) une journée aux grands-montets c’était aux alentours de 65 euro.

      Donc comparons des pommes avec des pommes :
      MSA = 72$
      Mont-Tremblant = 79$

      À part ces 2 montagnes, je ne vois aucun autre comparable. Peut-être quelques montagnes au Maine, Vermont, New Hampshire..Si tu pointes à Sugarloaf sans préparation d’avance, ça va te coûter 80$.

      Finalement, si vous allez skier et payez le plein prix, j’ai un peu envie de rire de vous. Il y a plusieurs moyens d’économiser BEAUCOUP, pour qq1 qui se prépare avant la saison. Je ne paie jamais vraiment plus de 50-60$ pour une journée de ski dans un des 3 centres majeurs du Québec.

    • 45 euros ça fait combien de $ canadiens ça ??

    • Le Massif ne disparaitra pas. Trop important pour l’economie Charlevoisienne. Ils doivent cependant etre prudent dans leur rationalisation. Ils doivent faire les bons choix et les faire accepter par la clientele. Pas couper dans les services et augmenter les prix. C’est se tirer dans le pied. Je comprend bien par contre qu’on doive reduire les pertes et je serais pret a accepter certaines coupures mais elles doivent etre “rationelles”. Le projet du Massif est extraordinaire et on doit donner une chance au promoteur. La CSN y tout!

    • @david_sherbrooke: $au taux de change d’aujourd’hui (1,5052): $67.73

    • Le Québec est un province pauvre
      Le consommateur est étranglé par les taxes et impôts
      J’aimais bien le Massif mais rendu trop cher maintenant je me rabat sur la raquette et ski de fond
      Dommage car c’est une centre extraordinaire

    • L’offre finale patronale est refusée…Mandat de grève donné…

      CA***** DE TAB******….Les syndicats sont vraiment en train de ruiner le Québec et de faire peur à tous les investisseurs.

    • Une chambre de réservée au Manoir Richelieu pour la St-Valentin (cadeau de noce), des billets de ski en main pour le lendemain… Kamarade de la CSN, svp faites en sorte que samedi le 15 février ne soit pas un ‘moment opportun’.

      Franchement se mettre la clientèle à dos comme ça c’est pathétique !! Sot – Sot – Sot – Solidarité ?

      Souhaitez-moi bonne chance !!

    • Je suis Montréalais et passe 4 jours / année dans cette région (3 jours au Massif; 1 journée à Sainte-Anne) depuis des lustres. Avec la fermeture de la gondole en semaine, j’avais décidé d’aller ailleurs cette année sans toutefois réserver, me disant qu’après tout, une bonne bordée me ferait changer d’idée. Avec un mandat de grève, c’est officiel : j’irai à Jay.

    • @alexandre
      Sa prend un passeport pour aller à Jay maintenant à quelques minutes du Québec.
      Incroyable.

    • @ boulga

      11 février 2014
      10h52

      On ne saurait mieux dire, entièrement d’accord avec vous.

      Le massif, j’y allait déja à l’époque des autobus qui nous remontaient en haut.

      Mais là, depuis 3 ans, les prix ont beaucoup trop montés et pour très peu de services supplémentaires.

      Le secteur maillard qui est le plus intéressant est rarement en bonne condition et la télécabine arrive à la même place que le grand chair lift ce qui est un peu bizarre pour moi.

      Et en plus, depuis une couple d’années, par malchance, il ne neige plus beaucoup dans le coin ce qui fait que les pistes sont souvent glacées parce que très rarement dammées.

      Donc, cette année, je me suis pris une passe T66 à Tremblant même si la qualité de montagne est très inférieur à ce que l’on peut avoir au Massif.

      J’allais au Massif au moins 3 fois par hiver à raison de 2-3 jours le voyage mais pas cette année.

      Le ratio qualité/prix n’est plus là.

      M. Duclos

    • Il y a t-il un avenir au Québec

      quand une entreprise fonctionne le syndicat arrive; le congé scolaire approche on peut le faire fonctionner non on fait la grève.
      Les proprios devraient fermer le centre jusqu’à l’hiver prochain

      le plus pathétique de tout cela au Québec tu es rendu à syndicaliser des employés de dépanneur

    • Pourquoi je n’irai plus au Massif:

      Lee prix des billets de journée est exagéré compte tenu des services.
      Les employés ont tous l’air bête.
      Il y a des autocollants et des drapeaux de la CSN partout.
      Les conditions de ski sont affreuses après 13hre.
      Il n’y a pas de place pour manger a la cafétéria.
      En plus, les tables sont tellement serrées qu’on doit se lever et sortir de table pour laisser passer les gens.
      Ils ont ferme mon restaurant préfère pour y mettre des tables de cafétéria.
      Il n’y a plus de place pour se changer.
      Des gens se font voler leur auto dans le stationnement.
      Et finalement…
      ON LAISSE ENTRER DES MINEURS DANS LE BAR!!!!!
      Voila, vivement mon retour vers le Mont Ste-Anne et Jay Peak ( s’il peut neiger…).

    • @rog1947
      Bien oui mon grand, ca prends un passeport pour aller aux USA.
      Au cas ou tu ne l’aurais pas remarque, tu passes une frontière….

    • Je connais très bien Charlevoix, que je fréquente depuis plus de 30 ans. Au fil des ans, les proprios de resto, d’hôtels, de lieux de villégiature et de divertissement de toutes sortes ont accru considérablement les prix, devenus exhorbitants partout. Ils pensent que Charlevoix n’est fréquenté que par des richissimes personnes, comme au 19e siècle au temps où les aristocrates de l’Ontario et des “États” venaient passer l’été à La Malbaie.

      Le Massif est le microcosme de la québécitude. On voit gros, très gros, mais il faut les deniers de l’État. Alors, on subventionne largement, en se souciant peu des bénéfices anticipés, mais peut-être pas réels. Comme la Gaspésia et autres aventures étatiques, le Massif est en voie de sombrer. Mais c’est dans le comté de Poline, alors quelqu’un va très certainement allonger le bras pour sauver le tout, même au frais des contribuables s’il le faut.

      C’est aussi le problème de la CSN. Syndicat militant, dogmatique et jusqu’auboutiste, la CSN n’a jamais hésité à sacrifier les travailleurs en provoquant des fermetures. La CSN se spécialite dans les syndicats des gagnes-petits en leur faisant miroiter l’or, mais en ne disant jamais que ces travailleurs ne sont que de la chair à canon dans le champ de bataille syndical. Une défaite par ici et par là, l’important est de gagner la guerre. Aller, hop, mangez vos bas durant la grève.

    • Effectivement, c’est rendu très cher. J’y vais normalement a chaque année une fin de semaine. L’année passée nous avons même dormis 2 nuits a La Ferme. Super hotel, service et excellent restaurent. Prix pour 2 nuit avec 1 jour ski , pour 2, 430$ + taxes. Restaurant non inclus.

      Je me suis informé des prix pour cette année, 2 nuits + 1 jour de ski pour 2, 630$ + taxes. Et en plus, ca c’est le prix de SEMAINE. ajoute 20$ de plus par nuit la fin de semaine. Et a ce prix la, tu as rien mangé.

      Trop chèr pour moi cette année.

    • C’est dit: il y a un conflit de travail au Massif. C’est bon à savoir après une demi saison à esquiver. Asteur, y aurait-il moyen de savoir quels sont les enjeux de travail? Réglez vos contrats et arrëter de dire n’importe quoi et surtout de faire n’importe quoi. Car il y aura un après conflit… et je le souhaite positif!

    • Je ne pensais jamais dire ça mais avec toutes ces décisions stupides, j’aimerais voir la station fermer et revoir les autobus jaunes pour monter et manger son lunch dans la bonne humeur, comme dans le bon vieux temps.

      Chaque fois qu’un gros joueur s’amène avec ses belles promesses (et ses demandes de subvention), un jour ou l’autre, ça foire ! Quel gâchis pour notre plus belle montagne au Québec, c’est honteux.

      J’ai décidé de ne pas venir cette année pour mes vacances annuelles et j’irai skier dans les rocheuses, ça ne vaut plus la peine malheureusement.

      Message à M.Gauthier; vendez la station à des ontariens ou fermez simplement, achetez le Touch de M. Accurso et retirez-vous avec votre argent dans les îles, à l’abri de l’impôt et foutez-nous la paix avec vos profits et c’est une question de rentabilité, vous ne serez jamais capables de dépenser toute votre argent anyway…on est tanné de cette tyrannie des riches.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2014
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    2425262728  
  • Archives

  • publicité