Guy Thibaudeau

Guy Thibaudeau - Auteur
  • Conditions de ski>

  • Guy Thibaudeau, collaboration spéciale

    Son père lui inculque la passion du ski à l'âge de six ans. Plus tard il en fait son travail en fondant MRG - le Réseau du Ski en 1968, les premiers à présenter aux skieurs des bulletins objectifs sur les conditions de ski via les médias.
  • Lire la suite »

    Archive, janvier 2014

    Vendredi 31 janvier 2014 | Mise en ligne à 22h12 | Commenter Commentaires (7)

    Le point de bascule de l’hiver – déjà!

    Croyez-le ou non, nous sommes déjà à la mi-saison. Après le 1er février il nous restera moins de jours pour nos activités d’hiver qu’il y en a de fait.

    Photo d'archives. GT

    Photo d'archives. GT

    Janvier nous quitte et, espérons-le, les vagues de froid aussi. Février nous arrive avec un week-end de températures confortables et, de la neige. Le temps sera donc idéal pour rattraper le temps perdu à cause du mauvais temps depuis la fin de décembre.

    Je dis toujours en début de saison que si l’on planifie beaucoup de choses et que l’on diversifie nos activités, l’hiver passera très rapidement. L’hiver sera trop court! Et bien, si vous n’avez pas complété 50% de vos projets, vous risquez de manquer de temps. C’est un peu mon cas.

    Ma visite de la province a été retardée par la pluie et les vagues de froid de janvier. Avec deux semaines de retard j’arrive tout juste d’une brève tournée de Québec et Charlevoix où nous avons skié au Massif jeudi et au Mont Sainte-Anne aujourd’hui. Les deux stations offraient d’excellentes conditions. Une journée de « petite » poudreuse, même, ce vendredi au MSA où il a neigé modérément une bonne partie de la journée. Les sous-bois du versant nord ainsi que ceux de la Forêt Noire au versant sud étaient en excellente condition, toujours un bon signe pour le reste.

    FÉVRIER – LE MOIS DE L’HIVER
    Le mois de février est toujours LE mois de l’hiver par excellence. C’est sans doute pourquoi on y présente autant d’activités et de célébrations. Nous entreprenons le troisième week-end de la Fête des Neiges au Parc Jean Drapeau à Montréal; le Carnaval de Québec et Bal de Neige à Ottawa-Gatineau débutent tous les deux ce soir et se poursuivront jusqu’au 16 février. C’est aussi le mois de Montréal en lumière du 20 février au 2 mars. Sans mentionner toutes les petites célébrations de l’hiver dans un grand nombre de plus petites municipalités du Québec

    LES GRANDS MARATHONS DE SKI
    Février est le mois du Marathon Canadien de Ski qui se déroulera cette année les 8-9 février de Gatineau à Lachute via Montebello. Le Marathon est la plus importante épreuve de ski de fond au Canada réunissant près de 2000 skieurs qui auront comme objectif de skier le plus grand nombre de kilomètres possibles au cours des deux jours. Plus de 700 skieurs et skieuses essaieront de parcourir les 160 kilomètres qui séparent Gatineau de Lachute.

    La semaine suivante, les 15-16 février, c’est au tour de la Gatineau Loppet d’accueillir les skieurs de par le monde au Parc de la Gatineau en Outaouais. Cette 36e édition, parrainée par Pierre Lavoie, triathlonien qui est à la tête du Défi Pierre Lavoie, prévoit près de 2500 participants.

    SKI DE FOND ET RAQUETTE
    Les conditions sont idéales partout en province en ce début février pour le ski de fond et la raquette. Hier lors de notre passage au Sentier des Caps au sommet du Massif de Charlevoix, la neige était abondante et tous les sentiers ouverts. Il s’agit d’un des plus beaux endroits au Québec pour la raquette.

    On nous rapportait aussi d’excellentes conditions dans Chaudière-Appalaches sur le sentier de ski de fond qui relie le sommet du Massif du Sud à la base. On y accède par le télésiège du centre alpin. La descente qui fait près de 15 kilomètres constitue « une des plus belles randonnées que l’on puisse faire » nous mentionnait Edouard Dagenais de St-Michel-de-Bellechasse, un habitué de belles randonnées en ski de fond et en raquette au Québec.

    EXCELLENT WEEK-END POUR LE PATIN
    On s’attend à un fort achalandage aux sentiers de glace du parc John Molson à St-Sauveur dans les Laurentides, la municipalité ayant pris des dispositions spéciales pour éliminer les débordements de stationnement dans les secteurs résidentiels près du parc. La situation se répétera sans doute dans les autres grandes patinoires naturelles du Québec, le Lac Beauport près de Québec, le sentier de glace du Lac Masson à Ste-Marguerite, l’anneau du Lac Rond à Ste-Adèle, le sentier de glace de la Pointe Merry à Magog ainsi que le Domaine de la Forêt Perdue et la Ferme Ethier en Mauricie qui offrent de très beaux sentiers de patin en forêt.

    Dans Lanaudière ce sera aussi le premier week-end du Festi Glace sur la patinoire de 4,5km (9km aller-retour) sur la Rivière l’Assomption à Joliette. Et la plus grande patinoire au monde sur le Canal Rideau, elle fait 7,8 kilomètres linéaires (15,6km aller-retour), sera surement fort achalandée en ce premier week-end de Bal de Neige dans la région de la Capitale Nationale, Ottawa.

    Avez-vous d’autres suggestions pour février?

    Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






    Lundi 27 janvier 2014 | Mise en ligne à 21h31 | Commenter Commentaires (12)

    Incendie au Mont Alta

    L’incendie qui s’est déclaré vers 2h30 lundi matin au pied de la seule remontée de la station a complètement détruit deux bâtiments dont la boutique de ski. Ouverte en 1951 par un Français, M. Lehoux, elle s’appelait alors Mont Chevreuil. Il y a une trentaine d’années Oswald Lingat fils du propriétaire de Vallée Bleue en fait l’acquisition.

    Incendie au Mont Alta à Val David lundi.  Photo GT.

    Incendie au Mont Alta à Val David lundi. Photo GT.

    Cette station relativement peu connue située en bordure de la route 117 à Val David (Ste-Agathe Sud) se voulait l’antithèse de tout ce que sont les stations modernes que nous connaissons. Un article paru dans La Presse il y a une dizaine d’années décrivait le chalet d’accueil comme une « cabane à sucre ». Pendant des années, durant la Semaine nationale du ski, on y acceptait l’argent Canadian Tire pour les billets de remontées. A une certaine époque le Mont Alta possédait un télésiège quadriplace et un système d’enneigement artificiel mais, contraintes financières obligeants, Lingat s’en départit. Sur le mur du seul bâtiment restant au bas de la montagne une affiche anti « Hausses de taxes » exprime toujours la philosophie un peu rebelle qui régnait sur le domaine. Vous voyez un peu le style de l’endroit.

    LA RÉSURRECTION
    Le Mont Alta avait fermé ses portes en mars 2012 et n’avait pu ouvrir en 2013 en raison de difficultés financières. La station est alors mise en vente mais ne trouve preneur. Puis un groupe d’enthousiastes, fervents du ski « nature » à bon prix, se rassemblent à l’été de 2013 avec l’encouragement du site web Zoneski pour faire revivre le centre sur une base minimaliste, style « low cost ». Un projet ambitieux qui avait tout de même réussi à offrir quelques week-ends de ski ce mois-ci.

    QUEL AVENIR POUR CE TYPE DE CENTRE?
    Le Mont Alta avait peu de comparables. Possiblement Mad River Glen au Vermont où le slogan demeure encore « Ski it if you can », skiez ici si vous osez, pour ainsi dire. Télésiège simple et sans enneigement artificiel, MRG est la station alternative de la Nouvelle Angleterre tout comme l’était le Mont Alta avec son vieux double et ses pistes à l’état sauvage. Cet incendie qui a rasé des bâtiments importants au fonctionnement du centre et qui, selon une source, ne seraient pas assurés, serait-il le chant du cygne pour le Mont Alta?

    Pensez-vous que le Mont Alta puisse revivre (encore) de ses cendres en conservant la même approche, soit celle d’offrir du ski d’antan aux normes d’antan?

    Lire les commentaires (12)  |  Commenter cet article






    Vendredi 24 janvier 2014 | Mise en ligne à 18h52 | Commenter Aucun commentaire

    Un bon mot pour l’Estrie

    L’hiver a été difficile jusqu’à présent pour le ski en Estrie mais il semble qu’on ait enfin fait cette semaine le virage vers de meilleures conditions.

    La neige arrivait enfin à Sutton dimanche dernier. Photo Jocelyne Trudeau.

    La neige arrivait enfin à Sutton dimanche dernier. Photo Jocelyne Trudeau.

    La neige de dimanche dernier et une fabrication intensive via les canons ont transformé de façon majeure les conditions. En ski cette semaine, à Bromont mercredi, au Mont Orford jeudi et à Sutton aujourd’hui (vendredi) nous avons eu droit à des conditions impeccables; du ski facile. On parle ici des pistes damées mécaniquement et bien entretenues sur lesquelles on retrouvait une neige durcie recyclée avec très peu ou pas de glace. Des prises de carres faciles sans dérapage et une bonne couverture de neige sur la majorité des pistes. Si vous y étiez le week-end dernier, Sutton était méconnaissable aujourd’hui. Un doux plaisir de skier les pistes principales desservies par les télésièges « 2 » et « 4 ». Depuis dimanche dernier le Mont Sutton est passé de 24 à 42 pistes avec l’ouverture de plusieurs sous-bois. Ces derniers demeurent cependant marginaux mais il suffira d’une dizaine de centimètres pour vous les offrir enfin en bonne condition.

    SOULAGEMENT POUR SUTTON-EN-HAUT
    Sans enneigement artificiel pour compenser, le centre de ski de fond et raquette Sutton-en-Haut a été encore plus affecté. Sauf pour une journée ou deux en décembre le centre n’a pu offrir de ski de fond avant mercredi de cette semaine. Lors de notre visite cet après-midi les pistes de ski de fond comme les sentiers de raquette semblaient en excellent état. Les quelques centimètres de neige prévus pour samedi en plus d’un réchauffement marqué des températures auront un effet bénéfique additionnel; la glisse sera meilleure, la neige moins abrasive.

    Hier au Mont Orford on profitait du froid intense pour ajouter une couche de poudreuse (artificielle) sur les descentes les plus pentues. Les pistes Maxi, Grande Coulée et 4 Kilomètres que nous avons skiées étaient parfaites. Moins de compliments pour la Trois Ruisseaux par contre qui était passablement glacée. Les choses ont peut-être changé depuis. Le froid extrême nous a limités à la télécabine sans pouvoir ou vouloir skier les autres versants desservis par des remontées ouvertes, moins attirantes!

    Bromont pour sa part, fidèle à elle-même, offrait des conditions impeccables sur toutes les pistes du versant du Village que nous avons skiées, le seul versant ouvert lors de notre passage dans le froid intense de mercredi.

    Il faut aussi dire que partout cette semaine, à cause du froid, nous avons pu profiter de stations désertes (sauf pour Sutton aujourd’hui où l’achalandage était raisonnable) donc peu ou pas de détérioration des conditions due au passage des skieurs.

    RÉOUVERTURE DE LA POINTE MERRY
    Le sentier de glace de la Pointe Merry à Magog est aussi ouvert depuis mardi. Avec cette réouverture, toutes les belles patinoires extérieures du Québec seront ouvertes ce week-end incluant la grande patinoire de la Rivière L’Assomption à Joliette site du 32e Festi-Glace qui débutera le 31 janvier prochain.

    RÉPIT DU FROID SAMEDI
    Nous connaîtrons samedi des températures plus confortables avant que ne revienne le froid dimanche. Avec un peu de neige fraîche prévue, les conditions de pratique pour les diverses activités hivernales devraient être excellentes partout.

    Un bon week-end qui nous aidera à reprendre nos bonnes habitudes, de jouer dehors et de bien apprécier l’hiver.

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2014
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives