Guy Thibaudeau

Archive, mars 2013

Jeudi 28 mars 2013 | Mise en ligne à 22h24 | Commenter Commentaires (2)

Week-end Pascal chargé d’activités

Le week-end de Pâques cette année arrive à un bon moment. Assez tôt pour qu’il y ait encore de l’intérêt pour le ski et pas trop tard pour que les conditions ne se soient trop détériorées.

Les produits régionaux seront en vedette à la Fête du Grand Duc au Massif de Charlevoix dimanche.  Photo d’archives Le Massif.

Les produits régionaux seront en vedette à la Fête du Grand Duc au Massif de Charlevoix dimanche. Photo d’archives Le Massif.

En fait les conditions printanières que l’on retrouve partout ces jours-ci sont passablement idéales. J’ai eu la chance de skier Mont Habitant mardi, Le Massif de Charlevoix mercredi et Mont Sainte-Anne aujourd’hui (jeudi). Les trois stations offraient de belles conditions printanières. Conditions idéales au soleil mardi au Mont Habitant. La météo au Massif mercredi était désagréable mais la neige printanière était au rendez-vous. Avec des conditions climatiques plus agréables le week-end sera excellent. Le Mont Sainte-Anne nous a un peu surpris ce matin avec des conditions printanières partout, même au sommet et sur la totalité du versant nord. Le versant nord du MSA est notable pour ses conditions hivernales souvent très tard en saison. Ce n’était pas le cas ce matin.

Belles conditions printanières aussi dans les grands centres de l’Estrie et de la Nouvelle Angleterre selon mes collaborateurs. Jay Peak au Vermont serait la station la plus enneigée au sud du Saint Laurent ces jours-ci ce qui est de bon augure pour cette station fort populaire au printemps.

Ski de fond et raquette
A quelques exceptions près ce sera un dernier week-end pour la majorité des centres nordiques du Québec. Une dernière chance de célébrer un bel hiver dans plusieurs régions. Les conditions printanières partout favorisent l’usage de skis mécaniques (sans fartage) si on veut éviter le klyster.

La raquette est toujours une belle option en fin de saison. Choisissez la meilleure journée du week-end, probablement samedi, pour une sortie pique-nique avec des amis. N’oubliez pas de ramener vos déchets avec vous, et ne laisser rien derrière.

La Fête du Grand Duc au Massif de Charlevoix
Surnommé « le rassemblement hivernal de tous les épicurien » cet événement unique permet aux skieurs de déguster divers produits du terroir Charlevoisien. Plusieurs producteurs de la région créent un marché épicurien sur les pistes offrant aux skieurs une foule de produits régionaux tels le chili aux gourganes, la tartiflette au Migneron, les petits chaussons au foie gras de la Ferme Basque de Charlevoix ainsi que les mistelles et cidres parfumés des Vergers Pedneault pour ne nommer que ceux-là.

Le pique-nique épicurien annuel du Grand Duc se tient entre 11h et 14h le dimanche 31 mars, Pâques.

Presque tous les centres de ski offrent ce week-end des activités colorées aux airs de Pâques pour jeunes et moins jeunes. Au centre de ski de fond St-Adolphe d’Howard c’est une chasse aux cocos de Pâques dimanche tandis qu’à Morin Heights c’est la traditionnelle « traversée de l’étang » samedi. Les participants tentent de traverser un étang d’une trentaine de mètres au bas de la piste, toujours un brin trop long pour la majorité!

Au Mont Orford en Estrie on mise surtout sur l’après-ski avec groupes musicaux au Slalom Pub vendredi et samedi tandis qu’à Owl’s Head c’est, samedi, la plus grande fête de la saison, le Hoot, activité qui comporte elle aussi une traversée d’étang au bas de la montagne. La météo de samedi devrait se porter à merveille à ce type d’événement.

Compétitions et musique à Tremblant, cabane à sucre dans la Pichard au Mont Sainte-Anne ne sont que d’autres exemples d’activités prévues dans les prochains jours pour célébrer Pâques et aussi un bel hiver qui tire à sa fin.

Un week-end à ne pas manquer.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Mardi 26 mars 2013 | Mise en ligne à 14h17 | Commenter Commentaires (2)

Ski de printemps – la récompense

Il semble que nous ayons enfin brisé l’emprise de l’hiver sur nous et que le printemps s’installe progressivement sur nos régions. Il y a néanmoins encore des pochettes de ski d’hiver ici et là mais on peut affirmer que le printemps est bien avec nous ces jours-ci, au calendrier comme sur les pentes.

Le BBQ allait bon train au Mont Habitant ce mardi. Photo GT.

Le BBQ allait bon train au Mont Habitant ce mardi. Photo GT.

Saison des grands centres
Le printemps pour plusieurs d’entre nous représente la récompense après un hiver froid et enneigé. Les journées rallongent, le soleil prend de la force et la neige au sol dans les régions montagneuses est abondante. Les conditions printanières lorsqu’on les prend au bon moment sont belles à skier et l’atmosphère que l’on retrouve autour des BBQs extérieurs offre un certain avant-gout de l’été. Il fait bon être dehors!

C’est aussi l’occasion de sortir de nos sentiers battus habituels pour visiter les grands centres qui sont plus attrayants au printemps offrant tout d’abord l’altitude puis, dans certains cas, plusieurs versants exposés différemment aux rayons du soleil. Parmi les grands favoris du printemps notons Jay Peak, Le Massif de Charlevoix, Mont Sainte-Anne, Tremblant et Mont Sutton qui sont tous des incontournables. Ces hauts sommets offrent souvent des conditions hivernales en altitude tandis que les plus petits centres sont au gros sel.

La neige de printemps est enfin arrivée dans les centres alpins cette semaine. Le bas de la montagne du Massif était bien transformé aujourd’hui tout comme le versant sud du Mont Sainte-Anne. Au Mont Habitant dans les Laurentides la neige durcie tôt ce matin commençait à ramollir vers 11h offrant des conditions de rêve. Même scenario au Mont Orford en Estrie.

Ski alpin au ralenti
Plusieurs petites stations sont fermées cette semaine prévoyant un achalandage insuffisant. C’est le cas entre-autre des stations satellites de MSSI, Mont Gabriel, Ski Morin Heights et Mont Olympia qui rouvriront vendredi pour le week-end Pascal. Le quasi monopole qu’exerce MSSI sur les basses Laurentides semble bien servir les intérêts du Mont Habitant, la seule station indépendante de la Vallée de St-Sauveur, qui connaissait en ce mardi un achalandage exceptionnellement fort. Entre St-Sauveur et Tremblant seuls Mont Habitant, Chantecler, Belle Neige et Mont Blanc sont ouverts cette semaine.

Encore de belles journées de ski de fond
La fin de saison est plus imminente pour le ski de fond que pour le ski alpin il va sans dire. Malgré tout plusieurs centres demeurent ouverts cette semaine pour ceux qui veulent profiter d’une dernière semaine. Dans les Laurentides les centres sont tous ouverts sauf l’Estérel et St-Adolphe d’Howard qui prévoient rouvrir vendredi. Pour leur part le Gai Luron à Prévost ainsi que le Parc Mont Tremblant sont tous les deux fermés pour la saison.

Les deux parcs de la Sepaq dans la région métropolitaine, Oka et St-Bruno témoignent fin de saison exceptionnelle en étant encore ouverts cette semaine.

En Estrie les deux parcs provinciaux, Mont Orford et Mont Megantic sont ouverts tandis que Sutton-en-Haut rouvrira vendredi pour le week-end.

Les conditions sont évidemment printanières partout. Les skis à écailles sont la meilleure option en ce moment. La raquette est aussi une activité très intéressante en cette fin de saison. Belle occasion pour un pique-nique avec les amis. Pensez-y pour le week-end. C’est une belle façon de conclure la saison.

La majorité des centres nordiques fermeront pour la saison dimanche. Le ski alpin se poursuivra un autre week-end pour la majorité. Après le 7 avril il ne restera que les plus endurants, les grands centres qui font du printemps une saison animée et… profitable.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Jeudi 21 mars 2013 | Mise en ligne à 19h30 | Commenter Commentaires (8)

OUI, il y aura du ski de printemps cette année

L’arrivée de l’été avant le printemps en mars 2012 nous avait complètement dérobé notre saison de ski de printemps. Ce ne sera pas le cas cette année. La saison de ski de printemps est assurée avec cette dernière tempête qui aura laissé entre 30 et 50 centimètres selon les régions.

Neige dans les rues de St-Sauveur - vendredi. Photo GT.

Neige dans les rues de St-Sauveur - vendredi. Photo GT.

Ceux qui se sont senti trahis par la dernière saison pourront donc se reprendre en commençant par des conditions sans doute hivernales ce week-end sur les plus hauts sommets. Pensons ici à Jay Peak toujours une excellente station pour le ski tard en saison, les secteurs 4, 5 et 7 du Mont Sutton en Estrie, le versant nord du Mont Tremblant, les deux Massifs, le Massif de Charlevoix secteur Camp Boule ainsi que le Massif du Sud dans Chaudière-Appalaches, le versant nord du Mont Sainte-Anne, le Mont Édouard et le Valinouët au Saguenay pour ne nommer que ceux-là. Plus les stations sont en altitude, plus la neige y demeure hivernale longtemps. Tous ces centres devraient offrir des conditions hivernales pour plusieurs jours encore.

Ca ressemble à l’hiver mais c’est tout de même le printemps
Malgré les fortes accumulations de cette semaine et le décor « carte postale de Noël » il faut bien réaliser que nous sommes presque rendus à Pâques, que le printemps est officiellement arrivé et surtout que le soleil est maintenant beaucoup plus fort qu’il l’était en janvier. Cette belle neige poudreuse voudra donc se transformer rapidement selon les températures qui nous seront servies dans les prochains jours.

Dans les petits centres en particulier la neige sèche deviendra progressivement plus lourde et pâteuse pour se transformer en neige granuleuse puis, en gros sel au bas des pentes et dans les secteurs les plus exposés au soleil.

Un week-end idéal?
Les prochains jours pourraient bien par contre nous offrir des moments divins comme ce fut le cas le samedi 9 mars dernier, journée rare de soleil printanier mais de conditions plus hivernales qu’autre chose. Ce week-end pourrait bien offrir du ski comme on aime nous vendre dans les publicités avec le soleil, le temps doux, les pique-niques au pain français, camembert et vin rouge sur nappe à carreaux rouges et blancs. Ca pourrait bien être ca à certains endroits !

L’absence d’activités alternatives printanières, vélo ou golf, devrait aussi nous inciter à profiter de ce « cadeau » que nous a fait l’hiver avant de nous quitter mardi.

Ski de fond et raquette relaxe
Le ski de fond nous a aussi donné ces jours derniers des conditions inhabituelles en ce début de printemps. Une neige poudreuse qui n’exigeait ni l’utilisation de skis mécaniques (à écailles) ni de klyster. Ici la transformation se fera plus rapidement puisqu’il y a peu de centres nordiques en altitude et que le moindre soleil peu rapidement chauffer la neige et la rendre collante. Il y aura néanmoins d’excellentes conditions pour le ski de fond plus tôt en journée. Par après la raquette sera une option sans contrainte puisqu’il y a énormément de neige au sol dans les régions montagneuses.

Un temps pour ralentir – la récompense
Le ski de printemps c’est souvent la récompense après un hiver de froid et de journées relativement courtes. On ralentit, on ski moins longtemps et on profite du beau temps et du soleil pour l’après-ski au pied des pentes.

Plus de neige au sol qu’à n’importe quel temps cet hiver
Il y a présentement plus de neige au sol dans les régions qu’à n’importe quel autre temps cet hiver. L’Estrie a connu des moments plutôt creux en janvier. Février et mars ont par contre cédé suffisamment de neige qu’en fin de saison les accumulations totales paraitront « normales » ou supérieurs à la normale.

Dans les Laurentides, à St-Sauveur plus spécifiquement, Il y a encore aujourd’hui (jeudi) 125 centimètres de neige résiduelle au sol à un jauge-neige que je surveille. En fait la neige au sol excède les 100cm depuis le 10 février dernier, Il faut retourner au 20 mars 2008 (l’hiver record) pour retrouver presqu’autant de neige au sol. Il y avait à ce moment là 120 centimètres au sol dans la région. Nous avions reçu plus de 436 centimètres de neige dans les Laurentides cette année là. Cette année, jusqu’à présent, il est tombé 295 centimètres à St-Sauveur. La rétention a sans doute été meilleure. La rétention normale pour les Laurentides établie au cœur de l’hiver soit le 22 février est d’environ 32 à 34%. Elle est de plus de 42% en cette fin d’hiver. On calcule la rétention en divisant la neige restante au sol par l’accumulation total de la saison.

Un beau week-end de neige. En profiterez-vous?

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2013
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives