Guy Thibaudeau

Guy Thibaudeau - Auteur
  • Conditions de ski>

  • Guy Thibaudeau, collaboration spéciale

    Son père lui inculque la passion du ski à l'âge de six ans. Plus tard il en fait son travail en fondant MRG - le Réseau du Ski en 1968, les premiers à présenter aux skieurs des bulletins objectifs sur les conditions de ski via les médias.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 1 février 2013 | Mise en ligne à 20h27 | Commenter Commentaires (9)

    Diminuez vos attentes ce week end

    Les grosses dameuses qui œuvrent dans nos stations de ski alpin peuvent souvent faire de petits miracles lorsque les surfaces durcissent comme nous l’avons vu cette semaine après le redoux et la pluie. Il est toujours mieux cependant de modérer nos attentes en période incertaine et de risquer d’être agréablement surpris.

    Les grosses dameuses qui œuvrent dans nos stations de ski alpin peuvent souvent faire de petits miracles. Photo Prinoth.

    Les grosses dameuses qui œuvrent dans nos stations de ski alpin peuvent souvent faire de petits miracles. Photo Prinoth.

    « La modération a bien meilleur goût » dit-on souvent mais certaines stations ignorent ce dicton préférant nous éclabousser d’un optimisme sans borne. Les stations qui essayaient de nous convaincre ce matin via leur site web que toutes leurs pistes seraient ouvertes après ce que nous venons de vivre poussaient le morceau un peu fort. Au départ toute piste non-damée et tous les sous-bois étaient impraticables. Trop glacés et dangereux.

    Une station bien connue de la région de Québec assumait ce matin que le retour au froid avait réparé tout le mal des derniers jours. «Nous sommes de retour avec de belles conditions hivernales » disait le site web comme si on ne pouvait s’imaginer que le retour au froid n’avait pas transformé la neige mouillée d’hier en béton ce qui s’est effectivement produit.

    Ailleurs, une approche passablement plus réaliste. « Après deux jours de mauvais temps, le Massif de Charlevoix commence à récupérer. Nos techniciens travaillent d’arrache-pied pour vous offrir de belles conditions dans les pistes ouvertes et pour ouvrir celles qui sont fermées le plus vite possible. » Déjà nos attentes sont moindres et le risque d’être déçu diminué.

    Certes les stations doivent vendre leur salade, surtout à un pas du week-end. Mais reconnaître la réalité un peu plus ne serait-il pas montrer plus de respect pour la clientèle? Les skieurs Québécois connaissent leur sport, comprennent la météo et ses effets sur les conditions d’enneigement. Ils voient donc avec un certain cynisme ces messages à l’eau de rose qui assument que nous sommes tous ignorants.

    Ce matin je me suis rendu avec ma conjointe à Bromont avec peu d’attente mais sachant bien qu’en période difficile cette station avec son puissant système d’enneigement artificiel et sa réputation pour la qualité et la fréquence du damage pourrait nous offrir des conditions potables. Nous n’avons pas été déçus quoique la neige demeurait raboteuse et le fond très dur. Les pistes non-damées étaient de glace pure et fermées tout comme les sous-bois complètement au gazon, comme le sont les champs de la région.

    Si vos attentes sont modestes ce week-end vous serez possiblement agréablement surpris. Après deux jours de damage et de travail à concasser la neige durcie et la glace les chances sont bonnes que les conditions soient meilleures que vous vous imaginez, particulièrement sur les pistes à pente modeste. Des carres bien affutées aideront aussi à vous procurer plus de contrôle particulièrement dans les secteurs plus pentus où la glace se forme plus rapidement.

    Quelques observations pour le week-end- Les Laurentides et Lanaudière demeurent les régions les plus enneigées au Québec.
    - Dans la région de Québec les trois centres visités aujourd’hui offraient des conditions plutôt décevantes et tristes: Stoneham, Mont Sainte-Anne et Le Massif de Charlevoix.
    - En Estrie il n’y a de neige naturelle au sol que dans la région de Magog près du Mont Orford. Ailleurs les champs sont complètement dénudés. D’où l’importance de la capacité des centres de fabriquer la neige.
    - Pour le ski de fond en Estrie tout est à refaire sauf au Parc du Mont Megantic.
    - Le ski de fond se pratiquera presqu’uniquement au nord du Saint-Laurent. Parmi les meilleurs endroits comptons le Parc de la Gatineau en Outaouais, le Parc Linéaire P’tit Train du Nord, le Parc Tremblant secteur Diable, le Domaine St-Bernard dans les Laurentides ainsi que Camp Mercier et Mont Sainte-Anne près de Québec.
    - Les petits centres alpins vous offriront probablement les meilleures conditions; moins de pistes, plus faciles à entretenir et souvent moins pentus et moins achalandés.
    - Les grandes patinoires ont connu des meilleurs jours. Le Canal Rideau à Ottawa a rouvert ce midi tandis que les patinoires du Lac Beauport près de Québec, de la Rivière l’Assomption à Joliette, les sentiers de glace de St-Sauveur ainsi que celui de la Pointe Merry à Magog étaient fermés en ce vendredi. Le sentier de glace du Bois de Belle Rivière a Mirabel est ouvert cependant tout comme le sont les sentiers du Domaine de la Forêt Perdue en Mauricie.

    Voilà comme se présente le week-end. Comment les choses se passent-elles dans votre coin de pays?


    • éCe Samedi matin j’ai déjà skié tout le Corridor Aèrobique à Morin-Heights. Je ne suis pas forcément un patineur mais quand les conditions le mérite c’est le temps et en ce moment c’est le temps. Avec seulement des motoneiges les employés ont réussi à casser la glace de surface en petit pois et en sel. Cela fait une surface plat et assez doux. Je le recommande. J’ai aussi entendu qu’ils ont fait du bon travaille à Val David et Val Morin. Ils ont fait entrer un BR.

    • L’équipe d’entretien des sentiers du parc de la Gatineau a fait un travail magistral depuis 2 jours pour remettre en très bon état plus de 110 kms linéaires (sur 153) de sentiers de ski de fond. Les 5 dameuses (Br) de Demsis ont travaillé fort (et longtemps!!!) pour concasser les surfaces glacées. La technique des opérateurs, qui visait à prendre le temps nécessaire pour faire “une bonne job”, a porté fruit. Chapeau, André. Grâce à vous, les conditions étaient rapides et le petit cm de neigette que l’on a reçu tranquillement tout au long de la journée a considérablement adouci les surfaces skiables.

    • Les dameuses modernes font un extraordinaire travail lorsqu’il s’agit de transformer les surfaces. À Tremblant samedi, j’ai été particulièrement impressionné par la qualité de la granuleuse fine dans la Beauvallon; résultat d’un passage répété des surfaceuses. Ceux qui le voulaient avaient donc accès à un terrain soigné. Par contre, d’autres pistes étaient moins travaillées; les bases restaient fermes sinon carrément glacées. Tellement d’ailleurs que l’Expo, ouverte en avant-midi, a été fermée par la suite. Sans damage, les surfaces naturelles sont rébarbatives et les pistes non damées sont fermées. Pour terminer positivement, la couverture de neige naturelle reste bonne et la moindre petite bordée de neige fraiche va permettre d’aller partout sur ces bases affermies.

    • À date, l’hiver est inconstant: températures en montagnes russes et précipitations décevantes dans plusieurs régions. Espérons que ça se replace en février et mars sinon le bilan de plusieurs centres de ski pourrait être désastreux. Bonne glisse quand même! Xski

    • je vais sortir mon vélo je pense

    • Finalement peu de monde et des conditions potable pour ceux qui avaient des ski bien affuté ce qui est malheureusement trop souvent ignoré de la part des skieurs. Une précision pour bobbleu: une surfaceuse, c’est une zamboni. C’est quand même étonnant que Tremblant utilise cela et que le résultat soit correct :)

    • Tant qu’à y aller pour la précision! Selon Wikipédia: la surfaceuse, resurfaceuse ou Zamboni est un véhicule qui sert à réparer et lisser la glace d’une patinoire. La dameuse, elle, sert à l’entretien des surfaces des pistes de ski. On en sait maintenant plus sur le sujet. Bonne nuit. Xski

    • Remarquez que certaines stations utiliser des Zambonis la nuit et ce depuis fort longtemps. LOL.

    • Vue l’expérience vécue Vendredi au MSA nous avons opté pour de la raquette en montagne dans le Parc des Laurentides,d’après les indices une perte de 25 CM de neige.Quelle belle journée de pleine air et heureux de constater que la forêt n’a pas souffert du mauvais temps.Peut de neige tombé cette nuit à Québec pour changer la situation.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « nov    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité