Guy Thibaudeau

Guy Thibaudeau - Auteur
  • Conditions de ski>

  • Guy Thibaudeau, collaboration spéciale

    Son père lui inculque la passion du ski à l'âge de six ans. Plus tard il en fait son travail en fondant MRG - le Réseau du Ski en 1968, les premiers à présenter aux skieurs des bulletins objectifs sur les conditions de ski via les médias.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 23 janvier 2013 | Mise en ligne à 19h13 | Commenter Commentaires (5)

    A 91 ans elles skient à moins 25 Celsius

    Il faisait -25C lorsque les jumelles de 91 ans chaussèrent leurs skis ce matin au Mont Habitant à St-Sauveur. Rhona et Rhoda Wurtele sont des légendes du ski Canadien et Québécois. Elles ont été les premières championnes de ski canadiennes évoluant à l’international avant les Lucile Wheeler, Ann Heggtveit et bien avant Nancy Greene évidemment. Ensemble elles cumulent plus de 100 médailles remportées en compétition internationale de 1935 à 1950.

    Les jumelles Wurtele 91 ans aujourd'hui au Mont Habitant.  Photo GT

    Les jumelles Wurtele 91 ans aujourd'hui au Mont Habitant. Photo GT

    Sans broncher et sans mentionner le froid les jumelles ont fait quelques descentes ce matin pour célébrer leur 91e anniversaire. J’ai eu l’honneur de les accompagner et de constater qu’elles maitrisaient encore remarquablement bien le sport qu’elles ont dominé à une autre époque. Un style et une vitesse qui n’annonce nullement leurs 91 ans. « Let’s get out there and do it » me dit l’une des jumelles identiques que je ne réussis toujours pas à distinguer même après 20 ans tellement elles sont une copie conforme l’une de l’autre. Elles étaient accompagnées aujourd’hui d’une trentaine de membres du club de compétition pour dames Penguin et du club Twinski qu’elles ont créé et qui organise encore des journées de ski dans les Laurentides ainsi que des voyages de ski dans l’Ouest et en Europe.

    Skier à -25C n’effraie en rien les jumelles qui ont d’ailleurs sauté sur le tremplin de la Côte des Neiges à l’âge de 10 ans. Le saut à ski était à l’époque défendu aux filles sans parler de l’âge qu’elles avaient. Rhoda, en visite à Fidji chez son fils John Eaves, champion mondial de ski acrobatique dont plusieurs se souviendront, décida cet automne de concrétiser un vieux rêve celui de faire un saut de parachute en chute libre. A presque 91 ans! Sa sœur Rhona ne l’a pas fait me dit-on «simplement parce qu’elle n’y était pas ».

    Un style qui n'annonce pas leurs 91 ans.  Photo GT

    Un style qui n'annonce pas leurs 91 ans. Photo GT

    Il a été question récemment que la grande championne de ski américaine Lindsay Vonn puisse se mesurer aux hommes dans une compétition de ski. Ceci ne s’est pas concrétisé mais bien avant elle, Rhoda Wurtele aurait déjà remporté une course qui regroupait des hommes et de femmes au Mont Tremblant. La compétition qui s’était déroulée dans une tempête a vu Rhoda l’emporter avec plus de 24 secondes sur le premier homme.

    Le livre « Sans Limites » écrit par Bryan Rempel raconte la fascinante histoire de ces deux inséparables jeunes femmes qui n’ont cessé au fil des ans de relever de nouveaux défis et qui ont inspiré des milliers de jeunes femmes surtout à mieux apprécier l’hiver par le ski. Le livre est disponible au Musée du ski des Laurentides, 30 rue Filion à Saint-Sauveur.

    Décès d’un pionnier du ski
    Nous apprenons avec regret le décès à l’âge de 98 ans de M. François Pichard, pionnier du ski moderne de la région de Québec.

    Francois Pichard, pionnier du Mont Sainte-Anne.

    Francois Pichard, pionnier du Mont Sainte-Anne.

    Extrait d’un communiqué du Mont Sainte-Anne
    «C’était un peu le fondateur de la montagne! C’est lui qui a défriché les pistes en 1942», rappelle Claire Labossière qui œuvre au MSA depuis plus de 46 ans. En 1942, François Pichard et trois compagnons furent les premiers à atteindre le sommet de la montagne, dans le but d’évaluer le potentiel du terrain skiable. Ils cherchaient un endroit pour des compétitions de ski qui répondrait aux normes de l’Association canadienne de ski amateur. Ils découvrirent alors une montagne qui offrait de nombreuses possibilités pour un éventuel développement. Après une série d’événements spéciaux dont les Championnats canadiens de 1947, c’est en janvier 1966 que le Mont-Sainte-Anne devint officiellement une station de ski avec la mise en opération de 4 remontées mécaniques, dont la seule télécabine de l’Est du Canada et l’ouverture de 10 pistes pour le plaisir des skieurs. C’est ainsi, grâce a François Pichard, que tout a commencé!

    Lorsque vous redescendrez au bas du versant sud par la piste Pichard vous saurez dorénavant que vous êtes sur la piste à François, le pionnier du Mont Sainte-Anne.

    La famille recevra les condoléances ce vendredi 25 janvier 2013, à la Coopérative funéraire des Deux Rives, Centre funéraire du Plateau, 693, ave Nérée-Tremblay, Québec G1N 4R8


    • Merci Guy de nous mètre en contacte avec l’histoire du ski vivant et défunt. Je n’ai jamais rencontré Mr Pichard mais j’ai surement skié sa piste une couple de foi depuis ma première visite au MSA en 1966.

    • Moi, à 91 ans, je veux jouer 91 au golf. Mais pas à -25 ;-) Je vais me rappeler de ces deux dames. Une bonne source d’inspiration.

      Ont-elles donné leur nom à la rue Wurtele dans Hochelaga-Maisonneuve ? C’est peut-être parent :

      Arrondissement : Ville-Marie

      Jonathan Saxton Campbell Wurtele (1828-1904), professeur de droit commercial à l’Université McGill, trésorier de la province de Québec de 1882 à 1884, président de la Chambre de 1884 à 1886, juge à la cour supérieure (1886) et à la cour d’appel (1892).

      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=1560,11245605&_dad=portal&_schema=PORTAL

    • Quelle belle leçon que ces deux dames donnent aux frileux moumounes que nous sommes devenus.

    • Ces deux championnes nous démontrent que les sports de glisse peuvent se pratiquer toute notre vie. Je ne sais pas si GSP pourra en dire autant à 91 ans? Il y a là une bonne réflexion à se faire quant à nos choix de loisir…et de société.

    • Très intéressant de souligner la passion que ces deux dames ont pour leur sport. Merci aussi de nous rappeler ce grand bâtisseur qu’a été M. Pichard

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « avr   déc »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité